close
RTL

Rentrée 2019 : qui sont ces enfants privés d’école en France ?

Les infos de 5h – Rentrée 2019 : c’est le




Un problème que les politiques tentent, tant bien que mal, d’endiguer. Le mardi 27 août, Jean-Michel Blanquer avait rappelé son ambition de “garantir
les savoirs fondamentaux pour tous” dans une loi “pour une école de
la confiance” lors d’une conférence de presse organisée dans les jardins du ministère de l’Éducation nationale.

Pour autant, “plus de 100.000 enfants” seraient
non scolarisés,
selon la Défenseure des enfants et adjointe du Défenseur des droits, Geneviève Avenard. Une situation
qui est la résultante de nombreuses complications, pour les élèves, à trouver
leur place au sein des écoles, des collèges ou des lycées.
Un chiffre que conteste le ministère de l’Éducation, selon le journal La Croix. “On n’a pas un recensement exhaustif car il n’est toujours pas facile de les identifier”, réagit Édouard Geffray, numéro deux du ministère.
“Mais, si on cumule
la population des enfants roms approximativement estimée et la population des
mineurs non accompagnés approximativement estimée, y compris en incluant les
16-18 ans [qui n’ont pas d’obligation de scolarisation, NDLR], on n’arrive pas
à plus de 20.000 personnes concernées, dont une partie est scolarisée”.
Les enfants en situation de handicap lourd
Un enfant atteint d’un handicap trop lourd ne pourra pas suivre une scolarité classique. Pour autant, il pourra bénéficier d’aménagements spécifiques lui permettant de suivre un parcours scolaire normal.
Ainsi, selon le ministère de l’Éducation nationale, il pourra être scolarisé dans une classe spécialisée que l’on appelle généralement “l’intégration collective” ou dans un établissement du secteur médico-éducatif, par exemple un IME (Institut Médico-éducatif).
En revanche, Édouard Philippe a reconnu, ce lundi 2 septembre, que tout n’était pas réglé sur cette question : “Est-ce que ça veut dire que pour tous les enfants la situation au jour de la rentrée est trouvée, non et il faut avoir la lucidité de le dire. Nous avons encore du travail devant nous”.
Lutte contre la pauvreté
“L’accès à l’école aujourd’hui en France n’est pas un droit effectif pour de nombreux enfants”, avait notamment souligné le Défenseur des droit Jacques Toubon. En effet, beaucoup d’entre eux vivent dans des squats ou des campements. Autant de cas de figures où les jeunes sont trop souvent empêchés d’aller à l’école.
Pour endiguer ce phénomène, le ministère de l’Éducation nationale compte sur ses nouvelles réformes instaurées pour lutter contre la pauvreté des élèves. Testée dans huit académies, elle permettra aux écoles volontaires de distribuer des petits-déjeuner gratuits pour les enfants et assurer une alimentation équilibrée pour les élèves, à bas prix.
La réforme imposera également une formation aux jeunes jusqu’à leur 18 ans pour empêcher tout élève de se retrouver sans solution d’accompagnement, notamment pour les plus vulnérables suivis par les services de l’aide social à l’enfance. De plus, la mesure aura pour objectif de lutter contre le décrochage scolaire, qui concerne environ 20.000 jeunes décrocheurs non accompagnés par an.
Les enfants de migrants
Les élèves, dont la langue maternelle est une langue étrangère, subissent de trop longs délais d’affection dans un établissement scolaire. Ce qui complique la scolarisation notamment des mineurs non accompagnés. Des difficultés que connaissent également de jeunes migrants souvent laissés à l’écart du dispositif de scolarisation.
Dans la période 2016-2017, le ministère de l’Éducation nationale recensait plus de 60.000 enfants allophones et nouvellement arrivés sur le territoire. Pour accéder à l’éducation, une Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A) est instaurée pour qu’ils puissent bénéficier d’un soutien linguistique.
La rédaction vous recommandeLes infos de 7h30 – Rentrée sous pression pour les professeursLes infos de 6h – Rentrée 2019 : achetez les fournitures au kilo grâce à EmmaüsRentrée 2019 : quel mode de garde choisir pour vos enfants ?Rentrée 2019 : “On a des mesures qui vont dans le bon sens”, selon un proviseur



Source link : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/rentree-2019-qui-sont-ces-enfants-prives-d-ecole-en-france-7798247570

Author : Louis Rigaudière

Publish date : 2019-09-07 08:06:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : RTL