close
Les Inrocks

A Barcelone, des citoyens traquent les pickpockets pour lutter contre l’insécurité

A Barcelone, des citoyens traquent les pickpockets pour lutter contre




Sur la place qui entoure la bouche de métro “Barceloneta”, un des quartiers les plus touristiques de la capitale catalane, à quelques minutes de la plage et du port, une dizaine d’activistes très particuliers sont sur les starting-blocks. Autour du cou, les sifflets sont prêts à résonner. Casquette vissée sur la tête, David, 40 ans, patron de restaurant, a déjà brandi son mégaphone et Eliana, 47 ans, agente immobilière, tend, au bout de ses bras, une de ses pancartes favorites alertant badauds et visiteurs en plusieurs langues.
A leurs côtés, il y a aussi un producteur de musique, un étudiant, et des Barcelonais de divers horizons tous venus pour la même cause. “Carteristas, carteristas ! Pickpockets, pickpockets ! Barcelone n’est plus une ville sûre !”, crie David dans son porte-voix. Autour, les passants, pour la grande majorité des touristes, jettent un œil curieux. “Nous patrouillons pour alerter de la présence de pickpockets et pour éviter qu’ils ne fassent du mal, explique David à l’une d’elles, intriguée par leur action. Faites attention à vous !”, lui lance-t-il en guise de dernier avertissement. La “patrouille citoyenne”, comme ils se sont eux-mêmes surnommés, n’appartient pourtant ni aux Mossos d’Esquadra, la force de police catalane, ni à la police municipale, pas même aux agents de sécurité qui sillonnent les tunnels du métro barcelonais.

David et son mégaphone à Barcelone, le 14 septembre 2019 (Crédit : Nassira El Moaddem)
“Nous sommes de simples habitants qui nous inquiétons de la montée de l’insécurité dans notre ville. C’est un travail citoyen que nous faisons, sans autre intérêt que celui de vivre en sécurité, ni plus ni moins”, explique David, sûr de la légitimité et du bien-fondé de leur action. C’est Eliana qui a initié le mouvement : elle a commencé à patrouiller, seule, il y a douze ans, dans le métro de la capitale catalane. “Des proches, des amis, des voisins sont agressés, volés. Cela ne peut plus durer comme ça”, ajoute David. Le message adressé aux pickpockets tel qu’il s’affiche en grosses lettres blanches sur certains t-shirts des patrouilleurs donne le ton : “Fuck you carteristas !”

Hausse de 30 % de vols avec violence en un an



Source link : https://www.lesinrocks.com/2019/09/27/actualite/monde/a-barcelone-des-citoyens-traquent-les-pickpockets-pour-lutter-contre-linsecurite/

Author :

Publish date : 2019-09-27 12:28:16

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : Les Inrocks

https://www.saintvalentin.biz/   https://1001vins.info   https://rugby-247.com   https://sahdemshoes.com   https://p2-g.com   https://maillots-de-bain-shop.com   https://portalcamping.com   https://hommes.fringues.biz   https://boutiqueanimalerie.com   https://www.minipc.biz/