close
Huffington Post

Face aux violences policières, Marine Le Pen veut le départ du préfet Didier Lallement

Face aux violences policières, Marine Le Pen veut le départ



POLITIQUE – Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National, a mis en cause ce dimanche 19 janvier le rôle du préfet de police de Paris, Didier Lallement, dans “l’aggravation des tensions” des dernières semaines, notamment en matière de violences policières. “Je mets en cause le préfet de police de Paris, les choix qui ont été faits par lui en matière de maintien de l’ordre sont des choix qui évidemment ont poussé à l’aggravation des tensions et des violences”, a-t-elle déclaré sur le plateau de l’émission de France 3 “Dimanche en politique”. Relancée par le journaliste, Le Pen a répondu qu’elle souhaitait “bien sûr” le départ de Lallement.Interrogée sur la question des violences policières, la responsable du RN a attribué la “montée des tensions” aux instructions données par le ministère de l’Intérieur et par le préfet de police de Paris.“Il n’y a que des mauvais chefs”“Il n’y a pas de mauvaises troupes, il n’y a que des mauvais chefs. La réalité, c’est que si on assiste à la multiplication d’un usage disproportionné de la force, c’est parce qu’il y a des instructions qui ont été données en matière de maintien de l’ordre”, a-t-elle développé.Marine Le Pen a ainsi qualifié de “technique insensée” la “souricière” mise en place Place d’Italie lors d’une manifestation de “gilets jaunes” en décembre. Elle s’est étonnée du retour des “voltigeurs”, que l’on avait pas vu “depuis 34 ans”, et à qui on aurait donné “des matraques”. Ces éléments forment pour Le Pen une “stratégie de montée des tensions”. La députée du Nord a également regretté “l’action menée par l’exécutif” qui provoque une “inquiétude et du doute à l’égard de la police”. “Je pense que la France a besoin de calme, elle a besoin de respect, et ce respect, nous devons l’exiger, y compris du préfet de police de Paris”, a conclu Marine Le Pen. À voir également sur Le HuffPost: Sur les retraites, Marine Le Pen toute en contradictionsLIRE AUSSI
Pourquoi Marine Le Pen se lance déjà dans la course présidentielle

Royal crée une association politique pour “une troisième voie” entre Macron et Le Pen



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/face-aux-violences-policieres-marine-le-pen-veut-le-depart-du-prefet-didier-lallement_fr_5e24eac7c5b673621f781702

Author : AFP

Publish date : 2020-01-20 00:08:15

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : Huffington Post

https://wa-news.com   https://collegae.net   https://sports365.info   https://www.intellinews.org   https://www.lejardin-adlibitum.net/   https://notre-dame-de-paris.net   https://b2iscolaire.net   https://www.portalcamping.com/   https://sports-chaussures.fr   https://restaurant-indien-paris.net  
---
Attorney general William Barr tells Trump to stop tweeting about cases – live updates *  Washington Mesothelioma Victims Center Now Appeals to a Shipyard or Maritime Worker with … *  Appeals Court Won’t Hear More Appeals of Sheldon Silver Case *  RUNNING: Hannah Taunton included on British Athletics’ Paralympic World Class Programme *  South Africa delay Pakistan Twenty20 tour over ‘player workload’ *