close
L’Internaute

Réforme des retraites : où trouver les 12 milliards manquants ? Les pistes de la conférence de financement

Réforme des retraites : où trouver les 12 milliards manquants ? Les pistes




Sommaire Le calendrier de la réforme Qui sera concerné ? Le simulateur Un système universel par points L’âge pivot Pénibilité et droits familiaux Avocats Enseignants et fonctionnaires L’essentielConférence de financement. Elle ouvre ce jeudi à 15 heures au Cese. Ce premier rendez-vous doit permettre de déterminer le calendrier et la méthode de travail. Hausse des cotisations, puiser dans les fonds de réserve, relever l’âge de départ à la retraite… Les organisations syndicales et patronales, ainsi que l’Etat doivent acter d’ici fin avril les mesures permettant de combler le déficit du système de retraite qui pourrait atteindre jusqu’à 12 milliards d’euros en 2027. Calendrier de la réforme des retraites. La conférence de financement intervient en parallèle de l’examen parlementaire qui a commencé mardi dernier, en commission spéciale. Composée de 75 députés, cette dernière a d’ores et déjà procédé aux auditions du gouvernement et des partenaires sociaux. Les députés ont désormais jusqu’à 17 heures ce jeudi pour déposer leurs amendements avant l’examen des textes lundi 3 février.Age pivot. Ecarté à court terme en 2022, l’âge d’équilibre devrait être mis en œuvre dans le système universel, donc à compter de 2037 pour la génération 1975. Longue d’un millier de pages, l’étude d’impact avance un âge à 65 ans dans un premier temps, qui pourrait augmenter avec l’espérance de vie. Une piste qui fait grincer des dents ses opposantsEn direct

Recevoir nos alertes live !

14:59 – Coup d’envoi de la conférence de financementLes partenaires sociaux et le gouvernement se retrouvent actuellement pour lancer la conférence de financement ce jeudi. Les syndicats représentatifs et les organisations patronales sont présents. Ce premier rendez-vous, qui devrait durer une heure et demi environ, doit permettre d’établir la méthode de travail et le calendrier de cette conférence. Les objectifs de cette dernière sont d’établir le “cocktail de mesures” afin que le système de retraite revienne à l’équilibre en 2027. Les conclusions de la conférence doivent être rendues d’ici fin avril. Le Premier ministre devrait prendre la parole à l’issue de cette réunion. 14:40 – Pour Olivier Véran, “tout est ouvert”Député LREM désigné rapporteur du projet de loi organique de la réforme des retraites, Olivier Véran est revenu dans un entretien accordé à Challenges sur la conférence de financement qui s’ouvre dans moins d’une demi-heure. “La conférence de financement doit être une vraie négociation avec les syndicats de salariés et le patronat, où chacun accepte de faire un pas vers les positions de l’autre”, plaide-t-il. “Il n’y a pas de tabou (…). Tout est ouvert”.

Interrogé sur une éventuelle hausse des cotisations, le député de l’Isère est intransigeant : “Il n’est pas question d’augmenter le coût du travail et de casser la bonne dynamique actuelle sur le front de l’emploi”. Pour rappel, le projet de loi prévoit que le futur régime universel ne pourra pas être en définit plus de cinq années consécutives. 14:20 – La conférence de financement débute dans moins d’une heureSyndicats, patronat et exécutif vont se réunir au Conseil économique, social et environnemental à partir de 15 heures, ce jeudi. Le Premier ministre lancera officiellement le coup d’envoi, accompagné d’Agnès Buzyn, Laurent Pietraszewski et Olivier Dussopt. Ce premier rendez-vous doit permettre de déterminer la méthode et le calendrier.

Pour rappel, la conférence est destinée à trouver les mesures de financement du système de retraite à l’horizon 2027, et ce, alors que le déficit pourrait dépasser les 10 milliards d’euros. Les conclusions doivent être rendues d’ici fin avril pour être intégrées au projet loi par ordonnances. 14:00 – Comment fonctionne le nouveau simulateur de “parcours type” ?Le secrétariat d’Etat chargé de la réforme des retraites a annoncé la mise en ligne d’un “premier simulateur de parcours type” sur Twitter. Très concrètement, vous pouvez indiquer si vous souhaitez dans un premier temps savoir si vous êtes concerné par la réforme. Dans un second temps, vous devez choisir de faire une simulation de parcours en fonction de votre statut (salarié, indépendant, libéral, artiste-auteur, agriculteur, fonctionnaire, militaire ou salarié d’un régime spécial).

#Retraites | Un premier simulateur de parcours type est à présent disponible, élaboré par le GIP @InfoRetraite

Salarié, fonctionnaire, indépendant.. : le simulateur montre les effets de la mise en place du système universel et sera enrichi progressivement ????

cc @pietraszewski_l
— Secrétariat d’État chargé des retraites (@retraite_gouv) January 24, 2020

Vous avez ensuite la possibilité de faire une simulation en fonction d’un niveau de revenus ou d’une situation particulière (invalidité, interruption de carrière pour élever des enfants par exemple). Si vous optez pour la première possibilité, vous devez choisir votre niveau de revenus parmi plusieurs choix : 1 230 euros brut par mois, 1 540 euros par mois, 3 150 euros par mois, “carrière progressive d’environ 1 390 euros à 2 890 euros brut par mois” ou “carrière progressive d’environ 1 390 euros à environ 8 610 euros par mois”. Il vous faut ensuite sélectionner votre année de naissance. Vous obtenez alors une simulation du montant de votre pension dans le système actuel et dans le système universel, en fonction de votre âge de départ.

Il convient, là encore, de prendre ce simulateur avec précaution. Tous les paramètres ne sont pas définis et les réponses restent encore très générales.13:50 – Journée décisive pour la réforme des retraitesAlors que les travaux parlementaires sur la réforme des retraites ont débuté à l’Assemblée nationale, la conférence de financement s’ouvre ce jeudi à 15 heures au Conseil économique, social et environnemental (Cese). Initialement proposé par la CFDT, cet événement a pour objectif de déterminer les solutions de financement du système de retraite en 2027. Elle répond au retrait de l’âge pivot le 11 janvier dernier. Pour rappel, le gouvernement souhaitait initialement mettre en place un âge du taux plein à 62 ans et quatre mois dès 2022 pour la génération née en 1960, progressivement relevé pour atteindre 64 ans en 2027. 13:35 – Que propose la CGT pour réduire le déficit ?Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a avancé plusieurs pistes afin de réduire le déficit du système de retraite, notamment dans un entretien accordé à Capital, en octobre dernier. Les voici :

“Réduire le chômage”
“Passer quelques femmes aux 35 heures”
Augmenter les salaires pour que, de facto, le montant des cotisations salariales s’accroissent, ” en donnant moins aux actionnaires et donc en redistribuant mieux les richesses”.
Aligner les salaires des femmes sur ceux des hommes
“Reprendre les exonérations de cotisations dont bénéficient un certain nombre d’employeurs”, qui représentent “20 milliards d’euros”.

13:15 – Pourquoi une hausse des cotisations est mal embarquée ?L’article 57 du projet loi ordinaire de la réforme des retraites est clair. “Les mesures permettant d’assurer l’équilibre” doivent se faire “sans baisse des pensions”, mais surtout sans “baisse du coût du travail”. De ce point de vue, une hausse des cotisations patronales, comme le suggèrent plusieurs organisations syndicales, paraît difficilement réalisable. Elle l’est d’autant moins que le gouvernement s’est d’ores et déjà opposé verbalement à cette idée, tout comme une hausse des cotisations salariales. Elle se traduirait in fine par une baisse du pouvoir d’achat des actifs.

Le patronat, lui, aussi s’oppose à la hausse de ces cotisations. “D’abord parce que 60 % d’entre elles sont payées par l’employeur, ce qui pèse sur la compétitivité. Ensuite parce que cela nuit au pouvoir d’achat des salariés”, assène François Asselin, président de la CPME, aux Echos. “Enfin parce qu’on ponctionnerait les générations montantes pour que ma génération puisse partir plus tôt à la retraite. Or je ne veux pas nourrir un conflit intergénérationnel”. 12:55 – Pour financer les retraites, FO a “une proposition très simple”Au micro de RTL, Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière, a avancé sa piste pour permettre le retour à l’équilibre du système de retraite, à quelques heures de la conférence de financement. “Nous avons une proposition très simple (…) : 1% d’augmentation des cotisations”, a-t-il indiqué, affirmé que cette seule mesure “permet d’atteindre l’équilibre à horizon 2030”. “Nous sommes prêts à mettre sur la table les 140 milliards d’aides publiques aux entreprises et qu’on regarde comment on distribue ça pour faire de la cotisation et de la ressource”. 12:40 – Avant la conférence, la CFDT a posé ses conditionsLa CFDT a donné le ton une fois encore lors d’une conférence de presse mercredi, à la veille de la conférence de financement. “Il faut d’abord qu’on réponde aux exigences de justice sociale, c’est une condition sine qua non pour avancer dans la conférence de financement”, a averti Laurent Berger, son secrétaire général. “Ce n’est pas concomitant. Nous discuterons (dans la conférence) après avoir eu des assurances en terme de pénibilité, retraite progressive, minimum contributif et transitions pour les agents publics”.

Conférence de presse sur la réforme des retraites. La @CFDT pose ses exigences avant la conférence de financement et le débat parlementaire #retraites pic.twitter.com/9frzPTamXJ
— Florian Meyer (@Florian_Meyer) January 29, 2020

Pour rappel, des négociations sont toujours en cours notamment sur la pénibilité et l’emploi des seniors, menées par la ministre du Travail Muriel Pénicaud. Sans désigner directement l’âge pivot, Laurent Berger a fait savoir que son syndicat n’acceptera pas “que revienne par la fenêtre une mesure injuste”. 12:20 – Faut-il recourir à ces réserves ?Directeur général de l’institut économique Molinari, Nicolas Marques bondit à l’idée que les réserves puissent être utilisées dans un article publié sur le site du magazine Capital. “Contrairement à une idée en vogue, ce serait irresponsable d’utiliser les réserves existantes pour financer la mise en place du régime universel ou les déficits”, estime-t-il, mettant l’accent sur le fait que ces réserves sont indispensables pour la solidité du futur système. ” Elles sont indispensables pour garantir le respect des engagements pris. Aussi est-il fondamental de compléter le projet de loi qui, en l’état, ne sanctuarise pas les réserves”. 12:10 – Quel est le montant des réserves des retraites ?C’est une des idées qui a été avancée avant la conférence de financement : puiser dans les fonds de réserve. Mais quel est le montant total de leurs réserves ? Dans son rapport publié en novembre, le Conseil d’orientation des retraites rappelait quelques chiffres. Voici la situation dite patrimoniale nette du système de retraite au 31 décembre 2017 :

Les régimes de base et intégrés : 10,8 milliards d’euros
Les régimes complémentaires (exemple : Agirc-Arrco) : 126,1 milliards d’euros
Les réserves du Fonds de réserve des retraites (FRR) : 36,4 milliards d’euros.
Les réserves des régimes de retraite (professions libérales, etc): 136,9 milliards d’euros.
Dette de la Cades (Caisse d’amortissement de la dette sociale) : – 45,9 milliards d’euros.

11:55 – Qu’est-ce que le Fonds de réserve des retraites ?Le Fonds de réserve des retraites a été créé en 1999 et verse chaque année 2,1 milliards d’euros pour rembourser la dette liée aux retraites. Si l’on se fie au dernier rapport annuel, le FRR est doté de 32,6 milliards d’euros au 31 décembre 2018. 11:39 – Quelles sont les ficelles sur lesquelles partenaires sociaux et Etat vont pouvoir tirer ?Les partenaires sociaux ne sont pas libres de proposer les mesures qui leur plaisent. L’article 57 du projet de loi ordinaire donne un cadre très stricte sur les paramètres qui peuvent être ajustés pour garantir le retour à l’équilibre en 2027, les voici :

L’âge d’ouverture des droits à la retraite : pour rappel, il est aujourd’hui fixé à 62 ans. Le président de la République Emmanuel Macron a pourtant indiqué à plusieurs reprises qu’il ne toucherait pas à cet âge légal.
“Les conditions d’âge et de durée d’assurance requises” pour bénéficier d’une pension à taux plein : il est ici question d’un allongement de la durée de cotisation – avec une éventuelle accélération de la réforme Touraine qui fixe à 172 trimestres (43 ans) la durée d’assurance nécessaire – et de l’instauration d’un âge d’équilibre.
“Les modalités de décote et de surcote par rapport à ce taux plein”
“L’affectation des recettes à l’assurance vieillesse”
La “mobilisation du Fonds de réserve des retraites”

11:35 – Qui aura le dernier mot ?Le gouvernement. Il est en effet prévu que le gouvernement prenne par ordonnance pour rétablir l’équilibre financier du système de retraite à court terme. “L’article habilite le Gouvernement à prendre toute mesure de la loi pour prendre les mesures permettant d’assurer cet équilibre sans baisse des pensions ni hausse du coût du travail, au regard des propositions de cette conférence qui pourront être ainsi transcrites dans la loi”, peut-on ainsi lire à l’article 57 du projet de loi ordinaire. 11:22 – Quel sera le déroulé de la conférence ce jeudi ?Le Premier ministre Edouard Philippe doit installer solennellement la conférence de financement ce jeudi au Cese. Il sera accompagné de trois ministres : la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, le secrétaire d’Etat chargé des Retraites, Laurent Pietraszewski, et le secrétaire d’Etat chargé de la Fonction publique, Olivier Dussopt. Il devrait s’exprimer à l’issue de cette rencontre. L’objectif de ce premier rendez-vous n’est pas d’entrer dans le dur des propositions, mais surtout de fixer le calendrier et la méthode de travail. 11:15 – En quoi consiste le “compte épargne bonus” proposé par la CPME ? Favorable à une mesure d’âge pour revenir à l’équilibre, le président de la CPME, François Asselin, a présenté une idée complémentaire devant les députés de la commission spéciale : “un compte épargne bonus”. Quel est le principe et comment cela fonctionnerait-il ? “On a imaginé qu’on pouvait encourager les actifs pourquoi pas à mettre de l’argent de côté dans un compte épargne bonus et de convertir des congés payés, des heures supplémentaires, des RTT (…) qui permettrait d’amortir le coût d’un malus”, a-t-il complété. “Ce ne serait pas un compte épargne temps”.

“Ce n’est pas de la préretraite, car c’est un compte individuel, orienté uniquement vers la retraite”, a-t-il précisé auprès des Echos. “Il faudrait bien sûr que le départ anticipé soit plafonné à quelques années”.

Vous peinez toujours à y voir clair ? Le principe est clair : amortir le malus qui découlerait de la création d’une mesure d’âge (allongement de la durée de cotisation, création d’un âge d’équilibre). “Au moment de liquider ses droits à retraite, l’actif pourrait convertir en points ses droits, et partir plus tôt. On redonnerait de la liberté et de la souplesse. A chacun ensuite de choisir ses priorités”, a-t-il détaillé dans les colonnes du quotidien économique.11:10 – Quelles pistes ont été avancées par les syndicats et le patronat ?Si l’exécutif a consenti au retrait de l’âge pivot, cette mesure reste aux yeux d’Edouard Philippe “la meilleure” pour pérenniser le futur système de retraite. Plusieurs idées ont toutefois été avancées par les partenaires sociaux en vue de la conférence de financement, les voici :

Augmenter les cotisations salariales et patronales : l’exécutif a écarté cette piste au titre qu’elle se traduirait par une hausse du coût du travail et une baisse du pouvoir d’achat des actifs. L’autre possibilité consiste à augmenter le niveau de la cotisation non créatrice de droits pour les hauts revenus (au-dessus de 10 000 euros par mois). Pour rappel, l’exécutif prévoit dans son projet de loi un taux de cotisation de 28,12% jusqu’à 120 000 euros annuels, puis une cotisation non créatrice de droits à 2,81%.
Puiser dans les fonds de réserve : il serait question de puiser dans Le Fonds de réserve des retraites créé en 1999 et qui verse chaque année 2,1 milliards d’euros pour rembourser la dette liée aux retraites. Une chose est sûre, si on désigne ici les réserves des régimes autonomes, ceux-ci devraient manifester une farouche opposition.
Relever l’âge légal de départ à la retraite : l’idée, suggérée par l’opposition à droite, le patronat et le COR, est exclue par le gouvernement. L’âge légal de départ restera fixé à 62 ans dans le cadre de la réforme des retraites. Elle est toutefois inscrite dans la saisine rectificative transmise au Conseil d’Etat comme étant une des solutions pour parvenir à l’équilibre.
“Mettre fin aux exonérations” sur l’épargne retraite individuelle : c’est l’idée défendue par la CFTC, au motif qu’elle ne “bénéficie qu’aux salariés les plus aisés”.
Réorienter les recettes de la CSG et de la CRDS : c’est une des pistes avancées par l’Unsa. Pour l’heure, les recettes de ces deux impôts sont destinées au remboursement du “trou de la Sécu”.

10:55 – Le COR a avancé des pistes, quelles sont-elles ?Dans le rapport qu’il a publié en novembre 2019, le Conseil d’orientation des retraites a avancé plusieurs mesures permettant, via une application avant 2025, un retour à l’équilibre. Si elles étaient retenues, force est de constater qu’elles toucheraient des générations présentées jusqu’à présent comme épargnées par la réforme des retraites d’Emmanuel Macron, les voici :

Relever l’âge de la retraite : il devrait être rehaussé de “2,5 mois à 5,4 mois” par génération, dès la génération 1959, et ce, jusqu’à la génération 1963, pour que le système de retraite revienne dans le vert d’ici 2025, selon le COR. Il était également question d’instaurer l’équivalent d’un âge pivot pour toucher une retraite à taux plein, comme le suggéraient le rapport Delevoye, puis le gouvernement dans la première version du projet de loi transmise au Conseil d’Etat. Dernière option, l’allongement de la durée de cotisation, qui augmenterait de 5 à 10 mois par génération, accélérant le calendrier de la loi Touraine.
Geler les pensions de retraite : il s’agirait de revaloriser les pensions en dessous du niveau de l’inflation, à hauteur de “0,5% par an”. Dans le rapport du COR, la perte de pouvoir d’achat était alors estimée à “1,1%” par an entre 2021 et 2025.
Augmenter les cotisations : Le COR a établi qu’il faudrait les augmenter entre 0,7 et 1,5 point pour revenir à l’équilibre, si l’exécutif se refuse à toucher à l’âge légal. En 2025, le taux de cotisation serait de 25,9% des revenus bruts “tous régimes d’équilibre (…) contre 24,9%” si la législation reste inchangée, précise le Conseil.

10:45 – L’âge pivot peut-il revenir à court terme ? Dès 2022 ?C’est la menace qui plane au-dessus des partenaires sociaux. Et pour cause, s’ils ne parviennent pas à s’entendre sur le “cocktail de mesures”, le Premier ministre avait fait savoir dans un courrier adressé aux syndicats et aux organisations patronales le 11 janvier, qu’il prendra “ses responsabilités”.

Rien n’exclut donc a priori que la réforme des retraites concerne des générations présentées comme exclues de ce chantier social d’ampleur. Dans son projet de loi initial, l’exécutif avançait en effet la création d’un âge pivot dès 2022 pour la génération née en 1960, à 62 ans et quatre mois. Cet âge avait vocation à être progressivement relevé pour atteindre 64 ans en 2027 pour la génération née en 1965. 10:25 – Pourquoi les prévisions du COR sont-elles critiquables ? La légitimité des prévisions du COR a longtemps été discutée. Elles se fondent en effet sur plusieurs prévisions de croissance (donc dépendent fortement d’une conjoncture qui n’est pas gravée dans le marbre). Mais les critiques ne s’arrêtent pas là. “Il y a un effet d’optique (…). Les dernières prévisions du COR portent jusqu’à 2030, alors que les précédentes allaient jusqu’à 2070”, expliquait notamment l’économiste Henri Sterdyniak, membre du collectif Les Economistes Atterrés à France info au mois de novembre. Dans une note, il accuse le COR d’avoir “construit de toutes pièces” ce déficit. “Lorsque le gouvernement décide de diminuer les effectifs dans la fonction publique et qu’il n’augmente pas le point d’indice, les cotisations versées par les administrations diminuent. Donc un déficit apparaît, mais en contrepartie, il y a moins de dépenses publiques, en termes de masse salariale. Le déficit est donc artificiel”, avait-il asséné.

Hervé Boulhol, économiste à l’OCDE, estime que le déficit du régime de la fonction publique n’existe pas puisque l’Etat a l’obligation de le combler. “S’il y avait un déficit, automatiquement, l’Etat devrait augmenter ses cotisations”, expliquait-il à France info. “Là, on enregistre des baisses dans la fonction publique et on fait l’hypothèse que le taux de cotisation de l’Etat resterait stable. C’est un produit un peu baroque”. LIRE PLUS

document.getElementById(“jLiveMore”).onclick = function(element) {
element.preventDefault();
var node = element.target
,content = document.getElementById(“jContentLiveMore”).innerHTML
,contentUnRot13 = content.replace(/[a-zA-Z]/g,function(c){return String.fromCharCode((c=(c=c.charCodeAt(0)+13)?c:c-26);})
,finalContent = contentUnRot13.replace(/\//g, “/”);
node.style.display = “none”;
node.parentElement.innerHTML += finalContent;
};
10:10 – Dhv pbagrfgr yn a&rnphgr;prffvg&rnphgr; q’har e&rnphgr;sbezr svanapv&rtenir;er ?Yn PSQG y’ninvg snvg fnibve qhenag yrf pbapregngvbaf, cnf dhrfgvba q’vag&rnphgr;tere q’&rnphgr;y&rnphgr;zrag svanapvre qnaf yn e&rnphgr;sbezr qrf ergenvgrf, pne yn e&rnphgr;sbezr Gbhenvar rfg fhssvfnagr.&aofc;Sbepr rfg qr pbafgngre dhr yr flaqvpng, pbafvq&rnphgr;e&rnphgr; pbzzr e&rnphgr;sbezvfgr, n ovra &rnphgr;g&rnphgr; boyvt&rnphgr; qr ongger ra ergenvg. Pregrf, yr tbhirearzrag n npprcg&rnphgr; y’vq&rnphgr;r q’bhieve har pbas&rnphgr;erapr qr svanaprzrag, znvf yn dhrfgvba qr y’&rnphgr;dhvyvoer svanapvre rfg q&rnphgr;fbeznvf qrirahr pragenyr rg erfgr vag&rnphgr;te&rnphgr;r qnaf yr cebwrg qr ybv.&aofc;

N tnhpur &rnphgr;tnyrzrag, yn dhrfgvba qr y’&rnphgr;dhvyvoer a’rfg cnf ihr pbzzr har cevbevg&rnphgr; ? &dhbg;Abhf a’nibaf cnf qr ceboy&rtenir;zr qr c&rnphgr;eraavg&rnphgr; qh flfg&rtenir;zr qr ergenvgr, cnf qr ceboy&rtenir;zr qr svanaprzrag. Ra 2024, yn pnvffr q’nzbegvffrzrag qr yn qrggr fbpvnyr nhen svav qr erzobhefre pr snzrhk ‘gebh qr yn F&rnphgr;ph’. Rg qbap vy l n 24 zvyyvneqf dhv frebag qvfcbavoyrf gbhf yrf naf &ntenir; pbzcgre qr prggr qngr&dhbg;, q&rnphgr;pynenvg Byvivre Snher (CF) ra q&rnphgr;przoer. Yr q&rnphgr;chg&rnphgr; fbpvnyvfgr Obevf Inyynhq vaqvdhnvg qr fba p&bpvep;g&rnphgr; dhr yr q&rnphgr;svpvg rfg yv&rnphgr; &dhbg;&ntenir; yn aba pbzcrafngvba qrf rkba&rnphgr;engvbaf qr pbgvfngvbaf fbpvnyrf bh yn e&rnphgr;sbezr qr y’nffhenapr-pu&bpvep;zntr&dhbg;.&aofc;09:55 – Yn dhrfgvba qh q&rnphgr;svpvg rfg-ryyr (ienvzrag) hetragr ?&dhbg;Yr snvg dhr yr flfg&rtenir;zr qr ergenvgr ce&rnphgr;fragr ha q&rnphgr;svpvg ra 2025 a&efdhb;vzcyvdhr cnf a&rnphgr;prffnverzrag cbhe gbhf yrf zrzoerf qh PBE dhr pryhv-pv qbvir &rpvep;ger e&rnphgr;fbeo&rnphgr; &ntenir; prggr &rnphgr;pu&rnphgr;napr cne qrf zrfherf q&efdhb;&rnphgr;pbabzvrf&dhbg;, crhg-ba yver q&rtenir;f y’vagebqhpgvba qh&aofc;enccbeg qh Pbafrvy q’bevragngvba qrf ergenvgrf. &dhbg;Qr z&rpvep;zr, yr snvg dhr pr enccbeg ce&rnphgr;fragr y&efdhb;vzcnpg puvsse&rnphgr; qr cbgragvryyrf zrfherf ar fvtavsvr cnf dhr pryyrf-pv fbvrag pbafvq&rnphgr;e&rnphgr;rf pbzzr bccbegharf cne gbhf. Nhffv, vy a&efdhb;nccnegvrag cnf nh Pbafrvy, znvf &ntenir; punpha qr frf zrzoerf, qr fr cebabapre fhe yr ovra-sbaq&rnphgr; qr y&efdhb;bowrpgvs q&efdhb;ha ergbhe &ntenir; y&efdhb;&rnphgr;dhvyvoer svanapvre qh flfg&rtenir;zr qr ergenvgr ra 2025&dhbg;.&aofc;

Nybef rfg-pr ienvzrag hetrag ? Y’rk&rnphgr;phgvs ra n snvg har cevbevg&rnphgr; qr fn e&rnphgr;sbezr qrf ergenvgrf, nh gvger qr yn &dhbg;erfcbafnovyvg&rnphgr;&dhbg; qh tbhirearzrag. Cyhfvrhef flaqvpngf, rhk, nffherag dh’vy rfg ce&rnphgr;s&rnphgr;enoyr qr eraiblre y’bowrpgvs q’&rnphgr;dhvyvoer &ntenir; &dhbg;10 bh 15 naf&dhbg;.&aofc;09:40 – Dhr qvg yr Pbafrvy q’bevragngvba qrf ergenvgrf fhe yr q&rnphgr;svpvg ?Qnaf ha enccbeg q&rnphgr;ibvy&rnphgr; yr 21 abirzoer 2019, yr Pbafrvy q’bevragngvba qrf ergenvgrf (PBE) n q&rnphgr;ibvy&rnphgr; – &ntenir; yn qrznaqr qh Cerzvre zvavfger – qrf ce&rnphgr;ivfvbaf fhe yr q&rnphgr;svpvg qh flfg&rtenir;zr qr ergenvgr dhv&aofc;qrienvg f’&rnphgr;gnoyve rager 7,9 zvyyvneqf rg 17,2 zvyyvneqf q’rhebf ra 2025. Vy cbheenvg fr perhfre whfdh’&ntenir; 27 zvyyvneqf q’rhebf ra 2030 qnaf yr cver fp&rnphgr;anevb.

Pbzzrag rkcyvdhre har gryyr q&rnphgr;tenqngvba ? Ryyr frenvg yv&rnphgr;r &ntenir; ha q&rnphgr;pebpuntr qrf erprggrf, yv&rnphgr; &dhbg;cbhe y’rffragvry&dhbg; &ntenir; yn sbapgvba choyvdhr, ra envfba&aofc;qrf snvoyrf unhffrf qr fnynver ce&rnphgr;ihrf cbhe yrf sbapgvbaanverf rg&aofc;qrf onvffrf q’rssrpgvsf.&aofc;09:30 – Pbzzrag yr q&rnphgr;svpvg f’rfg-vy vzcbf&rnphgr; pbzzr ha vapbagbheanoyr qr yn e&rnphgr;sbezr ?Yr fhwrg snvg q&rnphgr;ong qrchvf qr abzoerhk zbvf. Vy fhssvg cbhe f’ra eraqer pbzcgr qr erzbagre yr svy qh grzcf, ninag yn ce&rnphgr;fragngvba qh enccbeg qr Wrna-Cnhy Qryriblr. Yn dhrfgvba qh svanaprzrag rg qr y’&rnphgr;dhvyvoer svanapvre ntvgnvg q&rnphgr;w&ntenir; nh frva qr y’rk&rnphgr;phgvs, nh cbvag dh’ninag yn ce&rnphgr;fragngvba qr pr enccbeg, y’rk&rnphgr;phgvs snvg fnibve dh’vy eraba&pprqvy;nvg &ntenir; zrgger ra brhier qrf zrfherf q’&rnphgr;pbabzvrf – ba cneynvg nybef qr e&rnphgr;sbezr cnenz&rnphgr;gevdhr – q&rtenir;f 2020. Vy &rnphgr;gnvg nybef dhrfgvba q’npp&rnphgr;y&rnphgr;ere yn e&rnphgr;sbezr Gbhenvar (dhv ce&rnphgr;ibvg ha nyybatrzrag qr yn qhe&rnphgr;r qr pbgvfngvba cbhe nggrvaqer 172 gevzrfgerf, fbvg 43 naa&rnphgr;rf, ra 2035), qr onvffre yrf crafvbaf bh qr pe&rnphgr;re ha &npvep;tr cvibg &ntenir; 64 naf.&aofc;

Yn dhrfgvba qr y’&rnphgr;dhvyvoer n gbhgrsbvf snvg fn e&rnphgr;nccnevgvba har sbvf y’&rnphgr;g&rnphgr; cnff&rnphgr;, yr 12 frcgrzoer, ybef q’ha cerzvre qvfpbhef qh Cerzvre zvavfger qrinag yr Prfr. &dhbg;Yr flfg&rtenir;zr, cbhe y&efdhb;urher, a&efdhb;rfg cnf ge&rtenir;f ybva qr y&efdhb;&rnphgr;dhvyvoer. Snhg-vy ra q&rnphgr;qhver dh&efdhb;vy ar snhg evra snver ? Wr ar yr pebvf cnf. Pne yrf q&rnphgr;cnegf &ntenir; yn ergenvgr erfgrebag ge&rtenir;f abzoerhk qnaf yrf naa&rnphgr;rf &ntenir; irave rg gbhg cbegr &ntenir; pebver dhr pr q&rnphgr;svpvg in sbegrzrag fr q&rnphgr;tenqre&dhbg;, ninvg nybef ce&rnphgr;irah Rqbhneq Cuvyvccr, vaqvdhnag rafhvgr dhr yr cebwrg qrienvg pbzceraqer &dhbg;yrf pbaqvgvbaf qh ergbhe &ntenir; y’&rnphgr;dhvyvoer ra 2025&dhbg;.&aofc;

Yr 11 q&rnphgr;przoer, vy ninvg rasbap&rnphgr; yr pybh, naaba&pprqvy;nag yn pe&rnphgr;ngvba q’ha &npvep;tr cvibg &ntenir; 64 naf. &dhbg;Wr pebvf qnaf yr flfg&rtenir;zr qr pbasvnapr dhr abhf zrggbaf ra cynpr, dhv rfg snvg qr yvoreg&rnphgr; rg qr erfcbafnovyvg&rnphgr;, cbhe nggrvaqer y’&npvep;tr q’&rnphgr;dhvyvoer qr 64 naf ra 2027&dhbg;, ninvg q&rnphgr;pyne&rnphgr; yr Cerzvre zvavfger. Cbhe yrf flaqvpngf e&rnphgr;sbezvfgrf, har yvtar ebhtr ninvg, q&rtenir;f ybef, &rnphgr;g&rnphgr; senapuvr. Ha oenf qr sre f’rfg nybef ratnt&rnphgr;, sbe&pprqvy;nag y’rk&rnphgr;phgvs &ntenir; erabapre &ntenir; prg &npvep;tr q’&rnphgr;dhvyvoer &ntenir; pbheg grezr ha zbvf cyhf gneq. Yn dhrfgvba qr y’&rnphgr;dhvyvoer svanapvre rfg ybva q’nibve &rnphgr;g&rnphgr; nonaqbaa&rnphgr;r, chvfdh’ryyr n &rnphgr;g&rnphgr; eraibl&rnphgr;r &ntenir; yn pbas&rnphgr;erapr dhv qbvg bhieve qrznva, nsva dhr yrf zrfherf chvffrag &rpvep;ger vag&rnphgr;te&rnphgr;rf va svar qnaf yr cebwrg qr ybv.&aofc;09:20 – Dhv rfg Wrna-Wnpdhrf Znerggr, y’ubzzr q&rnphgr;fvta&rnphgr; cbhe navzre yn pbas&rnphgr;erapr ?Y’napvra qverpgrhe t&rnphgr;a&rnphgr;eny qr y’Ntvep-Neepb (qr 1997 &ntenir; 2015) n &rnphgr;g&rnphgr; q&rnphgr;fvta&rnphgr;. Pbzzr yr enccrynvg&aofc;Yr Svtneb yn frznvar qreav&rtenir;er, Wrna-Wnpdhrf Znerggr rfg ha &rnphgr;anedhr qr yn cebzbgvba Y&rnphgr;baneq qr Ivapv. Vy rfg zrzoer qh Pbafrvy q’bevragngvba qrf ergenvgrf (PBE) rg fv&rtenir;tr nh pbafrvy q’nqzvavfgengvba qrf hfntref qh TVC Vasb-ergenvgr abgnzzrag.&aofc;F’vy rfg crh qh tenaq choyvp, yrf cnegranverf fbpvnhk frzoyrag f’nppbeqre fhe frf pbzc&rnphgr;graprf rg fba vag&rnphgr;tevg&rnphgr;, npdhvfr abgnzzrag ybef qr yn shfvba rager yrf e&rnphgr;tvzrf qr y’Ntvep rg qr y’Neepb (yr e&rnphgr;tvzr pbzcy&rnphgr;zragnver qrf fnynev&rnphgr;f qh frpgrhe cevi&rnphgr;). Vy n cnegvpvc&rnphgr; &ntenir; cyhfvrhef e&rnphgr;havbaf fhe yr flfg&rtenir;zr havirefry qr ergenvgr nhk p&bpvep;g&rnphgr;f qr Wrna-Cnhy Qryriblr, ybefdh’vy &rnphgr;gnvg unhg pbzzvffnver &ntenir; yn e&rnphgr;sbezr qrf ergenvgrf.&aofc;09:10 – Dhv in cnegvpvcre &ntenir; yn pbas&rnphgr;erapr qr svanaprzrag pr wrhqv ? Yr Cerzvre zvavfger n cebcbf&rnphgr; qr e&rnphgr;have &dhbg;yrf cnegranverf fbpvnhk dhv cnegvpvcrebag &ntenir; yn tbhireanapr&dhbg; qh flfg&rtenir;zr &dhbg;havirefry&dhbg;. Prggr sbezhyr q&rnphgr;fvtar n cevbev yrf pvad flaqvpngf (PSQG, SB, PTG, PSR-PTP rg PSGP) rg yrf betnavfngvbaf cngebanyrf (PCZR, Zrqrs rg H2C) erce&rnphgr;fragngvsf &ntenir; y’&rnphgr;puryyr angvbanyr. Rqbhneq Cuvyvccr n cebcbf&rnphgr; dhr prggr pbas&rnphgr;erapr fbvg cynp&rnphgr;r fbhf y’&rnphgr;tvqr qr Wrna-Wnpdhrf Znerggr, napvra qverpgrhe qr y’Ntvep-Neepb.&aofc;Ryyr qbvg q&rnphgr;yviere frf cvfgrf qr svanaprzrag q’vpv sva nievy.&aofc;
Et après la conférence de financement ? Quel calendrier pour la réforme des retraites ?

Après des mois de négociations avec les partenaires sociaux, le calendrier de la réforme des retraites s’est considérablement accéléré. Les textes de lois organique et ordinaire ont été adoptés en Conseil des ministres le vendredi 24 janvier, et déposés dans la foulée à l’Assemblée nationale. La commission spéciale, composée de 75 députés et présidée par Brigitte Bourguignon, députée LREM et actuelle présidente de la commission des affaires sociales, a effectué les premières auditions, avant de débuter ses travaux sur le projet de loi le lundi 3 février. L’examen en séance (dans l’hémicycle), lui, interviendra à partir du lundi 17 février pour un premier vote avant les élections municipales, programmées les 15 et 22 mars. Le texte sera ensuite transmis au Sénat au printemps 2020, pour un vote définitif avant la fin de la session parlementaire. Et après le vote du Parlement ? Si la réforme des retraites est adoptée, puis promulguée par le président de la République, plusieurs éléments devront rapidement être mis en oeuvre à commencer par la gouvernance de la future caisse universelle de retraite, composée à la fois par l’Etat et les partenaires sociaux. Voici les grandes dates du calendrier d’application de la réforme :

1er décembre 2020 : mise en place de la gouvernance du futur système universel.
Janvier 2021 : première revalorisation salariale des enseignants.
1er janvier 2022 : mise en place du nouveau système pour la toute première génération concernée, née en 2004. C’est également en 2022 qu’est prévue l’instauration du minimum de pension de retraite à 1 000 euros pour une carrière complète.
2037 : mise en oeuvre du système de retraite pour la génération née en 1975 pour le régime général (1980 ou 1985 pour les régimes spéciaux et fonctionnaires, ayant un âge de départ avancé).

Comment savoir si on est concerné par la réforme des retraites ?

Que les actuels retraités se rassurent : vous n’êtes pas concernés par la réforme des retraites. Même son de cloche pour les personnes qui sont à moins de 17 ans de l’âge de la retraite : vos droits à la retraite ne seront pas calculés dans les années à venir avec le système par points désiré par l’exécutif. Vous toucherez donc votre pension de retraite, voire votre pension de réversion, dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui, avant et après l’entrée en vigueur de cette réforme, programmée en 2025 pour la première génération. Le calendrier d’application de la réforme des retraites évolue en fonction régime de retraite auquel vous êtes affilié :

Vous êtes affilié au régime général, vous êtes concerné par la réforme des retraites si vous êtes né à partir du 1er janvier 1975. En clair, cela signifie que les droits que vous aurez acquis dans le système actuel seront convertis en points à partir de 2025. A partir de cette date, vos cotisations donneront lieu à des points qui seront à terme (en 2037 si vous êtes né en 1975 et prévoyez un départ à 62 ans) transformé en pension.
Vous êtes fonctionnaire ou affilié à un régime spécial vous permettant de partir avant 62 ans, vous êtes concerné par la réforme des retraites si vous êtes né après 1980, et que votre métier vous permet de partir dès l’âge de 57 ans. S’il vous permet aujourd’hui de partir à 52 ans – c’est le cas des conducteurs de la SNCF par exemple -, vous êtes concerné si vous êtes né après 1985. Pour vous aussi, l’entrée dans le système interviendra en 2025.
La génération née 2004 sera la toute première concernée. Elle fera son entrée dans le nouveau système à 18 ans, au 1er janvier 2022.

Vous avez un doute ? Pas de panique. Le gouvernement a mis en oeuvre depuis fin 2019 un simulateur baptisé “Suis-je concerné”, que vous pouvez consulter ici. Vous devrez répondre à une succession de questions relatives à votre âge de départ, votre année de naissance et votre activité professionnelle. Le simulateur vous indique ensuite si vous êtes concerné. Il convient de prendre ce simulateur avec précaution. Tous les paramètres ne sont pas pris en compte (interruptions de carrière, âge d’équilibre, etc).

Qu’est-ce qui change avec le système universel par points ? Comment la retraite est-elle calculée ?

Le système universel est l’objectif premier que s’est fixé le gouvernement. C’est en tout cas ce qu’il affirme. L’exécutif souhaite faire en sorte que “chaque euro cotisé donne les mêmes droits”, quels que soient votre métier et votre statut. Ce système de retraite implique la disparition des 42 régimes actuels au profit d’une caisse unique et de modalités de calcul des droits identiques pour tous. Mais dans ce cas, comment la retraite sera-t-elle calculée in fine avec la réforme des retraites ? Exit les trimestres de cotisation, vous allez acquérir des points. “Chaque heure travaillée ouvrira droit à des points”, peut-on lire dans le projet de loi rectifié transmis à l’Assemblée nationale.

Plusieurs critères entrent en compte pour le calcul des droits à la retraite. L’intégralité de la carrière sera désormais prise en compte, et non plus les 6 derniers mois pour les fonctionnaires et les 25 meilleures années pour les salariés. Un taux de cotisation à 28,12% – sauf pour les indépendants – doit s’appliquer jusqu’à 120 000 euros de revenus, contre 324 000 euros à l’heure actuelle. Deux assiettes vont s’appliquer : une cotisation plafonnée à 25,31% jusqu’à trois plafonds de la Sécurité sociale et une cotisation déplafonnée à 2,81%, non créatrice de droits. Ce nouveau taux de cotisation va se traduire par un effort supplémentaire pour la quasi-totalité des salariés du secteur privé, selon l’étude d’impact non-définitive consultée par Les Échos. Le taux lui-même sera similaire à la situation actuelle. Elle sera indolore pour les salariés qui gagnent moins de 3 400 euros par mois, puisque c’est la part patronale qui va s’accroître.

Quelle sera la valeur du point de retraite ? Dans les faits, deux valeurs doivent coexister : la valeur d’achat (le montant que vous devez cotiser pour acquérir un point de retraite) et la valeur de service (le montant par lequel vous devez multiplier le nombre de points acquis durant votre carrière pour obtenir le montant de votre pension de retraite). La question a été renvoyée à la gouvernance. Dans le projet de loi, il est inscrit que “la valeur d’acquisition des points sera fixée chaque année par le Conseil d’administration de la Caisse nationale de retraite universelle”. Même son de cloche pour la valeur de service. “La valeur du point ne pourra pas baisser, cette règle d’or étant inscrite à l’article 55 du projet de loi”, complète le texte, précisant que la valeur sera indexée sur les salaires, et non sur l’inflation.

Voir le dossier

Retraite : comment ça marche chez nos voisins européens ?

Comme il est possible dans le système actuel de racheter des trimestres de cotisation, le projet de loi prévoit à l’article 27 “l’instauration d’un rachat de points au titre des années d’activité pendant lesquelles les assurés ont faiblement cotisé pour leur retraite, notamment parce qu’ils auraient connu des périodes de vie à l’étranger”. Même son de cloche pour les années d’études supérieures. Le projet de loi prévoit “l’instauration d’un rachat de points à tarif réduit au titre des années d’études supérieures”, peut-on lire.

En quoi consiste l’âge pivot ? Qui sera concerné ?

L’âge légal de départ à la retraite devrait a priori – sauf décision contraire de la conférence de financement pour équilibrer le système de retraite – rester fixé à 62 ans. En revanche, il est question de créer un âge du taux plein dans le cadre du système universel – donc à partir de 2037 pour la génération 1975, le gouvernement ayant renoncé à le mettre en place dès 2022 pour la génération 1960. Très concrètement, il implique la création d’un système de bonus malus : un assuré qui part avant cet âge d’équilibre verrait sa pension pénalisée par une décote. “Lors de l’entrée en application du système universel de retraite, ils seront fixés par décret à 5 % par an (0,42 % par mois) comme les actuels taux de décote et surcote”, peut-on lire dans le projet de loi.

La question de savoir si cette décote serait temporaire ou permanente n’a pas été tranchée. La proratisation, elle, continuera de s’appliquer. Pour rappel, elle est l’autre forme de décote qui s’applique à l’heure actuelle lorsque les assurés n’ont pas validé une carrière complète. Elle consiste à appliquer un taux de réduction à la pension de retraite. Il correspond au nombre de trimestres validé divisé par la durée d’assurance maximale.”Le présent article prévoit, pour les cotisations des salariés, les règles de proratisation du plafond de la sécurité sociale (…) qui demeurera possible dans tous les cas d’activité partielle. Cette proratisation sera moins fréquente qu’aujourd’hui du fait même du relèvement du plafond des cotisations et contributions”, indique-t-on.

A quel âge la génération 1975 devra-t-elle partir pour toucher une pension de retraite à taux plein ? 65 ans. C’est l’âge d’équilibre qui a été avancé dans l’étude d’impact. Attention toutefois, il s’appliquerait à un assuré qui a commencé à travailler à 22 ans et qui a “validé toute sa vie quatre trimestres par an, soit 43 années”. A titre indicatif, les 43 années correspondent à la durée de cotisation requise dans le cadre de la réforme Touraine. Pour valider une carrière complète, il faudra donc valider 516 mois dans le futur système. Quel sera l’âge d’équilibre pour les générations suivantes ? Il augmenterait d’un mois par génération, si on suit l’hypothèse de l’Insee selon laquelle l’espérance de vie progresse d’un mois et demi par an. L’âge d’équilibre pourrait ainsi s’établir à 67 ans en 2060. Interrogée par le quotidien économique, une source gouvernementale assure que cette projection est “purement conventionnelle”.

Année de naissance
Âge pivot

1975
65 ans

1976
65 ans et 1 mois

1977
65 ans et 2 mois

1978
65 ans et 3 mois

1979
65 ans et 4 mois

1980
65 ans et 5 mois

1981
65 ans et 6 mois

1982
65 ans et 7 mois

1983
65 ans et 8 mois

1984
65 ans et 9 mois

1985
65 ans et 10 mois

1986
65 ans et 11 mois

1987
66 ans

1988
66 ans et 1 mois

1989
66 ans et 2 mois

1990
66 ans et 3 mois

1991
66 ans et 4 mois

1992
66 ans et 5 mois

1993
66 ans et 6 mois

1994
66 ans et 7 mois

1995
66 ans et 8 mois

1996
66 ans et 9 mois

1997
66 ans et 10 mois

1998
66 ans et 11 mois

1999
67 ans

Comme le rappelait Capital, ces âges d’équilibre propres à chaque génération sont à prendre avec précaution, car ils dépendent fortement de l’espérance de vie. Or celle-ci est loin d’être aussi linéaire qu’on le pense. Ayez également à l’esprit que la réforme des retraites prévoit de conserver le dispositif pour carrières longues et les départs anticipés pour inaptitude et handicap – comme c’est déjà le cas aujourd’hui. C’est d’ailleurs ce qui fait dire à l’exécutif, y compris dans son étude d’impact, que les actifs ne seront pas affectés de la même manière par cet âge pivot. “Un tiers pourrait partir plus tôt”, autrement dit, avant 67 ans qui est aujourd’hui l’âge d’annulation de la décote, d’environ “un an et demi” pour la génération née en 1981. “Un cinquième partirait plus tard”, d’environ “trois ans en moyenne pour les générations nées dans les années 1990”, est-il indiqué. Enfin, “la moitié ne modifierait pas leur âge de départ” : soit parce qu’ils “auraient atteint le taux plein, en l’absence de réforme, à un âge proche de l’âge pivot”, soit parce qu’ils partiront, comme aujourd’hui, à 62 ans sans décote pour invalidité ou inaptitude, précise l’étude d’impact.

L’étude d’impact met également en avant des “gains très significatifs de pension”, résultant de cet âge pivot, puisque de nombreux assurés repousseront de facto leur âge de départ pour éviter d’être pénalisés par un malus. Elle table sur une hausse moyenne de la pension “d’environ 5%” pour l’ensemble de la génération 1999 par rapport à aujourd’hui. Même son de cloche pour les générations antérieures. Le Monde cite l’exemple d’un salarié percevant le salaire minimum et né en 1980 : il “verra son taux de remplacement progresser de 11 points (passant de 59 à 70%, soit un bond de 1 175 euros brut à 1 398 euros brut)”, rapporte le quotidien du soir.

Comment la pénibilité sera-t-elle prise en compte ? Quid des droits familiaux pour les femmes ?

Les “métiers usants” auront la possibilité de partir “deux années plus tôt” grâce à la prise en compte de la pénibilité. Le compte professionnel de prévention (C2P) sera ouvert aux fonctionnaires classés en catégorie active – qui peuvent partir aujourd’hui de manière anticipée à 57 ans – et aux salariés des régimes spéciaux. “Le dispositif continuera de permettre un départ en retraite au plus tôt à compter de 60 ans en fonction du nombre de points affectés à cette utilisation, avec une diminution à due proportion de l’âge d’équilibre”, peut-on lire dans le projet de loi.

Un assouplissement des critères a également été annoncé pour que le travail de nuit soit bien pris en compte. L’abaissement des seuils a été inscrit dans le projet de loi. Ils sont abaissés de 120 à 110 nuits par an et de 50 à 30 nuits pour les équipes alternantes. Enfin, pour les aides-soignants spécifiquement, il est prévu qu’un nouveau système soit mis en place pour financer un temps partiel, “sans perte de revenus”, en fin de carrière. Les critères de pénibilité, eux, ne devraient pas évoluer. Il existe aujourd’hui six, quatre ayant été écartés : travail répétitif, en équipes successives alternantes, en milieu hyperbare, dans des températures extrêmes, dans le bruit et la nuit. Le gouvernement refuse de réintégrer quatre critères (la manutention de charges lourdes, les postures pénibles, les vibrations mécaniques et les risques chimiques), au motif que leur application technique n’est pas possible. Sur la retraite progressive, Edouard Philippe avait réitéré en décembre son souhait de voir la retraite progressive étendue à tous, y compris les fonctionnaires et les cadres au forfait.

Une bonification des droits de 5% est prévue dès le premier enfant. Elle est assortie d’une majoration de 2% à partir de trois enfants. Le gouvernement a donc fait une croix sur l’allongement de la durée d’assurance. Quid des droits déjà acquis ? “Pour les enfants nés avant l’entrée en vigueur du nouveau système, les majorations de durée d’assurance ainsi que la majoration pour les parents ayant 3 enfants ou plus à cette date continueront de s’appliquer et seront prises en compte au titre de la garantie à 100% des droits acquis”, peut-on lire sur le site du gouvernement. “Ces enfants donneront droit, pour la seconde partie de carrière réalisée dans le système universel, à l’attribution de la majoration de 5% et au supplément de 2% pour les familles nombreuses”. Les conditions de la conversion de ces droits en points seront déterminées par ordonnance ultérieurement. Pour les parents qui réduisent voire interrompent leur activité pour élever un enfant, ils puissent acquérir des droits à la retraite via l’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF). “Des droits seront ainsi versés au titre de la solidarité nationale à hauteur de 60 % du SMIC pendant les 3 premières années de l’enfant, et pendant les 6 premières années à partir du 3e enfant”, est-il précisé.

Que prévoit la réforme des retraites pour les avocats ?

Les avocats refusent de voir leur régime de retraite autonome disparaître dans le cadre du système universel. Dans un courrier adressé la semaine passée, le gouvernement a consenti au maintien de la CNBF (Caisse nationale des barreaux français). Elle sera chargée de la gestion de “l’ensemble des avocats”, concernés ou non, par le projet, peut-on lire dans le communiqué du ministère de la Justice. La CNBF pourra également mettre en oeuvre des mécanismes de solidarité propres à la profession et conserver les réserves accumulées dans le régime actuel.

Cette réponse est toutefois loin de satisfaire les avocats, qui refusent que les modalités du nouveau système soient appliquées par leur caisse. Pour rappel, le projet prévoit un taux de cotisation harmonisé pour tous les actifs. Les indépendants, eux, font exception puisque le taux à 28% sera appliqué jusqu’à 40 000 euros de revenus (puis 12% jusqu’à 120 000 euros de revenus) par an. Pour compenser la forte hausse de charges, le gouvernement a promis une réforme de l’assiette de cotisations avec un abattement de 33%.

Enseignants et fonctionnaires : que dit la réforme des retraites les concernant ?

Les fonctionnaires verront leurs droits à la retraite calculés sur l’ensemble de la carrière. Les catégories dites actives, qui bénéficient de départs anticipés dans le régime actuel, ne pourront plus partir à 57 ans. Elles pourront bénéficier du compte professionnel de prévention (C2P) pour la prise en compte de la pénibilité – et donc partir, au plus tôt, à 60 ans à la retraite. Une concertation a été ouverte en ce sens, conduite par Olivier Dussopt.

Le gouvernement a consenti à des exceptions pour les métiers régaliens : policiers, pompiers et militaires. Ainsi, les policiers pourront continuer à partir à la retraite à compter de 52 ans, à condition d’avoir réalisé 27 années de service. Une sur-cotisation patronale est également prévue pour ces fonctionnaires pour compenser la disparition de la bonification du 5e, qui permet d’acquérir une année supplémentaire de service tous les 5 ans travaillés.

Les enseignants, eux, devraient bénéficier de revalorisations salariales – sous la forme de primes – successives, à compter de 2021, durant quinze ou vingt ans. Pour l’heure, un budget de 500 millions d’euros. Cette enveloppe devrait ensuite grossir pour atteindre 10 milliards d’euros en 2037. “C’est en réalité plus que cela”, a fait savoir le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer au micro de RTL. Selon les calculs de l’Unsa-Education, l’effort budgétaire pourrait en effet atteindre 76 milliards d’euros. Et sur la fiche de paie des enseignants, comment cela va-t-il se traduire ? “Nous voulons dès l’an prochain une augmentation qui puisse être entre 70 et 90 euros net par mois”, a développé le ministre. Une chose est sûre, tous les enseignants ne seront pas logés à la même enseigne. Ceux qui sont nés après 1975, qui sont de facto concernés par l’entrée dans le système “universel” dès 2025, verront sans doute leurs salaires plus valorisés que ceux qui sont nés avant cette date.
{“@context”:”http://schema.org”,”@type”:”LiveBlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”coverageStartTime”:”2020-01-24 07:25:00″,”coverageEndTime”:”2020-01-31 12:30:00″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”description”:”Suivez en direct les derniu00e8res actus sur la ru00e9forme des retraites”,”liveBlogUpdate”:[{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580392794″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T14:59:54+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T15:04:49+01:00″,”articleBody”:”Les partenaires sociaux et le gouvernement se retrouvent actuellement pour lancer la conférence de financement ce jeudi. Les syndicats représentatifs et les organisations patronales sont présents. Ce premier rendez-vous, qui devrait durer une heure et demi environ, doit permettre d’établir la méthode de travail et le calendrier de cette conférence. Les objectifs de cette dernière sont d’établir le “cocktail de mesures” afin que le système de retraite revienne à l’équilibre en 2027. Les conclusions de la conférence doivent être rendues d’ici fin avril. Le Premier ministre devrait prendre la parole à l’issue de cette réunion. rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Coup d’envoi de la confu00e9rence de financement”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580391651″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T14:40:51+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T14:46:02+01:00″,”articleBody”:”Député LREM désigné rapporteur du projet de loi organique de la réforme des retraites, Olivier Véran est revenu dans un entretien accordé à Challenges sur la conférence de financement qui s’ouvre dans moins d’une demi-heure. “La conférence de financement doit être une vraie négociation avec les syndicats de salariés et le patronat, où chacun accepte de faire un pas vers les positions de l’autre”, plaide-t-il. “Il n’y a pas de tabou (…). Tout est ouvert”. rnrnInterrogé sur une éventuelle hausse des cotisations, le député de l’Isère est intransigeant : “Il n’est pas question d’augmenter le coût du travail et de casser la bonne dynamique actuelle sur le front de l’emploi”. Pour rappel, le projet de loi prévoit que le futur régime universel ne pourra pas être en définit plus de cinq années consécutives. rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Pour Olivier Vu00e9ran, “tout est ouvert””,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580390426″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T14:20:26+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T14:20:26+01:00″,”articleBody”:”Syndicats, patronat et exécutif vont se réunir au Conseil économique, social et environnemental à partir de 15 heures, ce jeudi. Le Premier ministre lancera officiellement le coup d’envoi, accompagné d’Agnès Buzyn, Laurent Pietraszewski et Olivier Dussopt. Ce premier rendez-vous doit permettre de déterminer la méthode et le calendrier. rnrnPour rappel, la conférence est destinée à trouver les mesures de financement du système de retraite à l’horizon 2027, et ce, alors que le déficit pourrait dépasser les 10 milliards d’euros. Les conclusions doivent être rendues d’ici fin avril pour être intégrées au projet loi par ordonnances. rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES La confu00e9rence de financement du00e9bute dans moins d’une heure”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580389224″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T14:00:24+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T13:39:33+01:00″,”articleBody”:”Le secrétariat d’Etat chargé de la réforme des retraites a annoncé la mise en ligne d’un “premier simulateur de parcours type” sur Twitter. Très concrètement, vous pouvez indiquer si vous souhaitez dans un premier temps savoir si vous êtes concerné par la réforme. Dans un second temps, vous devez choisir de faire une simulation de parcours en fonction de votre statut (salarié, indépendant, libéral, artiste-auteur, agriculteur, fonctionnaire, militaire ou salarié d’un régime spécial). rnrnrnrn#Retraites | Un premier simulateur de parcours type est à présent disponible, élaboré par le GIP @InfoRetraiternrnSalarié, fonctionnaire, indépendant.. : le simulateur montre les effets de la mise en place du système universel et sera enrichi progressivement ud83dudc47rnrncc @pietraszewski_lrn— Secrétariat d’État chargé des retraites (@retraite_gouv) January 24, 2020rnrnrnVous avez ensuite la possibilité de faire une simulation en fonction d’un niveau de revenus ou d’une situation particulière (invalidité, interruption de carrière pour élever des enfants par exemple). Si vous optez pour la première possibilité, vous devez choisir votre niveau de revenus parmi plusieurs choix : 1 230 euros brut par mois, 1 540 euros par mois, 3 150 euros par mois, “carrière progressive d’environ 1 390 euros à 2 890 euros brut par mois” ou “carrière progressive d’environ 1 390 euros à environ 8 610 euros par mois”. Il vous faut ensuite sélectionner votre année de naissance. Vous obtenez alors une simulation du montant de votre pension dans le système actuel et dans le système universel, en fonction de votre âge de départ. rnrnIl convient, là encore, de prendre ce simulateur avec précaution. Tous les paramètres ne sont pas définis et les réponses restent encore très générales.rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Comment fonctionne le nouveau simulateur de “parcours type” ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580388653″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T13:50:53+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T13:38:42+01:00″,”articleBody”:”Alors que les travaux parlementaires sur la réforme des retraites ont débuté à l’Assemblée nationale, la conférence de financement s’ouvre ce jeudi à 15 heures au Conseil économique, social et environnemental (Cese). Initialement proposé par la CFDT, cet événement a pour objectif de déterminer les solutions de financement du système de retraite en 2027. Elle répond au retrait de l’âge pivot le 11 janvier dernier. Pour rappel, le gouvernement souhaitait initialement mettre en place un âge du taux plein à 62 ans et quatre mois dès 2022 pour la génération née en 1960, progressivement relevé pour atteindre 64 ans en 2027. rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Journu00e9e du00e9cisive pour la ru00e9forme des retraites”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580387735″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T13:35:35+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T12:48:55+01:00″,”articleBody”:”Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a avancé plusieurs pistes afin de réduire le déficit du système de retraite, notamment dans un entretien accordé à Capital, en octobre dernier. Les voici : rnrnrnt”Réduire le chômage”rnt”Passer quelques femmes aux 35 heures”rntAugmenter les salaires pour que, de facto, le montant des cotisations salariales s’accroissent, ” en donnant moins aux actionnaires et donc en redistribuant mieux les richesses”. rnt Aligner les salaires des femmes sur ceux des hommesrnt”Reprendre les exonérations de cotisations dont bénéficient un certain nombre d’employeurs”, qui représentent “20 milliards d’euros”. rnrn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Que propose la CGT pour ru00e9duire le du00e9ficit ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580386502″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T13:15:02+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T12:48:46+01:00″,”articleBody”:”L’article 57 du projet loi ordinaire de la réforme des retraites est clair. “Les mesures permettant d’assurer l’équilibre” doivent se faire “sans baisse des pensions”, mais surtout sans “baisse du coût du travail”. De ce point de vue, une hausse des cotisations patronales, comme le suggèrent plusieurs organisations syndicales, paraît difficilement réalisable. Elle l’est d’autant moins que le gouvernement s’est d’ores et déjà opposé verbalement à cette idée, tout comme une hausse des cotisations salariales. Elle se traduirait in fine par une baisse du pouvoir d’achat des actifs. rnrnLe patronat, lui, aussi s’oppose à la hausse de ces cotisations. “D’abord parce que 60 % d’entre elles sont payées par l’employeur, ce qui pèse sur la compétitivité. Ensuite parce que cela nuit au pouvoir d’achat des salariés”, assène François Asselin, président de la CPME, aux Echos. “Enfin parce qu’on ponctionnerait les générations montantes pour que ma génération puisse partir plus tôt à la retraite. Or je ne veux pas nourrir un conflit intergénérationnel”. rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Pourquoi une hausse des cotisations est mal embarquu00e9e ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580385304″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T12:55:04+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T12:55:04+01:00″,”articleBody”:”Au micro de RTL, Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière, a avancé sa piste pour permettre le retour à l’équilibre du système de retraite, à quelques heures de la conférence de financement. “Nous avons une proposition très simple (…) : 1% d’augmentation des cotisations”, a-t-il indiqué, affirmé que cette seule mesure “permet d’atteindre l’équilibre à horizon 2030”. “Nous sommes prêts à mettre sur la table les 140 milliards d’aides publiques aux entreprises et qu’on regarde comment on distribue ça pour faire de la cotisation et de la ressource”. rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Pour financer les retraites, FO a “une proposition tru00e8s simple””,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580384432″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T12:40:32+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T12:37:36+01:00″,”articleBody”:”La CFDT a donné le ton une fois encore lors d’une conférence de presse mercredi, à la veille de la conférence de financement. “Il faut d’abord qu’on réponde aux exigences de justice sociale, c’est une condition sine qua non pour avancer dans la conférence de financement”, a averti Laurent Berger, son secrétaire général. “Ce n’est pas concomitant. Nous discuterons (dans la conférence) après avoir eu des assurances en terme de pénibilité, retraite progressive, minimum contributif et transitions pour les agents publics”.rnrnrnrnConférence de presse sur la réforme des retraites. La @CFDT pose ses exigences avant la conférence de financement et le débat parlementaire #retraites pic.twitter.com/9frzPTamXJrn— Florian Meyer (@Florian_Meyer) January 29, 2020rnrnrnPour rappel, des négociations sont toujours en cours notamment sur la pénibilité et l’emploi des seniors, menées par la ministre du Travail Muriel Pénicaud. Sans désigner directement l’âge pivot, Laurent Berger a fait savoir que son syndicat n’acceptera pas “que revienne par la fenêtre une mesure injuste”. rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Avant la confu00e9rence, la CFDT a posu00e9 ses conditions”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580383235″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T12:20:35+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T12:20:35+01:00″,”articleBody”:”Directeur général de l’institut économique Molinari, Nicolas Marques bondit à l’idée que les réserves puissent être utilisées dans un article publié sur le site du magazine Capital. “Contrairement à une idée en vogue, ce serait irresponsable d’utiliser les réserves existantes pour financer la mise en place du régime universel ou les déficits”, estime-t-il, mettant l’accent sur le fait que ces réserves sont indispensables pour la solidité du futur système. ” Elles sont indispensables pour garantir le respect des engagements pris. Aussi est-il fondamental de compléter le projet de loi qui, en l’état, ne sanctuarise pas les réserves”. rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Faut-il recourir u00e0 ces ru00e9serves ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580382627″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T12:10:27+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T11:54:50+01:00″,”articleBody”:”C’est une des idées qui a été avancée avant la conférence de financement : puiser dans les fonds de réserve. Mais quel est le montant total de leurs réserves ? Dans son rapport publié en novembre, le Conseil d’orientation des retraites rappelait quelques chiffres. Voici la situation dite patrimoniale nette du système de retraite au 31 décembre 2017 : rnrnrntLes régimes de base et intégrés : 10,8 milliards d’eurosrntLes régimes complémentaires (exemple : Agirc-Arrco) : 126,1 milliards d’eurosrntLes réserves du Fonds de réserve des retraites (FRR) : 36,4 milliards d’euros. rntLes réserves des régimes de retraite (professions libérales, etc): 136,9 milliards d’euros. rntDette de la Cades (Caisse d’amortissement de la dette sociale) : – 45,9 milliards d’euros. rnrn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Quel est le montant des ru00e9serves des retraites ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580381734″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T11:55:34+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T11:55:34+01:00″,”articleBody”:”Le Fonds de réserve des retraites a été créé en 1999 et verse chaque année 2,1 milliards d’euros pour rembourser la dette liée aux retraites. Si l’on se fie au dernier rapport annuel, le FRR est doté de 32,6 milliards d’euros au 31 décembre 2018. rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Qu’est-ce que le Fonds de ru00e9serve des retraites ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580380769″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T11:39:29+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T11:39:29+01:00″,”articleBody”:”Les partenaires sociaux ne sont pas libres de proposer les mesures qui leur plaisent. L’article 57 du projet de loi ordinaire donne un cadre très stricte sur les paramètres qui peuvent être ajustés pour garantir le retour à l’équilibre en 2027, les voici : rnrnrntL’âge d’ouverture des droits à la retraite : pour rappel, il est aujourd’hui fixé à 62 ans. Le président de la République Emmanuel Macron a pourtant indiqué à plusieurs reprises qu’il ne toucherait pas à cet âge légal. rnt”Les conditions d’âge et de durée d’assurance requises” pour bénéficier d’une pension à taux plein : il est ici question d’un allongement de la durée de cotisation – avec une éventuelle accélération de la réforme Touraine qui fixe à 172 trimestres (43 ans) la durée d’assurance nécessaire – et de l’instauration d’un âge d’équilibre. rnt”Les modalités de décote et de surcote par rapport à ce taux plein”rnt”L’affectation des recettes à l’assurance vieillesse”rntLa “mobilisation du Fonds de réserve des retraites”rnrn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Quelles sont les ficelles sur lesquelles partenaires sociaux et Etat vont pouvoir tirer ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580380510″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T11:35:10+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T11:35:10+01:00″,”articleBody”:”Le gouvernement. Il est en effet prévu que le gouvernement prenne par ordonnance pour rétablir l’équilibre financier du système de retraite à court terme. “L’article habilite le Gouvernement à prendre toute mesure de la loi pour prendre les mesures permettant d’assurer cet équilibre sans baisse des pensions ni hausse du coût du travail, au regard des propositions de cette conférence qui pourront être ainsi transcrites dans la loi”, peut-on ainsi lire à l’article 57 du projet de loi ordinaire. rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Qui aura le dernier mot ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580379763″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T11:22:43+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T11:22:43+01:00″,”articleBody”:”Le Premier ministre Edouard Philippe doit installer solennellement la conférence de financement ce jeudi au Cese. Il sera accompagné de trois ministres : la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, le secrétaire d’Etat chargé des Retraites, Laurent Pietraszewski, et le secrétaire d’Etat chargé de la Fonction publique, Olivier Dussopt. Il devrait s’exprimer à l’issue de cette rencontre. L’objectif de ce premier rendez-vous n’est pas d’entrer dans le dur des propositions, mais surtout de fixer le calendrier et la méthode de travail. rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Quel sera le du00e9roulu00e9 de la confu00e9rence ce jeudi ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580379322″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T11:15:22+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T11:15:22+01:00″,”articleBody”:”Favorable à une mesure d’âge pour revenir à l’équilibre, le président de la CPME, François Asselin, a présenté une idée complémentaire devant les députés de la commission spéciale : “un compte épargne bonus”. Quel est le principe et comment cela fonctionnerait-il ? “On a imaginé qu’on pouvait encourager les actifs pourquoi pas à mettre de l’argent de côté dans un compte épargne bonus et de convertir des congés payés, des heures supplémentaires, des RTT (…) qui permettrait d’amortir le coût d’un malus”, a-t-il complété. “Ce ne serait pas un compte épargne temps”.rnrn”Ce n’est pas de la préretraite, car c’est un compte individuel, orienté uniquement vers la retraite”, a-t-il précisé auprès des Echos. “Il faudrait bien sûr que le départ anticipé soit plafonné à quelques années”. rnrnVous peinez toujours à y voir clair ? Le principe est clair : amortir le malus qui découlerait de la création d’une mesure d’âge (allongement de la durée de cotisation, création d’un âge d’équilibre). “Au moment de liquider ses droits à retraite, l’actif pourrait convertir en points ses droits, et partir plus tôt. On redonnerait de la liberté et de la souplesse. A chacun ensuite de choisir ses priorités”, a-t-il détaillé dans les colonnes du quotidien économique.rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES En quoi consiste le “compte u00e9pargne bonus” proposu00e9 par la CPME ? “,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580379008″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T11:10:08+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T11:13:02+01:00″,”articleBody”:”Si l’exécutif a consenti au retrait de l’âge pivot, cette mesure reste aux yeux d’Edouard Philippe “la meilleure” pour pérenniser le futur système de retraite. Plusieurs idées ont toutefois été avancées par les partenaires sociaux en vue de la conférence de financement, les voici : rnrnrntAugmenter les cotisations salariales et patronales : l’exécutif a écarté cette piste au titre qu’elle se traduirait par une hausse du coût du travail et une baisse du pouvoir d’achat des actifs. L’autre possibilité consiste à augmenter le niveau de la cotisation non créatrice de droits pour les hauts revenus (au-dessus de 10 000 euros par mois). Pour rappel, l’exécutif prévoit dans son projet de loi un taux de cotisation de 28,12% jusqu’à 120 000 euros annuels, puis une cotisation non créatrice de droits à 2,81%. rntPuiser dans les fonds de réserve : il serait question de puiser dans Le Fonds de réserve des retraites créé en 1999 et qui verse chaque année 2,1 milliards d’euros pour rembourser la dette liée aux retraites. Une chose est sûre, si on désigne ici les réserves des régimes autonomes, ceux-ci devraient manifester une farouche opposition. rntRelever l’âge légal de départ à la retraite : l’idée, suggérée par l’opposition à droite, le patronat et le COR, est exclue par le gouvernement. L’âge légal de départ restera fixé à 62 ans dans le cadre de la réforme des retraites. Elle est toutefois inscrite dans la saisine rectificative transmise au Conseil d’Etat comme étant une des solutions pour parvenir à l’équilibre. rnt”Mettre fin aux exonérations” sur l’épargne retraite individuelle : c’est l’idée défendue par la CFTC, au motif qu’elle ne “bénéficie qu’aux salariés les plus aisés”. rntRéorienter les recettes de la CSG et de la CRDS : c’est une des pistes avancées par l’Unsa. Pour l’heure, les recettes de ces deux impôts sont destinées au remboursement du “trou de la Sécu”. rnrn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Quelles pistes ont u00e9tu00e9 avancu00e9es par les syndicats et le patronat ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580378134″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T10:55:34+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T10:57:14+01:00″,”articleBody”:”Dans le rapport qu’il a publié en novembre 2019, le Conseil d’orientation des retraites a avancé plusieurs mesures permettant, via une application avant 2025, un retour à l’équilibre. Si elles étaient retenues, force est de constater qu’elles toucheraient des générations présentées jusqu’à présent comme épargnées par la réforme des retraites d’Emmanuel Macron, les voici : rnrnrntRelever l’âge de la retraite : il devrait être rehaussé de “2,5 mois à 5,4 mois” par génération, dès la génération 1959, et ce, jusqu’à la génération 1963, pour que le système de retraite revienne dans le vert d’ici 2025, selon le COR. Il était également question d’instaurer l’équivalent d’un âge pivot pour toucher une retraite à taux plein, comme le suggéraient le rapport Delevoye, puis le gouvernement dans la première version du projet de loi transmise au Conseil d’Etat. Dernière option, l’allongement de la durée de cotisation, qui augmenterait de 5 à 10 mois par génération, accélérant le calendrier de la loi Touraine.rntGeler les pensions de retraite : il s’agirait de revaloriser les pensions en dessous du niveau de l’inflation, à hauteur de “0,5% par an”. Dans le rapport du COR, la perte de pouvoir d’achat était alors estimée à “1,1%” par an entre 2021 et 2025. rntAugmenter les cotisations : Le COR a établi qu’il faudrait les augmenter entre 0,7 et 1,5 point pour revenir à l’équilibre, si l’exécutif se refuse à toucher à l’âge légal. En 2025, le taux de cotisation serait de 25,9% des revenus bruts “tous régimes d’équilibre (…) contre 24,9%” si la législation reste inchangée, précise le Conseil.rnrn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Le COR a avancu00e9 des pistes, quelles sont-elles ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580377546″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T10:45:46+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T10:45:15+01:00″,”articleBody”:”C’est la menace qui plane au-dessus des partenaires sociaux. Et pour cause, s’ils ne parviennent pas à s’entendre sur le “cocktail de mesures”, le Premier ministre avait fait savoir dans un courrier adressé aux syndicats et aux organisations patronales le 11 janvier, qu’il prendra “ses responsabilités”.rnrnRien n’exclut donc a priori que la réforme des retraites concerne des générations présentées comme exclues de ce chantier social d’ampleur. Dans son projet de loi initial, l’exécutif avançait en effet la création d’un âge pivot dès 2022 pour la génération née en 1960, à 62 ans et quatre mois. Cet âge avait vocation à être progressivement relevé pour atteindre 64 ans en 2027 pour la génération née en 1965. rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES L’u00e2ge pivot peut-il revenir u00e0 court terme ? Du00e8s 2022 ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/#post1580376300″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/”,”datePublished”:”2020-01-30T10:25:00+01:00″,”dateModified”:”2020-01-30T09:19:10+01:00″,”articleBody”:”La légitimité des prévisions du COR a longtemps été discutée. Elles se fondent en effet sur plusieurs prévisions de croissance (donc dépendent fortement d’une conjoncture qui n’est pas gravée dans le marbre). Mais les critiques ne s’arrêtent pas là. “Il y a un effet d’optique (…). Les dernières prévisions du COR portent jusqu’à 2030, alors que les précédentes allaient jusqu’à 2070”, expliquait notamment l’économiste Henri Sterdyniak, membre du collectif Les Economistes Atterrés à France info au mois de novembre. Dans une note, il accuse le COR d’avoir “construit de toutes pièces” ce déficit. “Lorsque le gouvernement décide de diminuer les effectifs dans la fonction publique et qu’il n’augmente pas le point d’indice, les cotisations versées par les administrations diminuent. Donc un déficit apparaît, mais en contrepartie, il y a moins de dépenses publiques, en termes de masse salariale. Le déficit est donc artificiel”, avait-il asséné. rnrnHervé Boulhol, économiste à l’OCDE, estime que le déficit du régime de la fonction publique n’existe pas puisque l’Etat a l’obligation de le combler. “S’il y avait un déficit, automatiquement, l’Etat devrait augmenter ses cotisations”, expliquait-il à France info. “Là, on enregistre des baisses dans la fonction publique et on fait l’hypothèse que le taux de cotisation de l’Etat resterait stable. C’est un produit un peu baroque”. rn”,”headline”:”#REFORME DES RETRAITES Pourquoi les pru00e9visions du COR sont-elles critiquables ? “,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Pauline Chateau”}}]}



Source link : https://www.linternaute.com/argent/guide-de-vos-finances/1400357-reforme-des-retraites-la-conference-de-financement-s-ouvre-quelles-solutions-aux-12-milliards-manquants/

Author :

Publish date : 2020-01-30 13:59:54

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : L’Internaute

https://pushkarvisit.com   https://www.topfringues.com/   https://www.fournitures-de-bureau.biz   https://promochaussures-fr.org   https://news66th.com   https://www.matiere-premiere.net   https://cqxztys.org   https://searcheurope.org   https://operas.biz   https://www.africanewslive.com  
---
Snooker şampiyonluklarından festival DJ’liğine: Steve Davis *  Musique Samsung travaillerait sur des écouteurs sans-fil succesful de suivre vos séances de sport *  Allira was 22 when she was first diagnosed with cancer – 9Honey *  Breast Cancer Treatment Drugs Market 2020-2025 Global Insights by Industry Size, Share, Business Revenue, … – The Richardson Observer *  sacport @ Sac à Dos Grande capacité Ordinateur Portable d’affaires Sacs D’école * 
#TGW: Five Uneasy Pieces *  Current US Visa Rules Restrict, Limit COVID-19 Physician Pool *  Virus Peak May Come Soon, Swamp Hospitals *  Deutschlands Angst vor den Schulden der Anderen *  Attentat de Strasbourg en 2018 : le syndicat Alliance dénonce une “insulte à la mémoire des morts” après la remise en liberté de deux suspects *