close

Vaccin contre le Covid : où, quand, comment… Ce qu’il faut savoir

Vaccin contre le Covid : où, quand, comment... Ce qu




SommaireCalendrier de vaccinationVaccination par régionVaccination dans le mondeVaccins commandés en FranceVaccination obligatoire ou pas ?Fonctionnement des vaccinsCentre de vaccinationInscription pour se faire vaccinerEffets secondaires du vaccinVaccin anti-Covid et allergieUn “passeport vert” ?[Mis à jour le 17 janvier 2021 à 11h39] Depuis le début de la vaccination, 413 046 personnes ont reçu une dose du vaccin Pfizer-BioNtech, d’après un dernier décompte en date de samedi. Après un retard au démarrage très critiqué, l’exécutif a décidé de passer la vitesse supérieure en élargissant les conditions de vaccination aux personnes susceptibles de développer une complication graves, quelque que soit leur âge. L’engouement pour la vaccination commence même à prendre de l’ampleur en France, pourtant le pays où le sentiment anti-vaccin est le plus présent au monde. Toujours suspendu, le site Sante.fr a reçu jusqu’à 20 000 connexions par minute lors de sa mise en service et plus d’un million de rendez-vous ont été pris pour se faire vacciner, alors que s’ouvre lundi la campagne pour les personnes de plus de 75 ans et les personnes vulnérables à très haut risque.Cependant, plus la vaccination s’étend à de nouvelles catégories de France et plus les questions se multiplient sur les éventuels effets indésirables. Un premier bilan a été rendu public par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) faisant notamment état de six cas d’effet secondaire sérieux. Dans le détail, on compte un cas d’allergie sévère, quatre cas de réactions allergiques et deux cas de tachycardie. L’ANSM, qui publiera dès la semaine prochaine un rapport hebdomadaire sur l’ensemble des cas rapportés, a précisé que l’état des six personnes concernées avait depuis évolué favorablement. À ce jour, “75 % des effets indésirables graves interviennent immédiatement et 25 % dans les 3 heures”, indique au Parisien Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré à Garches, qui rappelle que les patients vaccinés doivent respecter une période d’observation de quinze minutes avant de rentrer chez eux. Les effets indésirables doivent remonter au médecin ou au ministère de la Santé, via son site, pour que le signalement soit intégré à une base de données via un centre régional de pharmacologie (CRPV), puis transmis à l’ANSM. Pour le docteur Davido, “plus vous déclarez ces effets, plus vous permettez d’étayer que leur survenue n’est pas liée à un hasard”.À noter que la semaine prochaine, les livraisons de vaccin Pfizer vont accuser des retards dans tous les pays européens, a confirmé le laboratoire ce samedi. En cause : des rénovations dans son usine de Puurs, en Belgique, la seule à fabriquer le vaccin en Europe. Pour accroître son rendement, Pfizer doit augmenter ses capacités industrielles, ce qui nécessite de modifier les procédés et les installations. “Les livraisons doivent reprendre le rythme prévu à partir du 25 janvier”, indique le laboratoire, qui se veut rassurant. La ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a relayé ce communiqué sur Twitter, précisant que les livraisons de vaccins s’intensifieront à partir du 15 février. “J’ai immédiatement appelé le directeur-général de Pfizer, a fait savoir de son côté Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, lors d’une conférence de presse à Lisbonne. Il m’a assuré que toutes les doses garanties seront bien livrées au 1er trimestre.”Ces incertitudes tombent au moment où les États européens, à commencer par la France, renforcent leurs campagnes de vaccination contre le Covid-19 en ce début d’année. En France, 833 centres vont être déployés sur le territoire national pour recevoir les personnes âgées de plus de 75 ans et les personnes fragiles présentant des risques de complications graves du Covid-19, à partir du 18 janvier. Objectif : un million de personnes vaccinées d’ici la fin du mois de janvier. À cause de ce couac industriel, la cadence de vaccination pourrait être ralentie pendant plusieurs semaines car la France ne recevra pas les 520 000 doses hebdomadaires prévues la semaine prochaine. Ce contretemps ne devrait pour autant pas remettre en cause le développement de la campagne de vaccination car la France détient d’importantes réserves. Une solution, évoquée par l’économiste de la santé Frédéric Bizard ce samedi sur Europe 1, serait d’accorder des licences permettant à d’autres usines de produire le vaccin Pfizer. Une idée qui devrait prendre du temps à se mettre en place. Vaccin contre le Covid : des décès suspectsUn décès est aussi mentionné dans ce rapport, celui d’une personne résidant en Ehpad et vaccinée contre le Covid-19 ce mercredi 13 janvier. Cette personne est morte environ deux heures après avoir reçu le vaccin Pfizer. Mais l’ANSM précise qu'”aucun effet indésirable immédiat n’a été constaté suite à la vaccination […]. Le patient ne présentait pas de signes physiques de réactions allergiques. Au regard de ces éléments, des antécédents médicaux et du traitement lourd de la personne, rien ne permet de conclure que ce décès est en lien avec la vaccination”.Un autre décès suspect a également été recensé, cette fois à Miami, aux Etats-Unis. Il s’agit d’un homme de 56 ans, décédé seize jours après avoir s’être vu administrer le vaccin contre le Covid-19. Même si de nombreuses publications sur les réseaux sociaux mettent directement en lien la vaccination et la mort de ce gynécologue, l’enquête ouverte par les autorités sanitaires n’ont pas établi ce lien pour le moment.Une accélération de la vaccination lundiDans une conférence de presse ce jeudi 14 janvier, le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont annoncé que le vaccin sera accessible dès le 18 janvier pour les personnes souffrant de pathologies et pouvant développer une forme grave de la maladie, quel que soit leur âge. 800 000 personnes sont concernées. La vaccination sera aussi ouverte, comme prévu, à toutes les personnes de plus de 75 ans. 700 centres de vaccinations seront ouverts en France lundi prochain.Pour se faire vacciner, les prises de rendez-vous sont déjà possibles sur le site www.sante.fr ou par téléphone au 0800 009 110, numéro ouvert dès ce vendredi. On peut aussi passer par la page dédiée de Doctolib, sur la plateforme de KelDoc et sur la plateforme consacrée à la vaccination Covid du site Maiia. “Si cela prend du temps, soyez rassuré, vous serez vaccinés”, a promis Olivier Véran.Le Premier ministre et son ministre de la Santé ont néanmoins appelé à la patience. Si la France disposera de suffisamment de doses pour vacciner 2,5 millions de personnes “d’ici à fin la fin du mois de février” (Véran), la vaccination ne pourra pas nous préserver de manière suffisante “avant plusieurs mois” a prévenu Jean Castex, appelant au respect des mesures barrières. Le couvre-feu sera avancé à 18 heures dans toute la France dès ce samedi.Calendrier : qui peut se faire vacciner contre le Covid en France et quand ?La vaccination a débuté le 27 décembre en France, elle ne concerne pour l’heure que les personnes majeures. La France dispose d’un potentiel de 200 millions de doses, qui permettent de vacciner 100 millions de personnes sachant que le vaccin nécessite deux doses à quelques semaines d’intervalle. La France va débourser 1,5 milliard d’euros pour ces vaccins, attribués au budget de la sécurité sociale. Pour rappel, il convient que 70% de la population soit vaccinée, selon la revue scientifique Nature, pour atteindre l’immunité collective.Calendrier de la vaccinationPhasePublic concernéVaccin utiliséPhase 1, jusqu’au 1er févrierSont concernées au moins 1 million de personnes :
– les personnes âgées résidant dans une maison de retraite ou en unités de soins
– les professionnels de santé âgés de plus de 50 ans ou avec des maladies chroniques
– les pompiers et les aides à domicile de plus de 50 ans
– les personnes âgées de plus de 75 ans (dès le 18 janvier)
– les personnes à risques souffrant de pathologies graves (dès le 18 janvier)Pfizer-BioNTechPhase 2, févier et marsSont concernées 14 millions de personnes :
– d’abord les personnes âgées de plus de 75 ans
– puis les personnes âgées de plus de 65 ans
– les personnels soignants âgés de plus de 40 ansPfizer-BioNTech
Moderna
AstraZeneca si validéPhase 3, à partir d’avrilSont concernées :
– d’abord les personnes âgées de 50 à 64 ans
– les personnels de l’Education nationale
– les personnes vulnérables et précaires
– les personnels de sécurité
– puis toute la population majeurePfizer-BioNTech
Moderna
AstraZeneca si validéCombien de personnes ont déjà été vaccinées en France région par région ?Certaines régions de France parviennent à vacciner plus rapidement que d’autres en France, mais la campagne n’en est qu’à ses balbutiements. On remarque que pour l’heure, ce ne sont pas les régions les plus touchées par le Covid-19 qui vaccinent le plus. !function(e,i,n,s){var t=”InfogramEmbeds”,d=e.getElementsByTagName(“script”)[0];if(window[t]&&window[t].initialized)window[t].process&&window[t].process();else if(!e.getElementById(n)){var o=e.createElement(“script”);o.async=1,o.id=n,o.src=”https://e.infogram.com/js/dist/embed-loader-min.js”,d.parentNode.insertBefore(o,d)}}(document,0,”infogram-async”);Si vous ne voyez pas l’infographie, cliquez iciRégionNombre de personnes vaccinées au 16/01/2021% de la population vacciné au 16/01/2021Île-de-France77 0120,63%Nouvelle-Aquitaine43 9490,73%Auvergne-Rhône-Alpes43 3400,54%Occitanie41 5370,70%Grand Est38 6330,70%Hauts-de-France31 4740,53%Normandie30 9070,94%Provence-Alpes-Côte d’Azur28 4080,56%Bourgogne-Franche-Comté24 6380,89%Bretagne18 6620,56%Pays de la Loire18 4710,49%Centre-Val de Loire12 7220,50%Corse1 7570,51%Quelles sont les avancées de la vaccination contre le Covid dans le monde ?La vaccination dans le monde n’en est qu’à ses tout débuts, moins d’1% de la population mondiale a pu être vaccinée jusqu’à présent. Le pays le plus avancé est Israël, avec près d’un habitant sur quatre déjà protégé contre le coronavirus. Sur le continent européen, c’est le Royaume-Uni qui est le plus rapide dans la vaccination. Nous nous basons ci-dessous sur les données recueillies par le site Our World in Data, projet conjoint de chercheurs à l’Université d’Oxford et de l’ONG Global Change Data Lab.Situation de la vaccination dans le monde (16 janvier 2021* / Our World data)Pays% de la population vaccinéIsraël26.25Emirats Arabes Unis18.18Bahreïn8.06Gibraltar7.42Irlande du Nord7.25Angleterre6.24Royaume-Uni5.90Écosse4.18Pays de Galles4.01États Unis3.71Danemark2.80Malte2.15Slovénie1.96Italie1.85Lituanie1.72Espagne1.64Irlande1.57Canada1.44Islande1.43Estonie1.37Allemagne1.25Hongrie1.24Chypre1.17Pologne1.15L’Autriche1.14le Portugal1.04Roumanie1.02Croatie1.01Slovaquie1.01Lettonie0.83dinde0.82Suède0.79Finlande0.78Norvège0.77Grèce0.77Suisse0.76Russie0.69Chine0.69czechia0.66France0.63Luxembourg0.52Arabie Saoudite0.51Monde0.50Costa Rica0.49Oman0.47Argentine0.44Belgique0.43Mexique0.36Pays-Bas0.32Serbie0.27Bulgarie0.26Singapour0.11Chili0.10Koweit0.06Inde0.01*Les données de certains pays ne sont pas actualisées quotidiennement, certaines peuvent donc dater d’un ou plusieurs jours.Quels sont les différents vaccins contre le Covid-19 ?La course au vaccin contre le Covid aura été l’enjeu sanitaire mais aussi économique de ces derniers mois, les grands laboratoires pharmaceutiques en ayant fait une priorité. C’est l’américain Pfizer allié à l’allemand BioNTech qui a raflé la mise en fin d’année 2020 en étant le premier à apporter une réponse positive à la batterie de tests menés. Le 9 novembre, son candidat vacci Comirnaty montrait une efficacité de 90% à la suite d’une analyse intermédiaire de l’essai clinique de phase 3, dernier stade avant l’homologation. Quelques jours plus tard un autre labo Américain, Moderna, démontrait avoir obtenu des résultats similaires.Comparaison entre les différents vaccins anti-CovidLaboratoire – nom du vaccinEfficacitéFonctionnementDisponibilité Doses commandées par l’UEPfizer / BioNTech95%Vaccin de type ARNDisponible en UE300 millionsModerna94,5%Vaccin de type ARNDisponible en UE160 millionsAstraZeneca70%Vaccin à vecteur viralDisponible hors UE400 millionsGamaleya – Sputnik V95%Vaccin à vecteur viralDisponible hors UE0Sinovac50%Vaccin inactivéDisponible hors UE0Cansino biologicsEvaluation en coursVaccin à vecteur viralDisponible hors UE0Janssen / Johnson & JohnsonEvaluation en coursVaccin à vecteur viralPrintemps 2021400 millionsSinopharmEvaluation en coursVaccin inactivéDisponible hors UE0NovavaxEvaluation en coursVaccin protéïquePrintemps 20210BharatEvaluation en coursVaccin inactivéPrintemps 20210CurevacEvaluation en coursVaccin de type ARNNon communiqué405 millionsSanofi, Moderna, Pfizer… Comment fonctionnent les vaccins contre le Covid ?Si les vaccins des différents laboratoires ont le même objectif, à savoir immuniser contre le Covid-19, tous n’emploient pas la même technique pour ce faire. Il existe des fonctionnements diverses :Pfizer et Moderna utilisent tous les deux la technique de l’ARN Messager. Cette dernière vise à donner au corps les informations génétiques nécessaires pour déclencher une protection contre le virus. L’ARN messager du vaccin s’insère et prend le contrôle de cette machinerie pour faire fabriquer un antigène spécifique du coronavirus : la ” spicule” du coronavirus, sa pointe si reconnaissable qui se trouve à sa surface et lui permet de s’attacher aux cellules humaines pour les pénétrer. Cette pointe, inoffensive en elle-même, sera ensuite détectée par le système immunitaire qui va produire des anticorps, et ces anticorps vont rester. Cette méthode jamais utilisée pour l’homme pourrait provoquer quelques complications notamment sur la conservation du vaccin qui se ferait à de très basses températures.AstraZeneca, Sputnik et Johnson&Johnson utilisent la technique du vecteur viral. Contrairement au procédé originel, celui-ci, relativement récent à l’échelle de l’histoire de la vaccination, n’injecte pas l’agent infectieux d’une pathologie, en l’occurrence le Covid-19, sous forme vivante ou inactive. A la place, on injecte à l’Homme un “vecteur inoffensif contenant un ou plusieurs gènes de l’agent infectieux codant les antigènes capables d’être reconnus par le système immunitaire”, comme l’indique le site de la fédération pour la recherche sur le cerveau. Il existe deux types de vecteurs viraux. Il y a ceux qui sont dits intégratifs, lorsque l’ADN du vecteur viral s’intègre dans l’ADN de l’hôte et les non intégratifs, lorsque le gène thérapeutique demeure dans la cellule sans s’intégrer au génome de l’hôte (Source : Inserm). Plusieurs vaccins bien connus utilisent cette technique, à l’image du sérums contre l’hépatite B.Sanofi, le vaccin français, utilise la technique à base de protéine recombinante. Il s’agit d’une protéine produite par une cellule dont le génome a été transformé par recombinaison génétique.Quels vaccins contre le Covid ont été commandés par la France ?La France compte investir 1,5 milliard d’euros en 2021 pour les différentes campagnes de vaccination. Pour l’heure, seuls deux vaccins sont autorisés dans l’Hexagone : Pfizer et Moderna, dont le gouvernement a passé commande pour, à terme, respectivement 50 et 24 millions de doses, via une commande globale de l’Union européenne pour les Etats membres. Six autres vaccins ont fait l’objet de commandes, réparties entre les laboratoires suivants : AstraZeneca (44 millions de doses commandées), Sanofi-GSK (45 millions), Johnson&Johnson (35 millions) et CureVac (34 millions).La vaccination contre le Covid est-elle obligatoire en France ?La réponse est non. Emmanuel Macron, lors de son allocution du 24 novembre, s’y est engagé devant les Français. La stratégie du gouvernement, qui doit malgré tout convaincre le plus grand nombre à se faire vacciner, souhaite plutôt instaurer un rapport de confiance dans ce dossier du vaccin, face à une population particulièrement peu encline à la vaccination. L’exécutif souhaite ainsi mettre en place une transparence totale sur le sujet, qui devra participer “au rapport de confiance que le gouvernement souhaite établir avec les citoyens concernant l’appréhension face à ce vaccin”, comme l’a glissé un proche du chef de l’Etat au Journal du dimanche. La tâche du gouvernement s’annonce ardue puisque selon un sondage IFOP réalisé pour le JDD, 59% des Français ne veulent pas se faire vacciner contre le coronavirus.Où se faire vacciner contre le Covid ? Comment trouver un centre de vaccination ?Le ministère de la Santé a déployé un service en ligne sur le site Sante.fr, permettant d’identifier très rapidement un centre de vaccination autour de chez soi. Retrouvez le dispositif ci-dessous, très simple d’utilisation : il suffit de rentrer une adresse pour découvrir la liste des lieux de vaccinations les plus proches. Des difficultés de connexion sont constatées ce jeudi 14 janvier, compte tenu du nombre de demandes d’inscriptions.Comment s’inscrire pour se faire vacciner contre le Covid ?Les inscriptions pour les personnes souhaitant se faire vacciner, sous réserve d’être éligible à la vaccination, seront ouvertes ce jeudi 14 janvier. Pour l’heure, seules les personnes de plus de 75 ans (Ehpad et hors Ehpad) et les soignants peuvent y avoir recours. Dès ce jeudi, il est possible de prendre rendez-vous sur l’une des trois plateformes choisies par le gouvernement, centralisées sur le site sante.fr (Doctolib, Maiia et Keldoc via la plateforme ci-dessus). Il est également possible de prendre rendez-vous par téléphone, le numéro va prochainement être communiqué.Les personnes désireuses de se faire vacciner et qui ne sont pas résidents d’Ehpad – ceux qui le sont pourront bénéficier d’une vaccination in situ – doivent se rendre dans des centres, ouverts à échelle départementale. “Un centre par département a déjà été ouvert. Il y en aura 300 à partir de lundi, puis progressivement 600 jusqu’à fin janvier”, expliquait jeudi dernier le ministre de la Santé Olivier Véran, précisant que “chaque commune n’aura pas son propre centre, ce serait incohérent vu le nombre de doses et de personnes à vacciner”.Dès la prise de rendez-vous, un formulaire sera alors soumis afin d’obtenir des vérifications sur le profil du patient et ainsi vérifier si la vaccination contre le Covid-19 n’est pas incompatible. Allergies, traitement médical… Voici le genre d’informations qui sera vérifié. Ce sera la dernière étape avant la vaccination, le gouvernement ayant simplifié la procédure en ne rendant pas obligatoire la consultation pré-vaccinale chez son médecin traitant. Il conviendra ensuite d’attendre entre trois et six semaines avant de se rendre à nouveau dans un centre afin de procéder à la deuxième injection inhérente au vaccin anti-Covid tel qu’il existe aujourd’hui. A noter que pour le moment et si les vaccins continuent de présenter les mêmes indications et les mêmes contre-indications, il n’y aura pas lieu de choisir tel ou tel vaccin, ils seront proposés indifféremment.Quels sont les effets secondaires du vaccin contre le Covid ?Pour l’heures, seul un cas d’effet indésirable au vaccin anti-Covid a été recensé en France. Olivier Véran a précisé ce mardi qu’il s’agissait d’une réaction allergique mais sans gravité. Le ministre de la Santé a ajouté que cela correspondait à la moyenne observée à l’étranger, à savoir un cas d’effet indésirable pour 100 000 vaccins injectés.Aux Etats-Unis comme en Europe et en France, la distribution des premiers vaccins anti-Covid se poursuit. Cette vague de vaccination se devrait pas se faire sans désagréments, avaient averti fin novembre des médecins américains, qui ont encouragé les responsables de la santé publique ainsi les laboratoires à avertir la population sur les très probables effets secondaires des vaccins. A l’occasion d’une réunion avec les conseillers des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies américains (CDC), le docteure Sandra Fryhofer s’est interrogé sur la possibilité que de nombreuses personnes renoncent à se faire administrer la deuxième dose du vaccin, découragés par ces effets secondaires justement.Des volontaires aux essais de Pfizer et Moderna ont témoigné en faisant état de fièvre élevée, des courbatures, des maux de tête et de grande fatigue ressentis après avoir été vacciné. Mais il s’agit de phénomène on ne peut plus normal, à en croire Bruno Pitard, chercheur du CNRS au Centre de cancérologie et d’immunologie Nantes-Angers, interrogé par Ouest France. “Un vaccin n’est jamais indolore, ce n’est pas un Doliprane. C’est totalement normal qu’il y ait des effets secondaires. (…) On injecte le vaccin dans le muscle pour le système immunitaire donc ce sont des effets secondaires communs, il n’y a rien d’étonnant”, estime-t-il.Des réactions allergiques peuvent-elle être provoquées par le vaccin anti-Covid ?Depuis que la vaccination a débuté dans plusieurs pays, la pharmacovigilance est naturellement de mise. Chaque information émanant des personnes vaccinées sont analysées et traitées afin d’en savoir plus, chaque jour, sur ce fameux vaccin. Aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, où le vaccin de Pfizer/BioNtech est administré depuis la mi-décembre, plusieurs personnes vaccinées – en l’occurrence des soignants – ont développé de graves réactions allergiques suite à l’injection, l’une d’entre elle ayant par exemple été victime d’un choc anaphylactique seulement dix minutes après la prise du vaccin. Si toutes ces personnes ont récupéré depuis, cela pose tout de même question. A tel point que les autorités sanitaires américaines et britanniques ont réagi en prenant des mesures.Aux Etats-Unis, il est désormais conseillé que la vaccination ne soit pratiquée uniquement dans des établissements disposant d’équipements spéciaux, notamment d’oxygène et d’épinéphrine, alors qu’au Royaume-Uni, les personnes ayant déjà été victimes de fortes allergies sont même priées de ne pas se faire vacciner pour l’instant. En France, on reste plus mesuré, à l’image du communiqué de la Fédération française d’allergologie. “Les antécédents d’allergie ou d’anaphylaxie ne constituent en aucun cas une contre-indication systématique à cette vaccination”, peut-on lire. Quoi qu’il en soit, ces cas d’allergie post-vaccination sont suivis de très près et des études sont en cours pour en déterminer la cause. L’Agence américaine des médicaments (FDA) s’est dite “au courant d’informations sur une réaction anaphylactique chez une personne ayant reçu le vaccin contre le Covid-19. L’agence va continuer à travailler avec les CDC (Centres de prévention des maladies) et Pfizer pour mieux comprendre ce qu’il s’est passé”, twittait la FDA lors de la découverte du premier cas. Voir le dossier Efficacité, risques… Les vaccins Covid-19 arrivent, ce qu’on sait Un “passeport vert” pour les personnes vaccinées contre le Covid verra-t-il le jour ?On tient cette idée de la députée UDI Valérie Six : et si, d’ici quelques mois, un “passeport” était nécessaire pour se rendre dans les lieux de cultures (musées, cinémas, théâtres…) et dans les restaurants, actuellement tous fermés ? Ce fameux passeport prouverait que son détenteur est vacciné contre le Covid-19 et qu’il ne présente ainsi aucun risque. “Notre groupe considère qu’une telle mesure serait de nature à inciter les Français à se faire vacciner et à faire prendre conscience que la vaccination permet de se protéger soi-même, mais également autrui”, a expliqué la parlementaire, estimant que “l’enjeu est de faire comprendre que se faire vacciner est un acte citoyen, que cela nous permettra collectivement de retrouver une vie sociale, une vie culturelle”. Chacun sera juge de cette idée, qui existe déjà en Israël, mais Emmanuel Macron a promis devant les Français qu’il ne souhaitait pas rendre le vaccin obligatoire et cette mesure viendrait contrevenir quelque peu à ce principe pour toute personne désireuse de retrouver une “vie normale”.



Source link : https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2526290-vaccin-contre-le-covid-ou-quand-comment-ce-qu-il-faut-savoir/

Author :

Publish date : 2021-01-17 10:38:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : L’Internaute

Vaccin contre le Covid : où, quand, comment… Ce qu’il faut savoir
https://www.belrogo.com   https://www.lemondemerveilleuxdesbebes.com/   https://maquillages.biz   https://mesothelioma-info.org   https://meilleureschaussures.com  
--
Everlast Pro boxing trunck Short boxe mixte *  Pensées à moi-même *  LYAO Quartz Montre Femmes Mode Antique Argent Femmes Montres Lumineux Noir Cristal Vintage Bracelet Montre Blanc *  * Unity Homes and Rendeavour expand partnership from Kenya to Nigeria *  Covid-19: UK records 30,000 new cases and 316 deaths *  West Brom v Newcastle: Premier League – live! *  Underarm Lump After COVID Shot Is Likely Lymph Swelling, Not Breast Cancer, Experts Say – HealthDay News *  Maped Kidi Cut Security Ciseaux de Sécurité 12cm pour Bébé Dès 2 ans Découpe facile Bouts Ronds et Lames en Fibre de… *  * Monissy La Reine des Neiges Elsa Princesse Robe Fille Bleu Col Blanc Duvet Manche Longue Cape Tulle Glace Neiges Imprimé… *  Globe Flottant à Lévitation Magnétique en Forme de C de 3 Pouces, Led Colorée, Lévitation Magnétique Rotative… *  https://www.lesmeilleurs.site/   https://facebookstore.org   https://hommes.meilleureschaussures.com   https://www.echaussures.net/   https://meilleureschaussures.com   https://d-c-k.fr   https://notre-dame-de-paris.org   https://bebes.fringues.biz   https://1-maillot-de-bain.com   https://www.enigmesghisdiem.fr   https://www.chaussuresdefootball.fr/   https://www.les-maillots-de-bain.com/   https://www.chaussures.co.com   https://www.lamaisondurasage.fr/