close

Procès Bygmalion: tous les psychodrames provoqués par cette affaire à droite

Procès Bygmalion: tous les psychodrames provoqués par cette affaire à droite



POLITIQUE – Trois syllabes synonymes de scandale. Évoquer “Bygmalion” à droite, c’est replonger dans des années de crise, remuer le couteau dans la plaie des affaires et se rappeler aux souvenirs de guerres fratricides dont cette famille politique à le secret. Car l’affaire pour laquelle Nicolas Sarkozy comparaît à partir de ce mercredi 17 mars pour “financement illégal de campagne” devant le tribunal correctionnel de Paris a laissé de (très) nombreuses séquelle chez Les Républicains. Des séquelles encore très vives. En témoignent les menaces formulées par Jean-François Copé (blanchi dans ce dossier) qui, selon L’Opinion, a prévenu les cadres LR lors d’un conseil stratégique mardi 9 mars: un dépôt de plainte automatique pour tous ceux qui s’aventureraient à lui faire porter le chapeau.Une preuve de l’ampleur du trauma rue de Vaugirard qui rappelle que le séisme Bygmalion continue de secouer les consciences, tant chaque grande famille de l’ex-UMP (sarkozystes, fillonistes et copéistes) a eu à gérer, d’une façon ou d’une autre, une conséquence causée par ce dossier tentaculaire. Alors que les protagonistes sont appelés à répondre de leurs actes devant la justice, Le HuffPost fait le point sur tous les psychodrames que l’affaire Bygmalion a, directement ou indirectement, provoqués sur le plan politique. Risque de faillite et “Sarkothon”L’affaire Bygmalion n’a pas encore éclaté, mais le rejet en décembre 2012 des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy par le Conseil constitutionnel sonne comme un première sommation, car le parti de droite, privé du remboursement de l’État, va devoir trouver à la hâte de quoi rembourser ses créanciers. En juillet 2013, Jean-François Copé lance alors une grande souscription nationale, surnommée “Sarkothon” pour sauver l’UMP de la faillite. Objectif: collecter les 11 millions manquant en un temps record.Un succès sur le papier, puisque l’objectif a été atteint sans difficulté. Pour autant, cet épisode va jeter le trouble sur la formation politique, laquelle se trouve accusée par ses détracteurs d’avoir renfloué ses caisses grâce aux déductions fiscales applicables aux donateurs de partis politiques. En quelque sorte, d’avoir épongé ses dettes sur le dos des contribuables. Outre cette polémique, va s’installer l’idée quelque chose de pas très net s’est passé avec la comptabilité de la campagne, ce que les mois qui suivent vont confirmer. Le ver est dans le fruit. De “l’Affaire Copé” aux pénalités Le 27 février 2014, l’affaire Bygmalion éclate. Ou plutôt, “l’affaire Copé” comme le titrera (au prix d’une condamnation pour diffamation) l’hebdomadaire Le Point. Le magazine affirme que la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 a fait l’objet de de prestations largement surfacturées par Bygmalion, une société gérée par un proche de Jean-François Copé, Bastien Millot. En sous texte, le patron de l’UMP est soupçonné de favoritisme. La machine politico-médiatique s’emballe, jusqu’à ce que Libération évoque le chiffre monstre de 20 millions d’euros de prestations payées par le parti de droite à Event & Cie, la filiale événementielle de Bygmalion. Du côté de l’entreprise, on explique que ces surfacturations visaient en réalité à masquer les dépassements de frais de campagne de Nicolas Sarkozy. La pression est alors trop forte pour Jean-François Copé: il démissionne le 27 mai, à l’issue d’un bureau politique ayant viré aux règlements de comptes entre barons de la droite. Fin de l’histoire? Non. Ce psychodrame en provoque un autre. Pour sauver le parti, un triumvirat est nommé pour le reprendre en main. Trois anciens premiers ministres partagent la direction: Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et François Fillon. Une nouvelle équipe qui, en arrivant, va se pencher sur les comptes du parti. Et réaliser que l’UMP a réglé les pénalités dont Nicolas Sarkozy avait écopé, au titre du dépassement de son plafond de dépenses. Des doutes s’installent alors sur la légalité du procédé et l’UMP saisit la justice. Autant échaudé par ce règlement que déterminé à porter les couleurs de son parti en 2017, François Fillon y voit l’occasion d’éliminer un rival. Il déjeune en juin 2014 avec Jean-Pierre Jouyet, alors secrétaire général de l’Élysée de François Hollande. Une rencontre au cours de laquelle l’ancien premier ministre invite le pouvoir socialiste à “taper vite” sur Nicolas Sarkozy pour l’empêcher de revenir dans le jeu politique.“Tu te rends compte, Jean-Pierre, c’est de l’abus de bien social”, aurait lancé François Fillon à Jean-Pierre Jouyet, au sujet du règlement de ces pénalités. L’ex-député de Paris a toujours démenti avoir demandé pareil service au secrétaire général de l’Élysée, mais sa plainte en diffamation n’a rien donné. Et à défaut d’avoir obtenu gain de cause, François Fillon a, sans le savoir, enclenché une bombe à retardement qui lui explosera à la figure dès années plus tard. Les aveux cathodiques de Lavrilleux Comme dit plus haut, en ce mois de mai 2014, tous les regards sont braqués vers Jean-François Copé, lequel est soupçonné en interne d’avoir monté toutes ces combines avec Bygmalion à des fins personnelles. C’est dans ce contexte que son ex-directeur de cabinet, un certain Jérôme Lavrilleux, va entrer en scène de façon spectaculaire. Durant la campagne de 2012, cet homme inconnu du grand public était directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy. C’est dire si ce copéiste loyal en sait des choses.Ce qui tombe bien, puisqu’il a décidé de les raconter en direct sur BFMTV le 26 mai 2014. La voix tremblante et les yeux embués de larmes, Jérôme Lavrilleux avoue devant Ruth Elkrief que le parti a réglé des factures de conventions bidons qui, en réalité, correspondaient à des prestations réalisées dans le cadre de la campagne présidentielle.Mais, surtout, il dédouane son patron et décrit un système dont plusieurs cadres avaient connaissance. “Je n’y vais pas pour sauver Copé, j’y vais pour dire la vérité. Un bureau politique de l’UMP était convoqué pour couper la tête de Copé. Je ne supportais pas l’idée qu’ils puissent le dégager comme ça, avec cette allusion au détournement d’argent. Il fallait que quelqu’un dise la vérité”, raconte-t-il, six ans plus tard, à franceinfo. Un grand déballage public qui va coûter très cher à l’intéressé, aujourd’hui poursuivi pour “recel d’abus de confiance”, “complicité d’escroquerie”, “complicité de financement illégal de campagne électorale” et “usage de faux”. Sur le plan personnel, les choses ont été particulièrement douloureuses. Après ses confessions, celui qui a été élu eurodéputé quelques heures plus tôt rejoint en voiture son domicile de l’Aisne. Une fois sur place, et brisé par cet exercice, il envisage le pire, jusqu’à se saisir d’une corde pour réaliser un nœud coulant. Inquiète, Ruth Elkrief lui envoie un SMS de réconfort, qui le dissuadera de commettre l’irréparable. C’est ainsi que, en conséquence de la dissimulation de la campagne trop dépensière de Nicolas Sarkozy, la vie d’un homme s’est jouée à la réception d’un SMS. De la primaire de la droite au naufrage de Fillon En 2016, la droite se décide à passer par une primaire ouverte pour désigner son champion pour 2017. Un match qui oppose (entre autres) Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Fillon. Le 28 août de cette année à Sablé-sur-Sarthe, ce dernier va cibler directement l’ancien président de la République, poursuivi dans les affaires Paul Bismuth et Bygmalion. En lançant cette phrase restée célèbre: “qui imagine un seul instant le général de Gaulle mis en examen”. Une attaque frontale et féroce qui va se retourner contre lui à deux reprises. Premier effet boomerang, cette phrase sous forme de leçon de morale lui reviendra à la figure quand lui même sera mis en examen dans le cadre du “Penelope Gate”. Mais un autre acteur va entrer en jeu en réaction à ce qui, après les révélations liées au déjeuner avec Jean-Pierre Jouyet, est perçu comme une énième trahison. Ce nouvel acteur, c’est l’homme d’affaires Robert Bourgi. Dans le “Complément d’enquête” consacré à l’affaire Bygmalion, ce conseiller de l’ombre explique avoir rencontré François Fillon au lendemain de ce meeting. Robert Bourgi (proche de Nicolas Sarkozy) lui fait part de sa “grosse colère”, trouvant particulièrement inélégante l’attaque prononcée la veille.Pour autant, il scelle un pacte avec lui: s’il gagne la primaire, il lui offre les fameux costumes Arnys. Ce qu’il a fait… Avant d’aller révéler ces “cadeaux” dans la presse. Des cadeaux empoisonnés qui scelleront définitivement la candidature déjà très mal embarquée de François Fillon à la présidentielle de 2017. Et c’est ainsi que, cinq ans après la campagne controversée de 2012, la droite de gouvernement a échoué à se qualifier au second tour. Une première dans l’histoire de la Ve République. La suite, c’est à la justice de l’écrire. À voir également sur Le HuffPost: L’affaire Bygmalion expliquée par House of CardsLIRE AUSSIPourquoi l’appel de Me Thierry Herzog est aussi stratégique pour Nicolas SarkozySarkozy condamné à trois ans de prison (dont un ferme) dans l’affaire des écoutes



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/proces-bygmalion-tous-les-psychodrames-provoques-que-cette-affaire-a-provoques-a-droite_fr_604f3bb6c5b60e0725f8fda8

Author : Romain Herreros

Publish date : 2021-03-17 00:21:49

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : Huffington Post

Procès Bygmalion: tous les psychodrames provoqués par cette affaire à droite
https://vinsdivins.com   https://jouet-discount.info   https://teenoi.net   https://lepicerie-bleue.com   https://028038.org  
--
Kaporal Casquette Garçon *  Lacoste L.12.12 Concept, Sac porté épaule Femme *  Cire de couleur pour les cheveux gris argenté, une fois la modélisation temporaire Cire de teinture pour les cheveux de… *  * Barracuda B00fr240f, Basses Femme *  Anzmtosn Costume Unisexe d’halloween Sorcier Cape avec Chapeau Wizard Cape et Chapeau Costume Enfant pour Enfant Cosplay… *  New Jersey Devils GM attends Cedar Rapids RoughRiders tryout camp … as a dad – The Gazette *  Xidan Poche Molle EMT Médicale Démontable Rapide, Poche Tactique Militaire de Premiers Secours, Poche Utilitaire… *  ECMQS Peigne pour Animaux De Compagnie, Tout Droit, Rangée Unique, Peigne Dense, Chiens, Épilation, Nettoyage, Peignes… *  * Skechers Go Run Ride 6, Chaussures Multisport Outdoor Homme *  Fossil Homme Digital Montre Connectée Gen.5 *  https://femmes.fringues.biz   https://paris-restos.com   https://instruments-demusique.com   https://www.jouet-discount.info/   https://www.wtbass.com   https://www.consortec.org/   https://maquillages.info   https://www.meilleuresventes.co.com   https://www.belrogo.com   https://dedalusprod.com   https://www.librairie.co.com   https://www.lecordonniermalchausse.com   https://promochaussures-fr.org   https://marionnettes.info