close

Covid-19: pourquoi la vaccination va si vite aux États-Unis

Covid-19: pourquoi la vaccination va si vite aux États-Unis



ÉTATS-UNIS – Depuis que la vaccination contre le Covid-19 a débuté aux États-Unis, avec désormais trois vaccins autorisés -celui de Johnson & Johnson (une seule dose nécessaire par personne) et ceux de l’alliance Pfizer/BioNTech et de Moderna (deux doses)-, le rythme est spectaculaire: 2,49 millions de doses injectées par jour actuellement en moyenne, si bien que le pays a franchi vendredi 19 mars, avec plus d’un mois d’avance, l’objectif de 100 millions d’injections fixé en campagne par Joe Biden.Désormais, l’objectif de 200 millions d’injections durant ses 100 premiers jours de mandat, ce qui amène au 20 avril, apparaît même aujourd’hui réaliste. Et les États-Unis ont déjà passé des commandes suffisantes pour recevoir d’ici fin mai assez de doses pour vacciner l’ensemble de leur population adulte, soit environ 245 millions de personnes (pour une population totale du pays de 330 millions de personnes). Pour le moment, selon les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) au 23 mars, 25,7% des Américains ont reçu au moins une dose (85 millions de personnes) et parmi eux, 14% sont entièrement vaccinés (46 millions de personnes). Au total, 130 millions de doses ont été injectées jusque-là.Le week-end dernier, les États-Unis ont même administré pour la première fois plus de trois millions de doses pour deux jours consécutifs: 3,04 millions de doses injectées en 24 heures après 3,12 millions la veille. “C’est la première fois que nous avons 3 millions ou plus sur deux jours consécutifs”, s’est ainsi félicité sur Twitter le responsable des données sur le Covid-19 à la Maison Blanche, Cyrus Shahpar. “Nous faisons des progrès!” Pour comparer, en France, au soir du 24 mars, un peu plus de 9,4 millions de doses avaient été injectées, ce qui représente environ 13% des citoyens de plus de 18 ans ayant reçu au moins une dose. La population française entièrement vaccinée (deux doses reçues) s’élève elle à 2,5 millions de personnes, soit 5% de la population majeure.Si les États-Unis réussissent avec efficacité et rapidité leur programme de vaccination, eux qui enregistrent depuis le début de la pandémie le plus grand nombre de décès liés au Covid dans le monde (544.000), c’est en partie grâce à la mise en place depuis déjà deux mois de vaccinodromes, où l’on vient se faire vacciner sur d’immenses parkings de stades, d’universités, de parcs d’attractions ou d’hôpitaux, parfois en restant au volant de sa voiture, comme Arnold Schwarzenegger au mois de janvier. Les immenses parkings de stades ou campus réquisitionnésEn Californie, depuis janvier, le parking de Disneyland à Anaheim est ainsi reconverti en méga centre de vaccination qui tourne à 7000 injections par jour.D’autres centres d’envergure ont été ouverts dans l’État, sur les parkings du Dignity Health Sports Park dans la ville de Carson, ou du Petco Park à San Diego, le stade de baseball de l’équipe des Padres.À Los Angeles, plusieurs vaccinodromes fonctionnent à plein rendement et d’autres s’ajoutent au fil des semaines, comme celui situé sur trois niveaux d’un parking du campus de l’University of Southern California (USC) ouvert il y a une quinzaine de jours, et qui cible notamment la population des quartiers de South Los Angeles où la pandémie a particulièrement sévi.Mais le plus emblématique des vaccinodromes de la ville, car le plus imposant par sa taille, reste incontestablement celui du gigantesque parking du Dodger Stadium, le stade de l’équipe de baseball des Dodgers situé sur la colline surplombant le quartier de Downtown.Jusqu’à la mi-janvier, celui-ci abritait le plus grand centre de tests pour le Covid-19 de tous les États-Unis, qui aura réalisé gratuitement plus d’un million de tests de dépistage en huit mois. 12.000 doses injectées par jour au Dodger StadiumDepuis 70 jours, celui-ci abrite donc le plus grand site de vaccination du pays. “Ce site nous rapprochera d’un jour dont nous avons hâte de nous réveiller et d’entendre parler. Un jour où nous enregistrons zéro décès ici à Los Angeles”, avait déclaré le maire Eric Garcetti lors de l’inauguration, alors que sa ville a été particulièrement submergée par la pandémie en tout début d’année.De 2000 doses délivrées lors du jour d’ouverture mi-janvier, le site a atteint son rythme de croisière pour désormais délivrer jusqu’à 12.000 doses par jour. Le fonctionnement est bien rôdé, comme le rapporte le LA Times: les voitures font la queue dans différentes files, puis, un par un, les soignants mobilisés se penchent pour parler aux conducteurs et administrer à travers les vitres ouvertes les doses de vaccin. Les patients reçoivent leur piqûre alors qu’ils sont toujours attachés, et 15 minutes plus tard, la plupart sont autorisés à repartir.“Conduire le long des cônes oranges au Dodger Stadium a été la meilleure partie de ma vaccination”, s’est même amusé un vacciné sur Twitter, partageant une vidéo de sa “course”.Driving along the orange cones at Dodger Stadium was the best part about being #vaccinated. Instant nostalgia of me playing the tutorial level of a new racing game.

If you need a reason to get vaccinated, do it for the drive. #LosAngelespic.twitter.com/QZ3IaCaI24— Eric M. Craig (@EricMCraig_) March 19, 2021À partir du 1er avril, les futurs vaccinés et le personnel soignant se partageront par ailleurs l’immence parking avec les fans des Dodgers, le club ayant reçu l’autorisation d’accueillir 11.000 spectateurs (20% de la capacité totale de son stade) pour la reprise de la saison de baseball, sans que cela n’affecte l’un des deux secteurs.Mais attention, ces vaccinodromes nécessitent un approvisionnement conséquent et permanent en doses pour ne cesser de fonctionner. Mi-février, faute de doses en nombre suffisant, cinq sites -dont celui du Dodger Stadium- ont ainsi fermé quelques jours à Los Angeles. “Nous vaccinons les gens plus vite que les flacons n’arrivent”, avait ainsi lancé le 11 février Eric Garcetti, exprimant alors son inquiétude sur des approvisionnements “inégaux, imprévisibles et trop souvent inéquitables”.En France, le gouvernement, longtemps réfractaire à l’option des vaccinodromes, va la privilégier dans les semaines à venir. Ainsi, l’armée et les pompiers vont déployer “au moins 35” grands centres de vaccination “pour pouvoir être capables d’utiliser” toutes les doses qui seront livrées à la France ”à partir du mois d’avril”, a indiqué le 22 mars le ministre de la Santé Olivier Véran. L’un de ces centres se situera au Stade de France à Saint-Denis, dans lequel “plusieurs milliers de personnes” pourront être vaccinées chaque semaine à partir du 6 avril. Pour l’heure, seul le stade Orange Vélodrome de Marseille remplit cette fonction, dans les locaux d’une tribune. Des “waste lists” à Las VegasPour revenir aux États-Unis, si la campagne de vaccination avance a si bon train, c’est aussi car tout est fait pour qu’aucune dose ne soit perdue.Le vaccin de Pfizer, par exemple, doit en effet être administré dans les six heures après sa préparation. Ce qui peut entraîner des pertes sur une journée, si un nombre pas suffisant de personnes se rendent dans un centre pour se faire vacciner.Résidant à Las Vegas au Nevada, le journaliste français William Reymond a raconté dans un long thread sur Twitter au début du mois de mars comment il a ainsi pu, avec sa femme et leurs deux enfants, bénéficier d’une première injection alors qu’ils ne rentraient encore dans aucune catégorie d’âge, de profession ou de risque, et n’étaient pas Américains.Après s’être inscrits sur une liste d’attente d’un centre de vaccination -des listes surnommées ici sans équivoque “waste lists” (“listes de déchets”)-, ils ont été rappelés quelques jours plus tard pour recevoir en fin de journée une dose qui n’avait pu être utilisée. Le jour de leur injection, une centaine de personnes ont ainsi pu se faire vacciner de cette façon dans le centre où ils se trouvaient, quelle que soit leur nationalité, le gouverneur de l’État du Nevada ayant décidé que le statut d’immigration ne serait pas vérifié. Et tout cela gratuitement.🇺🇸 1- J’ai donc été vacciné samedi à Las Vegas. Moi mais aussi ma femme et mes deux fils. Pourtant je ne rentre dans aucune catégorie d’âge, de professions ou de risques. Je ne suis ni un ancien président ni un millionnaire Texan (Au Texas, des failles « volontaires » dans le— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 20212- système permettaient aux très riches de se faire vacciner dès la fin décembre). Je ne suis pas non plus une célébrité d’Hollywood (qui ont profité d’une « erreur » pour se faire vacciner sur le stock de personnes à risques et défavorisées). J’ai simplement et LÉGALEMENT— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 20213- bénéficié de la volonté du Nevada de vacciner le plus de personnes possibles et de ne pas gaspiller une dose de vaccin. Dans cet esprit, tous les résidants – légaux ou pas, le Gouverneur ayant décidé que le statut d’immigration ne serait pas vérifié- ont la possibilité de— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 20214- s’inscrire sur des listes d’attentes (aussi surnommées « waste list »). C’est ce que nous avons fait. D’abord il y a 10 jours dans toutes les pharmacies de Vegas. Généralement elles téléphonent en milieu de journée et demandent que l’on puisse se déplacer dans l’heure qui suit— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 20215- C’est une option qui fonctionne. J’ai été rappelé 8 jours plus tard (alors que j’étais déjà vacciné depuis 2 jours). Mais comme je n’en étais pas certain, je suis passé par les listes d’attentes des centres de vaccination. Salles de conférences, de basket, de concerts…— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 20216- réquisitionnées et transformées pour la vaccination de masse. La plus grosse de Vegas vaccine ainsi 3 000 personnes par jour. Samedi matin à 6:30, j’étais donc en famille devant un des centres afin de m’inscrire sur la liste. Une liste gérée par la Garde Nationale, en charge— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 20218- d’une partie de l’organisation de tout ça. Ce sont des membres de police militaire (MP) qui s’occupent de tout le système d’attente. Inscription à 6:30 et retour à 15h pour « l’appel » du jour. Samedi, il y avait suffisamment de vaccins non utilisés pour faire passer les 100— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 20219- personnes de la liste d’attente. Par âge. Mon fils de 18 ans étant un des plus jeunes à recevoir son vaccin ce jour là. Une fois la confirmation à l’extérieur, c’est l’entrée dans le centre de vaccination. Et là, je suis complètement épaté de l’organisation de la chose.— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 202110- Efficacité à 100%. Collaboration entre la Garde Nationale, FEMA (l’agence fédérale envoyée sur les catastrophes) et les volontaires (infirmières majoritairement qui, une fois leur boulot terminé, viennent aider à vacciner). Aucune attente, le truc est rodé. Les distances et— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 202111- les gestes barrières sont respectés. Le mouvement ne s’arrête jamais. C’est aussi grand qu’un hall de gare mais ça reste humain. Tout le monde est super attentionné. Un militaire donne une fiche à remplir et des stylos désinfectés. Un autre pour les récupérer et les nettoyer— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 202112- C’est la première étape de triage. Ensuite c’est pour le vaccin. Moderna ou Pfizer. Samedi c’était Pfizer pour tout le monde. On arrive ensuite à la partie vaccination. Une table rectangulaire. Une chaise à chaque extrémité selon si on veut être piqué à l’épaule droite ou— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 202113- gauche. Derrière un médecin ou un infirmier.e. Moi, c’était un médecin de la Garde nationale qui était encore plus ému que moi. Et je l’étais ! Il m’a expliqué qu’il avait rejoint l’armée pour ce genre de moment, qu’il avait le sentiment de participer à quelque chose de— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 202114- positif et grandiose. C’est d’ailleurs ce qui m’a frappé dans le centre. Un sentiment de bonheur partagé. Un moment rare. L’étape vaccination dure moins de 2 minutes. Et se conclue par la distribution de ma carte de vaccination où figure déjà la date de ma seconde dose.— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 202115- Ensuite, 15 minutes dans la partie récupération. Des chaises séparées par 2 mètres (des soldats passent fréquemment pour les réalignée). Durant ces 15 minutes, les pompiers de Vegas et du personnel FEMA viennent vous demander plusieurs fois si tout va bien. Et puis ?— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 202116- Et puis c’est tout. 20-25 minutes sans jamais avoir le sentiment d’attendre. Une cadence qui ne s’arrête jamais. La machine US dans toute sa splendeur. Côté vaccin, un seul effet secondaire à noter : depuis samedi, c’est sourire non stop 😉 Bonne chance à vous !— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 2021J’ai oublié une précision de taille : tout cela est GRATUIT. J’ai simplement eu besoin de montrer mon permis de conduire. Aucune question sur ma nationalité. https://t.co/z8UDAHqXGD— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 2021Le petit sticker obligatoire et le verso de ma carte de vaccination, déjà pré-tamponnée avec la date de mon second rendez-vous. Efficacité au top. pic.twitter.com/WSr4mV9Twa— William Reymond (@WilliamReymond) March 3, 2021Par ailleurs, preuve de la rapidité de la campagne de vaccination américaine, dès le 5 avril, l’ensemble de la population du Nevada âgée de plus de 16 ans sera éligible à recevoir une dose.pic.twitter.com/9FRKAGKTxZ— 8 News NOW (@8NewsNow) March 18, 2021Le Texas, deuxième État le plus peuplé du pays avec 30 millions d’habitants, devancera même le Nevada, puisque sa campagne de vaccination à tous les adultes débutera dès le lundi 29 mars.Passée la vaccination des adultes, qui sera terminée fin mai selon les espérances de Joe Biden, celle des enfants devrait rapidement suivre. Et là encore, les États-Unis ont une longueur d’avance: le laboratoire Moderna a annoncé en début de semaine dernière qu’il avait déjà lancé des essais de son vaccin sur des milliers d’enfants américains et canadiens, âgés de 6 mois à 11 ans.À voir également sur Le HuffPost: Pourquoi Véran ne refuse plus les vaccinodromesLIRE AUSSI:Comment les vaccinodromes, un temps écartés, pourraient bien faire leur come-backLes centres de vaccination, des vaccinodromes qui ne disent pas leur nom?Ce que la France peut apprendre de la vaccination en Israël, la plus rapide du monde



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/covid-19-pourquoi-la-vaccination-va-si-vite-aux-etats-unis_fr_605374e8c5b6e32eb4afed1c

Author : Vincent Gibert

Publish date : 2021-03-24 17:40:05

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : Huffington Post

Covid-19: pourquoi la vaccination va si vite aux États-Unis
https://vinsdivins.com   https://www.intelli.news/   https://www.elegance-lingerie.com/   https://100000-articles.com   https://028038.org  
--
Daniel Wellington Winchester Montre pour femme de style classique avec bracelet type NATON *  New images shared as Denmark's Princess Isabella turns 14 – Royal Central *  Schaeffler Paravan Technologie and Mücke Motorsport cooperate within the DTM *  * Isotop’s odds slashed to win the Magic Millions Guineas *  Learning Resources Kit de pochoirs de Formes primaires, LER5440 *  Scalextric – Sca1302p – Circuit – Coffret Monster Truck – Echelle 1/32 *  Bluesees Jouets à mâcher pour oiseaux,broyeur de perroquet, 3 pièces ensemble de jeu pour oiseaux, balançoire colorée, balançoire pour petits perroquets, aras, perruches, calopsittes, oiseaux amoureux *  0207VP844A6 12 X pour Enterrement DE Vie DE Jeune Fille Noir & Lapin Blanc Accessoire DE DÉGUISEMENT Oreilles DE Lapin… *  * IEFIEL 2 pièces Maillot de Bain Enfant Fille Tie-Dye Tankini Bikini Halter Motifs 2-16 Ans *  Tom Ford – Open Kimono *  https://x7i.biz   https://lenoblebricoltout.fr   https://le-bon-ski.fr   https://www.lecordonniermalchausse.com   https://4u7.org   https://www.les-maillots-de-bain.fr   https://www.chaussures-sport.biz/   https://news168.co.uk   https://climatiseurs-et-ventilateurs.com   https://www.paschers.info/   https://monmaillotdebain.com   https://www.breast-cancers.com/   https://sports365.co.com   https://www.officielchaussure.com/