MondialNews.com : L’antisémitisme d’atmosphère, ou comment certains détestent les juifs sans le savoir
close

L’antisémitisme d’atmosphère, ou comment certains détestent les juifs sans le savoir

L’antisémitisme d’atmosphère, ou comment certains détestent les juifs sans le savoir




Chose entendue : “De toute façon, Israël n’existe pas, cet Etat a été créé de toutes pièces après la Shoah pour faire plaisir aux juifs.” Ce commentaire n’est pas celui d’un antisémite convaincu mais du patron, en apparence bien sous tous rapports, d’une PME de mon quartier. Et d’enchaîner : “Et puis, dans cette histoire, c’est eux qui ont commencé. Les Palestiniens ne font que répondre à la spoliation de leurs terres.”Cet homme, qui n’a pas de sympathies islamistes ni ne soutient La France insoumise (LFI), n’est pas seul à tenir de tels propos. Depuis plusieurs jours, j’entends des commentaires de ce genre. J’en lis également sur les réseaux sociaux, sous la “plume” d’anonymes qui ne semblent affiliés à aucun parti. Mon maigre échantillon n’a rien de représentatif. Pourtant, je ne crois pas aberrant de faire l’hypothèse d’une large pénétration, dans la société française, d’une telle opinion.Est-elle antisémite ? Ici, nulle insulte ou dévalorisation directe du type de celles pratiquées historiquement par l’extrême droite, nul antisionisme idéologiquement structuré propre à l’extrême gauche, nul cliché sur la richesse supposée des juifs. Cette opinion ne combat pas activement Israël, elle se contente de suggérer son illégitimité.Pourtant, prétendre que l’existence d’Israël est un pur artifice, qui plus est fondé sur la spoliation, est un des nouveaux visages de ce que l’on pourrait nommer, pour imiter une formule de Gilles Kepel, un “antisémitisme d’atmosphère”. Estimer qu’”Israël n’existe pas” n’est pas seulement historiquement fallacieux. Depuis la fin du XIXᵉ siècle, l’immigration juive vers la région de Palestine a été continue et récurrente, au point de déboucher, après la Shoah, sur la constitution d’un Etat. Mais surtout, c’est un point de vue profondément discriminatoire. Il existe un droit universel à l’autodétermination des peuples, principe issu du droit international selon lequel chaque peuple dispose ou devrait disposer du choix libre et souverain de déterminer la forme de son régime politique. Ce principe vaut tout autant pour les Palestiniens d’aujourd’hui que pour les juifs d’Israël. Si Israël est un artifice, c’est dans la même mesure que tout Etat en est un. Personne ne soutient, aujourd’hui, que “la France n’existe pas” sous prétexte qu’il y a très longtemps elle n’existait pas. Le prétendre s’agissant d’Israël, c’est sous-entendre que les juifs, en tant que juifs, ne disposent pas de ce droit. C’est une position antisémite.Pris à l’état pur, cet antisémitisme comporte une dimension complotiste. En considérant Israël comme une aberration politique, il estime que les juifs bénéficient d’un régime de faveur et, partant, qu’ils manœuvrent en coulisses pour faire avancer leurs plans. Sans même employer le concept de “complot sioniste mondial”, il en véhicule l’esprit. Mais, comme les autres formes de haine des juifs, il abrite en son cœur un stéréotype central, selon lequel le juif est nécessairement un dominant. Ici, ce sera le financier, là, le cosmopolite, là, le colon israélien. Conséquence, dans cette perspective, le juif ne peut pas, par essence, être conçu comme une victime.D’où la conclusion de mon patron de PME : “Et puis c’est les juifs qui ont commencé. Les Palestiniens ne font que répondre à la spoliation de leurs terres.” Peu importe la vérité historique, il n’est pas possible que le juif n’ait pas “commencé”, puisque le juif est toujours coupable. Au passage, l’euphémisation par LFI des atrocités commises par le Hamas sert le même dessein. Car, pour pouvoir ne pas considérer comme des victimes les juifs massacrés ces derniers jours, il n’y a qu’une solution intellectuelle possible, présenter leurs massacreurs comme des résistants dont les “crimes de guerre” ne sont que des accidents.Nous ne pouvons pas sonder le cœur et les reins. Il s’avère difficile de savoir si l’antisémitisme d’atmosphère relève de l’ignorance ou de l’idéologie. Certains, en l’espèce, savent très bien ce que cette position signifie et la prennent à dessein. Ils utilisent volontiers, ce faisant, ce qu’on appelle le “dogwhistle” (“sifflet à chien”) ou “appel du pied”, l’emploi d’un langage codé ou suggestif pour séduire les uns sans éveiller les soupçons des autres. C’est la technique que semble avoir récemment employée le rappeur Médine. En qualifiant l’essayiste Rachel Khan, qui est juive et dont la mère a échappé à la Shoah, de “ResKHANpée”, il a propagé un message dont le sens était clairement antisémite, tout en pouvant prétendre que les mots dont il usait étaient inoffensifs. D’autres, comme mon patron de PME, ne sont peut-être pas conscients des implications de ce qu’ils profèrent, ce qui est d’autant plus inquiétant.Car, d’ordinaire, l’antisémitisme d’atmosphère reste souterrain, à ruminer loin des chambres d’écho. Depuis l’attaque du 7 octobre, il s’exhibe dans les bistrots, dans les transports, sur les réseaux sociaux. Or, comme les autres antisémitismes, il n’est pas seulement détestable, il porte le germe de l’indifférence à des injustices et des souffrances qui, elles, n’ont rien d’une atmosphère.



Source link : https://www.lexpress.fr/idees-et-debats/lantisemitisme-datmosphere-ou-comment-certains-detestent-les-juifs-sans-le-savoir-DERPBBX6YRASDEU3IK7XPR7TUI/

Author : Laetitia Strauch-Bonart

Publish date : 2023-10-15 06:00:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : L’Express

L’antisémitisme d’atmosphère, ou comment certains détestent les juifs sans le savoir - L’antisémitisme d’atmosphère, ou comment certains détestent les juifs sans le savoir * L’antisémitisme d’atmosphère, ou comment certains détestent les juifs sans le savoir | L’antisémitisme d’atmosphère, ou comment certains détestent les juifs sans le savoir | L’antisémitisme d’atmosphère, ou comment certains détestent les juifs sans le savoir | L’antisémitisme d’atmosphère, ou comment certains détestent les juifs sans le savoir | | L’antisémitisme d’atmosphère, ou comment certains détestent les juifs sans le savoir | | L’antisémitisme d’atmosphère, ou comment certains détestent les juifs sans le savoir | L’antisémitisme d’atmosphère, ou comment certains détestent les juifs sans le savoir https://news-sports.org/   https://bikes-reviews.com   https://www.relink.biz/   https://www.campingetrandonnee.com/   -/- Football transfer rumours: Man Utd & Real Madrid consider Benzema; Chelsea chase Shaw   Nelson Mandela’s granddaughter slams “climate apartheid” by rich nations   How Is Our Prefrontal Cortex Faring in this Toxic Era?   Passing of Dr Jean-Philippe Collet   -*- IDMarket – Kit de lamelles occultantes PVC Grises L.60 M pour Panneau grillagé   Elden Ring Shadow of the ErdTree : l’auteur des livres derrière Game of Thrones a-t-il participé au développement du DLC ? On sait d’où vient l’inspiration de FromSoftware désormais !   Voici 12 autres circuits de course abandonnés trouvés sur Google Earth – Motor1.com   Long-Term Ixekizumab Use Shows Solid Safety Data  

MONDIALNEWS : L’antisémitisme d’atmosphère, ou comment certains détestent les juifs sans le savoir