close

Ukraine : la nouvelle aide américaine va-t-elle être suffisante pour soulager Kiev ?

"Caesar", 50 ans, un Russe qui a rejoint la légion "Liberté de la Russie" pour combattre avec l'armée ukrainienne, à Dolina, dans l'est de l'Ukraine, le 26 décembre 2022.




L’aide militaire occidentale à l’Ukraine, qui s’était essoufflée ces derniers mois, bénéficie d’un nouveau souffle après que les Etats-Unis ont enfin débloqué le 22 avril un nouveau paquet de soutien à 61 milliards de dollars au total – soit 56,8 milliards d’euros – en direction de Kiev, dont 23 milliards d’euros consacrés à l’armement. Grace à cette nouvelle enveloppe, l’aide militaire pourrait retrouver d’ici la fin de l’année 2024 ses niveaux de début à mi-2023, estime ce jeudi 25 avril l’institut de recherche allemand Kiel Institute.Selon les nouvelles données publiées par cet Institut, qui recense les armes promises et livrées à l’Ukraine depuis l’invasion russe le 24 février 2022, l’Union européenne, les pays de l’Otan et d’autres nations comme l’Australie et le Japon s’étaient engagés à verser au total 112,05 milliards d’euros d’aide militaire à Kiev. Et ce, avant cette nouvelle enveloppe votée par les Etats-Unis.Des enveloppes européennes étalées sur des longues périodesLes Etats-Unis avaient ainsi promis 43,2 milliards d’euros d’aide à l’Ukraine, l’UE et ses Etats membres 52,4 milliards d’euros. Mais les promesses européennes s’étalent sur plusieurs années, quand celles des Américains ont déjà toutes donné lieu à des livraisons ou bien leur montant a été alloué à des équipements, en particulier des armes. Pour l’instant, les Vingt-Sept n’ont livré ou alloué que 35,4 milliards d’euros d’aide militaire. Les montants des livraisons effectuées ou les sommes allouées par l’Europe tout entière se rapprochent cependant, avec 41,5 milliards d’euros.Par pays, les Etats-Unis sont suivis par l’Allemagne (10 milliards alloués sur 18,6 promis), le Royaume-Uni (5,3 milliards sur 9,2) et le Danemark (4,8 milliards sur 8,4). Le 24 avril, le Premier ministre Britannique s’engageait par ailleurs à livrer une nouvelle enveloppe de 580 millions d’euros d’aide militaire à Kiev. Mais “l’aide européenne dans les derniers mois n’a pas suffi à compenser le blocage américain, particulièrement en ce qui concerne les munitions et les obus d’artillerie”, écrit le Kiel. “La nouvelle aide américaine votée au Congrès” est “donc cruciale”.Des armes légères aux missiles longue portéeCe sont des financements militaires, mais aussi du matériel occidental dont a besoin l’Ukraine. Fin mars dernier, le président Volodymyr Zelensky a de nouveau exhorté les alliés de l’Ukraine à “accélérer la livraison” d’avions de combat F-16 et à transférer des batteries de Patriot (système de défense antiaérienne) supplémentaires. L’Allemagne est pour le moment le seul pays à avoir annoncé l’envoi d’une batterie.Après avoir obtenu des dizaines de milliers d’armes légères dans la précipitation du début du conflit, l’Ukraine a reçu au cours de l’année 2023 des systèmes de défense antimissile comme le Patriot Américain pour faire face aux frappes sur ses infrastructures et ses villes, ainsi que des chars lourds modernes comme les Abrams américains (livrés depuis fin septembre), Challenger britanniques et surtout Leopard allemands, réputés être parmi les meilleurs du monde.Des missiles longue portée comme les Storm Shadow/Scalp (d’une portée de 250 kilomètres) ont ensuite été fournis par la France et le Royaume-Uni à partir de mai 2023, puis des missiles américains ATACMS (d’une portée de 165 kilomètres) utilisés pour la première fois par l’Ukraine en octobre. Ce 24 avril, les Etats-Unis annonçaient également avoir effectué des livraisons secrètes de missiles ATACMS bénéficiant d’une portée encore plus importante que les précédents, sur les ordres du président Joe Biden. D’autres sont compris dans le premier milliard d’aide militaire qui sera livré “dans les prochaines heures” à Kiev.L’incertitude plane pour 2025La nouvelle enveloppe américaine, “selon nos estimations initiales, comprend environ 23 milliards d’euros d’aide militaire” à l’Ukraine, écrit le Kiel. “C’est un soutien bienvenu mais ça ne change pas fondamentalement la donne et ne fournira qu’un répit”. “Si les Etats-Unis n’approuvaient pas de nouveaux plans d’aide fin 2024 ou en 2025, l’Ukraine serait probablement de nouveau confrontée à un soutien insuffisant en 2025” estime Christoph Trebesh, qui dirige l’équipe de l’institut chargée de suivre l’aide à l’Ukraine.Les dirigeants de l’UE s’étaient quant à eux mis d’accord début février pour fournir une nouvelle aide financière de 50 milliards d’euros sur quatre ans (33 milliards de prêts et 17 milliards de dons), longtemps bloquée par le Premier ministre hongrois Viktor Orban. Pour autant, celle-ci ne vise pas à accroître l’aide militaire mais à soutenir la reconstruction et la modernisation de l’Ukraine. Après le vote à la Chambre américaine des représentants, les ministres des Affaires étrangères et de la Défense de l’UE, réunis le 22 avril à Luxembourg, ont néanmoins eux aussi assuré qu’ils continueraient à porter assistance à l’Ukraine, sans annoncer de mesures concrètes. “Des incertitudes majeures planent sur ce qui se passera ensuite”, prévient Christoph Trebesh.

See also  Smic : comment sortir de la trappe à bas salaires, par Nicolas Bouzou


Source link : https://www.lexpress.fr/monde/europe/ukraine-la-nouvelle-aide-americaine-va-t-elle-etre-suffisante-pour-soulager-kiev-HKDRBUSAMRFAXF227A62PRGRDQ/

Author :

Publish date : 2024-04-25 12:44:25

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.
Tags : L’Express

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .