close

Pourquoi TH est le rappeur le plus excitant du moment ?

Pourquoi TH est le rappeur le plus excitant du moment ?



Comme une évidence. Auteur d’une série de singles obsédants en partie réunis sur l’EP Signal en 2023, TH s’est imposé à nous sans nous laisser d’autres choix que de plébisciter son entrée fracassante dans le rap français et le consacrer, dans ces pages, parmi nos meilleurs espoirs pour l’année en cours. Six titres dans le barillet, six titres qu’on s’était pris dans le buffet. S’il a depuis doublé la mise avec Signal II, chamboulé nos certitudes et remanié sa formule pour une approche plus mélodique et mélancolique, le rappeur de Bondy (93) n’en était pourtant pas à son coup d’essai.

Sous les radars depuis 2020, il avait tapé dans l’œil de nos confrères et consœurs de Booska-P, attentif·ves à l’émergence d’une nouvelle scène bondynoise (Diddi Trix, Zikxo…) dans l’ombre du voisin sevranais, chez qui il a donné sa seule interview à ce jour. Il y confiait ses influences, l’éducation musicale de ses parents (sa mère pianiste d’église, son père batteur), son goût pour le football américain, mais aussi, et surtout, la manière dont il s’armait de patience pour construire sa carrière.

Voiture sportive

Quatre années après la parution de son premier single solo sur les plateformes, Semi-Auto, TH publie donc sa première mixtape, E-Trap, du nom d’un genre musical dont il a lui-même défini les contours. Douze morceaux qui valaient bien qu’on ronge notre frein et qui contiennent la raison de son mutisme face aux sollicitations de la presse : aucune prise de parole ne tutoierait la sidération des trouvailles d’écriture contenues dans ce premier long-format.

See also  Paul Mescal bientôt en tournage… pendant 20 ans

Mais avant toute chose, l’E-Trap, ce genre qu’il porte dans sa chair (en lettres capitales au niveau du cou précisément), consiste en une refonte du genre, désormais ultra-dominant, né à Atlanta sous l’impulsion de T.I., Gucci Mane ou Young Jeezy. Contrairement à La Fève qui revisitait les origines du genre pour en faire le miroir nostalgique de sa jeune carrière et l’exercice de sa mélancolie sur sa dernière mixtape, 24, TH les emmène dans un ailleurs tout-technologique, minimaliste et déréalisant.

En poussant la mécanique froide et implacable de la trap dans ses retranchements, dans une sorte d’épure où ne subsiste qu’une poignée de glitchs, de nappes synthétiques (le cloud rap n’est jamais loin) et de percussions métalliques, il imagine le devenir technologique et robotique du genre : une constante dans ses textes obsédés par les sports mécaniques ou l’intelligence artificielle.

Traité futuriste

À ce titre, TH, son motto “L’IA vivra plus que toi/Tu verras” et, par extension, cette première mixtape ne sont pas si éloignés des débuts du mouvement futuriste né à l’aube du XXe siècle avant de se faire corrompre par le fascisme mussolinien. Sur E-Trap, tout coexiste sur un même plan, tout file à 1000 à l’heure. De l’omniprésence des ad lib de moteurs qui répondent aux samples de voitures sportives, des punchlines accélérées qui se chevauchent, blagues passives-agressives, placements contre-intuitifs mais mécaniquement parfaits, concaténation d’idées et langage expressif, haïkus post-apo… tout se contamine et tout va trop vite. La musique de TH est un accélérateur à particules, une turbine à produire des précipités de punchlines et d’images.

See also  Comment regarder une famille confrontée à la maladie : “Tout va bien”, une série bouleversante

Un régime d’écriture tout aussi minimaliste que les productions qui l’accompagne. Aux pianos robotiques répondent “Les aides humanitaires bloquées à la frontière/La drogue passe, pas les réfugiés”, à ces rythmiques de chaînes de montage, “À la place du cerveau, j’ai une moto-cross.” À son meilleur, E-Trap travaille sans relâche l’idée d’une sidération de la précision.

Pas étonnant, donc, d’y croiser les techniciens Alpha Wann ou, dans un registre différent, son voisin sevranais de 13 Block, Stavo, entre deux punchlines pliant et repliant différents niveaux de réalité avec une aisance folle : “Dans son jardin secret, je gare la moto”, “Y’a combien de cadavres dans la mer ?/Moi je suis qu’une goutte d’eau au milieu de l’océan/ La goutte d’eau qui fait déborder le vase”, “Mon cœur est noir, ses yeux sont bleus/ Le proc est vert, ma peau est claire/ Bluestorm la teinte du BM”, “Ma tour HLM se fissure/ Et l’État qui refait la déco.” Mais, derrière ce futur asimovien hanté par les IA (une angoisse qui se conjugue déjà au présent) ou post-apocalyptique, TH, comme l’album dystopique de Lala &ce récemment, entrevoit toujours le rap comme un lieu de conflictualité et d’émancipation.

E-Trap (Noviceland). Sortie le 7 juin.



Source link : https://www.lesinrocks.com/musique/pourquoi-th-est-le-rappeur-le-plus-excitant-du-moment-620916-07-06-2024/

Author : Théo Dubreuil

Publish date : 2024-06-07 14:26:27

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : Les Inrocks

cAKErESUME. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .