close

Gaza : Israël affirme avoir “éliminé ou blessé” 60 % des combattants du Hamas

Le ministre de la Défense Yoav Gallant à Tel Aviv le 16 octobre 2023




L’armée israélienne renforce depuis plusieurs jours son offensive majeure sur la ville de Gaza, dans l’enclave palestinienne du même nom. Le mouvement islamiste palestinien et Israël sont entrés dans le 10e mois d’une guerre dévastatrice qui a déjà fait plus de 38 000 morts au sein de la bande de Gaza, selon le dernier décompte du ministère de la Santé du Hamas.Les infos à retenir⇒ 60 % des combattants du Hamas tués ou blessés, selon Israël⇒ La France a condamné des frappes israéliennes sur des écoles palestiniennes⇒ L’armée israélienne a largué des tracts sur la ville de Gaza pour encourager les habitants à partirIsraël affirme avoir “éliminé ou blessé” 60 % des combattants du HamasLe ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, a affirmé mercredi que l’armée israélienne avait “éliminé ou blessé 60%” des combattants du Hamas après neuf mois de guerre avec le mouvement islamiste palestinien dans la bande de Gaza, évoquant une “réussite” militaire.Alors que le conflit entre Israël et le Hamas est entré dimanche dans son dixième mois et que les efforts de médiation s’intensifient, les “réussites sont nombreuses”, a vanté Yoav Gallant à la tribune de la Knesset, le Parlement israélien.L’armée opère actuellement dans plusieurs secteurs de la bande de Gaza et a notamment renforcé ces derniers jours une offensive dans la ville de Gaza.La France condamne les attaques israéliennes sur des écoles palestiniennesLa diplomatie française a jugé mercredi 10 juillet “inacceptable que des écoles, a fortiori abritant des populations civiles déplacées par les combats, soient ciblées” par des frappes israéliennes dans la bande de Gaza.”La frappe menée hier [NDLR : mardi] sur l’école Al-Awda, et qui a fait plusieurs morts, est la troisième ciblant une école de déplacés depuis samedi dernier. Nous appelons à ce que toute la lumière soit faite sur ces frappes”, a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.Une frappe israélienne a touché mardi soir une école abritant des déplacés à Abassan près de Khan Younès, dans le sud du territoire palestinien. La frappe a fait 29 morts, dont des enfants selon une source médicale et le Hamas. L’armée israélienne a dit viser des “terroristes” dans ces raids. “Des dizaines de terroristes” ont été tués ces derniers jours et des tunnels souterrains détruits à Choujaïya, dans l’est de la ville de Gaza, d’après l’armée.Près de 38 300 morts côté palestinien, selon le HamasLe ministère de la Santé du gouvernement du Hamas qui dirige la bande de Gaza, a annoncé mercredi un nouveau bilan de 38.295 morts dans le territoire palestinien depuis le début de la guerre avec Israël, entrée dans son dixième mois.Au moins 52 personnes ont été tuées ces dernières 24 heures, a-t-il indiqué dans un communiqué, ajoutant que 88.241 personnes avaient été blessées dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre.L’armée israélienne largue des tracts sur Gaza pour inciter les habitants à partirDes tracts sont tombés entre les bombes à Gaza, ce mercredi 10 juillet. L’armée israélienne a largué des milliers de documents sur la ville, appelant “toutes les personnes” situées dans la capitale, au nord du territoire palestinien assiégé, à partir vers le sud, selon un journaliste de l’AFP présent sur place. “A toutes les personnes présentes dans la ville de Gaza, des corridors de sécurité vous permettent de vous rendre rapidement et sans inspection de la ville de Gaza vers des abris à Deir el-Balah et Al Zawiya”, indique le morceau de papier. “La ville de Gaza reste une zone de combats dangereuse”, prévient le texte.Cette nouvelle tactique de l’armée israélienne est déployée alors que les troupes poursuivent sans relâche ce mercredi une offensive majeure sur la ville, soutenues par l’aviation et l’artillerie. Après avoir annoncé en janvier le démantèlement du commandement du Hamas dans le nord de Gaza, l’armée a repris ces derniers jours ses opérations terrestres dans cette région, au 10e mois d’une guerre dévastatrice. A l’hôpital Nasser où les victimes de la frappe d’Abassan ont été transférées, de nombreux blessés dont des enfants, des jeunes et des vieillards ont été transportés par leurs proches, à pied, dans des camionnettes ou des ambulances, selon des images de l’AFP. Le Croissant-Rouge palestinien a affirmé que ses ambulances ne pouvaient atteindre les victimes à Gaza en raison de l’intensité des bombardements.Mardi, des experts indépendants de l’ONU ont accusé Israël de mener une “campagne de famine” à Gaza, qui selon eux entraîne la mort d’enfants. “La campagne de famine intentionnelle et ciblée d’Israël contre le peuple palestinien est une forme de violence génocidaire et a entraîné une famine dans toute la bande de Gaza.”Vers une reprise des négociations à Doha ?Des négociations sont attendues au Qatar pour tenter d’avancer vers un cessez-le-feu et une libération d’otages israéliens. Après des mois de négociations sans résultat, une source proche des discussions a indiqué que les chefs de la CIA et des services de renseignement israélien étaient attendus mercredi à Doha. Israël et le Hamas ont continué de faire état de divergences après que le mouvement palestinien a affirmé ne plus réclamer un cessez-le-feu permanent avant toute négociation sur une libération d’otages. Israël continue, de son côté, d’affirmer vouloir poursuivre la guerre jusqu’à la destruction du Hamas.



Source link : https://www.lexpress.fr/monde/proche-moyen-orient/guerre-israel-hamas-des-tracts-largues-sur-gaza-pendant-une-attaque-israelienne-majeure-EUCW5IZBOZCX7CQFR7PMWT6T4M/

Author :

Publish date : 2024-07-10 11:07:27

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags :L’Express

............................................................................................................................................+