close

L’Internaute

L’Internaute

Jauge, spectateurs tirés au sort et météo: Roland-Garros en plein casse-tête

Jauge, spectateurs tirés au sort et météo: Roland-Garros en plein casse-tête




. Une mini-jauge qui passe mal”Norme imposée”, “diminution contrainte”: on comprend en lisant les mots choisis par la Fédération française de tennis (FFT) que le dernier coup de rabot appliqué à la jauge de spectateurs, désormais réduite comme peau de chagrin – 1.000 spectateurs par jour hors accrédités – passe mal auprès des organisateurs de Roland-Garros.La FFT “regrette vivement cette nouvelle contrainte”, déplore-t-elle vendredi matin, au lendemain du nouvel abaissement de sa jauge acté par le Premier ministre Jean Castex, le troisième en moins de trois semaines (de 20.000 à 11.500, puis 5.000, et 1.000).”5000 spectateurs (quotidiens) dans le stade était déjà à nos yeux une jauge minimale”, a insisté son président Bernard Giudicelli lors d’une visioconférence.Interrogé sur l’impact économique d’une telle situation, “nous sommes en cours de chiffrage mais ce sont des dizaines de millions (d’euros) qui sont partis en fumée”, a répondu le directeur général adjoint du pôle marketing et développement économique de la FFT Stéphane Morel.. 750 spectateurs tirés au sort

Le président de la fédération de tennis (FFT) Bernard Giudicelli, lors de la présentation du nouveau court central de Roland-Garros, le 5 février 2020
© POOL – Martin BUREAU

Face à l’urgence “à 48 heures du gong” et “pour garantir une certaine équité”, l’organisation a eu recours à un tirage au sort dans la matinée pour déterminer quels détenteurs de billet auront finalement bien accès à Roland-Garros et lesquels en seront privés à la dernière minute, a expliqué Stéphane Morel.Dans le détail, ce ne sont en fait que 750 spectateurs “grand public” qui franchiront les grilles du stade chaque jour, a-t-il précisé.Les 250 places quotidiennes restantes iront aux “invités de nos partenaires, en nombre très, très restreint” (200) et aux “élus et personnalités qui doivent accéder au stade” (50), a-t-il détaillé. Les “prestations hospitalités (proposées à la clientèle d’affaires) ont été supprimées en intégralité”, a complété le dirigeant.S’il y a une bonne nouvelle pour les détenteurs de billet, c’est que les quelques centaines d’heureux élus auront le loisir de s’asseoir à leur guise dans les tribunes dans la limite du respect des règles de distanciation physique.. Pluie et froid en trouble-fêteComme si toutes les restrictions liées à la pandémie de nouveau coronavirus et à la recrudescence de l’épidémie en France ne suffisaient pas, la météo risque de donner des sueurs froides aux organisateurs tout au long de la quinzaine parisienne.Doudoune enfilée au changement de côté, joueuses habillées de leggings et haut à manches longues, serviettes étendues sur les jambes pour se tenir au chaud tant bien que mal, et même Garbiñe Muguruza couverte d’un ciré jaune en conférence de presse : la météo automnale était bien installée au-dessus de Roland-Garros vendredi et les deux premiers jours des qualifications joués sous un soleil encore estival paraissaient loin.A 15 heures, de violentes averses de pluie et de grêle avaient déjà interrompu deux fois le jeu pendant environ deux heures. Et le thermomètre plafonnait à 14 degrés.Interrogé sur ce qui lui manque à Roland-Garros à l’ère du Covid-19, “c’est le climat !”, a lancé le maître des lieux Rafael Nadal.”A neuf degrés, le corps souffre un peu. C’est une situation extrême pour jouer un tournoi en extérieur, avec de la pluie presque chaque jour, le froid, le vent…”, s’est inquiété le Majorquin, en quête d’un impensable treizième sacre sur la terre battue parisienne, qui lui permettrait d’égaler le record de couronnes en Grand Chelem (20) établi par Roger Federer.”J’ai un peu de mal avec le froid”, a abondé la N.2 mondiale Simona Halep, sacrée lundi à Rome par quinze degrés de plus.Le hic, c’est que les prévisions n’invitent pas du tout à l’optimisme. Elles promettent un début de tournoi arrosé et venteux dimanche, avec des rafales jusqu’à 60 km/h, et une semaine entière de pluie à partir de jeudi, selon Météo France.Certes, le tout nouveau toit rétractable du court Philippe-Chatrier évitera la paralysie à Roland-Garros. Mais ce ne sera pas pour autant une solution miracle si la pluie inonde le début de quinzaine.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © (2020) Agence France-Presse



Source link : https://www.linternaute.com/actualite/depeches/2517673-jauge-spectateurs-tires-au-sort-et-meteo-roland-garros-en-plein-casse-tete/

Author : Source AFP

Publish date : 2020-09-25 18:24:05

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
L’Internaute

Adrien éliminé de Koh Lanta : “J’ai sous-estimé mes adversaires” [INTERVIEW]

Adrien éliminé de Koh Lanta : "J




Sur le début de l’aventure Koh Lanta, c’est Adrien qui a le plus assumé vouloir échafauder des alliances stratégiques pour aller le plus loin possible dans l’aventure. Arrivé dans la compétition au sein de l’équipe violette représentant le Nord, l’ingénieur ferroviaire de 30 ans a ensuite rejoint l’équipe rouge créée par Bertrand-Kamal. C’est dans l’épisode 5, après avoir une nouvelle fois tenté de fonder une alliance qui aurait selon lui tenu jusqu’à la réunification, qu’Adrien s’est fait surprendre par une contre-stratégie qui l’a donc éliminé. Il revient pour nous sur son parcours dans Koh Lanta Les 4 Terres.

Quelle a été votre réaction en apprenant que vous rejoigniez l’équipe rouge ?

J’étais content, sans plus. Pour moi, ça ne changeait pas grand chose que ce soient les Rouges ou les Jaunes. J’étais juste content de retrouver Fabrice, mon binôme de l’équipe du Nord. Je me suis dit qu’on pouvait quand même faire quelque chose de bien.

Et Marie-France également ?

Oui, vous avez raison ! J’étais aussi content de retrouver Marie-France parce que je pensais que c’était une bonne nouvelle pour moi (rires).

“Je m’attendais à mieux de ma part”

Dans les derniers épisodes, on a régulièrement entendu vos coéquipiers pointer du doigt vos performances physiques et votre investissement sur le camp. Ce sont des critiques justifiées selon vous ?

Sur les performances physiques, je ne vais pas leur donner tort. Je n’ai pas été bon sur les épreuves. Et clairement sur les épreuves statiques, le bambou et le koala dorsal, même moi je me surprends sur ces performances. Je ne dis pas que j’aurais pu tenir 45 minutes mais perdre à chaque fois si tôt dans le jeu… Je m’attendais à mieux de ma part. Sur l’investissement sur le camp, je serais un peu plus mesuré. J’avais l’impression de faire mon taff, que ce soit pour le bois, le feu, les cocos etc… Si pour d’autres candidats, c’était pas jugé suffisant… C’est leur opinion. Là-dessus, je suis pas forcément en accord avec ça.

Dès la constitution de l’équipe rouge, vous commencez à intriguer pour créer une alliance. Était-ce une erreur de commencer si tôt avant même d’avoir perdu l’épreuve d’immunité ?

Quand on voit le résultat, oui c’était forcément une erreur. Mais j’ai toujours joué avec l’optique d’avoir un coup d’avance et pas attendre le dernier moment juste avant le conseil pour commencer à réfléchir. Je trouve que c’est un peu hypocrite. Il faut jouer ! C’est pas parce qu’on envisage de perdre qu’on est forcément perdant. C’est une possibilité dans le jeu et il faut toujours avoir un coup d’avance. Donc j’aurais refait pareil, surtout que je retrouvais Marie-France avec qui on avait déjà partagé quelques jours dans le camp du Nord et je pensais pouvoir la rallier à ma cause en lui expliquant que j’avais, mine de rien, essayé de la sauver sur le premier épisode en lui proposant une alliance. Je pensais que ces arguments l’auraient touchée. Malheureusement, ça n’a pas été le cas et même pire que ça, elle est allée tout répéter aux Verts. C’est ce qui m’a précipité dans le ravin. Mais, mine de rien, les journées passent vite et, vu qu’on était neuf, il fallait s’y prendre assez rapidement. Du moins c’était mon avis. Après, quand on voit le résultat, peut-être que j’aurais dû faire profil bas mais ça aurait dénaturé la façon dont j’avais envie de jouer. Je n’ai pas trop de regrets à ce sujet.

“Koh Lanta, c’est aussi une histoire de mathématiques”

Vous êtes resté fixé sur la destruction des ex-Verts. Pour quelles raisons ?

C’est une équipe qui a quand même gagné 6 épreuves sur 8 au début de l’aventure donc, oui, c’était une équipe qui faisait peur. En plus de ça, ils sont en surnombre. Koh Lanta c’est aussi une histoire de mathématiques. S’ils restent à six, les trois chez les Rouges et les trois chez les Jaunes… C’est un noyau dur, donc j’étais plus en faveur de le casser. Ça n’avait rien de personnel, c’était juste une réflexion par rapport au nombre et aux affinités. Je pensais que c’était quelque chose d’intelligent d’essayer de casser les Verts. J’avais ciblé Joaquina parce que c’était entre guillemets la plus faible sur les épreuves, par rapport à Bertrand-Kamal ou Hadja. Et encore, elle faisait de super performances ! J’avais envie à la fois de casser le noyau vert et de garder une équipe la plus compétitive possible. C’était ma stratégie.

Vos coéquipiers vous ont vite identifié comme un stratège, ce qui a fait de vous une cible. Vous pensez les avoir sous-estimés ?

Sûrement. J’ai commis une double-erreur : j’ai sous-estimé mes adversaires et j’ai sur-estimé mes potentiels alliés. Donc c’est assez tragique ! (rires) Ils m’ont rapidement identifié mais je ne m’en cachais pas. Je pensais qu’en expliquant aux gens que c’était dans leur intérêt de me suivre, ils auraient compris que c’était dans leur propre intérêt. Si on est cinq dans un groupe de neuf, on aurait été peinards un bout de temps. Malheureusement, je me rends compte que quand on affiche trop sa stratégie, les gens prennent peur ou ne font pas confiance. Alors qu’au final c’était dans l’intérêt de tout le monde d’avancer à cinq.

“Il me manquait peut-être un espion”

Vous ne vous attendiez pas à partir ce soir là ?

Je me doutais bien que j’étais exposé en jouant comme ça. Je savais que j’allais peut-être avoir des votes contre moi et que je n’allais pas laisser indifférent. Mais ils ont très bien joué parce qu’à aucun moment sur le camp j’ai entendu circuler mon nom. C’est super bien joué de leur part. Il m’a manqué un allié un peu complice qui aurait pu, comme Marie-France l’a fait pour les Verts, me répéter certaines choses. Je me suis retrouvé assez rapidement seul à vouloir diriger. Fabrice me suivait mais restait très en retrait. Il me manquait peut-être un petit espion qui m’aurait donné l’info. Donc je ne m’y attends pas quand ma torche s’éteint mais je me dis que c’est, quelque part, une belle élimination pour un joueur stratège de partir comme il aime faire partir les autres.

Ça reste une déception ?

J’ai le sourire parce que je prends du recul. Mais il n’empêche que c’est une grosse déception et une contre-performance. Clairement, finir au bout de quinze jours… J’avais largement les réserves et le mental pour tenir encore plus longtemps. J’avais encore l’envie et des choses à faire. C’est une belle déception mais, malgré tout, je n’en garde que du positif. Je ne suis pas malheureux pour autant.

Que retiendrez-vous de votre aventure dans Koh Lanta ?

Je me suis vraiment amusé. J’étais comme un gamin. Plus c’était dur, plus j’étais content. J’étais content de dormir dehors, d’avoir faim… J’étais vraiment émerveillé de ça. J’avais l’impression de vivre un rêve. C’est ce sentiment d’euphorie, presque de bien-être. J’étais vraiment dans une bulle. J’ai complètement coupé avec tout et j’ai pris mon pied.



Source link : https://www.linternaute.com/television/biographie/2517389-adrien-elimine-de-koh-lanta-j-ai-sous-estime-mes-adversaires-interview/

Author :

Publish date : 2020-09-25 21:45:05

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
L’Internaute

Climat: mobilisations en Europe malgré le Covid

Climat: mobilisations en Europe malgré le Covid




A Stockholm, les manifestants se sont rassemblés devant le parlement, là même où la jeune militante Greta Thunberg a entamé sa mobilisation il y a tout juste deux ans.Entourée d’une dizaine de militants, la jeune fille de 17 ans a appelé à “renforcer la pression sur les personnes au pouvoir”.”Nous devons traiter la crise climatique comme une crise, c’est aussi simple que cela”, a-t-elle martelé, sa fameuse pancarte “Grève scolaire pour le climat” en main et masque sanitaire sur le visage.- Morceau de banquise -Depuis son retour en Suède après une année sabbatique pour défendre la cause climatique à travers le monde, Greta Thunberg a repris l’habitude chaque vendredi matin de s’installer aux abords du parlement.

manifestation à Vienne à l’appel de Fridays for Future le 25 septembre 2020
© APA – GEORG HOCHMUTH

L’ONG Greenpeace a apporté sa pierre à l’édifice en publiant vendredi des photos de Mya-Rose Craig — une ornithologue de 18 ans connue sous le nom de “birdgirl” — prises le 20 septembre dans l’Arctique.Sur les clichés, la jeune femme apparaît sur un morceau de banquise dans l’archipel norvégien du Svalbard, situé sur la ligne de front du changement climatique, une pancarte “Youth Strike for Climate” (“La jeunesse en grève pour le climat”) à la main.En Suède, quelque 250 événements étaient prévus mais ne pouvaient pas rassembler plus de 50 personnes chacun, selon les restrictions sanitaires en vigueur dans le royaume.De l’Islande à l’Australie en passant par la Jamaïque, plus de 3.000 actions étaient au total attendues vendredi à travers le mondeA Vienne, 6.000 manifestants selon les organisateurs, 2.500 selon la police, ont manifesté malgré les intempéries.

Manifestation à Vienne à l’appel de Fridays for Future le 25 septembre 2020
© AFP – JOE KLAMAR

“Nous ne savons pas quand la pandémie sera terminée mais nous savons que la crise climatique s’aggrave chaque jour et met en danger les droits de l’homme”, a déclaré Klara Butz, une militante basée à Vienne. “Qui va faire valoir notre droit à un avenir vivable, si ce n’est nous ?” a-t-elle demandé.Les restrictions sanitaires et la reprise de l’épidémie en Allemagne n’ont pas empêché des milliers de jeunes de manifester dans de nombreuses villes du pays.A Berlin, le nombre de 10.000 manifestants a pratiquement été atteint, selon la police, les organisateurs évoquant eux 21.000 participants.Masqués pour la plupart, les jeunes manifestants ont bravé la pluie pour se rassembler devant l’emblématique Porte de Brandebourg.Plusieurs défilés à vélo venus de plusieurs quartiers de la capitale allemande ont notamment convergé vers le lieu de rassemblement. Les organisateurs ont à plusieurs reprises appelé les participants à respecter les distances physiques.- “Pas de planète B” –

Rassemblement pour le climat le 25 septembre 2020 à Munich
© AFP – Christof STACHE

“La protection du climat ne peut plus attendre”, “Il n’y a pas de planète B” ou encore “Ne brûlez pas mon avenir”, disaient certaines pancartes brandies par les manifestants berlinois.Les organisateurs ont dénoncé, lors de prises de parole sur une scène installée porte de Brandebourg, la politique du gouvernement d’Angela Merkel, notamment la poursuite jusqu’en 2038 de l’exploitation de mines de charbon. Ils étaient aussi plus de 6.000 à Hambourg à participer à cette première mobilisation pour le climat depuis plusieurs mois, selon la police locale, ou encore 7.000 à Cologne, 6.000 à Fribourg ou encore 3.000 à Bonn selon des décomptes de la police.Les autorités locales avaient pourtant limité le nombre de participants dans plusieurs villes en raison de l’épidémie de Covid-19.A Munich, la manifestation d’ampleur qui était prévue a finalement été annulée en raison des taux d’infection élevés dans la capitale bavaroise et remplacée par un rassemblement de 500 participants.Plus de 400 rassemblements étaient prévus vendredi dans la seule Allemagne, selon “Fridays for future”.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © (2020) Agence France-Presse



Source link : https://www.linternaute.com/actualite/depeches/2517677-climat-mobilisations-en-europe-malgre-le-covid/

Author : Source AFP

Publish date : 2020-09-25 20:27:44

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
L’Internaute

DIRECT. Covid en France : 150 morts de plus, près de 15 800 cas en 24 heures

DIRECT. Covid en France : 150 morts de plus, près de 15 800 cas en 24 heures



Sommaire

Les infos du vendredi 25 septembre
Cas, morts… Dernier bilan du Covid-19
Situation du Covid en France
Zones d’alerte (rouge, écarlate)
Carte du Covid-19 en France
Infos en direct

Combien de cas et de morts du Covid-19 en France ? Dernier bilan

Santé publique France a publié les derniers chiffres liés à la pandémie de coronavirus vendredi 25 septembre. Les chiffres du jour sont marqués par une augmentation significative du nombre de morts (150 de plus, trois fois plus que jeudi). Cette hausse est provoquée par l’ajout du nombre de morts en Ehpad, mis à jour deux fois par semaine. Mais avec 95 morts de plus que mardi, la mortalité en Ehpad semble en nette augmentation, près de deux fois plus. On fait le point :

513 034 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 15 797 de plus
44 471 cas en Ehpad (chiffre actualisé ce vendredi)
31 661 décès au total (Ehpad compris), soit 150 de plus
20 995 décès à l’hôpital, soit 55 de plus
10 666 décès en Ehpad, soit 95 de plus depuis mardi
6128 hospitalisations en cours, soit 97 de plus
1098 personnes actuellement en réanimation, soit 50 de plus
94 891 personnes sorties de l’hôpital, soit 478 de plus
Taux de positivité des tests : 6,9%, soit 0,4 point de plus
1125 clusters en cours d’investigation, soit 34 de plus
101 départements en vulnérabilité, stable

NB : les données relatives aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l’épidémie. De même, l’évolution des hospitalisations et des cas en réanimation en 24 heures correspond à des chiffres net, tenant compte des guérisons et des décès. Dans les dernières 24 heures, en brut, 661 hospitalisations de plus ont été enregistrées et 129 admissions en réanimation.

Les infos du vendredi 25 septembre

La Haute autorité de santé a donné son feu vert à l’utilisation des tests antigéniques. L’intérêt est de “désengorger les laboratoires qui sont aujourd’hui complètement saturés par l’activité de RT-PCR”, a expliqué Cédric Carbonneil, chef du service d’évaluation des actes professionnels de la HAS.
Santé publique France a publié son point épidémiologique hebdomadaire rendant compte de la progression du Covid-19 en France. Les chiffres rapportés ne sont pas bons et témoignent notamment d’une hausse de 25% des décès liés au coronavirus ainsi que d’une tension grandissante dans les services de réanimation. Retrouvez tout ce qu’il faut retenir du dernier point épidémiologique de SPF.
La préfecture de police a confirmé ce vendredi la fermeture des bars après 22 heures à Paris, à partir de ce lundi 28 septembre. Les restaurants qui ne servent “pas d’alcool sans nourriture” ne seront pas concernés par cette mesure restrictive.
Comme l’a annoncé le ministère de l’Education ce vendredi, il y a actuellement 1 152 classes fermées en France à cause du Covid-19. Dix-neuf établissements scolaires entiers sont encore fermés à l’heure actuel, 18 écoles et 1 collège, a complété le ministère.
D’après Samia Ghali, deuxième adjointe à la maire de Marseille, “la police municipale ne verbalisera pas les restaurants et les bars ouverts” au-delà de samedi, date à laquelle la mesure de fermeture totale de ces établissements entre en vigueur.

Lire aussi

CHIFFRES COVID. Dernier bilan du coronavirus en France, vendredi 25 septembre 2020
CORONAVIRUS. La France a enregistré plus de 15 700 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures selon le dernier bilan communiqué ce vendredi. Les chiffres font état de 150 décès supplémentaires ce soir. Un nombre élevé qui s’explique par 55 morts de plus dans les hôpitaux en une journée, mais aussi par 95 décès recensés dans les Ehpad depuis la dernière actualisation mardi dernier…

CARTE COVID. La carte de de synthèse vendredi 25 septembre 2020

Covid à l’école : protocole sanitaire allégée, grogne dans les syndicats enseignants… Les infos clés

Covid-19 dans le monde : USA, Brésil, Royaume-Uni… Le dernier bilan

Test Covid-19 : Laboratoire, pharmacie… La carte interactive pour se faire tester ?

Transmission du Covid : les asymptomatiques sont-ils contagieux ?

En direct

Recevoir nos alertes live !

21:30 – L’épidémie “dans une phase ascendante” selon Santé Publique FranceL’épidémie de Covid-19 en France est dans “une phase ascendante”, a averti vendredi Santé publique France. Parmi les points “inquiétants”, l’agence sanitaire relève la “circulation de plus en plus forte” du virus chez les personnes âgées.20:54 – 15 797 nouveaux cas en 24 heures, un chiffre stable mais élevéAvec 15 797 de plus enregistrés en 24 heures, l’épidémie de coronavirus atteint un niveau proche du record de jeudi, où 16 096 avaient été enregistrés.20:21 – 150 nouveaux décès dus au coronavirus enregistrés en France en 24 heuresEn France, 150 décès du coronavirus ont été enregistrés en 24 heures. Cela comprend 55 décès dans les hôpitaux, un chiffre sensiblement stable et 95 dans les Ehpad. Ces derniers sont mis à jour deux fois par semaine, le mardi et le vendredi, et sont ajoutés au nombre total du jour en question. Au total, 31 661 personnes sont mortes du Covid-19.19:48 – 8 morts du coronavirus et 13 entrées en réanimation en 24 heures en PACASelon le dernier bilan du Covid en PACA daté du 25 septembre 2020, le nombre de personnes hospitalisées est de 788 patients, avec 102 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 168 malades sont en réanimation, avec 13 nouvelles entrées dans la journée. 1111 personnes sont mortes du coronavirus, soit 8 de plus en 24 heures et 7772 sont sorties de l’hôpital soit 83 de plus. Le taux d’incidence mesuré à la date du 22 septembre 2020 était de 130,9 cas pour 100 000 habitants, soit -9,4 points de plus/moins en 24 heures. Le R effectif mesuré le 18 septembre 2020 dans la région était de 1.19:41 – L’évolution de l’épidémie de coronavirus en Ile-de-FranceLes premiers chiffres de ce vendredi 25 septembre commencent à tomber. Selon le dernier bilan du Covid concernant la région Ile-de-France, le nombre de personnes hospitalisées est de 1929 patients, avec 212 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 339 malades sont en réanimation, avec 42 nouvelles entrées dans la journée. 8013 personnes sont mortes du coronavirus, soit 7 de plus en 24 heures et 34114 sont sorties de l’hôpital soit 133 de plus. Le taux d’incidence mesuré à la date du 22 septembre 2020 était de 149,4 cas pour 100 000 habitants. Le R effectif mesuré le 18 septembre 2020 dans la région était de 0,92.19:21 – Une “faiblesse immunitaire” dans 14% des cas graves de Covid-19D’après deux nouvelles études publiées dans la revue académique Science et rapportées par Courrier international vendredi, un déficit en interférons (IFN) de type I aurait été observé dans 14% des cas graves du Covid-19. Il s’agit d’une “défense immunitaire essentielle” pour le corps, précisent nos confrères.18:53 – 2 millions de morts du coronavirus, un chiffre “probable” pour l’OMSL’OMS brosse un tableau noir. Selon un haut responsable, il est “très probable” que la pandémie fasse 2 millions de morts, le double du chiffre actuel, si tout n’est pas fait pour combattre la pandémie. “Si nous ne faisons pas tout ce qui est possible, le nombre 2 millions n’est pas seulement envisageable mais malheureusement très probable”, a répondu le directeur des Situations d’urgence de l’OMS, Michael Ryan, interrogé lors d’une conférence de presse.18:32 – Olivier Véran : “Des vies en dépendent”Sur Twitter, le ministre de la Santé Olivier Véran a souligné l’importance de “prendre les mesures qui s’imposent, même si elles sont impopulaires, même si elles sont difficiles à vivre, difficiles à prendre”. Et de conclure : “Des vies en dépendent.”

Protéger les habitants de la métropole d’Aix-Marseille, en situation d’alerte maximale face à la #COVID19 : c’est prendre les mesures qui s’imposent, même si elles sont impopulaires, même si elles sont difficiles à vivre, difficiles à prendre. Des vies en dépendent.
— Olivier Véran (@olivierveran) September 25, 2020

18:27 – Olivier Véran : des mesures “nécessaires” mais “pas arbitraires” Face à la colère des restaurateurs et des élus marseillais, Olivier Véran persiste et signe. En visite à l’hôpital public de la Timone à Marseille, où il a donné une conférence de presse vendredi, le ministre de la Santé a déclaré : “On ne peut pas se permettre de tergiverser”, rapporte Le Figaro. Il a ajouté au sujet de ses annonces sur la fermeture des bars et des restaurants dans les zones d’alerte renforcée et maximale : “Elles sont nécessaires, elle sont temporaires, mais elles ne sont pas arbitraires.”18:11 – Olivier Véran : “Les médecins commencent à différer des opérations”À l’occasion de son déplacement à Marseille ce vendredi 25 septembre, Olivier Véran a évoqué la saturation des hôpitaux de la ville. “Ce que m’ont dit les médecins, c’est qu’ils commencent à différer des opérations qui ont été programmées sur des patients marseillais qui ne souffrent pas du Covid”, a assuré le ministre de la Santé, lors d’une conférence de presse à l’hôpital public de la Timone. Et d’insister : “Lorsqu’un lit sur deux, en réa à Marseille, est occupé par des malades Covid, c’est un lit sur deux, en réa à Marseille, qui n’est pas disponible pour les autres malades.”17:56 – Olivier Véran : “Je ne suis pas un oracle ni une Cassandre”Le ministre de la Santé Olivier Véran s’est rendu à Marseille ce vendredi 25 septembre. Lors d’une conférence de presse à l’hôpital public de la Timone, il s’est défendu face aux élus qui dénoncent les mesures restrictives à appliquer dans les zones d’alerte maximale dès samedi. “Je ne suis pas un oracle ni une Cassandre. Nous devons agir maintenant pour ne pas avoir des mesures plus dures”, a-t-il déclaré, rapporte franceinfo. Et d’ajouter : “Quoi qu’il arrive, le nombre d’hospitalisations, le nombre de réanimations occupées par des malades Covid-19 dans les hôpitaux marseillais va augmenter pendant les deux prochaines semaines.”17:37 – La Haute autorité de santé donne son feu vert à l’utilisation des tests antigéniques La Haute autorité de santé (HAS) a donné son feu vert ce vendredi 25 septembre, à l’utilisation des tests antigéniques pour dépister les patients présentant des symptômes du Covid-19, indique l’AFP, relayée par Le Monde. Ce troisième type de tests est plus rapide et permet de réaliser un dépistage massif pour “désengorger les laboratoires qui sont aujourd’hui complètement saturés par l’activité de RT-PCR”, a souligné Cédric Carbonneil, chef du service d’évaluation des actes professionnels de la HAS.17:22 – Fermeture des bars et restaurants en Guadeloupe : “Si ça continue, on va mettre la clé sous la porte”En Guadeloupe, l’annonce de la fermeture des bars et restaurants à partir de lundi passe mal. Interrogées par Le Monde, deux employées d’un snack de Bragelogne, à Baie-Mahault, en Basse-Terre, s’inquiètent. “Il faut fermer, mais personne ne parle des modalités. Et nos salaires ? Si ça continue comme ça, on va mettre la clé sous la porte”, craignent-elles.17:11 – L’épidémie “est toujours dans une phase ascendante”Sophie Vaux, épidémiologiste à Santé publique France, s’est exprimée lors d’un point presse en ligne relayé par l’AFP dont Sud Ouest se fait l’écho. D’après elle, la France “est toujours dans une phase ascendante” de la pandémie de Covid-19. “Quasiment tous les indicateurs sont en hausse”, a souligné la spécialiste de la lutte contre les épidémies. La semaine dernière, les passages aux urgences pour suspicion de contamination ont augmenté de 21%, les hospitalisations de 34% et les nouvelles admissions en réanimation de 40%. Pour Sophie Vaux, cette augmentation est “désormais exponentielle”.17:07 – La présidente du département de Guadeloupe : “Une mesure disproportionnée”Josette Borel-Lincertin, la présidente du département de Guadeloupe interrogée par Le Monde, est contre la fermeture des bars et restaurants qui doit être appliquée dès lundi. Pour elle, c’est une “mesure disproportionnée” qui pénalise les établissements qui ont déjà “payé un lourd tribut économique et social” après le confinement.LIRE PLUS

document.getElementById(“jLiveMore”).onclick = function(element) {
element.preventDefault();
var node = element.target
,content = document.getElementById(“jContentLiveMore”).innerHTML
,contentUnRot13 = content.replace(/[a-zA-Z]/g,function(c){return String.fromCharCode((c=(c=c.charCodeAt(0)+13)?c:c-26);})
,finalContent = contentUnRot13.replace(/\//g, “/”);
node.style.display = “none”;
node.parentElement.innerHTML += finalContent;
};
16:53 – Yrf tlzanfrf rg cvfpvarf bhiregf nhk zvarhef&Ntenir; y’bppnfvba&aofc;q’har e&rnphgr;havba nirp yrf npgrhef qh zbaqr fcbegvs, yr zvavfg&rtenir;er qrf Fcbegf n snvg fnibve dhr yrf tlzanfrf rg yrf cvfpvarf cbheebag erfgre bhiregf nhk crefbaarf qr zbvaf qr 18 naf dhv cengvdhrag yr fcbeg ra pyho rg ra nffbpvngvba,&aofc;q’nce&rtenir;f y’NSC erynl&rnphgr; cne Yr Cnevfvra. Zreperqv, yr zvavfger qr yn Fnag&rnphgr; Byvivre I&rnphgr;ena&aofc;ninvg naabap&rnphgr; yn srezrgher qrf tlzanfrf rg qrf fnyyrf qr fcbeg qnaf yrf mbarf q’nyregr erasbep&rnphgr;r rg znkvznyr. Yr yraqrznva, Wrna Pnfgrk ce&rnphgr;pvfnvg&aofc;dhr&aofc;yrf cvfpvarf zhavpvcnyrf pbhiregrf frenvrag srez&rnphgr;rf qnaf prf z&rpvep;zrf mbarf.

16:37 – Puevfgvna Rfgebfv pbager yrf zrfherf qh tbhirearzragPuevfgvna Rfgebfv n e&rnphgr;ntv nhk zrfherf naabap&rnphgr;rf cne Byvivre I&rnphgr;ena, dhv f’rfg rkcevz&rnphgr; iraqerqv 23 frcgrzoer. &dhbg;Fv y&efdhb;&Rnphgr;gng erwrggr zrf cebcbfvgvbaf cbhe znvagrave bhiregf yrf onef, erfgnhenagf rg fnyyrf qr fcbeg, dh&efdhb;vy ar pbzcgr cnf fhe zn cbyvpr zhavpvcnyr cbhe snver nccyvdhre frf zrfherf !&dhbg;, n q&rnphgr;pyne&rnphgr; fhe Snprobbx&aofc;yr znver qr Avpr, qbag yn ivyyr fr gebhir ra mbar q’nyregr erasbep&rnphgr;r. Y’&rnphgr;yh YE n &rnphgr;tnyrzrag ce&rnphgr;pvf&rnphgr; dh’vy f’&rnphgr;gnvg &dhbg;ragergrah&aofc;&aofc;uvre nirp yr Ce&rnphgr;srg qrf Nycrf-Znevgvzrf rg yr Zvavfger qr yn Fnag&rnphgr; nsva qr yrhe cebcbfre yn zvfr ra cynpr q&efdhb;ha cebgbpbyr fnavgnver erasbep&rnphgr;, nirp cevfr qr grzc&rnphgr;engher &ntenir; y&efdhb;rage&rnphgr;r, zvfr ra cynpr qr zrfherf qr qvfgnapvngvba rg fgevpg erfcrpg qh cbeg qh znfdhr rg qrf trfgrf oneev&rtenir;erf&dhbg;.16:19 – Srezrgher qrf onef &ntenir; 22 urherf : &dhbg;har varcgvr&dhbg; cbhe Znegvar NhoelZnegvar Nhoel&aofc;n qbaa&rnphgr; fba nivf fhe yn srezrgher qrf onef nce&rtenir;f&aofc;22 urherf, qnaf yrf mbarf q’nyregr erasbep&rnphgr;r. Fryba yn znver qr Yvyyr, p’rfg &dhbg;har varcgvr ! Nhgnag qver nhk onef qr srezre&dhbg;, pvgr yr wbheanyvfgr qr EGY Nagfba Senapx fhe Gjvggre. Ryyr n nwbhg&rnphgr; dh’&dhbg;vy nhenvg snyyh ntve cyhf ivgr rg cyhf g&bpvep;g&dhbg; pbager yrf &rnphgr;gnoyvffrzragf dhv cbfrag ceboy&rtenir;zr.16:06 – &dhbg;Nhwbheq’uhv, wr gbhpur m&rnphgr;eb rheb&dhbg;Fnz, yr t&rnphgr;enag q’har ob&vpvep;gr qr ahvg, f’rfg rkcevz&rnphgr; fhe fn fvghngvba svanapv&rtenir;er&aofc;qrinag yr gevohany qr pbzzrepr qr Znefrvyyr, vagreebt&rnphgr; cne Yr Svtneb. &dhbg;Nhwbheq’uhv, wr gbhpur m&rnphgr;eb rheb. W’nv qrf pe&rnphgr;qvgf, wr fhvf c&rtenir;er qr snzvyyr. W’nv ha yblre cnepr dhr wr a’nv cnf yn punapr q’&rpvep;ger cebcev&rnphgr;gnver&dhbg;, n q&rnphgr;pyne&rnphgr; prg ubzzr dhv rfg irah znavsrfgre nhce&rtenir;f qrf erfgnhengrhef iraqerqv. Rg qr cbhefhvier :&aofc;&dhbg;&Pprqvy;n snvg frcg zbvf dhr wr chvfr qnaf zrf &rnphgr;pbabzvrf, cbhe cbhibve erfgre yn g&rpvep;gr ubef qr y’rnh. Ba qrznaqr whfgr &ntenir; &rpvep;ger ragraqh. Ba n y’vzcerffvba q’&rpvep;ger yrf q&rnphgr;ynvff&rnphgr;f qr yn fbpv&rnphgr;g&rnphgr;.&dhbg;15:51 – Cyhfvrhef pragnvarf qr znavsrfgnagf &ntenir; ZnefrvyyrYn znavsrfgngvba&aofc;n enffrzoy&rnphgr; cyhfvrhef pragnvarf qr crefbaarf&aofc;qrinag yr gevohany qr pbzzrepr qr Znefrvyyr (Obhpurf-qh-Eu&bpvep;ar)&aofc;pr iraqerqv.&aofc;Yrf znavsrfgnagf cebgrfgrag pbager yn srezrgher qrf onef rg erfgnhenagf q&rnphgr;pe&rnphgr;g&rnphgr;r cne yr tbhirearzrag.15:36 – Abhiryyr onvffr qh pu&bpvep;zntr znvf yr avirnh erfgr &rnphgr;yri&rnphgr;Yn Qnerf n qvsshf&rnphgr; yrf puvsserf qh pu&bpvep;zntr qh zbvf q’nb&hpvep;g 2020, pr iraqerqv. Yr abzoer qr qrznaqrhef q’rzcybv n qr abhirnh onvff&rnphgr; (-4,3%), vaqvdhr y’NSC qbag Yr Svtneb enccbegr yrf vasbezngvbaf. Pr puvsser pbeerfcbaq &ntenir; 174 800 crefbaarf qr zbvaf&aofc;vafpevgrf&aofc;ra png&rnphgr;tbevr N. Prggr puhgr f’rkcyvdhr cne &dhbg;yr ergbhe qrf qrznaqrhef q’rzcybv iref y’npgvivg&rnphgr; e&rnphgr;qhvgr&aofc;(png&rnphgr;tbevrf O rg P),&aofc;nirp yn ercevfr qr y’&rnphgr;pbabzvr dhv n fhviv yr pbasvarzrag&dhbg;, ce&rnphgr;pvfrag abf pbase&rtenir;erf. Vy f’ntvg qh dhngev&rtenir;zr zbvf&aofc;qr arggr onvffr. Yr abzoer qr pu&bpvep;zrhef rfg qr 3,872 zvyyvbaf, pr dhv erfgr &rnphgr;yri&rnphgr;, &dhbg;nce&rtenir;f yrf unhffrf rkprcgvbaaryyrf qhrf nh pbasvarzrag bofrei&rnphgr; nh cevagrzcf cbhe yhggre pbager y’&rnphgr;cvq&rnphgr;zvr qr Pbivq, fbvg 385.000 pu&bpvep;zrhef qr cyhf dhr sva s&rnphgr;ievre&dhbg;.15:22 – Yrf pbhef q’RCF znvagrahf qnaf yrf mbarf q’nyregr erasbep&rnphgr;rZreperqv, yr zvavfger qr yn Fnag&rnphgr; Byvivre I&rnphgr;ena n naabap&rnphgr; yn srezrgher qrf fnyyrf qr fcbeg rg qrf tlzanfrf qnaf yrf mbarf q’nyregr erasbep&rnphgr;r. Y’ragbhentr qh zvavfger qr y’&Rnphgr;qhpngvba angvbanyr Wrna-Zvpury Oynadhre&aofc;n nccbeg&rnphgr; dhrydhrf ce&rnphgr;pvfvbaf fhe yn cengvdhr qh fcbeg nh frva qrf &rnphgr;pbyrf, pr iraqerqv :&aofc;&dhbg;Dhnaq vy l n ha tlzanfr qnaf y&efdhb;raprvagr q&efdhb;ha &rnphgr;gnoyvffrzrag fpbynver, yrf pbhef q&efdhb;RCF cbheebag pbagvahre q&efdhb;l nibve yvrh ra erfcrpgnag yr cebgbpbyr ra ivthrhe&dhbg;, enccbegr&aofc;y’NSC erynl&rnphgr; cne yr UhssvatgbaCbfg.15:07 – Fnzvn Tunyv : &dhbg;Yn ivyyr qr Znefrvyyr a’nccbegren cnf fba pbapbhef cbhe zrgger ra cynpr yrf srezrgherf&dhbg;Fhe Gjvggre, Fnzvn Tunyv n znedh&rnphgr; fba q&rnphgr;fnppbeq nirp yr tbhirearzrag dhv vzcbfr yn srezrgher qrf onef rg erfgnhenagf qnaf yrf mbarf q’nyregr znkvznyr q&rtenir;f fnzrqv 26 frcgrzoer, qbag fn ivyyr Znefrvyyr. &dhbg;Fv prggr q&rnphgr;pvfvba rfg znvagrahr, yn ivyyr qr Znefrvyyr&aofc;a&efdhb;nccbegren cnf fba pbapbhef cbhe zrgger ra cynpr yrf srezrgherf&dhbg;, n abgnzzrag ce&rnphgr;irah yn qrhkv&rtenir;zr nqwbvagr &ntenir; yn znvevr qr Znefrvyyr, ce&rnphgr;fragr pr iraqerqv qrinag yr gevohany qr pbzzrepr qr yn pvg&rnphgr; cubp&rnphgr;raar.

???? #E&Rnphgr;FVFGNAPR | Qrinag yr Gevohany qr Pbzzrepr ra fbhgvra nhk pnsrgvref, onef rg erfgnhenagf snpr nhk q&rnphgr;pvfvbaf vawhfgvsv&rnphgr;rf rg havyng&rnphgr;enyrf qh @tbhirearzragSE. Fv prggr q&rnphgr;pvfvba rfg znvagrahr, yn ivyyr @znefrvyyr a&efdhb;nccbegren cnf fba pbapbhef cbhe zrgger ra cynpr yrf srezrgherf. cvp.gjvggre.pbz/6tqhj4Dj9K
&zqnfu; Fnzvn TUNYV (@FnzvnTunyv) Frcgrzore 25, 2020

14:51 – Fnzvn Tunyv : &dhbg;Pr a’rfg cnf Byvivre I&rnphgr;ena dhv qbaar &ntenir; znatre nhk fnynev&rnphgr;f qr prf erfgnhenagf, qr prf onef&dhbg;Fnzvn Tunyv, qrhkv&rtenir;zr nqwbvagr &ntenir; yn znvevr qr Znefrvyyr, n e&rnphgr;ntv iraqerqv &ntenir;&aofc;yn srezrgher qrf onef rg qrf erfgnhenagf nce&rtenir;f 22 urherf qnaf yrf mbarf q’nyregr znkvznyr. &dhbg;Wr invf qver &ntenir; Byvivre I&rnphgr;ena prg nce&rtenir;f-zvqv dhr pr a’rfg cnf yhv dhv qbaar &ntenir; znatre nhk fnynev&rnphgr;f qr prf erfgnhenagf, qr prf onef, dhv ibag fr ergebhire nh pu&bpvep;zntr cnepr dhr Zbafvrhe I&rnphgr;ena n q&rnphgr;pvq&rnphgr; qr sn&pprqvy;ba havyng&rnphgr;enyr qr yrf srezre&dhbg;, f’rfg-ryyr vaqvta&rnphgr;r nhce&rtenir;f qr y’NSC, qbag Yr Cbvag fr snvg y’&rnphgr;pub.14:36 – Ebynaq-Tneebf : yrf fcrpgngrhef gve&rnphgr;f nh fbegWrna Pnfgrk n naabap&rnphgr; har wnhtr qr 1 000 crefbaarf cne wbhe &ntenir; Ebynaq-Tneebf, cbhe y’&rnphgr;qvgvba 2020. Ra e&rnphgr;npgvba &ntenir; prggr abhiryyr, yn&aofc;S&rnphgr;q&rnphgr;engvba sena&pprqvy;nvfr qr graavf n cevf har q&rnphgr;pvfvba rkprcgvbaaryyr pbapreanag yn ovyyrggrevr. &dhbg;Yn a&rnphgr;prffnver nqncgngvba qr yn wnhtr &ntenir; yn abezr vzcbf&rnphgr;r abhf pbaqhvg &ntenir; betnavfre ha gventr nh fbeg cbhe pundhr wbhea&rnphgr;r qh gbheabv, fbhf pbage&bpvep;yr q&efdhb;ha uhvffvre, cnezv yrf crefbaarf npghryyrzrag q&rnphgr;gragevprf q&efdhb;ha ovyyrg&dhbg;, rfg-vy vaqvdh&rnphgr; fhe yr fvgr Vagrearg qr yn SSG pr iraqerqv. &dhbg;Yrf&aofc;fcrpgngrhef pbaprea&rnphgr;f frebag pbagnpg&rnphgr;f ivn ha pbheevry q&rtenir;f prg nce&rtenir;f-zvqv. Yrf crefbaarf dhv ar frebag znyurherhfrzrag cnf gve&rnphgr;rf nh fbeg, rg qbag yrf ovyyrgf frebag q&rnphgr;fnpgvi&rnphgr;f, frebag vag&rnphgr;tenyrzrag erzobhef&rnphgr;rf rg nhebag ha npp&rtenir;f cevbevgnver &ntenir; yn ovyyrggrevr, ra nzbag qr y&efdhb;bhiregher nh tenaq choyvp cbhe Ebynaq-Tneebf 2021&dhbg;, ce&rnphgr;pvfr y’nffbpvngvba. Rg q’nwbhgre : &dhbg;Yn SSG cnegntr yn q&rnphgr;prcgvba dhr erffragvebag yrf crefbaarf dhv ar cbheebag svanyrzrag cnf npp&rnphgr;qre nh fgnqr.&dhbg;14:22 – Wrna-Zvpury Oynadhre : &dhbg;Yrf&aofc;pnagvarf fpbynverf&aofc;erfgrag bhiregrf, pr a’rfg cnf yn z&rpvep;zr pubfr dh’ha one&dhbg;Vaivg&rnphgr; fhe senaprvasb pr iraqerqv, Wrna-Zvpury Oynadhre n qbaa&rnphgr; dhrydhrf ce&rnphgr;pvfvbaf fhe yrf zrfherf nh frva qrf &rnphgr;gnoyvffrzragf fpbynverf, nce&rtenir;f dh’Byvivre I&rnphgr;ena n naabap&rnphgr; yn srezrgher qrf onef rg erfgnhenagf &ntenir; Nvk-Znefrvyyr rg ra Thnqrybhcr. &dhbg;Yrf&aofc;pnagvarf fpbynverf&aofc;erfgrag bhiregrf, pr a’rfg cnf yn z&rpvep;zr pubfr dh’ha one&dhbg;, n q&rnphgr;pyne&rnphgr; yr zvavfger qr y’Rqhpngvba angvbanyr. &Ntenir; y’&rnphgr;pbyr,&aofc;&dhbg;vy l n &rnphgr;ivqrzzrag qrf crefbaarf cbhe f’bpphcre qh snvg dhr yrf rasnagf erfcrpgrag yrf trfgrf oneev&rtenir;erf,&aofc;nirp &rnphgr;ivqrzzrag yr try ulqebnypbbyvdhr, yrf fvtanhk nh fby&dhbg;, n-g-vy rkcyvdh&rnphgr;.14:06 – Wrna-Zvpury Oynadhre naabapr har erinybevfngvba qrf fnynverf qrf rafrvtanagf &ntenir; cnegve qr wnaivreYbef qr fba cnffntr fhe senaprvasb pr iraqerqv, Wrna-Zvpury Oynadhre f’rfg rkcevz&rnphgr; fhe yn erinybevfngvba qrf fnynverf nh frva qr y’&Rnphgr;qhpngvba angvbanyr.&aofc;&dhbg;Yrf rafrvtanagf pbaprea&rnphgr;f ireebag yrhe nhtzragngvba qr fnynver &ntenir; cnegve qh zbvf qr wnaivre cebpunva&dhbg;, n-g-vy nffhe&rnphgr; ninag q’nwbhgre&aofc;dhr&aofc;&dhbg;yr q&rnphgr;gnvy qr gbhg pryn fren ce&rnphgr;pvf&rnphgr; nh q&rnphgr;ohg qh zbvf q’bpgboer. Pr fren qnaf yn ybv qr svanaprf dhv fren ibg&rnphgr;r &ntenir; yn sva qr y’naa&rnphgr;r 2020&dhbg;. Cbhe enccry, ra wnaivre qreavre, yr zvavfger qr y’&Rnphgr;qhpngvba angvbanyr ninvg naabap&rnphgr; har nhtzragngvba qr 500 zvyyvbaf q’rhebf. Nhwbheq’uhv, vy rfg erirah fhe pr puvsser nhce&rtenir;f qr abf pbase&rtenir;erf :&aofc;&dhbg;P’rfg 400 zvyyvbaf, cnepr dhr pregnvarf qrf nhtzragngvbaf ar frebag cnf cbhe wnaivre znvf pbzzraprebag iref yr zbvf q’nievy.&dhbg;13:48 – Yng&rnphgr;pb&rtenir;er raivfntr yn fhccerffvba qr 475 cbfgrf ra SenaprQnaf ha pbzzhavdh&rnphgr; choyv&rnphgr; pr iraqerqv rg&aofc;pvg&rnphgr; cne Yn Ibvk qh Abeq, y’&rnphgr;dhvcrzragvre n&rnphgr;ebanhgvdhr Yng&rnphgr;pb&rtenir;er naabapr ibhybve fhccevzre 475 cbfgrf ra Senapr. Pr puvsser pbeerfcbaq &ntenir;&aofc;ce&rtenir;f q&efdhb;ha gvref qr frf rssrpgvsf sena&pprqvy;nvf.&aofc;Yr cebwrg qr cyna qr fnhirtneqr qr y&efdhb;rzcybv &dhbg;pbaqhvenvg &ntenir; yn fhccerffvba qr 475 cbfgrf fhe yrf 1 504 dhr pbzcgr yr tebhcr ra Senapr nh 31 whvyyrg 2020 nsva q&efdhb;nqncgre frf rssrpgvsf nh ibyhzr q&efdhb;npgvivg&rnphgr; rg nhk ce&rnphgr;ivfvbaf qr yragr ercevfr qh gensvp n&rnphgr;evra&dhbg;, rfg-vy vaqvdh&rnphgr;. Q’nce&rtenir;f abf pbase&rtenir;erf, yr puvsser q’nssnverf qh pbafgehpgrhe n erphy&rnphgr; qr 38% nh cerzvre frzrfger.13:27 – Y’Vafgvghg Cnfgrhe n q&rnphgr;pbhireg har zby&rnphgr;phyr rssvpnpr pbager yr Pbivq-19Vagreebt&rnphgr; cne Yn Ibvk qh Abeq, Orab&vpvep;g Q&rnphgr;cerm, qverpgrhe fpvragvsvdhr qr y’Vafgvghg Cnfgrhe qr Yvyyr (VCY), e&rnphgr;i&rtenir;yr dhr yn sbaqngvba n q&rnphgr;pbhireg ra ynobengbver&aofc;har zby&rnphgr;phyr rssvpnpr pbager yr Pbivq-19,&aofc;q&rnphgr;w&ntenir; ce&rnphgr;fragr qnaf ha z&rnphgr;qvpnzrag fhe yr znepu&rnphgr;. Prggr vqragvsvpngvba qbvg &rpvep;ger pbasvez&rnphgr;r cne ha rffnv pyvavdhr. &dhbg;Fv gbhg in ovra, ha genvgrzrag fren qvfcbavoyr q&rnphgr;ohg 2021&dhbg;, rfc&rtenir;er yr cebsrffrhe.13:11 – &dhbg;Har tenaqr fbhcyrffr&dhbg; cbhe &dhbg;yrf npgvivg&rnphgr;f fpbynverf rg c&rnphgr;evfpbynverf&dhbg; &ntenir; CnevfNce&rtenir;f yr cbvag cerffr q’Byvivre I&rnphgr;ena dhv f’rfg grah pr zreperqv, yn ce&rnphgr;srpgher qr cbyvpr&aofc;n genafzvf&aofc;ha zrffntr nhk neebaqvffrzragf qr Cnevf, pr iraqerqv. Qnaf prggr naabapr&aofc;dhr f’rfg cebphe&rnphgr;r y’NSC rg erynl&rnphgr;r cne OSZGI, vy rfg vaqvdh&rnphgr; dh’&dhbg;har tenaqr fbhcyrffr&dhbg; rfg nppbeq&rnphgr;r nhk &dhbg;npgvivg&rnphgr;f fpbynverf rg c&rnphgr;evfpbynverf&dhbg;. Yn ce&rnphgr;srpgher qr cbyvpr fbhunvgr nhgbevfre y’hgvyvfngvba&aofc;qrf &dhbg;&rnphgr;dhvcrzragf zhavpvcnhk pbzzr yrf tlzanfrf, cne rkrzcyr, &ntenir; pr glcr qr choyvpf&dhbg;. Yrf &rnphgr;dhvcrzragf fcbegvsf qr cyrva nve crhirag dhnag &ntenir; rhk&aofc;erfgre bhiregf.

Quelle est l’évolution du Covid-19 en France ?

Dans son dernier bulletin épidémiologique, en date du 24 septembre, Santé publique France rapporte une “augmentation des passages aux urgences, des nouvelles hospitalisations, des admissions en réanimation et des décès liés au SARS-CoV-2 survenus en milieu hospitalier” pour la semaine 38 (du 14 au 20 septembre 2020). Dans ce point réalisé chaque fin de semaine et plus complet que les bilans quotidiens, l’agence de santé s’alarme d’une “augmentation exponentielle des admissions en réanimation” et relève aussi une nette hausse de la circulation du Covid chez les 65 ans et plus. Santé publique France s’inquiète également de la sous-estimation de l’augmentation du nombre de cas confirmés “due à la probable saturation des capacités diagnostiques” ainsi que de la probable sous-estimation du nombre de clusters. Voici ce qu’il faut retenir :

Le nombre cas confirmés de Covid-19 augmente encore et toujours. On compte 66 671 nouveaux cas en semaine 38 (+8%). “Cependant, du fait de la saturation des capacités diagnostiques et de l’augmentation des délais de rendus de résultats pouvant aller au-delà de 7 jours, la durée de consolidation des données SI-DEP s’allonge et les nombres hebdomadaires de nouveaux cas confirmés est potentiellement sous-estimé ces dernières semaines”, écrit Santé publique France.
Les indicateurs épidémiologiques sont donc dans le rouge. Le taux de positivité grimpe de 5,5 à 6,2%. Le taux d’incidence atteint 99 cas pour 100 000 habitant, soit une augmentation de 8%. Ce dernier a augmenté dans toutes les classes d’âge sauf chez les 0-14 ans (-2%). Paradoxalement, le nombre de reproduction baisse encore légèrement, de 1,09 à 1,06, mais reste “significativement supérieur à 1”, souligne Santé publique France.
Les cas se multiplient chez les plus de 65 ans. Chez les personnes de 65 à 74 ans, le nombre de cas a été multiplié par 3 depuis la mi-août. Il a été multiplié par 4 depuis chez les 75 ans et plus. L’augmentation de l’incidence était aussi plus importante chez les 75 ans et plus (+16%) et chez les 65-74 ans (+16%). “L’augmentation des cas chez les personnes âgées est inquiétante car ces personnes sont parmi les plus à risque de complication de Covid-19”, écrit SPF, qui rappelle qu’au moins 92% des cas de Covid-19 décédés depuis le début de l’épidémie étaient âgés de 65 ans ou plus.
Le nombre de clusters recensés pose question. Il demeure à un niveau élevé avec 391 clusters contre 428 en semaine 37. Les entreprises hors établissements de santé restent parmi les types de collectivités les plus représentées pour la survenue de clusters (26%), puis le milieu familial élargi (plusieurs foyers), les évènements publics/privés rassemblant de manière temporaire des personnes (20%) et le milieu scolaire et universitaire (16%). Le nombre de clusters en Ehpad est en légère hausse avec 77 clusters signalés (contre 70 en S37). Mais “du fait de l’augmentation de la circulation virale sur l’ensemble du territoire, le nombre de clusters identifié est probablement largement sous-estimé”, indique l’agence de santé publique.
Les médecins et hôpitaux voient leur charge croître. Le nombre d’actes SOS Médecins pour suspicion de Covid-19 baisse (6970 actes soit -4%), ce qui est lié selon Santé publique France à une forte baisse d’activité chez les enfants (-31%) après la période de la rentrée scolaire. Mais le nombre de passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 grimpe de 21%, à 6514 passages. Le nombre de nouvelles hospitalisations est de 3657 en semaine 38, en hausse de +34% par rapport à la semaine précédente. On compte 599 nouvelles admissions en réanimation en une semaine contre 427 la semaine précédente, soit +40%. Cela fait 9 semaines que ces chiffres grimpent.
Le nombre de décès a progressé de 25% en une semaine. On compte 332 morts lors de la semaine 38 (incluant les décès en hospitalisation et décès en Ehpad). C’est la deuxième semaine consécutive de hausse. Santé publique France évoque une “forte augmentation”, même si au niveau national, “la mortalité reste dans les marges de fluctuation habituelle sur les semaines 34 à 37”. Comme la semaine passée, SPF conclut que “la diffusion du virus chez les personnes les plus âgées, fait craindre la poursuite des hospitalisations et des décès dans les semaines à venir”.

Quelles sont les zones d’alerte et les mesures prises ?

Les zones rouges ou “en alerte” sont les départements suivants : Ain, Alpes-de-Haute-Provence, Ariège, Aude, Aveyron, Calvados, Charente, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Côte-d’Or, Doubs, Drôme, Eure, Gard, Gers, Indre-et-Loire, Landes, Haute-Loire, Loire-Atlantique, Loiret, Lozère, Maine-et-Loire, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Morbihan, Nièvre, Oise, Pas-de-Calais, Puy-de-Dôme, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales, Bas-Rhin, Saône-et-Loire, Sarthe, Savoie, Seine-et-Marne, Yvelines, Somme, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var, Vaucluse, Vienne, Haute-Vienne, Territoire de Belfort, Essonne, Val-d’Oise, Martinique, Guyane, La Réunion, Mayotte, Alpes-Maritimes, Haute-Garonne, Gironde, Hérault, Ille-et-Vilaine, Isère, Loire, Nord, Rhône, Paris, Seine-Maritime, Hauts-de-Seine, Seine–Saint-Denis, Val-de-Marne, Bouches-du-Rhône, Guadeloupe. Dans ces départements, la jauge des rassemblements est limitée à 30 personnes maximum ; le préfet peut prendre des mesures spécifiques pour lutter contre le Covid-19.
Les zones en “alerte renforcée” (ou super-rouges) sont les métropoles de Lyon, Nice et Bordeaux, Lille, Toulouse, Saint Etienne, Rennes, Paris et la petite couronne, Rouen, Grenoble et Montpellier. dans ces zones, les rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public sont interdits, les bars et restaurants doivent fermer à 22h maximum ; les salles de sports, les gymnases, les salles des fêtes sont fermés, la jauge des grands événements est limitée à 1 000 personnes ; les fêtes locales ou étudiantes sont interdites ; le télétravail doit être favorisé.
Les zones en “alerte maximale” (écarlates) sont Marseille, Aix et La Guadeloupe. En plus des dispositions des zones en alerte renforcée, les restaurant et bars sont fermés dès samedi 26 septembre pour une période de deux semaines.

Carte du Covid en France : quels sont les départements les plus touchés ?

Nous avons élaboré une carte de synthèse donnant un aperçu de la situation du coronavirus en France, mise à jour au quotidien. Y figurent une série d’indicateurs clés comme les données hospitalières, les décès, les guérisons, mais aussi des statistiques sur la progression du virus comme le taux de positivité des tests, le taux d’incidence, le “R effectif”. La classification de chaque département est aussi mentionnée (rouge, alerte renforcée, alerte maximale, en vulnérabilité modérée ou élevée…).

Retrouvez tous les détails sur cette cartographie et le point complet par département dans notre article sur la carte du Covid en France.

!function(e,i,n,s){var t=”InfogramEmbeds”,d=e.getElementsByTagName(“script”)[0];if(window[t]&&window[t].initialized)window[t].process&&window[t].process();else if(!e.getElementById(n)){var o=e.createElement(“script”);o.async=1,o.id=n,o.src=”https://e.infogram.com/js/dist/embed-loader-min.js”,d.parentNode.insertBefore(o,d)}}(document,0,”infogram-async”);

Si la carte ne s’affiche pas, cliquez ici

Derniers articles sur le coronavirus

Covid: à Marseille, restaurateurs et élus en colère, fermeture repoussée d’une journée

Jauge, spectateurs tirés au sort et météo: Roland-Garros en plein casse-tête

Nouvelles restrictions en Europe et en Israël face à la pandémie

Coronavirus: le point sur la pandémie

Climat: mobilisations en Europe malgré le Covid

{“@context”:”http://schema.org”,”@type”:”LiveBlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”coverageStartTime”:”2020-09-25 08:50:00″,”coverageEndTime”:”2020-09-28 23:59:00″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”description”:”En direct : les derniu00e8res infos sur le coronavirus en France”,”liveBlogUpdate”:[{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601062219″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T21:30:19+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T21:30:19+02:00″,”articleBody”:”L’épidémie de Covid-19 en France est dans “une phase ascendante”, a averti vendredi Santé publique France. Parmi les points “inquiétants”, l’agence sanitaire relève la “circulation de plus en plus forte” du virus chez les personnes âgées.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE L’u00e9pidu00e9mie “dans une phase ascendante” selon Santu00e9 Publique France”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601060060″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T20:54:20+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T20:54:20+02:00″,”articleBody”:”Avec 15 797 de plus enregistrés en 24 heures, l’épidémie de coronavirus atteint un niveau proche du record de jeudi, où 16 096 avaient été enregistrés.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE 15 797 nouveaux cas en 24 heures, un chiffre stable mais u00e9levu00e9″,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601058110″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T20:21:50+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T21:56:04+02:00″,”articleBody”:”En France, 150 décès du coronavirus ont été enregistrés en 24 heures. Cela comprend 55 décès dans les hôpitaux, un chiffre sensiblement stable et 95 dans les Ehpad. Ces derniers sont mis à jour deux fois par semaine, le mardi et le vendredi, et sont ajoutés au nombre total du jour en question. Au total, 31 661 personnes sont mortes du Covid-19.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE 150 nouveaux du00e9cu00e8s dus au coronavirus enregistru00e9s en France en 24 heures”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601056105″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T19:48:25+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T20:05:54+02:00″,”articleBody”:”Selon le dernier bilan du Covid en PACA daté du 25 septembre 2020, le nombre de personnes hospitalisées est de 788 patients, avec 102 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 168 malades sont en réanimation, avec 13 nouvelles entrées dans la journée. 1111 personnes sont mortes du coronavirus, soit 8 de plus en 24 heures et 7772 sont sorties de l’hôpital soit 83 de plus. Le taux d’incidence mesuré à la date du 22 septembre 2020 était de 130,9 cas pour 100 000 habitants, soit -9,4 points de plus/moins en 24 heures. Le R effectif mesuré le 18 septembre 2020 dans la région était de 1.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE 8 morts du coronavirus et 13 entru00e9es en ru00e9animation en 24 heures en PACA”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601055662″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T19:41:02+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T19:41:02+02:00″,”articleBody”:”Les premiers chiffres de ce vendredi 25 septembre commencent à tomber. Selon le dernier bilan du Covid concernant la région Ile-de-France, le nombre de personnes hospitalisées est de 1929 patients, avec 212 nouveaux admis dans les dernières 24 heures. 339 malades sont en réanimation, avec 42 nouvelles entrées dans la journée. 8013 personnes sont mortes du coronavirus, soit 7 de plus en 24 heures et 34114 sont sorties de l’hôpital soit 133 de plus. Le taux d’incidence mesuré à la date du 22 septembre 2020 était de 149,4 cas pour 100 000 habitants. Le R effectif mesuré le 18 septembre 2020 dans la région était de 0,92.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE L’u00e9volution de l’u00e9pidu00e9mie de coronavirus en Ile-de-France”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601054480″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T19:21:20+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T19:21:37+02:00″,”articleBody”:”D’après deux nouvelles études publiées dans la revue académique Science et rapportées par Courrier international vendredi, un déficit en interférons (IFN) de type I aurait été observé dans 14% des cas graves du Covid-19. Il s’agit d’une “défense immunitaire essentielle” pour le corps, précisent nos confrères.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Une “faiblesse immunitaire” dans 14% des cas graves de Covid-19″,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601052785″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T18:53:05+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T18:53:05+02:00″,”articleBody”:”L’OMS brosse un tableau noir. Selon un haut responsable, il est “très probable” que la pandémie fasse 2 millions de morts, le double du chiffre actuel, si tout n’est pas fait pour combattre la pandémie. “Si nous ne faisons pas tout ce qui est possible, le nombre 2 millions n’est pas seulement envisageable mais malheureusement très probable”, a répondu le directeur des Situations d’urgence de l’OMS, Michael Ryan, interrogé lors d’une conférence de presse.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE 2 millions de morts du coronavirus, un chiffre “probable” pour l’OMS”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601051546″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T18:32:26+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T18:20:33+02:00″,”articleBody”:”Sur Twitter, le ministre de la Santé Olivier Véran a souligné l’importance de “prendre les mesures qui s’imposent, même si elles sont impopulaires, même si elles sont difficiles à vivre, difficiles à prendre”. Et de conclure : “Des vies en dépendent.”rnrnrnrnProtéger les habitants de la métropole d’Aix-Marseille, en situation d’alerte maximale face à la #COVID19 : c’est prendre les mesures qui s’imposent, même si elles sont impopulaires, même si elles sont difficiles à vivre, difficiles à prendre. Des vies en dépendent.rn— Olivier Véran (@olivierveran) September 25, 2020rnrn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Olivier Vu00e9ran : “Des vies en du00e9pendent””,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601051232″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T18:27:12+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T18:13:20+02:00″,”articleBody”:”Face à la colère des restaurateurs et des élus marseillais, Olivier Véran persiste et signe. En visite à l’hôpital public de la Timone à Marseille, où il a donné une conférence de presse vendredi, le ministre de la Santé a déclaré : “On ne peut pas se permettre de tergiverser”, rapporte Le Figaro. Il a ajouté au sujet de ses annonces sur la fermeture des bars et des restaurants dans les zones d’alerte renforcée et maximale : “Elles sont nécessaires, elle sont temporaires, mais elles ne sont pas arbitraires.”rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Olivier Vu00e9ran : des mesures “nu00e9cessaires” mais “pas arbitraires” “,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601050291″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T18:11:31+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T18:01:46+02:00″,”articleBody”:”À l’occasion de son déplacement à Marseille ce vendredi 25 septembre, Olivier Véran a évoqué la saturation des hôpitaux de la ville. “Ce que m’ont dit les médecins, c’est qu’ils commencent à différer des opérations qui ont été programmées sur des patients marseillais qui ne souffrent pas du Covid”, a assuré le ministre de la Santé, lors d’une conférence de presse à l’hôpital public de la Timone. Et d’insister : “Lorsqu’un lit sur deux, en réa à Marseille, est occupé par des malades Covid, c’est un lit sur deux, en réa à Marseille, qui n’est pas disponible pour les autres malades.”rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Olivier Vu00e9ran : “Les mu00e9decins commencent u00e0 diffu00e9rer des opu00e9rations””,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601049401″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T17:56:41+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T18:02:03+02:00″,”articleBody”:”Le ministre de la Santé Olivier Véran s’est rendu à Marseille ce vendredi 25 septembre. Lors d’une conférence de presse à l’hôpital public de la Timone, il s’est défendu face aux élus qui dénoncent les mesures restrictives à appliquer dans les zones d’alerte maximale dès samedi. “Je ne suis pas un oracle ni une Cassandre. Nous devons agir maintenant pour ne pas avoir des mesures plus dures”, a-t-il déclaré, rapporte franceinfo. Et d’ajouter : “Quoi qu’il arrive, le nombre d’hospitalisations, le nombre de réanimations occupées par des malades Covid-19 dans les hôpitaux marseillais va augmenter pendant les deux prochaines semaines.”rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Olivier Vu00e9ran : “Je ne suis pas un oracle ni une Cassandre””,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601048251″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T17:37:31+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T17:38:14+02:00″,”articleBody”:”La Haute autorité de santé (HAS) a donné son feu vert ce vendredi 25 septembre, à l’utilisation des tests antigéniques pour dépister les patients présentant des symptômes du Covid-19, indique l’AFP, relayée par Le Monde. Ce troisième type de tests est plus rapide et permet de réaliser un dépistage massif pour “désengorger les laboratoires qui sont aujourd’hui complètement saturés par l’activité de RT-PCR”, a souligné Cédric Carbonneil, chef du service d’évaluation des actes professionnels de la HAS.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE La Haute autoritu00e9 de santu00e9 donne son feu vert u00e0 lu2019utilisation des tests antigu00e9niques “,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601047362″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T17:22:42+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T17:22:42+02:00″,”articleBody”:”En Guadeloupe, l’annonce de la fermeture des bars et restaurants à partir de lundi passe mal. Interrogées par Le Monde, deux employées d’un snack de Bragelogne, à Baie-Mahault, en Basse-Terre, s’inquiètent. “Il faut fermer, mais personne ne parle des modalités. Et nos salaires ? Si ça continue comme ça, on va mettre la clé sous la porte”, craignent-elles.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Fermeture des bars et restaurants en Guadeloupe : “Si u00e7a continue, on va mettre la clu00e9 sous la porte””,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601046711″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T17:11:51+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T17:11:51+02:00″,”articleBody”:”Sophie Vaux, épidémiologiste à Santé publique France, s’est exprimée lors d’un point presse en ligne relayé par l’AFP dont Sud Ouest se fait l’écho. D’après elle, la France “est toujours dans une phase ascendante” de la pandémie de Covid-19. “Quasiment tous les indicateurs sont en hausse”, a souligné la spécialiste de la lutte contre les épidémies. La semaine dernière, les passages aux urgences pour suspicion de contamination ont augmenté de 21%, les hospitalisations de 34% et les nouvelles admissions en réanimation de 40%. Pour Sophie Vaux, cette augmentation est “désormais exponentielle”.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE L’u00e9pidu00e9mie “est toujours dans une phase ascendante””,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/#post1601046445″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/”,”datePublished”:”2020-09-25T17:07:25+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T17:07:25+02:00″,”articleBody”:”Josette Borel-Lincertin, la présidente du département de Guadeloupe interrogée par Le Monde, est contre la fermeture des bars et restaurants qui doit être appliquée dès lundi. Pour elle, c’est une “mesure disproportionnée” qui pénalise les établissements qui ont déjà “payé un lourd tribut économique et social” après le confinement.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE La pru00e9sidente du du00e9partement de Guadeloupe : “Une mesure disproportionnu00e9e””,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}}]}



Source link : https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-150-morts-de-plus-pres-de-15-800-cas-en-24-heures/

Author :

Publish date : 2020-09-25 19:30:19

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
L’Internaute

CARTE COVID. La carte de de synthèse vendredi 25 septembre 2020

CARTE COVID. La carte de de synthèse vendredi 25 septembre 2020




Sommaire

Carte du Covid en France (synthèse)
Indicateurs Covid par département
Cartes des cas de coronavirus en France
Cartes des hospitalisations pour Covid
Cartes des décès et des guérisons

[Mis à jour le 25 septembre 2020 à 20h27] Les taux d’incidence sont dans le rouge depuis plusieurs semaines déjà, les hospitalisations et le nombre de patients en réanimation croît de jour en jour et le nombre de décès quotidiens commence lui aussi à reprendre une pente ascendante… Le coronavirus est bel et bien en plein rebond en France mais la situation reste différente d’un territoire à l’autre. Nous avons élaboré une carte de synthèse des principaux indicateurs du Covid-19 en France, département par département. Cette carte du Covid en France est mise à jour au quotidien (généralement en soirée) avec les tout derniers chiffres disponibles. Elle est également colorée selon les niveaux d’alerte dévoilés par le gouvernement mercredi. Consultez la carte ci-dessous (survolez un département pour voir les données) :

Carte du coronavirus en France

!function(e,i,n,s){var t=”InfogramEmbeds”,d=e.getElementsByTagName(“script”)[0];if(window[t]&&window[t].initialized)window[t].process&&window[t].process();else if(!e.getElementById(n)){var o=e.createElement(“script”);o.async=1,o.id=n,o.src=”https://e.infogram.com/js/dist/embed-loader-min.js”,d.parentNode.insertBefore(o,d)}}(document,0,”infogram-async”);

Si la carte ne s’affiche pas, cliquez ici
ou cherchez un département

Une grille d’évaluation reconfigurée a été instaurée mercredi 23 septembre, pour estimer le niveau d’urgence de chaque territoire français. La carte de France du Covid a donc été divisée en trois catégories : zone d’alerte ou de “circulation active du virus” (rouge), zone alerte renforcée (super-rouge) et zone alerte maximale (écarlate). Un quatrième niveau a été envisagé, même s’il n’a pas été déclenché à ce stade : celui de l’état d’urgence sanitaire. Pour établir cette nouvelle carte, le ministère de la Santé retient trois indicateurs : le taux d’incidence général, le taux d’incidence chez les personnes âgées, la part de patients Covid en réanimation.

Comprendre les chiffres

En plus des colorations établies par le gouvernement, figurent sur notre carte du Covid-19 les dernières données hospitalières (hospitalisations, cas en réanimation, décès, sorties de l’hôpital) remontées généralement vers 19 heures chaque jour. Nous affichons aussi deux indicateurs clés de la progression du virus sur le territoire : le taux de positivité des tests et le taux d’incidence. Ces deux indicateurs, consolidés sur une semaine glissante, sont actualisés eux aussi chaque soir, mais avec des données remontant généralement à trois jours. Enfin, nous affichons également une évaluation du “R effectif”, autrement dit le nombre de reproduction du virus. Ce chiffre est mis à jour de manière plus aléatoire. Voici une définition de chacun des indicateurs :

Hospitalisations : nombre d’hospitalisations en cours à la date indiquée (chiffre entre parenthèses : nouvelles admissions en 24 heures).
Patients en réanimation : nombre de patients en réanimation à la date indiquée (chiffre entre parenthèses : nouvelles admissions en 24 heures).
Total des décès : nombre total de décès du Covid-19 dans le département depuis le début de l’épidémie (chiffre entre parenthèses : nouveaux décès en 24 heures).
Sorties de l’hôpital : nombre total de sorties dans le département depuis le début de l’épidémie (chiffre entre parenthèses : nouvelles sorties en 24 heures).
Taux de positivité des test : part des nouveaux cas de coronavirus diagnostiqués par test PCR sur le nombre total de tests effectués dans le département sur une semaine glissante, en pourcent (chiffre entre parenthèses : évolution de l’indicateur en points par rapport à la veille). Le seuil d’alerte a été fixé à 10 %.
Taux d’incidence : nombre de nouveaux cas de coronavirus diagnostiqués par test PCR survenus sur une semaine glissante. Ce chiffre est rapporté au nombre d’habitants, soit un nombre de cas pour 100 000 habitants (chiffre entre parenthèses : évolution de l’indicateur en points par rapport à la veille). Le seuil d’alerte a été fixé à 50 pour 100 000 habitants.
R effectif (régional) : nombre de reproduction du virus, autrement dit nombre moyen de personnes contaminées par un malade. Si ce chiffre est supérieur à 1, cela signifie qu’une personne atteinte de Covid-19 contamine plus d’une autre personne en moyenne actuellement et donc que la maladie progresse.
Zones rouges : classement établi par le gouvernement pour les départements jugés en “circulation active” du virus. Il est établi en fonction du taux d’incidence général, du taux d’incidence chez les personnes âgées et de la part de patients Covid en réanimation. Ce classement va au delà de la stricte observation du coronavirus, il donne des moyens d’actions à l’Etat sur les territoires. Dans les départements classés rouges, des “pouvoirs renforcés” sont en effet attribués aux préfets pour prendre des mesures de restrictions. Désormais, ce sont 69 départements qui sont en zone rouge.
Zones “d’alerte renforcée” : ces zones ont été ajoutées pour la première fois le 23 septembre, au sein même des zones rouges. Il s’agit des zones “où le virus circule très fortement, y compris chez les personnes fragiles, avec déjà de premiers impacts sur les systèmes de santé”. Le gouvernement a coloré ces départements en “super-rouge”, mais ce sont avant tout les agglomérations qui sont concernées par cette nouvelle catégorie : les territoires de Bordeaux, Lyon, Nice, Lille, Toulouse, Saint-Etienne, Rennes, Paris et sa petite couronne, Rouen, Grenoble et Montpellier.
Zones “d’alerte maximale” : il s’agit de Marseille et de la Guadeloupe où “la situation épidémique peut être qualifiée d’extrêmement tendue, avec des conséquences déjà lourdes sur le système sanitaire”. Les bars et restaurants sont fermés dans ces deux zones pour deux semaines. “Si cette dernière zone d’alerte devait être dépassée, nous n’aurions pas d’autre choix que de déclencher l’état d’urgence sanitaire dans les territoires concernés”, a indiqué Olivier Véran.
NB : cette nouvelle cartographie, qui donne des “pouvoirs renforcés” aux préfets pour prendre des mesures de restrictions, ne doit pas être confondue avec les cartes d’observation et de suivi de l’épidémie de Covid en France, élaborées avec les données de Santé publique France, et qui classent les départements selon leur degré de vulnérabilité (vulnérabilité limitée, modérée ou élevée).
Département en vulnérabilité : classement élaboré et mis à jour quotidiennement par Santé publique France avec les Agences régionales de Santé “à partir de l’ensemble des indicateurs produits et des signalements reçus, incluant les investigations de clusters”. Cette “analyse contextualisée quotidienne des risques” traduit “à la fois la circulation virale et l’impact sur la santé de la population du département”. Les départements sont classés selon trois niveaux de vulnérabilité : “limitée” là où les risques sont les moins élevés, “modérée” et enfin “élevée” pour les départements les plus touchés. Ce classement ne doit pas être confondu avec le classement en “zone rouge”, même si les deux sont indirectement liés.

Lire aussi

CHIFFRES COVID. Dernier bilan du coronavirus en France, vendredi 25 septembre 2020
CORONAVIRUS. La France a enregistré plus de 15 700 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures selon le dernier bilan communiqué ce vendredi. Les chiffres font état de 150 décès supplémentaires ce soir. Un nombre élevé qui s’explique par 55 morts de plus dans les hôpitaux en une journée, mais aussi par 95 décès recensés dans les Ehpad depuis la dernière actualisation mardi dernier…

Trouver un département

Cliquez sur un département pour afficher les chiffres

Ain
Aisne
Allier
Alpes-de-Haute-Provence
Alpes-Maritimes
Ardèche
Ardennes
Ariège
Aube
Aude
Aveyron
Bas-Rhin
Bouches-du-Rhône
Calvados
Cantal
Charente
Charente-Maritime
Cher
Corrèze
Corse-du-Sud
Côte-d’Or
Côtes d’Armor
Creuse
Deux-Sèvres
Dordogne
Doubs

Drôme
Essonne
Eure
Eure-et-Loir
Finistère
Gard
Gers
Gironde
Guadeloupe
Guyane
Haut-Rhin
Haute-Corse
Haute-Garonne
Haute-Loire
Haute-Marne
Haute-Saône
Haute-Savoie
Haute-Vienne
Hautes-Alpes
Hautes-Pyrénées
Hauts-de-Seine
Hérault
Ille-et-Vilaine
Indre
Indre-et-Loire
Isère

Jura
La Réunion
Landes
Loir-et-Cher
Loire
Loire-Atlantique
Loiret
Lot
Lot-et-Garonne
Lozère
Maine-et-Loire
Manche
Marne
Martinique
Mayenne
Mayotte
Meurthe-et-Moselle
Meuse
Morbihan
Moselle
Nièvre
Nord
Oise
Orne
Paris
Pas-de-Calais

Puy-de-Dôme
Pyrénées-Atlantiques
Pyrénées-Orientales
Rhône
Saône-et-Loire
Sarthe
Savoie
Seine-et-Marne
Seine-Maritime
Seine-St-Denis
Somme
Tarn
Tarn-et-Garonne
Territoire de Belfort
Val-D’Oise
Val-de-Marne
Var
Vaucluse
Vendée
Vienne
Vosges
Yonne
Yvelines

Coronavirus Ain

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 42 (+2)
Patients en réanimation : 5 (+3)
Total des décès : 110 (stable)
Sorties de l’hôpital : 485 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 6,7% (-0,7 points)
Taux d’incidence : 91,5 cas/100 000 habitants (-7,8 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Aisne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 44 (stable)
Patients en réanimation : 1 (stable)
Total des décès : 289 (stable)
Sorties de l’hôpital : 1160 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,7% (+0,2 points)
Taux d’incidence : 47,3 cas/100 000 habitants (+1,3 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Allier

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 23 (+1)
Patients en réanimation : 3 (stable)
Total des décès : 43 (stable)
Sorties de l’hôpital : 226 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 2,6% (-0,3 points)
Taux d’incidence : 40,7 cas/100 000 habitants (+1,8 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Alpes-de-Haute-Provence

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 8 (+2)
Patients en réanimation : 1 (stable)
Total des décès : 15 (stable)
Sorties de l’hôpital : 152 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,6% (+0,1 points)
Taux d’incidence : 52,1 cas/100 000 habitants (+0,6 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Alpes-Maritimes

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 138 (+9)
Patients en réanimation : 12 (stable)
Total des décès : 220 (+2)
Sorties de l’hôpital : 1083 (+14)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 6,4% (-1,7 points)
Taux d’incidence : 108,2 cas/100 000 habitants (-16,7 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Ardèche

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 11 (stable)
Patients en réanimation : 4 (stable)
Total des décès : 120 (stable)
Sorties de l’hôpital : 464 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 3,1% (-0,3 points)
Taux d’incidence : 37,6 cas/100 000 habitants (-1,2 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Ardennes

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 8 (stable)
Patients en réanimation : 3 (+1)
Total des décès : 63 (stable)
Sorties de l’hôpital : 230 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 2,3% (-1,2 points)
Taux d’incidence : 43,3 cas/100 000 habitants (+3 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,3
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Ariège

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 7 (+1)
Patients en réanimation : 3 (stable)
Total des décès : 2 (stable)
Sorties de l’hôpital : 37 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 6,2% (-0,4 points)
Taux d’incidence : 103,7 cas/100 000 habitants (+2,6 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Aube

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 23 (stable)
Patients en réanimation : 3 (stable)
Total des décès : 137 (stable)
Sorties de l’hôpital : 670 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,0% (+0,3 points)
Taux d’incidence : 35,2 cas/100 000 habitants (-1,3 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,3
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Aude

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 11 (+1)
Patients en réanimation : 3 (stable)
Total des décès : 60 (stable)
Sorties de l’hôpital : 252 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,6% (-0,8 points)
Taux d’incidence : 60,1 cas/100 000 habitants (-0,8 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Aveyron

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 13 (+2)
Patients en réanimation : 2 (stable)
Total des décès : 26 (stable)
Sorties de l’hôpital : 169 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,5% (-2,1 points)
Taux d’incidence : 84,8 cas/100 000 habitants (+1,4 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Bas-Rhin

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 47 (+9)
Patients en réanimation : 15 (+4)
Total des décès : 704 (stable)
Sorties de l’hôpital : 2869 (+4)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 2,6% (-0,8 points)
Taux d’incidence : 53,9 cas/100 000 habitants (-3,2 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,3
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Bouches-du-Rhône

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 508 (+78)
Patients en réanimation : 125 (+10)
Total des décès : 641 (+3)
Sorties de l’hôpital : 4860 (+58)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 8,3% (-1,1 points)
Taux d’incidence : 201,9 cas/100 000 habitants (-13,4 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en alerte maximale et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Calvados

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 32 (+6)
Patients en réanimation : 6 (+1)
Total des décès : 86 (stable)
Sorties de l’hôpital : 380 (+5)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 6,1% (+1 points)
Taux d’incidence : 58,6 cas/100 000 habitants (+0,7 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Cantal

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 10 (stable)
Patients en réanimation : 0 (stable)
Total des décès : 12 (stable)
Sorties de l’hôpital : 61 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,6% (+2,1 points)
Taux d’incidence : 34,3 cas/100 000 habitants (+4,2 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Charente

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 3 (stable)
Patients en réanimation : 0 (stable)
Total des décès : 14 (stable)
Sorties de l’hôpital : 66 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,4% (+0,5 points)
Taux d’incidence : 57,2 cas/100 000 habitants (+1,4 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Charente-Maritime

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 15 (+1)
Patients en réanimation : 4 (stable)
Total des décès : 54 (stable)
Sorties de l’hôpital : 160 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 3,5% (+0,2 points)
Taux d’incidence : 31,7 cas/100 000 habitants (stable)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Cher

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 20 (stable)
Patients en réanimation : 1 (stable)
Total des décès : 91 (stable)
Sorties de l’hôpital : 216 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,0% (+0,8 points)
Taux d’incidence : 31,7 cas/100 000 habitants (+3,4 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en vulnérabilité limitée)

Coronavirus Corrèze

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 7 (stable)
Patients en réanimation : 1 (stable)
Total des décès : 42 (stable)
Sorties de l’hôpital : 171 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,7% (+0,2 points)
Taux d’incidence : 45,4 cas/100 000 habitants (+6,7 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Corse-du-Sud

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 16 (+1)
Patients en réanimation : 2 (stable)
Total des décès : 48 (stable)
Sorties de l’hôpital : 159 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,0% (-4,3 points)
Taux d’incidence : 81,9 cas/100 000 habitants (+0,6 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 0,9
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Côte-d’Or

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 22 (+5)
Patients en réanimation : 4 (stable)
Total des décès : 254 (+1)
Sorties de l’hôpital : 984 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 7,4% (+0,2 points)
Taux d’incidence : 105,5 cas/100 000 habitants (+1,5 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Côtes d’Armor

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 15 (+2)
Patients en réanimation : 2 (stable)
Total des décès : 42 (stable)
Sorties de l’hôpital : 247 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 2,8% (-1 points)
Taux d’incidence : 35,9 cas/100 000 habitants (+0,3 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en vulnérabilité limitée)

Coronavirus Creuse

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 0 (stable)
Patients en réanimation : 0 (stable)
Total des décès : 16 (stable)
Sorties de l’hôpital : 88 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 1,2% (-0,9 points)
Taux d’incidence : 14,6 cas/100 000 habitants (-4,3 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en vulnérabilité limitée)

Coronavirus Deux-Sèvres

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 5 (+2)
Patients en réanimation : 1 (stable)
Total des décès : 22 (stable)
Sorties de l’hôpital : 75 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 1,9% (-0,8 points)
Taux d’incidence : 36,2 cas/100 000 habitants (-1,3 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Dordogne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 16 (stable)
Patients en réanimation : 3 (stable)
Total des décès : 14 (stable)
Sorties de l’hôpital : 104 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 2,3% (-0,6 points)
Taux d’incidence : 42,4 cas/100 000 habitants (-2,4 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Doubs

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 9 (+5)
Patients en réanimation : 2 (stable)
Total des décès : 154 (stable)
Sorties de l’hôpital : 657 (+4)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 3,6% (-0,5 points)
Taux d’incidence : 66,9 cas/100 000 habitants (-3,3 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Drôme

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 18 (stable)
Patients en réanimation : 3 (stable)
Total des décès : 130 (stable)
Sorties de l’hôpital : 559 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,2% (+1,4 points)
Taux d’incidence : 52,4 cas/100 000 habitants (+1,9 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Essonne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 154 (+22)
Patients en réanimation : 23 (+1)
Total des décès : 642 (stable)
Sorties de l’hôpital : 3027 (+14)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 12,2% (-1,2 points)
Taux d’incidence : 95,8 cas/100 000 habitants (+7 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 0,9
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Eure

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 48 (+1)
Patients en réanimation : 7 (stable)
Total des décès : 90 (+2)
Sorties de l’hôpital : 292 (+4)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 12,2% (+3,8 points)
Taux d’incidence : 66,9 cas/100 000 habitants (+6,3 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Eure-et-Loir

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 19 (+5)
Patients en réanimation : 2 (stable)
Total des décès : 147 (+1)
Sorties de l’hôpital : 625 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,6% (-1,7 points)
Taux d’incidence : 48,4 cas/100 000 habitants (stable)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Finistère

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 19 (+1)
Patients en réanimation : 2 (stable)
Total des décès : 46 (+1)
Sorties de l’hôpital : 216 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 2,6% (+0,5 points)
Taux d’incidence : 30,3 cas/100 000 habitants (-2 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en vulnérabilité limitée)

Coronavirus Gard

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 53 (+5)
Patients en réanimation : 14 (+2)
Total des décès : 104 (stable)
Sorties de l’hôpital : 431 (+6)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 8,4% (-0,6 points)
Taux d’incidence : 107,8 cas/100 000 habitants (+3,7 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Gers

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 7 (stable)
Patients en réanimation : 1 (stable)
Total des décès : 28 (+1)
Sorties de l’hôpital : 95 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 6,4% (-6,2 points)
Taux d’incidence : 118,9 cas/100 000 habitants (-4,2 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Gironde

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 168 (+14)
Patients en réanimation : 33 (+3)
Total des décès : 185 (+3)
Sorties de l’hôpital : 1231 (+15)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 7,1% (-0,8 points)
Taux d’incidence : 124,1 cas/100 000 habitants (-11,4 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Guadeloupe

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 144 (+41)
Patients en réanimation : 28 (+5)
Total des décès : 59 (+6)
Sorties de l’hôpital : 277 (+28)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 21,9% (-4,8 points)
Taux d’incidence : 303,8 cas/100 000 habitants (-6,6 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : –
(Département classé en alerte maximale et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Guyane

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 19 (+1)
Patients en réanimation : 6 (stable)
Total des décès : 61 (stable)
Sorties de l’hôpital : 1701 (+4)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,7% (+0,4 points)
Taux d’incidence : 50,6 cas/100 000 habitants (-1,4 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : –
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Haut-Rhin

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 42 (+1)
Patients en réanimation : 3 (stable)
Total des décès : 840 (stable)
Sorties de l’hôpital : 3219 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 1,6% (-0,4 points)
Taux d’incidence : 31,4 cas/100 000 habitants (-1,4 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,3
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Haute-Corse

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 12 (+1)
Patients en réanimation : 2 (stable)
Total des décès : 15 (stable)
Sorties de l’hôpital : 129 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 1,2% (-0,9 points)
Taux d’incidence : 42,8 cas/100 000 habitants (-7,1 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 0,9
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Haute-Garonne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 94 (+9)
Patients en réanimation : 30 (+2)
Total des décès : 98 (stable)
Sorties de l’hôpital : 918 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 11,3% (+0,4 points)
Taux d’incidence : 206,4 cas/100 000 habitants (-13,7 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Haute-Loire

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 18 (stable)
Patients en réanimation : 0 (stable)
Total des décès : 19 (stable)
Sorties de l’hôpital : 116 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,7% (+0,7 points)
Taux d’incidence : 63,9 cas/100 000 habitants (stable)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Haute-Marne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 9 (stable)
Patients en réanimation : 0 (stable)
Total des décès : 90 (stable)
Sorties de l’hôpital : 277 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 1,7% (-0,7 points)
Taux d’incidence : 21,9 cas/100 000 habitants (-6,5 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,3
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Haute-Saône

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 2 (stable)
Patients en réanimation : 0 (stable)
Total des décès : 77 (stable)
Sorties de l’hôpital : 309 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 2,4% (+0,3 points)
Taux d’incidence : 20,6 cas/100 000 habitants (+0,4 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en vulnérabilité limitée)

Coronavirus Haute-Savoie

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 25 (+4)
Patients en réanimation : 2 (+1)
Total des décès : 175 (stable)
Sorties de l’hôpital : 981 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,1% (+0,2 points)
Taux d’incidence : 45,9 cas/100 000 habitants (+0,8 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Haute-Vienne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 28 (+3)
Patients en réanimation : 3 (stable)
Total des décès : 32 (+2)
Sorties de l’hôpital : 154 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 7,5% (+0,9 points)
Taux d’incidence : 78,2 cas/100 000 habitants (+4,3 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Hautes-Alpes

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 7 (+2)
Patients en réanimation : 4 (+1)
Total des décès : 20 (stable)
Sorties de l’hôpital : 154 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 12,7% (+5,7 points)
Taux d’incidence : 53,6 cas/100 000 habitants (+3,5 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Hautes-Pyrénées

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 8 (+1)
Patients en réanimation : 2 (+1)
Total des décès : 27 (stable)
Sorties de l’hôpital : 172 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,1% (-0,7 points)
Taux d’incidence : 77,1 cas/100 000 habitants (-11,9 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Hauts-de-Seine

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 274 (+22)
Patients en réanimation : 60 (+9)
Total des décès : 1141 (+1)
Sorties de l’hôpital : 5416 (+18)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 10,3% (-1,2 points)
Taux d’incidence : 170,8 cas/100 000 habitants (+1,9 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 0,9
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Hérault

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 93 (+7)
Patients en réanimation : 28 (+1)
Total des décès : 143 (stable)
Sorties de l’hôpital : 909 (+7)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 6,8% (-0,5 points)
Taux d’incidence : 101,9 cas/100 000 habitants (-3 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Ille-et-Vilaine

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 77 (+2)
Patients en réanimation : 8 (+1)
Total des décès : 96 (stable)
Sorties de l’hôpital : 570 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 8,9% (+1,3 points)
Taux d’incidence : 119,7 cas/100 000 habitants (-0,5 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Indre

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 5 (+3)
Patients en réanimation : 0 (stable)
Total des décès : 82 (stable)
Sorties de l’hôpital : 199 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 1,9% (-4,2 points)
Taux d’incidence : 35,0 cas/100 000 habitants (-6 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en vulnérabilité limitée)

Coronavirus Indre-et-Loire

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 40 (stable)
Patients en réanimation : 8 (stable)
Total des décès : 97 (stable)
Sorties de l’hôpital : 417 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,4% (-0,8 points)
Taux d’incidence : 95,1 cas/100 000 habitants (+1,2 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Isère

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 112 (+7)
Patients en réanimation : 18 (+1)
Total des décès : 169 (+2)
Sorties de l’hôpital : 865 (+11)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 11,8% (-0,3 points)
Taux d’incidence : 132,2 cas/100 000 habitants (-1,3 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Jura

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 9 (+1)
Patients en réanimation : 1 (stable)
Total des décès : 60 (stable)
Sorties de l’hôpital : 332 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,2% (+0,2 points)
Taux d’incidence : 38,0 cas/100 000 habitants (+5,4 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en vulnérabilité limitée)

Coronavirus La Réunion

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 69 (+2)
Patients en réanimation : 17 (stable)
Total des décès : 16 (stable)
Sorties de l’hôpital : 368 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,0% (-0,9 points)
Taux d’incidence : 65,1 cas/100 000 habitants (+1 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : –
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Landes

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 7 (stable)
Patients en réanimation : 3 (stable)
Total des décès : 13 (stable)
Sorties de l’hôpital : 88 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 6,2% (+0,3 points)
Taux d’incidence : 93,0 cas/100 000 habitants (+1 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Loir-et-Cher

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 6 (+1)
Patients en réanimation : 1 (stable)
Total des décès : 68 (stable)
Sorties de l’hôpital : 354 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 3,4% (-2,3 points)
Taux d’incidence : 42,7 cas/100 000 habitants (+0,9 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Loire

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 122 (+16)
Patients en réanimation : 21 (+4)
Total des décès : 265 (+1)
Sorties de l’hôpital : 1113 (+8)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 8,7% (-1,6 points)
Taux d’incidence : 153,1 cas/100 000 habitants (+1,6 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Loire-Atlantique

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 59 (+7)
Patients en réanimation : 11 (+3)
Total des décès : 176 (stable)
Sorties de l’hôpital : 831 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,9% (-0,4 points)
Taux d’incidence : 60,9 cas/100 000 habitants (+0,7 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Loiret

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 45 (+1)
Patients en réanimation : 11 (+1)
Total des décès : 107 (stable)
Sorties de l’hôpital : 709 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 7,0% (+1,9 points)
Taux d’incidence : 74,5 cas/100 000 habitants (+1,2 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Lot

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 0 (stable)
Patients en réanimation : 0 (stable)
Total des décès : 22 (stable)
Sorties de l’hôpital : 72 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 6,3% (+1,6 points)
Taux d’incidence : 47,4 cas/100 000 habitants (+5,2 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Lot-et-Garonne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 13 (stable)
Patients en réanimation : 5 (stable)
Total des décès : 13 (stable)
Sorties de l’hôpital : 104 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 13,7% (+3,5 points)
Taux d’incidence : 66,0 cas/100 000 habitants (+7,9 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Lozère

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 4 (stable)
Patients en réanimation : 0 (stable)
Total des décès : 1 (stable)
Sorties de l’hôpital : 31 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 7,8% (-4,5 points)
Taux d’incidence : 68,2 cas/100 000 habitants (+7,9 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Maine-et-Loire

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 48 (+4)
Patients en réanimation : 7 (+1)
Total des décès : 146 (stable)
Sorties de l’hôpital : 732 (+4)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,7% (-0,6 points)
Taux d’incidence : 76,5 cas/100 000 habitants (-2,1 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Manche

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 13 (+2)
Patients en réanimation : 2 (stable)
Total des décès : 52 (stable)
Sorties de l’hôpital : 189 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,2% (+1 points)
Taux d’incidence : 26,9 cas/100 000 habitants (-1 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en vulnérabilité limitée)

Coronavirus Marne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 36 (+3)
Patients en réanimation : 5 (+1)
Total des décès : 281 (stable)
Sorties de l’hôpital : 1089 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,9% (-0,3 points)
Taux d’incidence : 78,0 cas/100 000 habitants (-14 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,3
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Martinique

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 27 (+4)
Patients en réanimation : 11 (+3)
Total des décès : 20 (stable)
Sorties de l’hôpital : 126 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 7,5% (+2 points)
Taux d’incidence : 53,2 cas/100 000 habitants (+3,6 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : –
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Mayenne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 8 (stable)
Patients en réanimation : 2 (stable)
Total des décès : 48 (stable)
Sorties de l’hôpital : 262 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 6,7% (+2,3 points)
Taux d’incidence : 47,5 cas/100 000 habitants (stable)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Mayotte

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 8 (+1)
Patients en réanimation : 3 (+1)
Total des décès : 28 (stable)
Sorties de l’hôpital : 453 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 2,8% (-2,6 points)
Taux d’incidence : 30,8 cas/100 000 habitants (-1,8 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : –
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Meurthe-et-Moselle

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 42 (+6)
Patients en réanimation : 3 (+2)
Total des décès : 374 (+1)
Sorties de l’hôpital : 1333 (+6)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 2,3% (-1,5 points)
Taux d’incidence : 46,8 cas/100 000 habitants (-2,3 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,3
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Meuse

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 8 (stable)
Patients en réanimation : 0 (stable)
Total des décès : 103 (stable)
Sorties de l’hôpital : 506 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 1,0% (-1,2 points)
Taux d’incidence : 24,2 cas/100 000 habitants (-7,2 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,3
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Morbihan

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 70 (+2)
Patients en réanimation : 1 (stable)
Total des décès : 98 (+1)
Sorties de l’hôpital : 459 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,5% (+1,1 points)
Taux d’incidence : 45,7 cas/100 000 habitants (-2,2 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Moselle

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 56 (+2)
Patients en réanimation : 3 (+1)
Total des décès : 867 (stable)
Sorties de l’hôpital : 2668 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 1,8% (-0,6 points)
Taux d’incidence : 31,5 cas/100 000 habitants (-2,6 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,3
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Nièvre

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 1 (+2)
Patients en réanimation : 1 (+1)
Total des décès : 28 (stable)
Sorties de l’hôpital : 112 (+5)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 2,2% (-3,4 points)
Taux d’incidence : 54,1 cas/100 000 habitants (-2,5 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Nord

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 249 (+34)
Patients en réanimation : 47 (+8)
Total des décès : 708 (+1)
Sorties de l’hôpital : 2937 (+22)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 9,9% (+1,2 points)
Taux d’incidence : 213,6 cas/100 000 habitants (+1,2 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Oise

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 127 (+3)
Patients en réanimation : 10 (+2)
Total des décès : 427 (stable)
Sorties de l’hôpital : 1291 (+21)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 8,3% (-0,8 points)
Taux d’incidence : 69,7 cas/100 000 habitants (+4,7 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Orne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 15 (+1)
Patients en réanimation : 1 (stable)
Total des décès : 44 (stable)
Sorties de l’hôpital : 270 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 3,8% (+1,3 points)
Taux d’incidence : 37,2 cas/100 000 habitants (stable)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en vulnérabilité limitée)

Coronavirus Paris

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 350 (+32)
Patients en réanimation : 85 (+3)
Total des décès : 1856 (+1)
Sorties de l’hôpital : 7139 (+27)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 12,0% (-0,5 points)
Taux d’incidence : 242,4 cas/100 000 habitants (+4,2 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 0,9
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Pas-de-Calais

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 109 (+12)
Patients en réanimation : 23 (+5)
Total des décès : 337 (+2)
Sorties de l’hôpital : 1583 (+11)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,8% (-1 points)
Taux d’incidence : 105,0 cas/100 000 habitants (-3,9 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Puy-de-Dôme

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 54 (+4)
Patients en réanimation : 4 (stable)
Total des décès : 52 (+1)
Sorties de l’hôpital : 220 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,9% (+0,2 points)
Taux d’incidence : 69,1 cas/100 000 habitants (+0,6 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Pyrénées-Atlantiques

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 30 (+7)
Patients en réanimation : 5 (+1)
Total des décès : 35 (+4)
Sorties de l’hôpital : 264 (+5)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,3% (-1,2 points)
Taux d’incidence : 90,5 cas/100 000 habitants (stable)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Pyrénées-Orientales

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 23 (+4)
Patients en réanimation : 6 (+1)
Total des décès : 39 (stable)
Sorties de l’hôpital : 306 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,1% (-1,5 points)
Taux d’incidence : 90,8 cas/100 000 habitants (-10,9 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Rhône

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 339 (+31)
Patients en réanimation : 62 (+6)
Total des décès : 716 (+6)
Sorties de l’hôpital : 3678 (+37)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 13,2% (+0,8 points)
Taux d’incidence : 224,5 cas/100 000 habitants (+6,7 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Saône-et-Loire

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 47 (+10)
Patients en réanimation : 2 (+1)
Total des décès : 210 (+1)
Sorties de l’hôpital : 829 (+6)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,1% (+0,4 points)
Taux d’incidence : 67,5 cas/100 000 habitants (+4 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Sarthe

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 37 (+3)
Patients en réanimation : 3 (stable)
Total des décès : 94 (stable)
Sorties de l’hôpital : 473 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,0% (-0,8 points)
Taux d’incidence : 68,2 cas/100 000 habitants (-0,5 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Savoie

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 19 (+3)
Patients en réanimation : 8 (+2)
Total des décès : 75 (stable)
Sorties de l’hôpital : 463 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 5,2% (+0,8 points)
Taux d’incidence : 61,0 cas/100 000 habitants (-1,6 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Seine-et-Marne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 128 (+20)
Patients en réanimation : 32 (+3)
Total des décès : 726 (+1)
Sorties de l’hôpital : 3060 (+10)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 9,8% (+0,4 points)
Taux d’incidence : 77,8 cas/100 000 habitants (-0,1 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 0,9
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Seine-Maritime

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 104 (+22)
Patients en réanimation : 15 (+3)
Total des décès : 193 (+2)
Sorties de l’hôpital : 917 (+12)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 9,7% (+0,2 points)
Taux d’incidence : 127,9 cas/100 000 habitants (-2 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Seine-St-Denis

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 384 (+50)
Patients en réanimation : 48 (+13)
Total des décès : 1055 (+2)
Sorties de l’hôpital : 4623 (+21)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 13,6% (+1,7 points)
Taux d’incidence : 160,8 cas/100 000 habitants (+3,7 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 0,9
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Somme

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 44 (+4)
Patients en réanimation : 5 (stable)
Total des décès : 239 (+2)
Sorties de l’hôpital : 780 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 7,5% (+1,7 points)
Taux d’incidence : 81,1 cas/100 000 habitants (+7,7 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Tarn

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 21 (+2)
Patients en réanimation : 5 (stable)
Total des décès : 23 (stable)
Sorties de l’hôpital : 145 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 7,4% (+1,3 points)
Taux d’incidence : 69,3 cas/100 000 habitants (-14,4 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Tarn-et-Garonne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 15 (+4)
Patients en réanimation : 5 (+1)
Total des décès : 8 (stable)
Sorties de l’hôpital : 56 (+2)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,3% (-4 points)
Taux d’incidence : 94,4 cas/100 000 habitants (-3,4 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,1
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Territoire de Belfort

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 6 (stable)
Patients en réanimation : 4 (stable)
Total des décès : 201 (stable)
Sorties de l’hôpital : 578 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 2,6% (+0,5 points)
Taux d’incidence : 35,0 cas/100 000 habitants (-5 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Val-D’Oise

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 123 (+20)
Patients en réanimation : 25 (+4)
Total des décès : 765 (+2)
Sorties de l’hôpital : 3148 (+7)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 11,0% (-0,5 points)
Taux d’incidence : 145,3 cas/100 000 habitants (+0,8 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 0,9
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Val-de-Marne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 320 (+34)
Patients en réanimation : 42 (+6)
Total des décès : 1262 (stable)
Sorties de l’hôpital : 4981 (+22)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 11,1% (-0,3 points)
Taux d’incidence : 145,0 cas/100 000 habitants (+8,5 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 0,9
(Département classé en alerte renforcée et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Var

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 51 (+3)
Patients en réanimation : 14 (+1)
Total des décès : 157 (+2)
Sorties de l’hôpital : 1169 (+7)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 4,9% (0 points)
Taux d’incidence : 67,4 cas/100 000 habitants (-3,3 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Vaucluse

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 76 (+8)
Patients en réanimation : 12 (+1)
Total des décès : 58 (+1)
Sorties de l’hôpital : 354 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 7,1% (+2 points)
Taux d’incidence : 81,1 cas/100 000 habitants (+1,4 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Vendée

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 16 (+2)
Patients en réanimation : 0 (stable)
Total des décès : 44 (stable)
Sorties de l’hôpital : 298 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 3,6% (-0,8 points)
Taux d’incidence : 37,5 cas/100 000 habitants (+1,6 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Vienne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 8 (+1)
Patients en réanimation : 1 (stable)
Total des décès : 41 (stable)
Sorties de l’hôpital : 168 (+1)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 6,8% (+1,7 points)
Taux d’incidence : 63,6 cas/100 000 habitants (+3,9 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,0
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Coronavirus Vosges

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 6 (+1)
Patients en réanimation : 0 (stable)
Total des décès : 267 (stable)
Sorties de l’hôpital : 764 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 1,6% (-1,3 points)
Taux d’incidence : 18,1 cas/100 000 habitants (-0,6 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,3
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Yonne

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 14 (+1)
Patients en réanimation : 3 (stable)
Total des décès : 95 (stable)
Sorties de l’hôpital : 431 (stable)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 16,3% (+8,4 points)
Taux d’incidence : 64,4 cas/100 000 habitants (+11,7 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 1,2
(Département classé en vulnérabilité modérée)

Coronavirus Yvelines

Le 25 septembre 2020 :

Hospitalisations : 196 (+12)
Patients en réanimation : 24 (+3)
Total des décès : 566 (stable)
Sorties de l’hôpital : 2720 (+14)

Le 22 septembre 2020 :

Taux de positivité des test : 9,4% (-0,7 points)
Taux d’incidence : 101,0 cas/100 000 habitants (+2,8 points)

Le 18 septembre 2020 :

R effectif (régional) : 0,9
(Département classé en zone rouge et en vulnérabilité élevée)

Les cartes de circulation du Covid en France

Nous avons tenté de produire en haut de cette page une synthèse cartographique des principaux indicateurs du coronavirus en France. Ces indicateurs peuvent encore être affinés et bien d’autres données sur le virus sont disponibles sur le portail Géodes, de Santé publique France. Sont mises à disposition notamment des cartes départementales et régionales sur le nombre de tests positifs par département, le taux de positivité des tests ou sur le taux d’incidence déjà évoqués ci-dessus. Voici une liste des principales cartes disponibles :

Nombre de personnes positives par département : voir carte
Nombre de personnes testées par département : voir carte
Taux de positivité des tests PCR par département : voir la carte
Taux d’incidence par département : voir la carte
R effectif (taux de reproduction du virus) par région : voir la carte

Les cartes des hospitalisations pour Covid en France

Les cartes liées aux tests, à l’incidence ou encore au taux de reproduction du virus (ci-dessus) sont de premiers indicateurs de la circulation du coronavirus au niveau territorial. Les cartes portant sur les actes de SOS Médecins ou les passages aux urgences sont des indicateurs pertinents dans un deuxième temps, quand la progression de l’épidémie commence à se traduire par le recours à des services médicaux. En bout de course, c’est l’évolution du nombre d’hospitalisations ou de cas en réanimation qui confirmera ou non que le coronavirus circule (ou rebondit) effectivement sur un territoire donné. Voici les principales cartes de données hospitalières disponibles sur le portail Géodes :

Taux d’actes de SOS médecins quotidiens pour suspicion Covid : voir la carte
Taux de passages aux urgences quotidiens pour suspicion Covid : voir la carte
Nouvelles admissions quotidiennes à l’hôpital : voir la carte
Nombre de personnes actuellement hospitalisées : voir la carte
Nouvelles admissions quotidiennes en réanimation pour Covid : voir la carte
Nombre de personnes actuellement en réanimation : voir la carte

Les cartes des décès liés au Covid et des guérisons

Géodes permet enfin d’observer les données de mortalité liées au coronavirus en France, par département comme par région. D’autres cartes sont aussi disponibles concernant les sorties de l’hôpital (ou “retours à domicile”) qu’on peut assimiler à des guérisons :

Nombre de morts du Covid-19 depuis le 1er mars : voir carte
Nombre de retours à domicile depuis le 1er mars : voir carte
Dashboard complet établi par Esri France : voir la carte



Source link : https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2516001-carte-covid-la-carte-de-de-synthese-vendredi-25-septembre-2020/

Author :

Publish date : 2020-09-25 18:27:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
L’Internaute

Résultat de l’Euromillions (FDJ) : le tirage du vendredi 25 septembre 2020, 130 millions d’euros en jeu

Résultat de l




[Mis à jour le vendredi 25 septembre à 19h01] Aurez-vous la chance de remporter le jackpot de l’Euromillions de ce vendredi 25 septembre 2020 ? Pas moins de 130 millions d’euros sont mis en jeu. Une très belle somme qui a de quoi faire saliver de nombreux joueurs, et qui redonnera peut-être le sourire à l’heureux gagnant, en ces temps difficiles. En attendant tous les résultats du tirage de l’Euromillions qui seront dévoilés aux alentours de 21h30, ne manquez pas le code MyMillion, vers 21 heures.

> Tentez votre chance pour ce tirage avec une grille FDJ

Si vous souhaitez participer pour la première fois à l’EuroMillions – My Million, voici un petit rappel des règles. Comme le précise le site de la Française des jeux, il vous suffit d’acheter une grille chez votre buraliste ou en ligne (via l’application ou le site dédié) et de cocher 7 numéros – 5 sur une grille de 50 numéros et 2 étoiles sur une grille de 12 numéros. Pour décrocher le gros lot, il faudra avoir trouvé la combinaison gagnante des 5 numéros et 2 étoiles. Le prix d’une grille est de 2,50 euros et les tirages de l’EuroMillions – My Million ont lieu tous les mardis et vendredis.

Décrocher le pactole de l’Euromillions pourrait vous permettre de nombreuses folies. Ce n’est pas le gagnant du mardi 18 août 2020, à Colmar, qui dira le contraire. ” Sur le coup, je n’ai pas compris tout de suite ce qu’il nous arrivait. Mais je sentais que c’était quelque chose d’important. Nous avons vérifié plus d’une dizaine de fois les numéros du code avec ma fille pour être certains. Puis nous avons fêté cela comme il se doit ! “, racontait-il, cité par la Française des jeux dont L’alsace.fr se fait l’écho. La famille, désormais millionnaire, a pour projet d’investir dans l’immobilier et voyager, lorsque la pandémie du Covid-19 se sera calmée.



Source link : https://www.linternaute.com/actualite/societe/2517381-resultat-de-l-euromillions-fdj-le-tirage-du-vendredi-25-septembre-2020-130-millions-d-euros-en-jeu/

Author : Alexandra Tizio

Publish date : 2020-09-25 17:01:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
L’Internaute

Covid: à Marseille, Olivier Véran tente de déminer la colère des élus et des restaurateurs

Covid: à Marseille, Olivier Véran tente de déminer la colère des élus et des restaurateurs




“J’ai parfaitement conscience que certaines des mesures font débat (…) soulèvent des inquiétudes, des interrogations, voire de la colère”, a reconnu M. Véran lors d’une conférence de presse à l’hôpital public de la Timone. “Ces mesures, elles sont nécessaires, elle sont temporaires, mais elles ne sont pas arbitraires”.Le gouvernement a placé mercredi Marseille, qui détient le record de France métropolitaine du taux d’incidence de la maladie le plus haut (à 281 cas pour 100.000 selon les autorités), en “zone d’alerte maximale” et annoncé notamment pour la métropole Aix-Marseille la fermeture totale des bars et restaurants pour 15 jours à compter de samedi.Ces annonces ont provoqué un tollé chez les élus locaux de tous bords de la région, et chez les restaurateurs et cafetiers.Vendredi matin, plusieurs centaines d’entre eux, soutenus par des élus, se sont rassemblés devant le tribunal de commerce de Marseille, où ils disent craindre de devoir bientôt déposer le bilan, selon le patron local de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie Bernard Marty.Devant le tribunal de commerce, Hugo Chauffournier, gérant d’un bar sur le Vieux-Port, a assuré vouloir continuer à “militer démocratiquement pour le moment”. “Mais si ça ne marche pas il va falloir penser à d’autres solutions”, a-t-il mis en garde.Unis contre les mesures gouvernementales, annoncées sans concertation selon eux, des élus de tous bords ont rejoint la manifestation.Sur Twitter, avec le hashtag “#RESISTANCE”, l’adjointe à la maire de Marseille Samia Ghali (DVG), présente au rassemblement, a prévenu: “Si cette décision est maintenue, la ville @marseille n’apportera pas son concours pour mettre en place les fermetures”.

Des restaurateurs manifestent à Marseille le 25 septembre 2020 contre les nouvelles mesures sanitaires
© AFP – NICOLAS TUCAT

L’élue a aussi précisé soutenir la démarche du président LR de la région Renaud Muselier, qui a annoncé qu’il déposerait un référé-liberté contre l’arrêté préfectoral imposant les nouvelles mesures.Côté majorité présidentielle, dans une lettre commune au ministre de la Santé, les députés LREM des Bouches-du-Rhône ont mis en garde contre “un climat de défiance”, et lui ont demandé de réévaluer la situation au bout d’une semaine, au lieu de 15 jours comme annoncé.En attendant que la situation s’améliore d’elle-même, “nous risquons de devoir prendre des mesures encore plus fortes que celles que nous venons d’annoncer”, leur a répondu le ministre.L’arrêté qui doit définir ces nouvelles mesures polémiques n’avait toujours pas été publié vendredi après-midi.

Manifestation de propriétaires de bars et de restaurants à Marseille, le 25 septembre 2020
© AFP – NICOLAS TUCAT

Va-t-il concerner l’ensemble de la métropole Aix-Marseille, qui couvre 3.000 km2 et compte 1,8 million d’habitants répartis dans 92 communes? Quand va-t-il entrer en vigueur? Interrogé en conférence de presse, Olivier Véran a évoqué “que ce soit le dimanche plutôt que le samedi”.Le tour de vis annoncé mercredi dans la lutte contre le Covid a aussi suscité de vives réactions à Paris ou à Nice, deux des 11 métropoles où les bars devront fermer à 22H00 dès lundi.A Marseille, le professeur Didier Raoult a quant à lui relancé vendredi le débat autour des chiffres de l’épidémie et de la nécessité de nouvelles mesures, affirmant que “les données de Santé Publique France (consolidées) n'(étaient) pas en mesure de justifier la moindre panique” à Marseille.Une analyse partagée par les élus opposés aux nouvelles mesures, mais nuancée par Sophie Vaux, épidémiologiste à Santé Publique France: “Dans certaines régions, il y a peut-être une stabilisation, mais on reste très prudents”.

Covid-19 : zones d’alerte en France
© AFP – Romain ALLIMANT

Chef du service anesthésie réanimation de La Timone, le professeur Nicolas Bruder a lui aussi mis en garde: “Si ça continue à augmenter on va être dans une situation vraiment critique à la fois pour les patients Covid et les autres. Il faut absolument que ça s’infléchisse”.Selon le dernier bilan national, 16.096 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en 24 heures, un niveau jamais atteint depuis le lancement des tests à grande échelle dans le pays. En Ile-de-France, l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a déjà prévenu qu’elle était contrainte de déprogrammer 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end.san-cmd-ys-jp/mdm/iw/nm
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © (2020) Agence France-Presse



Source link : https://www.linternaute.com/actualite/depeches/2517675-covid-a-marseille-olivier-veran-tente-de-deminer-la-colere-des-elus-et-des-restaurateurs/

Author : Source AFP

Publish date : 2020-09-25 15:16:07

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
L’Internaute

Les Tuche 4 : l’affiche et la date de sortie du film dévoilées

Les Tuche 4 : l




[Mis à jour le 25 septembre 2020 à 15h55] Les Tuche reprennent du service après un troisième épisode présidentiel. Deux ans après la sortie des Tuche 3, Olivier Baroux nous propose un quatrième opus de sa saga comique emmenée par Jean-Paul Rouve et Isabelle Nanty. Les Tuche 4 est en effet prévu pour une sortie en France le 9 décembre 2020. Cette suite nous propose de retrouver la famille d’amateurs de frites après la démission de Jeff de son poste de président de la république. C’est donc dans leur cocon habituel de Bouzolles qu’on les verra à nouveau évoluer dans une période très particulière : celle de Noël. Pour les Tuche, les vacances de Noël sont propices aux festivités mais aussi aux disputes ! Nous découvrirons en effet le personnage de Jean-Yves joué par Michel Blanc qui s’opposera à Jeff. Il sera également question d’une croisade des Tuche à l’encontre d’un grand distributeur sur internet.

Au sujet d’une quatrième entrée à la saga Les Tuche, les membres de l’équipe se sont exprimés peu après la sortie du troisième épisode pour rappeler leurs ambitions. Jean-Paul Rouve avait notamment posé plusieurs conditions quant à la reprise de son rôle : “Il faut que ça fasse rire vraiment. On ne le fera pas pour de mauvaises raisons […] Vous savez quand on va en Province, je montre le film les Tuche… Ça touche des gens […] On est dans la salle, il y a des familles qui attendent. Et moi l’idée de les décevoir, ça me fendrait le cœur.” Le réalisateur Olivier Baroux avait lui aussi exigé une certaine ambition dans Télé-Loisirs : “On y pense mais pour un Tuche 4, la barre doit être encore plus haute.” Pour rappel, Les Tuche 3 avait rassemblé plus 5,5 millions de personnes dans les salles obscures, devenant de fait le plus gros succès de la franchise.

Synopsis – Depuis que Jeff Tuche a démissionné de son poste de président de la république, sa famille est de retour à Bouzolles. Les fêtes de fin d’année approchant, Cathy se met en tête de renouer avec sa sœur et son mari Jean-Yves, fâché avec Jeff depuis 10 ans. Problème, la famille se dispute à nouveau, cette fois au sujet de Noël. Bientôt, la querelle familiale prend de l’ampleur et va dégénérer en véritable bataille entre Jeff un géant de la distribution sur internet.

Les Tuche 4 – Sortie Cinéma le 9 décembre 2020



Source link : https://www.linternaute.com/cinema/tous-les-films/1430475-les-tuche-4-l-affiche-et-la-date-de-sortie-du-film-devoilees/

Author :

Publish date : 2020-09-25 13:55:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
L’Internaute

DIRECT. Attaque à Paris : la piste de l’attentat près des anciens locaux de Charlie Hebdo envisagée

DIRECT. Attaque à Paris : la piste de l




Ce que l’on sait

Attaque à Paris
Bilan
Victimes
Auteurs
Un attentat ?

L’essentiel

L’attaque. Ce vendredi 25 septembre 2020, une attaque à l’arme blanche a eu lieu à proximité des anciens locaux de Charlie Hebdo, dans le XIe arrondissement de Paris, où des attentats terroristes s’étaient produits en janvier 2015, décimant une partie de la rédaction. Un ou deux hommes auraient attaqué plusieurs personnes, a priori à la machette ou à la feuille de boucher. Une information à confirmer. Un hachoir a été retrouvé sur place dans un sac. Un dispositif policier très important a été mis en place et la préfecture de police de Paris a demandé d’éviter le secteur Richard-Lenoir. Cette attaque survient alors que le procès des attentats de janvier 2015 se tient en ce moment-même. Un colis suspect, envoyé ce matin à la rédaction de Charlie Hebdo (dans leurs nouveaux locaux), s’est révélé inoffensif.
Bilan provisoire. Selon ce qu’a rapporté le Premier ministre Jean Castex, quatre personnes ont été attaquées ce vendredi matin. Parmi elles, deux sont gravement blessées, sans que leur pronostic vital ne soit engagé, a précisé la préfecture de police de Paris. D’autres sources font part de deux blessés dont un blessé grave. Ils ont été transférés à l’hôpital de la Salpêtrière et à l’Hôpital européen Georges Pompidou.
Victimes. Les victimes, un homme et une femme, font partie de la société de production Premières Lignes, voisine des anciens locaux du journal satirique. Premières Lignes travaille notamment pour France 2 et produit les magazines Envoyé spécial et Cash investigation, présentés par Elise Lucet. Elle est dirigée par les journalistes Luc Hermann et Paul Moreira. Luc Hermann a indiqué au Monde que “ni l’un ni l’autre ne sont journalistes, mais travaillent à la production et postproduction”. D’autres sources évoquent des techniciens travaillant pour Cash investigation.
Auteurs. On ne sait pas encore si l’attaque a été menée par un ou deux auteurs. Un individu a pris la fuite immédiatement après les faits, il serait reparti en métro et est activement recherché. Le Parisien affirme qu’il était “vêtu d’une doudoune sans manches noire, bas de jogging noir et chaussures rouges”. Un suspect aurait été interpellé à Bastille vers 12h30, individu retrouvé “couvert de sang” selon BFMTV. Peu avant 14 heures, on a appris qu’un deuxième suspect avait été interpellé dans le secteur du métro Richard-Lenoir.
Un attentat ? La piste de l’acte terroriste est clairement envisagée par les autorités. Une enquête a été ouverte pour “tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste, association de malfaiteurs terroriste criminelle” par le parquet de Paris. Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’affaire.

En direct

Recevoir nos alertes live !

14:55 – 125 établissements scolaires sont confinésL’Académie de Paris indique que près de 125 établissements, écoles, collèges, lycées, sont actuellement confinés dans le 3e, 4e et 11e arrondissement de Paris. 14:49 – De nombreux témoins parlent d’une “machette au sol”Selon plusieurs témoins interrogés par des médias, la “machette” qui a peut être servi à perpétrer cette attaque, a été abandonnée “par terre à l’entrée du métro” et était “pleine de sang”.14:39 – Castex et Darmanin sont sur placeJean Castex et Gerald Darmanin sont arrivés sur place et sont actuellement en train de se faire expliquer le déroulement de l’attaque et les premiers éléments de l’enquête. Anne Hidalgo, maire de Paris est également sur place.14:38 – Marine Le Pen twitte sur l’attaqueMarine Le Pen vient de réagir à l’attaque ayant eu lieu aux abords des anciens locaux de Charlie Hebdo ce vendredi. “COMBIEN de victimes aurait-on évitées en contrôlant strictement notre politique d’immigration, en expulsant systématiquement les clandestins, en faisant la chasse à l’islamisme ? La lâcheté politique n’est plus possible !”, écrit la présidente du Rassemblement national.14:36 – Crèches et résidences pour personnes âgées également confinéesLa mairie de Paris indique que les crèches et les résidences pour personnes âgées sont également confinées dans le secteur de l’attaque à l’arme blanche.14:31 – Un témoin affirme avoir vu un homme sortir du métro en sangInterrogé par France Info, un témoin décrit une scène assez glaçante. “J’ai vu la machette juste devant le métro Richard-Lenoir, par terre. Il y avait du sang dessus. J’ai vu un gars avec un couteau. Il avait du sang sur lui” avant de décrire un blessé “allongé sur la pelouse” le long de la rue Nicolas-Appert. “Il était en sang, le visage, le torse, le jean trempés de sang”.14:29 – “Soutien aux secours et à nos forces de l’ordre” dit Olivier FaureOlivier Faure a apporté son soutien aux victimes de l’attaque perpétrée ce vendredi à Paris, ayant fait deux blessés. Le premier secrétaire du Parti socialiste a également rendu hommage aux personnes mobilisées lors de cette attaque. “L’horreur a de nouveau frappé à proximité des anciens locaux de Charlie Hebdo. Mes pensées vont aux victimes et leurs familles. Soutien aux secours et à nos forces de l’ordre mobilisées pour sécuriser le quartier et interpeller les coupables de cet acte infâme”, a-t-il écrit sur Twitter.14:26 – Jean Castex et Gérald Darmanin se rendent sur placeLe premier Ministre et le ministre de l’Intérieur viennent de quitter la cellule de crise Place Beauvau et se rendent sur le lieu de l’attaque non loin des anciens locaux de Charlie Hebdo.14:22 – Six stations de métro fermées jusqu’à 19h annonce la RATPLa RATP confirme la fermeture de six stations de métro jusqu’à 19h sur les lignes 1, 5, 8 et 9, voici la liste : Bastille, Chemin Vert, Saint-Sébastien Froissart, Bréguet-Sabin, Richard-Lenoir, Saint-Ambroise.14:15 – “La patronne s’est mise à crier ‘partez, partez’, il y a un attentat..”Les premiers témoignages de l’attaque perpétrée ce vendredi en plein Paris ayant fait deux blessés graves commencent à affluer. Auprès de l’AFP, Hassani Erwan, 23 ans, qui travaille dans un salon de coiffure situé au coin de la rue Saint-Sabin et la rue Verte, non loin de l’attaque, a raconté ce qu’il a vu. “Vers midi, on est allé faire une pause déjeuner au restaurant. En arrivant, la patronne s’est mise à crier ‘partez, partez’, il y a un attentat… On est partis en courant s’enfermer et rester à l’intérieur de notre boutique avec quatre clients”, a-t-il relaté.14:11 – La deuxième personne interpellée a également des taches de sang sur elleSelon le Parisien, qui confirme l’information d’une seconde interpellation, la personne présentait, comme la première interpellée, des tâches de sang sur elle. La police “tente de vérifier son implication”.14:08 – Le premier suspect ne correspondrait pas à la descriptionSelon une source policière contactée par le média franceinfo, l’homme interpellé à la suite de l’attaque présentait des traces de sang mais son profil ne correspondrait pas à la description faite par les témoins.14:02 – Un second suspect interpellé ?Selon les informations de France Info, un deuxième suspect a été interpellé par la Brigade des réseaux ferroviaires au niveau du métro Richard Lenoir.13:59 – Plusieurs stations de métro sont boucléesLogiquement, la RATP en lien avec les forces de police a décidé de boucler plusieurs stations de métro. Les stations Bastille, Chemin-Vert, Saint-Sébastien Froissart, sur la ligne 8, et Saint-Ambroise sur la ligne 9 sont donc fermées.13:51 – Le parquet national antiterroriste s’est saisi de l’enquêtePour le moment, la qualification d’attentat terroriste n’est pas encore acté, mais le parquet national antiterroriste vient à l’instant d’ouvrir une enquête selon les dernières informations de BFM pour “tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste, association de malfaiteurs terroriste criminelle”.LIRE PLUS

document.getElementById(“jLiveMore”).onclick = function(element) {
element.preventDefault();
var node = element.target
,content = document.getElementById(“jContentLiveMore”).innerHTML
,contentUnRot13 = content.replace(/[a-zA-Z]/g,function(c){return String.fromCharCode((c=(c=c.charCodeAt(0)+13)?c:c-26);})
,finalContent = contentUnRot13.replace(/\//g, “/”);
node.style.display = “none”;
node.parentElement.innerHTML += finalContent;
};
13:49 – Har nggndhr nh unpubve ?Cnhy Zberven, wbheanyvfgr &ntenir; Cerzv&rtenir;erf Yvtarf, vaqvdhr fhe OSZ dhr y’nhgrhe qr y’nggndhr &rnphgr;gnvg &rnphgr;dhvc&rnphgr; q’har fbegr qr &dhbg;unpubve’ ra qbaanag &dhbg;dhrydhrf pbhcf qvfgevoh&rnphgr;f rkge&rpvep;zrzrag ivgr qrinag yrf ohernhk&dhbg;.13:45 – &dhbg;Erfgrm purm ibhf&dhbg; qrznaqrag qrf znverf qr CnevfCyhfvrhef znverf qr Cnevf qrznaqrag &ntenir; yn cbchyngvba qr ar cnf obhtre qr purm rhk bh qrf pbzzreprf rg ragercevfrf ninag yn yri&rnphgr;r qh qvfcbfvgvs ge&rtenir;f vzcerffvbaanag qr yn cbyvpr.13:44 – Ryvfr Yhprg qbaar qrf abhiryyrf qrf ivpgvzrfRyvfr Yhprg, dhv geninvyyr e&rnphgr;thyv&rtenir;erzrag nirp yn fbpv&rnphgr;g&rnphgr; qr cebqhpgvba Cerzv&rtenir;erf yvtarf, n qbaa&rnphgr; qrf abhiryyrf qrf qrhk ivpgvzrf dhr pbzcgr yn fbpv&rnphgr;g&rnphgr;. &dhbg;Y&efdhb;ha q&efdhb;rager rhk venvg zvrhk, wr erfgr rkge&rpvep;zrzrag cehqragr, rh &rnphgr;tneq nhk snzvyyrf qrf ivpgvzrf rg nhk &rnphgr;dhvcrf qr Cerzv&rtenir;erf Yvtarf&dhbg;, n nffhe&rnphgr; yn wbheanyvfgr.13:39 – Y’nggndhr a’n cnf &rnphgr;g&rnphgr; eriraqvdh&rnphgr;rCbhe yr zbzrag, prggr nggndhr &ntenir; y’nezr oynapur a’n cnf &rnphgr;g&rnphgr; eriraqvdh&rnphgr;r cne har dhrypbadhr betnavfngvba. Yn cvfgr qr y’nggragng greebevfgr a’rfg cnf cbhe yr zbzrag raivfnt&rnphgr;r, frhy yr cnedhrg nagvgreebevfgr cbheen ceraqer prggr q&rnphgr;pvfvba.13:38 – Ce&rnphgr;pvfvbaf fhe yrf ivpgvzrfFryba yrf vasbezngvbaf qr Senapr 2, yrf qrhk ivpgvzrf oyrff&rnphgr;rf tenirzrag fbag qrf rzcybl&rnphgr;rf qr yn fbpv&rnphgr;g&rnphgr; qr cebqhpgvbaf &dhbg;Cerzv&rtenir;erf yvtarf&dhbg;. &dhbg;Qrhk qr abf pbyynobengrhef fbag oyrff&rnphgr;f, ha ubzzr rg har srzzr. Vyf bag &rnphgr;g&rnphgr; oyrff&rnphgr;f cne ha ubzzr dhv &rnphgr;gnvg qnaf yn ehr qrinag yrf napvraf ybpnhk qr Puneyvr Uroqb&dhbg;, n pbasvez&rnphgr; fhe yn pun&vpvep;ar&aofc;Ryvfr Yhprg, dhv geninvyyr nirp Cerzv&rtenir;erf Yvtarf cbhe fba zntnmvar Pnfu Vairfgvtngvba.13:35 – Iny&rnphgr;evr C&rnphgr;perffr &dhbg;pubdh&rnphgr;r&dhbg; cne prggr nggndhr Yn ce&rnphgr;fvqragr qr yn e&rnphgr;tvba Vyr-qr-Senapr n snvg cneg qr fn ivir &rnphgr;zbgvba &ntenir; yn fhvgr qr prggr nggndhr &ntenir; cebkvzvg&rnphgr; qrf napvraf ybpnhk qr Puneyvr Uroqb.

Rkge&rpvep;zrzrag pubdh&rnphgr;r cne y&efdhb;nggndhr zrhegev&rtenir;er &ntenir; cebkvzvg&rnphgr; qrf napvraf ybpnhk qr #PuneyvrUroqb, qnaf ha neebaqvffrzrag qr Cnevf dhv n q&rnphgr;w&ntenir; cnl&rnphgr; ha ybheq gevoh &ntenir; yn ivbyrapr greebevfgr. W&efdhb;nccbegr gbhg zba fbhgvra nhk sbeprf qr y&efdhb;beqer dhv gendhrag ra pr zbzrag y&efdhb;nhgrhe qrf snvgf ! uggcf://g.pb/L8f1aCBDe1
&zqnfu; Iny&rnphgr;evr C&rnphgr;perffr (@icrperffr) Frcgrzore 25, 2020

13:30 – &dhbg;Vy n nggndh&rnphgr; qrf traf nirp har srhvyyr qr obhpure&dhbg; rkcyvdhr ha g&rnphgr;zbvaVagreebt&rnphgr; cne yr Cnevfvra, Cnhy Zberven,&aofc;wbheanyvfgr rg e&rnphgr;nyvfngrhe qr yn fbpv&rnphgr;g&rnphgr; qr cebqhpgvba Cerzv&rtenir;erf Yvtarf, rkcyvdhr dh’ha qr frf pbyy&rtenir;thrf n &rnphgr;g&rnphgr; oyrff&rnphgr; rg snvg yr cbvag fhe pr dh’vy n ih. &dhbg;Ha ubzzr qr crgvgr gnvyyr, nffrm pnee&rnphgr;, n nggndh&rnphgr; qrf traf qrinag abf ybpnhk nirp har srhvyyr qr obhpure.&aofc;Vy n oyrff&rnphgr; qrhk bh gebvf crefbaarf. Abger pbyy&rtenir;thr rg har srzzr. Abger pbyy&rtenir;thr rfg tev&rtenir;irzrag oyrff&rnphgr;, vy n &rnphgr;g&rnphgr; rzcbeg&rnphgr; cne yrf cbzcvref, &ntenir; y’u&bpvep;cvgny. Ba ar fnvg cnf pr dh’vy rknpgrzrag fba &rnphgr;gng znvf fba cebabfgvp ivgny ar frenvg cnf ratnt&rnphgr;.&dhbg;13:27 – Pryyhyr qr pevfr bhiregrYr zvavfger qr y’Vag&rnphgr;evrhe T&rnphgr;enyq Qneznava n bhireg har pryyhyr qr pevfr nh frva qr fba zvavfg&rtenir;er cynpr Ornhinh, b&htenir; vy n &rnphgr;g&rnphgr; erwbvag cne yr Cerzvre zvavfger Wrna Pnfgrk. Cbhe y’vafgnag, Rzznahry Znpeba pbagvahr &ntenir; fhvier yn fvghngvba qrchvf y’Rylf&rnphgr;r.13:23 – Qr abzoerhfrf &rnphgr;pbyrf fbag pbasva&rnphgr;rfNevry Jrvy, znver qr Cnevf Prager n vaqvdh&rnphgr; fhe fba pbzcgr gjvggre dhr cyhfvrhef &rnphgr;gnoyvffrzragf fbag pbasva&rnphgr;f.&aofc;Pvad &rnphgr;pbyrf qh 11r neebaqvffrzrag rg gbhgrf yrf &rnphgr;pbyrf qrf 3r rg 4r neebaqvffrzragf qr yn pncvgnyr fbag pbaprea&rnphgr;rf.

⚠️ vasbezngvba cneragf : gbhf yrf &rnphgr;gnoyvffrzragf npphrvyynag qrf rasnagf qr yn mbar 3/4 fbag cnff&rnphgr;f ra zbqr pbasvarzrag cebivfbver, pbzzr har cnegvr qh 11r. Yrf rasnagf erfgrag &ntenir; y&efdhb;vag&rnphgr;evrhe.
pp. @ZCnevfPrager @Znvevrqh11 @coybpur @avpbynf_abeqzna uggcf://g.pb/1rf0SJLP0p
&zqnfu; Nevry Jrvy (@NevryJrvyG) Frcgrzore 25, 2020

13:19 – Rzznahry Znpeba &dhbg;fhvg yn fvghngvba qr ce&rtenir;f&dhbg;Yn ce&rnphgr;fvqrapr qr yn E&rnphgr;choyvdhr n vaqvdh&rnphgr; &ntenir; cyhfvrhef z&rnphgr;qvnf dh’Rzznahry Znpeba rfg ra genva qr fhvier qr ge&rtenir;f ce&rtenir;f yn fvghngvba &ntenir; Cnevf nce&rtenir;f prggr nggndhr &ntenir; y’nezr oynapur nh avirnh qrf napvraf ybpnhk qr Puneyvr Uroqb.13:15 – Yri&rnphgr;r qr qbhgr fhe ha pbyvf fhfcrpgHa pbyvf fhfcrpg &rnphgr;gnvg &rnphgr;tnyrzrag ce&rnphgr;frag qnaf yr dhnegvre znvf yn ce&rnphgr;srpgher qr cbyvpr ivrag q’vaqvdhre dh’har yri&rnphgr;r qr qbhgr n &rnphgr;g&rnphgr; rssrpgh&rnphgr;r, &rnphgr;pnegnag qbap yn cvfgr q’ha pbyvf cv&rnphgr;t&rnphgr; ra cyhf qr y’nggndhr.13:13 – Yrf qrhk oyrff&rnphgr;f tenirf cebivraqenvrag qr y’ntrapr qr cerffr Cerzv&rtenir;erf YvtarfFryba yrf qreav&rtenir;erf vasbezngvbaf, qrhk punet&rnphgr;f qr cebqhpgvba qr y’ntrapr qr cerffr Cerzv&rtenir;erf Yvtarf fbag yrf oyrff&rnphgr;f qr y’nggndhr nybef dh’vyf ceranvrag har fvzcyr cnhfr pvtnerggr.13:05 – Ha fhfcrpg vagrecryy&rnphgr;Y’NSC pbasvezr &ntenir; y’vafgnag, ra pvgnag yn ce&rnphgr;srpgher qr cbyvpr qr Cnevf, dh’ha vaqvivqh n &rnphgr;g&rnphgr; vagrecryy&rnphgr; &ntenir; cebkvzvg&rnphgr; qr yn cynpr qr yn Onfgvyyr, aba ybva qrf yvrhk qr y’nggndhr &ntenir; yn znpurggr crec&rnphgr;ge&rnphgr;r pr iraqerqv zngva. Vy cbheenvg &rpvep;ger y’nhgrhe qrf snvgf, znvf pryn a’n cnf &rnphgr;g&rnphgr; pbasvez&rnphgr;.13:02 – Erpgvsvpngvbaf qr yn ce&rnphgr;srpgher qr cbyvpr qr CnevfYn ce&rnphgr;srpgher qr cbyvpr n grah &ntenir; snver qrf erpgvsvpngvbaf pbapreanag y’nggndhr crec&rnphgr;ge&rnphgr;r ce&rtenir;f qrf ybpnhk qr Puneyvr Uroqb. Ryyr&aofc;&rnphgr;ibdhr qrhk ivpgvzrf ra &rnphgr;gng q’hetrapr nofbyh, fnaf dhr yr cebabfgvp ivgny fbvg ratnt&rnphgr;. Cne nvyyrhef, ha frhy fhfcrpg rfg pbaprea&rnphgr;, nybef dhr qrhk crefbaarf ninvrag &rnphgr;g&rnphgr; &rnphgr;ibdh&rnphgr;rf nhcneninag.12:59 – Dhr fnvg-ba qr y’nhgrhe ce&rnphgr;fhz&rnphgr; qr y’nggndhr ?Y’nhgrhe ce&rnphgr;fhz&rnphgr; qr y’nggndhr crec&rnphgr;ge&rnphgr;r pr iraqerqv ce&rtenir;f qrf napvraf ybpnhk qr Puneyvr Uroqb fr frenvg freiv q’har znpurggr. Fryba pr dhr enccbegr yr Cnevfvra, vy frenvg i&rpvep;gh q’har &dhbg;qbhqbhar fnaf znapurf abver, onf qr wbttvat abve rg punhffherf ebhtrf&dhbg;. Vy nhenvg, gbhwbhef fryba yr dhbgvqvra qr yn pncvgnyr, shvg yrf yvrhk qr y’nggndhr ra z&rnphgr;geb.
{“@context”:”http://schema.org”,”@type”:”LiveBlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”coverageStartTime”:”2020-09-25 12:45:22″,”coverageEndTime”:”2020-09-26 12:45:22″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”description”:”Suivez les derniu00e8res infos sur l’attaque u00e0 l’arme blanche survenue u00e0 Paris vendredi 25 septembre 2020″,”liveBlogUpdate”:[{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601038544″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T14:55:44+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T14:55:44+02:00″,”articleBody”:”L’Académie de Paris indique que près de 125 établissements, écoles, collèges, lycées, sont actuellement confinés dans le 3e, 4e et 11e arrondissement de Paris. rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS 125 u00e9tablissements scolaires sont confinu00e9s”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601038171″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T14:49:31+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T14:49:31+02:00″,”articleBody”:”Selon plusieurs témoins interrogés par des médias, la “machette” qui a peut être servi à perpétrer cette attaque, a été abandonnée “par terre à l’entrée du métro” et était “pleine de sang”.rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS De nombreux tu00e9moins parlent d’une “machette au sol””,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601037553″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T14:39:13+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T14:37:01+02:00″,”articleBody”:”Jean Castex et Gerald Darmanin sont arrivés sur place et sont actuellement en train de se faire expliquer le déroulement de l’attaque et les premiers éléments de l’enquête. Anne Hidalgo, maire de Paris est également sur place.rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS Castex et Darmanin sont sur place”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601037485″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T14:38:05+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T14:38:05+02:00″,”articleBody”:”Marine Le Pen vient de réagir à l’attaque ayant eu lieu aux abords des anciens locaux de Charlie Hebdo ce vendredi. “COMBIEN de victimes aurait-on évitées en contrôlant strictement notre politique d’immigration, en expulsant systématiquement les clandestins, en faisant la chasse à l’islamisme ? La lâcheté politique n’est plus possible !”, écrit la présidente du Rassemblement national.rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS Marine Le Pen twitte sur l’attaque”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601037361″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T14:36:01+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T14:36:01+02:00″,”articleBody”:”La mairie de Paris indique que les crèches et les résidences pour personnes âgées sont également confinées dans le secteur de l’attaque à l’arme blanche.rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS Cru00e8ches et ru00e9sidences pour personnes u00e2gu00e9es u00e9galement confinu00e9es”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601037085″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T14:31:25+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T14:31:25+02:00″,”articleBody”:”Interrogé par France Info, un témoin décrit une scène assez glaçante. “J’ai vu la machette juste devant le métro Richard-Lenoir, par terre. Il y avait du sang dessus. J’ai vu un gars avec un couteau. Il avait du sang sur lui” avant de décrire un blessé “allongé sur la pelouse” le long de la rue Nicolas-Appert. “Il était en sang, le visage, le torse, le jean trempés de sang”.rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS Un tu00e9moin affirme avoir vu un homme sortir du mu00e9tro en sang”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601036970″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T14:29:30+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T14:29:30+02:00″,”articleBody”:”Olivier Faure a apporté son soutien aux victimes de l’attaque perpétrée ce vendredi à Paris, ayant fait deux blessés. Le premier secrétaire du Parti socialiste a également rendu hommage aux personnes mobilisées lors de cette attaque. “L’horreur a de nouveau frappé à proximité des anciens locaux de Charlie Hebdo. Mes pensées vont aux victimes et leurs familles. Soutien aux secours et à nos forces de l’ordre mobilisées pour sécuriser le quartier et interpeller les coupables de cet acte infâme”, a-t-il écrit sur Twitter.rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS “Soutien aux secours et u00e0 nos forces de l’ordre” dit Olivier Faure”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601036764″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T14:26:04+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T14:26:04+02:00″,”articleBody”:”Le premier Ministre et le ministre de l’Intérieur viennent de quitter la cellule de crise Place Beauvau et se rendent sur le lieu de l’attaque non loin des anciens locaux de Charlie Hebdo.rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS Jean Castex et Gu00e9rald Darmanin se rendent sur place”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601036573″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T14:22:53+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T14:19:23+02:00″,”articleBody”:”La RATP confirme la fermeture de six stations de métro jusqu’à 19h sur les lignes 1, 5, 8 et 9, voici la liste : Bastille, Chemin Vert, Saint-Sébastien Froissart, Bréguet-Sabin, Richard-Lenoir, Saint-Ambroise.rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS Six stations de mu00e9tro fermu00e9es jusqu’u00e0 19h annonce la RATP”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601036117″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T14:15:17+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T14:15:17+02:00″,”articleBody”:”Les premiers témoignages de l’attaque perpétrée ce vendredi en plein Paris ayant fait deux blessés graves commencent à affluer. Auprès de l’AFP, Hassani Erwan, 23 ans, qui travaille dans un salon de coiffure situé au coin de la rue Saint-Sabin et la rue Verte, non loin de l’attaque, a raconté ce qu’il a vu. “Vers midi, on est allé faire une pause déjeuner au restaurant. En arrivant, la patronne s’est mise à crier ‘partez, partez’, il y a un attentat… On est partis en courant s’enfermer et rester à l’intérieur de notre boutique avec quatre clients”, a-t-il relaté.rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS “La patronne s’est mise u00e0 crier ‘partez, partez’, il y a un attentat…””,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601035880″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T14:11:20+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T14:11:20+02:00″,”articleBody”:”Selon le Parisien, qui confirme l’information d’une seconde interpellation, la personne présentait, comme la première interpellée, des tâches de sang sur elle. La police “tente de vérifier son implication”.rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS La deuxiu00e8me personne interpellu00e9e a u00e9galement des taches de sang sur elle”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601035691″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T14:08:11+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T14:08:11+02:00″,”articleBody”:”Selon une source policière contactée par le média franceinfo, l’homme interpellé à la suite de l’attaque présentait des traces de sang mais son profil ne correspondrait pas à la description faite par les témoins.rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS Le premier suspect ne correspondrait pas u00e0 la description”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601035333″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T14:02:13+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T14:02:13+02:00″,”articleBody”:”Selon les informations de France Info, un deuxième suspect a été interpellé par la Brigade des réseaux ferroviaires au niveau du métro Richard Lenoir.rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS Un second suspect interpellu00e9 ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601035176″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T13:59:36+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T13:59:36+02:00″,”articleBody”:”Logiquement, la RATP en lien avec les forces de police a décidé de boucler plusieurs stations de métro. Les stations Bastille, Chemin-Vert, Saint-Sébastien Froissart, sur la ligne 8, et Saint-Ambroise sur la ligne 9 sont donc fermées.rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS Plusieurs stations de mu00e9tro sont bouclu00e9es”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/#post1601034719″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/”,”datePublished”:”2020-09-25T13:51:59+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T13:55:03+02:00″,”articleBody”:”Pour le moment, la qualification d’attentat terroriste n’est pas encore acté, mais le parquet national antiterroriste vient à l’instant d’ouvrir une enquête selon les dernières informations de BFM pour “tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste, association de malfaiteurs terroriste criminelle”.rn”,”headline”:”#ATTAQUE A PARIS Le parquet national antiterroriste s’est saisi de l’enquu00eate”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Martin Lemaire”}}]}



Source link : https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-a-paris-la-piste-de-l-attentat-envisagee-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo/

Author :

Publish date : 2020-09-25 12:55:44

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
L’Internaute

Mort de Juliette Gréco : la date de ses obsèques annoncée, les hommages continuent

Mort de Juliette Gréco : la date de ses obsèques annoncée, les hommages continuent




Sommaire

La mort d’une icône
Biographie courte
Ses chansons
La mort de sa fille

L’essentiel

Juliette Gréco est morte mercredi 23 septembre 2020, à 93 ans, a annoncé sa famille à l’AFP dans la soirée. La chanteuse est décédée “entourée des siens dans sa tant aimée maison de Ramatuelle”, peut-on lire dans le communiqué, soulignant à raison sa “vie hors du commun”.
Cette figure emblématique de la chanson française à textes, durant ses presque 70 ans de carrière, a travaillé avec les plus grands. De Jacques Prévert à Serge Gainsbourg, en passant par Raymond Queneau, Léo Ferré ou encore Boris Vian, Juliette Gréco a marqué la scène française en se faisant l’interprète des plus grands auteurs de ces dernières décennies.
Les obsèques de Juliette Gréco auront lieu le lundi 5 octobre, à Paris. Une cérémonie se tiendra à l’Église Saint-Germain-des-Prés, avant une inhumation “dans la plus stricte intimité”, a précisé sa petite-fille, Julie-Amour Rossini.
Depuis l’annonce de sa disparition, les hommages se comptent par milliers sur les réseaux sociaux, où personnalités et anonymes saluent la mémoire d’une chanteuse aux multiples facettes.

​​​​​​Les dernières infos

Recevoir nos alertes live !

13:12 – La Une de Libération sur Juliette GrécoOutre les milliers d’hommages sur les réseaux sociaux, la presse française aussi rend hommage à Juliette Gréco et à sa carrière. C’est par exemple le cas de Libération, qui signe une sublime Une, où l’on aperçoit la chanteuse de dos, s’habillant dans sa loge, son carré noir si reconnaissable. “Nous vous aimions”, est-il simplement titré. Un juste hommage à la classe de Juliette Gréco.12:23 – Son histoire avec Miles DavisJuliette Gréco rencontre Miles Davis au printemps 1949. La chanteuse n’a que 22 ans et chante des textes de Vian, Sartre ou Prévert, à Paris, sur la scène du cabaret “Le Bœuf sur le toit”. Miles Davis lui, a 23 ans et est de passage à Paris pour le festival de jazz international, salle Pleyel. C’est Michèle Vian, l’épouse de Boris, qui joue les entremetteuses. Le coup de foudre est immédiat (et réciproque). “Il y avait la beauté de l’homme. L’extrême beauté et le génie. La force et l’étrangeté, la différence et la modernité de ce qu’il jouait, de ce qu’il était. J’étais bouleversée par cette rencontre”, confiait Juliette Gréco à Point de vue en 2009. Mais Miles Davis doit retourner aux Etats-Unis, encore rongés par le racisme. “Il savait que le noir et le blanc n’allaient pas ensemble. Il savait que je serai malheureuse et que j’aurais été traitée comme une pute de bas étage en Amérique”, expliquait la chanteuse à Europe 1 en 2015.11:58 – L'”infinie tristesse” de Stéphane BernSur la Toile, les hommages à Juliette Gréco continuent de pleuvoir. “C’est avec une infinie tristesse que j’apprends la disparition de Juliette Gréco, grande dame de la chanson française, une figure iconique de Saint Germain des Près, une femme libre, à la fois forte et douce. Je la pleure sincèrement ce soir et pense à sa famille et ses proches”, écrit par exemple Stéphane Bern sur Twitter.

C’est avec une infinie tristesse que j’apprends la disparition de Juliette Gréco, grande dame de la chanson française, une figure iconique de Saint Germain des Près, une femme libre, à la fois forte et douce. Je la pleure sincèrement ce soir et pense à sa famille et ses proches
— Stéphane Bern (@bernstephane) September 23, 2020

11:44 – La doyenne de la chanson françaiseDepuis l’annonce de la disparition de Juliette Gréco à 93 ans, les hommages continuent d’affluer sur les réseaux sociaux : messages émus, témoignages, souvenirs ou vidéos inondent la Toile. Pour saluer la mémoire de la “muse de Saint-Germain-des-Prés”, l’Institut national de l’audiovisuel (INA) a choisi de partager un souvenir vidéo de 1966, quand Juliette Gréco interprétait La Môme d’Edith Piaf, rappelant que depuis la mort de Charles Aznavour, elle était la doyenne de la chanson française.

DISPARITION. La chanteuse et actrice Juliette Gréco est morte à l’âge de 93 ans. On la retrouve en 1966, inoubliable interprète de « Jolie môme » chanson écrite par Léo Ferré. Depuis la mort de Charles Aznavour, elle était la doyenne de la chanson française. pic.twitter.com/KSowo8OXYC
— Ina.fr (@Inafr_officiel) September 23, 2020

11:32 – “L’élégance et la liberté” pour Emmanuel MacronDepuis l’annonce de la mort de Juliette Gréco, c’est toute la France qui fait part de son émotion sur les réseaux sociaux. Jusqu’aux plus hautes sphères de l’Etat, les hommages à la chanteuses sont innombrables. “Elle était l’élégance et la liberté. Juliette Gréco a rejoint Brel, Ferré, Brassens, Aznavour et tous ceux qu’elle interpréta au panthéon de la chanson française. Son visage et sa voix continueront à accompagner nos vies. La ‘muse de Saint-Germain-des-Prés’ est immortelle”, écrit le président de la République Emmanuel Macron sur Twitter.

Elle était l’élégance et la liberté. Juliette Gréco a rejoint Brel, Ferré, Brassens, Aznavour et tous ceux qu’elle interpréta au panthéon de la chanson française. Son visage et sa voix continueront à accompagner nos vies. La « muse de Saint-Germain-des-Prés » est immortelle. pic.twitter.com/NLAwtZfzNE
— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) September 23, 2020

10:49 – Juliette Gréco en 5 chansons cultesTout au long de ses plus de 60 années de carrière, Juliette Gréco a interprété les plus grands, de Vian à Prévert, en passant par Aznavour et Gainsbourg. Parmi les musiques les plus emblématiques qu’elle a interprété, comment ne pas citer Sous le ciel de Paris ou Jolie Môme d’Edith Piaf bien sûr, mais aussi Un petit poisson, un petit oiseau ou encore La Javanaise, prêtée par Gainsbourg ou enfin, Deshabillez moi, que Juliette Gréco aura chanté jusqu’à la fin de sa vie.

10:12 – Juliette Gréco, une “vie hors du commun”C’est la famille de la muse de Saint-Germain qui a annoncé, dans la soirée de mardi, la mort de la chanteuse, via un communiqué à l’AFP. “Juliette Gréco s’est éteinte ce mercredi 23 septembre 2020 entourée des siens dans sa tant aimée maison de Ramatuelle. Sa vie fut hors du commun”, a déclaré la famille dans un texte transmis à l’AFP dans la soirée. “Elle faisait encore rayonner la chanson française à 89 ans”, a-t-elle ajouté.10:07 – “Saint-Germain a perdu sa muse”Née le 7 février 1927 à Montpellier, Juliette Gréco commence sa carrière dans l’après-guerre, dans un Paris libéré où la toute jeune femme séduit alors, par sa beauté et son esprit, les intellectuels et artistes de Saint-Germain-des-Prés. “Saint-Germain a perdu sa muse. Saint-Germain a existé par Juliette. Saint-Germain est deuil et la pleure. Je suis très triste. Juliette était une interprète plus encore qu’une chanteuse. Elle disait les poètes”, a déclaré Line Renaud à l’AFP après l’annonce de sa mort.09:58 – La date des obsèques de Juliette GrécoLes obsèques de l’icône de la chanson française décédée mercredi à l’âge de 93 ans, seront célébrées le 5 octobre à Paris, a annoncé sa famille à l’AFP. Une cérémonie se tiendra à l’Église Saint-Germain-des-Prés à 14h30, avant une inhumation “dans la plus stricte intimité”, a précisé sa petite-fille, Julie-Amour Rossini.En savoir plus

Juliette Gréco, la mort d’une icône

Avec la disparition de la chanteuse, c’est toute la musique française qui perd l’une de ses icones les plus populaires. Discrète ces dernières années, Juliette Gréco est décédée à 93 ans, annoncent ses proches. “Juliette Gréco s’est éteinte ce mercredi 23 septembre 2020 entourée des siens dans sa tant aimée maison de Ramatuelle. Sa vie fut hors du commun”, a déclaré la famille dans un texte transmis à l’AFP dans la soirée. “Elle faisait encore rayonner la chanson française à 89 ans”, a-t-elle ajouté.L’artiste avait été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2016, qui l’avait extrêmement affaiblie.

Biographie courte de Juliette Gréco

Née le 7 février 1927 à Montpellier, Juliette Gréco commence sa carrière dans l’après-guerre, dans un Paris libéré où la toute jeune femme séduit alors, par sa beauté et son esprit, les intellectuels et artistes de Saint-Germain-des-Prés. “Saint-Germain a perdu sa muse. Saint-Germain a existé par Juliette. Saint-Germain est deuil et la pleure. Je suis très triste. Juliette était une interprète plus encore qu’une chanteuse. Elle disait les poètes”, a déclaré Line Renaud à l’AFP après l’annonce du décès de la chanteuse. Fille d’un père d’origine corse, le commissaire de la police des jeux Gérard Gréco, et d’une mère bordelaise, Juliette Lafeychine, Juliette Gréco arrive à Paris dans les années 30 et devient petit rat de l’Opéra. Quand la guerre éclate, avec sa mère et sa soeur, elles sont arrêtées par la Gestapo. Sa mère et sa soeur, résistantes, sont déportées. “Ma sœur ne m’a jamais parlé des camps, je ne lui ai jamais posé de questions. Ma mère en parlait plus volontiers. Je crois qu’une telle douleur sur une toute jeune fille, c’est indicible, ça ne se traduit pas, je crois”, confiait-elle à ce sujet en 2001 à France Culture.

A Saint-Germain-des-Prés, Juliette Gréco découvre alors le monde de la musique. Puis la scène, où la jeune femme chante d’abord Raymond Queneau ou Jean-Paul Sartre, à qui elle doit ses premiers succès, Si tu t’imagines… et La Rue des Blancs-Manteaux. Dès 1954, sa carrière est lancée : elle se produit même sur la scène de l’Olympia de Paris. Peu à peu, elle élargit son répertoire en reprenant Prévert, Desnos, Vian, Cosma. Ou encore Charles Aznavour qui signe Je hais les dimanche, Léo Ferré sa Jolie môme ou encore Serge Gainsbourg qui lui offre La Javanaise. Jusqu’en 2015, année de sa tournée d’adieu, Juliette Gréco aura enchanté la musique française. Elle est montée sur scène une dernière fois, en 2016, pour reprendre à 89 ans la mythique chanson Deshabillez moi.

Ses plus belles chansons

Tout au long de ses plus de 60 années de carrière, Juliette Gréco a interprété les plus grands, de Vian à Prévert, en passant par Aznavour et Gainsbourg. Parmi les musiques les plus emblématiques qu’elle a interprété, comment ne pas citer Sous le ciel de Paris d’Edith Piaf bien sûr, mais aussi Un petit poisson, un petit oiseau ou encore La Javanaise, prêtée par Gainsbourg ou enfin, Deshabillez moi, que Juliette Gréco aura chanté jusqu’à la fin de sa vie.

Le drame de la mort de sa fille

Si sa carrière fut bien remplie et riche en émotions, sa vie personnelle n’est pas en reste. Mariée avec le célèbre acteur Michel Piccoli entre 1966 et 1977, avec qui elle a entretenu une relation pour le moins tumultueuse, elle a également été la femme du pianiste Gérard Jouannest pendant près de 30 ans. Bien avant tout cela, c’est avec le comédien Philippe Lemaire que Juliette Gréco avait entretenu une relation dont le fruit n’est autre que sa fille unique : Laurence Lemaire, décédée à la suite d’un cancer en 2016. Un drame dont la chanteuse ne s’est jamais vraiment remis et qui est resté secret pendant… quatre ans. Juliette Gréco avait fini par briser le silence il y a peu. C’était en juillet 2020, dans les colonnes de Télérama. “La vie m’a donné une fille et me l’a reprise”, avait-elle alors sobrement confié.
{“@context”:”http://schema.org”,”@type”:”LiveBlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/”,”coverageStartTime”:”2020-09-24 09:24:34″,”coverageEndTime”:”2020-09-25 09:24:34″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/”,”description”:”Toutes les infos sur la mort de Juliette Gru00e9co”,”liveBlogUpdate”:[{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/#post1601032366″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/”,”datePublished”:”2020-09-25T13:12:46+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T13:12:46+02:00″,”articleBody”:”Outre les milliers d’hommages sur les réseaux sociaux, la presse française aussi rend hommage à Juliette Gréco et à sa carrière. C’est par exemple le cas de Libération, qui signe une sublime Une, où l’on aperçoit la chanteuse de dos, s’habillant dans sa loge, son carré noir si reconnaissable. “Nous vous aimions”, est-il simplement titré. Un juste hommage à la classe de Juliette Gréco.rn”,”headline”:”#MORT DE JULIETTE GRECO La Une de Libu00e9ration sur Juliette Gru00e9co”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Lucie Valais”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/#post1601029429″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/”,”datePublished”:”2020-09-25T12:23:49+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T12:23:49+02:00″,”articleBody”:”Juliette Gréco rencontre Miles Davis au printemps 1949. La chanteuse n’a que 22 ans et chante des textes de Vian, Sartre ou Prévert, à Paris, sur la scène du cabaret “Le Bœuf sur le toit”. Miles Davis lui, a 23 ans et est de passage à Paris pour le festival de jazz international, salle Pleyel. C’est Michèle Vian, l’épouse de Boris, qui joue les entremetteuses. Le coup de foudre est immédiat (et réciproque). “Il y avait la beauté de l’homme. L’extrême beauté et le génie. La force et l’étrangeté, la différence et la modernité de ce qu’il jouait, de ce qu’il était. J’étais bouleversée par cette rencontre”, confiait Juliette Gréco à Point de vue en 2009. Mais Miles Davis doit retourner aux Etats-Unis, encore rongés par le racisme. “Il savait que le noir et le blanc n’allaient pas ensemble. Il savait que je serai malheureuse et que j’aurais été traitée comme une pute de bas étage en Amérique”, expliquait la chanteuse à Europe 1 en 2015.rn”,”headline”:”#MORT DE JULIETTE GRECO Son histoire avec Miles Davis”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Lucie Valais”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/#post1601027893″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/”,”datePublished”:”2020-09-25T11:58:13+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T11:58:13+02:00″,”articleBody”:”Sur la Toile, les hommages à Juliette Gréco continuent de pleuvoir. “C’est avec une infinie tristesse que j’apprends la disparition de Juliette Gréco, grande dame de la chanson française, une figure iconique de Saint Germain des Près, une femme libre, à la fois forte et douce. Je la pleure sincèrement ce soir et pense à sa famille et ses proches”, écrit par exemple Stéphane Bern sur Twitter.rnrnrnrnC’est avec une infinie tristesse que j’apprends la disparition de Juliette Gréco, grande dame de la chanson française, une figure iconique de Saint Germain des Près, une femme libre, à la fois forte et douce. Je la pleure sincèrement ce soir et pense à sa famille et ses prochesrn— Stéphane Bern (@bernstephane) September 23, 2020rnrn”,”headline”:”#MORT DE JULIETTE GRECO L'”infinie tristesse” de Stu00e9phane Bern”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Lucie Valais”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/#post1601027061″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/”,”datePublished”:”2020-09-25T11:44:21+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T11:44:09+02:00″,”articleBody”:”Depuis l’annonce de la disparition de Juliette Gréco à 93 ans, les hommages continuent d’affluer sur les réseaux sociaux : messages émus, témoignages, souvenirs ou vidéos inondent la Toile. Pour saluer la mémoire de la “muse de Saint-Germain-des-Prés”, l’Institut national de l’audiovisuel (INA) a choisi de partager un souvenir vidéo de 1966, quand Juliette Gréco interprétait La Môme d’Edith Piaf, rappelant que depuis la mort de Charles Aznavour, elle était la doyenne de la chanson française.rnrnrnrnDISPARITION. La chanteuse et actrice Juliette Gréco est morte à l’âge de 93 ans. On la retrouve en 1966, inoubliable interprète de « Jolie môme » chanson écrite par Léo Ferré. Depuis la mort de Charles Aznavour, elle était la doyenne de la chanson française. pic.twitter.com/KSowo8OXYCrn— Ina.fr (@Inafr_officiel) September 23, 2020rnrn”,”headline”:”#MORT DE JULIETTE GRECO La doyenne de la chanson franu00e7aise”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Lucie Valais”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/#post1601026375″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/”,”datePublished”:”2020-09-25T11:32:55+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T11:32:55+02:00″,”articleBody”:”Depuis l’annonce de la mort de Juliette Gréco, c’est toute la France qui fait part de son émotion sur les réseaux sociaux. Jusqu’aux plus hautes sphères de l’Etat, les hommages à la chanteuses sont innombrables. “Elle était l’élégance et la liberté. Juliette Gréco a rejoint Brel, Ferré, Brassens, Aznavour et tous ceux qu’elle interpréta au panthéon de la chanson française. Son visage et sa voix continueront à accompagner nos vies. La ‘muse de Saint-Germain-des-Prés’ est immortelle”, écrit le président de la République Emmanuel Macron sur Twitter.rnrnrnrnElle était l’élégance et la liberté. Juliette Gréco a rejoint Brel, Ferré, Brassens, Aznavour et tous ceux qu’elle interpréta au panthéon de la chanson française. Son visage et sa voix continueront à accompagner nos vies. La « muse de Saint-Germain-des-Prés » est immortelle. pic.twitter.com/NLAwtZfzNErn— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) September 23, 2020rnrn”,”headline”:”#MORT DE JULIETTE GRECO “L’u00e9lu00e9gance et la libertu00e9″ pour Emmanuel Macron”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Lucie Valais”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/#post1601023741″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/”,”datePublished”:”2020-09-25T10:49:01+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T10:49:01+02:00″,”articleBody”:”Tout au long de ses plus de 60 années de carrière, Juliette Gréco a interprété les plus grands, de Vian à Prévert, en passant par Aznavour et Gainsbourg. Parmi les musiques les plus emblématiques qu’elle a interprété, comment ne pas citer Sous le ciel de Paris ou Jolie Môme d’Edith Piaf bien sûr, mais aussi Un petit poisson, un petit oiseau ou encore La Javanaise, prêtée par Gainsbourg ou enfin, Deshabillez moi, que Juliette Gréco aura chanté jusqu’à la fin de sa vie.rnrnrn”,”headline”:”#MORT DE JULIETTE GRECO Juliette Gru00e9co en 5 chansons cultes”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Lucie Valais”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/#post1601021570″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/”,”datePublished”:”2020-09-25T10:12:50+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T10:12:50+02:00″,”articleBody”:”C’est la famille de la muse de Saint-Germain qui a annoncé, dans la soirée de mardi, la mort de la chanteuse, via un communiqué à l’AFP. “Juliette Gréco s’est éteinte ce mercredi 23 septembre 2020 entourée des siens dans sa tant aimée maison de Ramatuelle. Sa vie fut hors du commun”, a déclaré la famille dans un texte transmis à l’AFP dans la soirée. “Elle faisait encore rayonner la chanson française à 89 ans”, a-t-elle ajouté.rn”,”headline”:”#MORT DE JULIETTE GRECO Juliette Gru00e9co, une “vie hors du commun””,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Lucie Valais”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/#post1601021272″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/”,”datePublished”:”2020-09-25T10:07:52+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T10:07:52+02:00″,”articleBody”:”Née le 7 février 1927 à Montpellier, Juliette Gréco commence sa carrière dans l’après-guerre, dans un Paris libéré où la toute jeune femme séduit alors, par sa beauté et son esprit, les intellectuels et artistes de Saint-Germain-des-Prés. “Saint-Germain a perdu sa muse. Saint-Germain a existé par Juliette. Saint-Germain est deuil et la pleure. Je suis très triste. Juliette était une interprète plus encore qu’une chanteuse. Elle disait les poètes”, a déclaré Line Renaud à l’AFP après l’annonce de sa mort.rn”,”headline”:”#MORT DE JULIETTE GRECO “Saint-Germain a perdu sa muse””,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Lucie Valais”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/#post1601020685″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/”,”datePublished”:”2020-09-25T09:58:05+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T09:58:05+02:00″,”articleBody”:”Les obsèques de l’icône de la chanson française décédée mercredi à l’âge de 93 ans, seront célébrées le 5 octobre à Paris, a annoncé sa famille à l’AFP. Une cérémonie se tiendra à l’Église Saint-Germain-des-Prés à 14h30, avant une inhumation “dans la plus stricte intimité”, a précisé sa petite-fille, Julie-Amour Rossini.rn”,”headline”:”#MORT DE JULIETTE GRECO La date des obsu00e8ques de Juliette Gru00e9co”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”Lucie Valais”}}]}



Source link : https://www.linternaute.com/musique/biographie/1327251-mort-de-juliette-greco-la-date-de-ses-obseques-annoncee-les-hommages-continuent/

Author :

Publish date : 2020-09-25 11:12:46

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
L’Internaute

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : trois blessés, ce que l’on sait

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : trois blessés, ce que l




Selon ce que rapportent l’AFP et Le Parisien ce vendredi à la mi-journée, une attaque à l’arme blanche, qui serait une machette, a eu lieu à proximité des anciens locaux de Charlie Hebdo, dans le XIe arrondissement de Paris, où des attentats terroristes avaient déjà eu lieu, décimant une partie de la rédaction. Des sources citées par le quotidien de la capitale affirment que parmi les plusieurs personnes attaquée, trois d’entre elles sont en état d’urgence absolue. “Un employé de la société de production Premières Lignes, voisins des anciens locaux du journal satirique”, selon Le Parisien, ferait partie des victimes. Plus d’informations à suivre.



Source link : https://www.linternaute.com/actualite/faits-divers/2517391-attaque-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo-trois-blesses-ce-que-l-on-sait/

Author :

Publish date : 2020-09-25 10:31:11

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
L’Internaute

Symptômes du Covid-19 : quels sont les signes du Covid et que faut-il faire ?

Symptômes du Covid-19 : quels sont les signes du Covid et que faut-il faire ?




Sommaire

Premiers symptômes du Covid-19
Rhume ou Covid-19
Fièvre et courbatures
Toux sèche
Anosmie et perte de goût
Essoufflement
Hoquet et Covid
Diarrhée et vomissement
Problèmes de peau
Symptômes aggravants
Les troubles rénaux
Les troubles neurologiques
Perte de cheveux
Nouveaux symptômes du Covid
Symptômes chez les bébés et enfants
Différences hommes / femmes
Durée des symptômes du Covid
Symptômes persistants du Covid
Séquelles du coronavirus
Que faire en cas de symptômes
Quand et comment se faire tester

[Mis à jour le 25 septembre 2020 à 10h57] Le réveil est un peu agité, le nez coule, la gorge gratte, il y a de la fatigue… Bref, vous n’êtes pas bien et dans cette période, vous vous dites forcément, “j’ai peut être le Covid”. Pourtant, et c’est le cas depuis le début de la pandémie, les autres maladies sont toujours présentes et vous pouvez tout simplement avoir un gros rhume, une bonne angine et même la grippe. Les températures de plus en plus fraîches doivent également vous inciter à prendre du recul sur vos symptômes car votre organisme réagit peut être tout simplement au changement de période. Cependant, le Covid-19 est bien présent et il ne faut pas balayer d’un revers ces différents signes. Si vous avez une fièvre assez importante, une toux sèche, il ne faut surtout pas hésiter à consulter votre médecin qui vous incitera à pratiquer un test pour écarter une suspicion de coronavirus. En revanche, si vous ressentez des difficultés à respirer, que vous avez une perte d’appétit et que vous avez de l’anosmie (perte de goût et de l’odorat)… Il y a de très grandes chances que le coronavirus soit présent dans votre organisme. Toutefois, il ne faut pas céder à la panique car dans la très grande majorité des cas, le virus n’est pas dangereux, mais il faudra tout de même respecter une période d’isolement pour éviter de contaminer d’éventuelles personnes plus fragiles.

Tout savoir sur les symptômes du Covid-19

Voir le dossier

Covid-19 : comment le détecter et comment faire avec un malade à la maison ?

Quels sont les premiers symptômes liés au coronavirus ?

Selon le ministère des Solidarités et de la Santé, le délai d’incubation du Covid-19 est de trois à cinq jours de manière générale, cependant cela peut monter à quatorze jours. Il s’agit de la période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes. Mais quels sont-ils justement ? Une personne infectée par le virus peut souffrir d’une toux sèche, de la fièvre et de la fatigue au début. Ces symptômes font leur apparition progressivement chez certains individus, en ayant une toux anodine au premier abord. D’autres personnes ne souffrent pas de ces signes alors qu’elles sont tout de même contaminées. On parle alors de malades “asymptomatiques”, ce qui rend la détection de la maladie beaucoup plus difficile.

Des chercheurs de l’Université de Californie du Sud ont publié une étude sur Frontiers in Public Health, sur l’apparition des premiers symptômes du Covid-19. Ils semblent se manifester dans un ordre donné :

Fièvre supérieure à 38,5°C pendant deux ou trois jours
Toux
Douleurs musculaires
Nausées
Diarrhées

Les scientifiques ont comparé cette analyse à la grippe. Pour cette dernière, c’est la toux qui se déclare en premier, contrairement au Covid-19 qui provoquerait d’abord une forte fièvre. La collecte des informations a eu lieu en février en Chine, au moment où le pays était le plus touché par la maladie dans le monde. 55 000 cas confirmés ont servi à l’élaboration de cette étude.

Comment différencier un rhume du Covid-19 ?

Lorsqu’on se lève le matin et que nous faisons face à une série d’éternuements ou qu’on a tout simplement le nez qui coule, on peut très vite associer ces symptômes au coronavirus et non à un simple rhume. Pourtant, un élément très important doit vous permettre de distinguer les deux et vous éviter de vous rendre chez le médecin : la fièvre. Le Covid-19, sauf si vous êtes un cas asymptomatique, doit provoquer d’entrée une grosse fièvre supérieure à 38°. Même si le rhume peut apporter une légère fièvre, la plupart du temps vous ne devriez pas avoir ce symptôme mais juste une légère fatigue qui ne devrait pas perturber vos activités quotidiennes. Le rhume peut ou doit également entraîner un mal de gorge, des éternuements, une congestion et/ou un écoulement nasal, des symptômes qui doivent apparaître plus lentement que pour le Covid, qui les fait apparaître de manière brutale. Notons également que les éternuements ne sont pas un symptôme avéré du coronavirus ni même le nez qui coule.

La fièvre et les courbatures sont-elles des symptômes du coronavirus ?

Comme pour la grippe saisonnière, la fièvre et les courbatures sont des symptômes très fréquents du Covid-19. Le niveau de fièvre est variable d’un individu à un autre, mais généralement le coronavirus provoque une fièvre supérieure à 38°. Si vous voulez lutter contre la fièvre ou la douleur, préférez le paracétamol aux anti-inflammatoires et à l’ibuprofène, soupçonnés d’aggraver les symptômes en cas de coronavirus. En cas de doutes, restez chez vous et appelez votre médecin.

Le coronavirus provoque-t-il une toux sèche ou grasse ?

Les patients Covid présentent le plus souvent une toux sèche, mais elle peut aussi parfois être grasse. Aurore Jégu-Pétrot, infirmière, a rapporté sur BFMTV que cette toux, si elle devient ingérable, doit alerter : “Quand tu vois que tu tousses à t’en étouffer tu te dis que tu vas avoir besoin d’aide respiratoire”… Pourtant, dans la majorité des cas, cette toux s’éteint d’elle-même. L’OMS conseille d’appeler votre médecin traitant si vous avez une toux sèche.

Qu’est-ce que l’anosmie, symptôme particulier du coronavirus ?

Plusieurs ORL ont alerté dès la mi-mars les autorités de l’apparition d’un nouveau symptôme : l’anosmie, ou perte d’odorat. Cette perte d’odorat semblerait être un symptôme pathognomonique, c’est à dire un signe clinique qui, à lui seul, permet d’établir le diagnostic. Ce symptôme est la seule présentation spécifique du nouveau coronavirus. Le Dr Corré, ORL à l’Hôpital-Fondation Rothschild à Paris, a théorisé : “Le virus SARS-Cov-2 est attiré par les nerfs : quand il pénètre dans le nez, au lieu de s’attaquer à la muqueuse comme le font les rhinovirus habituels, il attaque le nerf olfactif et bloque les molécules d’odeur”. Le médecin a assuré : “Dans le contexte actuel, si vous avez une anosmie sans nez bouché, vous êtes Covid positif, ça n’est pas la peine d’aller vous faire tester.”

Des scanners du nez et des sinus ont été réalisés chez des patients victimes d’une anosmie. Les examens ont révélé que la fente olfactive (la partie du nez responsable de la perception de l’odorat) était bloquée par un gonflement des tissus mous et par du mucus. Les médecins appellent cela le “syndrome de la fente olfactive”. L’œdème bloquant le passage des cellules aromatiques serait provoqué par la réponse immunitaire, plus précisément par l’inflammation “globale” du corps provoquée par le virus, ce qui pourrait expliquer la disparition du symptôme une fois le virus éliminé.

Selon une toute nouvelle étude réalisée par des médecins de l’hôpital Foch à Suresnes (Hauts-de-Seine) et de l’université de Mons (Belgique), avoir ce symptôme serait une bonne nouvelle. En effet, selon ces derniers, cela voudrait tout simplement dire que maladie ne développera pas de forme trop grave. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé l’évolution de santé de 1300 patients en les classant en quatre catégories différentes. Les “légers” tout d’abord, qui peuvent rester à la maison ; les “modérés”, avec quelques difficultés à respirer ; les “sévères” qui ont besoin d’apports ponctuels en oxygène à l’hôpital, et les “très sévères” qui sont directement en réanimation. Résultat, ils étaient 70 à 85 % avec ce symptôme dans les groupes 1 et 2 contre 10 à 15% dans les catégories “sévères”.

Pour le Dr Jérôme Lechien, cité par le Parisien, “la perte d’odorat signifie que le virus arrive non seulement dans le nez, mais aussi dans le système nerveux central. Des images IRM montrent alors une atteinte du bulbe olfactif, une région située à la base cerveau et qui a un rôle majeur dans l’odorat. Le virus est alors contenu par le système immunitaire. Cela lui évite un passage trop important dans les poumons et dans le sang, ce qui est le cas dans les cas les plus graves.”

Comment détecter un essoufflement correspondant au coronavirus ?

L’essoufflement est un autre symptôme du coronavirus qui peut être un signal d’aggravation de la maladie, qui s’attaque aux voies respiratoires et peut déboucher sur une pneumonie sévère. Cette complication survient chez certains patients à partir du septième jour, avec un regain de fièvre, parfois après une légère phase d’amélioration. L’essoufflement arrive souvent de manière subite et se constate au moindre effort physique, comme se déplacer ou montre les escaliers. Pour le détecter si vous avez un doute, mesurez votre fréquence respiratoire. Au delà des 20 à 25 respirations par minute, il s’agit d’une la tachypnée (augmentation de la fréquence respiratoire) et il peut être conseillé de consulter un médecin si vous présentez d’autres symptômes.

Le coronavirus peut-il déclencher des troubles digestifs ?

Une étude chinoise, publiée dans l’American Journal of Gastroenterology, a disposé que les patients du coronavirus peuvent également être touchés par des troubles digestifs. L’étude rapporte que sur 206 cas de Covid-19 testés, dont la moyenne d’âge est de 55 ans, “près de la moitié (48,5 %) s’est rendue à l’hôpital pour des troubles digestifs divers tels que de la diarrhée (29,3 %), des vomissements (8 %) ou des douleurs abdominales (4 %)”. Plus étonnant encore, quelques patients (sept) présentaient des troubles digestifs… mais pas de symptôme respiratoire, qui sont pourtant les signes les plus courants du nouveau coronavirus.

Selon une étude des chercheurs de l’Université Queen’s de Belfast, en Irlande du Nord, dévoilée début septembre sur le site MedRxiv les problèmes gastro-intestinaux, tels que la diarrhée, les vomissements et les crampes d’estomac seraient particulièrement présents chez les plus jeunes. “Si vous voulez réellement diagnostiquer une infection chez les enfants, nous devons commencer à examiner la diarrhée et les vomissements, pas seulement les symptômes des voies respiratoires supérieures”, explique Tom Waterfield, l’un des auteurs de l’étude. Toujours selon l’auteur, si les tests effectués sur les enfants ayant une température élevée, de la toux et une perte de goût ou d’odorat, permettraient de détecter 76% des enfants atteints du coronavirus, si on ajoute ceux qui ont des problèmes gastro-intestinaux 97% des enfants seraient repérés.

Le coronavirus peut-il provoquer des problèmes de peau ?

Plusieurs articles scientifiques ont fait état d’un lien entre une infection au nouveau coronavirus et des éruptions cutanées, une décoloration des doigts ou des orteils, ou encore des engelures. Afin d’affirmer ou d’infirmer une possible corrélation, le Service de dermatologie des Cliniques universitaires Saint-Luc (Belgique) a mené une étude sur 47 sujets, âgés de 26,5 ans en moyenne. L’équipe de recherche a rapporté dans un communiqué que “plus de la moitié d’entre elles rapportaient avoir présenté d’autres manifestations suggestives du Covid-19 (notamment fièvre, toux, rhume, troubles digestifs).” Pour chaque patient, plusieurs examens ont été réalisés notamment des tests PCR et sérologiques de détection du Covid-19. Les scientifiques ont conclu que “les frottis nasopharyngés et les sérologies Covid-19 se sont révélés négatifs pour les 47 patients. L’étude n’établit donc pas d’association directe entre les engelures et le Covid-19.” Les scientifiques ont avancé “une autre hypothèse pour expliquer l’apparition des engelures chez ces personnes : le confinement et la sédentarité qu’il implique. L’immobilité peut en effet provoquer une diminution de la perfusion sanguine au niveau des membres, ce qui contribuerait au développement des engelures.”

Le hoquet est-il un symptôme particulier du Covid ?

La liste des symptômes du coronavirus est assez exhaustive, mais elle n’est pas arrêtée. A la mi-avril, une étude réalisée par une équipe de médecins de Chicago, indiquait que le Covid-19 pouvait déclencher un hoquet persistant. Selon les chercheurs qui ont publié les résultats dans The American Journal of Emergency Medicine, un patient de 62 ans s’est présenté aux urgences en avril dernier après avoir eu le hoquet pendant quatre jours, incluant un seul autre symptôme, une perte de poids inexpliquée. Selon les médecins, le patient en question avait pris un traitement à base de chloroquine, ce qui pourrait expliquer ce hoquet même si aucune étude ne le prouve. Après des examens, le patient présentait des lésions pulmonaires provoquant un test au Covid-19 qui s’était avéré positif. “À notre connaissance, il s’agit du premier cas de hoquet persistant chez un patient positif au Covid-19” ont indiqué les chercheurs appelant leurs confrères à la prudence et à la vigilance sur cet éventuel nouveau symptôme.

Quels sont les symptômes aggravants du coronavirus ?

L’infection liée au coronavirus devient inquiétante quand les personnes “respirent plus rapidement que la normale”, a rapporté à l’AFP le Dr Pauti, qui dit à ses patients d’appeler le 15 dès qu’ils perçoivent un essoufflement. Ces aggravations brutales interviennent souvent entre le septième et le quatorzième jour. Elles se traduisent par une forme de pneumonie bilatérale, à l’aspect radiologique bien particulier. “Au scanner, on peut avoir la quasi certitude” qu’il s’agit du Covid-19, a expliquait dès le mois de mars un médecin hospitalier en région parisienne à l’agence de presse.

Jessica J Manson, spécialiste des phénomènes inflammatoires à l’University College Hospital de Londres, a estimé dans la revue médicale The Lancet : “Les preuves s’accumulent pour suggérer qu’une partie des patients souffrant de formes sévères du Covid-19 sont sujets d’un syndrome de choc cytokinique.” En théorie, en cas d’infection les cytokines permettent une régulation de l’action immunitaire. Or, avec “l’orage cytokinique”, on observe un emballement de ce système qui débouche sur une réaction hyper-inflammatoire.

Le coronavirus entraîne-t-il des troubles rénaux ?

Le nouveau coronavirus peut affecter les reins. Alan Kliger, néphrologue à la Yale School of Medicine, a chiffré dans le Washington Post : “Près de la moitié des personnes hospitalisées en raison du covid-19 ont du sang ou des protéines dans leur urine.” Plus alarmant, une enquête rapportée par le journal début avril estime entre 14 à 30% la part des patients en soins intensifs à New-York et à Wuhan (Chine) qui avaient perdu leur fonction rénale et nécessité une dialyse à l’époque. Les individus atteints de maladies rénales sont plus sujets à ces aggravations. Ils présentent souvent des problèmes de diabète, d’hypertension ou des maladies cardiovasculaires.

Pourtant, le Dr Brad Rovin, directeur du département de néphrologie à l’université d’État de l’Ohio, a notifié à RFI que “de nombreux cas qui n’avaient jamais eu de maladie du rein avant, développent de graves lésions rénales.” Il a expliqué : “En fonction de la gravité et de la durée de l’infection pendant leur combat contre le Covid-19, ces patients peuvent développer une insuffisance rénale chronique.” Le Dr Brad Rovin a souligné : “Je pense que nous verrons les conséquences de cette maladie dans les services de néphrologie sur le long terme.”

Le coronavirus entraîne-t-il des troubles neurologiques ?

Certains patients atteints par le Covid-19 présentent des troubles neurologiques. Une étude publiée en avril dans la revue de l’Association de médecine américaine (Jama) indiquait que sur 214 patients chinois, 36% présentaient des symptômes neurologiques, allant de la perte d’odorat à des douleurs nerveuses, et jusqu’à des crises convulsives et des accidents vasculaires cérébraux. Si ces phénomènes sont parfois dues au manque d’oxygène dans le sang, certains professionnels de santé ont très vite évoqué d’autres hypothèses. La première est conséquente à une réponse immunitaire anormale — un “orage de cytokine” — qui provoquerait une inflamation au cerveau appelée encéphalite auto-immune. La seconde est une infection directe du cerveau : une encéphalite virale. Afin de connaître l’origine de ces troubles un projet de collecte de données est en cours.

Mais une étude récente, dirigée par Akiko Iwasaki, immunologue de l’université de Yale, et publiée en septembre a confirmé que les troubles neurologiques pouvaient être liés à la capacité du coronavirus de pénétrer le cerveau. “Des preuves de la capacité neuroinvasive du SRAS-CoV2, et une conséquence inattendue de l’infection directe des neurones par le SRAS-CoV-2”, ont été démontrées. “Lors de l’autopsie du cerveau de patients décédés des suites de la Covid-19, nous détectons le SRAS-CoV-2 dans les neurones corticaux, et notons les caractéristiques pathologiques associées à l’infection avec un minimum d’infiltrats de cellules immunitaires”, détaillent les chercheurs. Le virus de la maladie Covid-19 est donc bien capable d’envahir le cerveau et de s’y dupliquer.

Par ailleurs, des médecins américains ont constaté une augmentation des accidents vasculaires cérébraux (AVC) chez des patients Covid+ jeunes et d’âge moyen. Dans le Washington Post, Pascal Jabbour, neurochirurgien à l’hôpital Thomas Jefferson, a déclaré que de nombreux cas présentaient des caractéristiques inhabituelles. Généralement les caillots apparaissent dans les artères qui transportent le sang loin du cœur. Or, chez les malades du Covid-19, les caillots se forment également dans les veines et sont plus difficiles à traiter. Sherry H-Y Chou, neurologue à l’hôpital universitaire de Pittsburgh, a émis l’hypothèse que ces affections seraient conséquentes à “un tir ami”, c’est-à-dire à une réponse immunitaire disproportionnée. Si vous constatez des symptômes d’un AVC (étourdissements ; engourdissement et affaissement d’une partie du visage, d’un bras, d’une jambe ou d’une partie du corps ; problèmes d’élocutions…) contactez le 15 au plus vite.

Le Covid peut-il provoquer une perte de cheveux ?

Le coronavirus pourrait provoquer une perte de cheveux sur certaines personnes qui ont été positives au Covid-19. Selon une étude publiée en août par la chercheuse et professeure Natalie Lambert de l’Université de médecine de l’Indiana, ce symptôme est apparu à plusieurs reprises. Sur les 1 567 répondants, 423 attestent de ces chutes, soit environ 27% des sujets. Une des participantes de l’étude a expliqué qu’elle avait perdu 75% de sa masse capillaire après avoir contracté la maladie. Ceci viendrait de l’effluvium télogène, un dérèglement capillaire à l’origine d’une perte de cheveux importante ou localisée, généralement causée par le stress. Selon le Dr Esther Freeman, chercheuse à l’American Academy of Dermatology, la perte de cheveux commence à se voir dans les trois mois suivant le stress.

Quels sont les autres symptômes du Covid ?

En marge de la rentrée 2020, Santé publique France a fait part de l’évolution de certaines connaissances sur la maladie et les symptômes du coronavirus. Une liste de nouveaux symptômes du Covid-19 que les patients peuvent rencontrer a été étéablie. Elle comprend : tachycardie, malaises, une altération soudaine de l’état mental (troubles de l’attention etc…), une diminution brutale de la tension artérielle, une hypoxie (diminution de la quantité d’oxygène que le sang distribue aux tissus), des chutes ou encore, des frissons.

Un nouveau symptôme a aussi été découvert cet été par des médecins américains. Un homme de 37 ans, victime des signes connus du Covid-19, a indiqué avoir des douleurs au niveau de ses parties génitales. Les praticiens d’un institut dans la ville de San Antonio au Texas ont précisé que les testicules du patient avaient anormalement gonflé, mais pas immédiatement. L’enflure s’est produite quinze jours après que l’homme ait été testé positif au virus. Cette information a été dévoilée dans un rapport publié par la prestigieuse revue American Journal of Emergency Medecine, le 26 août dernier. Le lien entre le coronavirus et le gonflement de ses parties génitales a été établi par les spécialiste. Et le phénomène s’accompagne d’une dégradation de la qualité des spermatozoïdes du malade. Ce nouveau symptôme est donc problématique chez les hommes, puisque cela peut altérer la fertilité masculine. Les scientifiques ont déclaré dans la publication que “les complications thrombotiques du SARS-CoV-2 peuvent également affecter le système génito-urinaire”. La prudence est donc de mise, comme le précisent les chercheurs. “L’identification des effets génito-urinaires peu fréquents peut aider les médecins urgentistes à identifier cette maladie […] et à déclencher un traitement approprié, une quarantaine et un suivi de la fertilité”.

Quels sont les symptômes chez les bébés et les enfants ?

La saison change et les traditionnels maux de septembre et octobre, peuvent très vite s’apparenter à des symptômes du Covid-19. Mal de tête, nez qui coule, fatigue… On a tous, ou presque, quelqu’un dans notre entourage qui peut sentir ce genre de symptômes. La détection du Covid est donc très délicate, encore plus chez les jeunes enfants. Selon le Dr Diane Demonchy, pédiatre, urgentiste et infectiologue aux hôpitaux pédiatriques de Nice CHU- Lenval interrogée par Var Matin, “avant 6 ans, les enfants sont encore en train de constituer leur immunité (…)Si les moins de 6 ans sont très sujets aux rhumes, rhinites, etc., on estime, selon les données actuelles, qu’ils sont peu enclins à attraper la Covid-19 et à la transmettre”. Néanmoins, pour la médecin, “[il] faut impérativement consulter en présence d’une forte fièvre et si l’on sent que l’enfant n’est pas comme d’habitude, qu’il se déshydrate, semble affaibli, ou que les symptômes durent depuis plus de 3 jours. Toutefois, inutile d’aller faire un test PCR de son propre chef sans avoir vu un médecin. Car ce dernier pourra, peut-être à l’examen, trouver la cause des symptômes et éliminer l’hypothèse de la Covid-19.”

Pour mieux distinguer les symptômes du Covid avec ceux d’une autre maladie saisonnière, sachez que des éléments peuvent bien les différencier comme l’anosmie, un symptôme qui met du temps à disparaître. En effet, selon une étude multicentrique européenne faite sur 1 300 patients et coordonnée par l’Hôpital Foch et l’Université de Mons en Belgique, 75 à 85 % des patients présentant de l’anosmie semblent récupérer leur odorat deux mois après la fin de la maladie, les femmes étant les plus touchées selon l’étude. L’anosmie proviendrait des “troubles olfactifs (…) pourraient être liés au potentiel neuro-invasif du Covid-19. (…) La capacité du Covid-19 à envahir le bulbe olfactif et, par conséquent, le système nerveux central, est probablement une piste.”

L’isolement est un aspect essentiel pour gérer l’épidémie de coronavirus, comme le rappelle Numerama. Mais en cas de symptômes, à quel moment démarrer cette période ? Les informations ont beaucoup évolué au fil du temps, et peuvent sembler floues. La durée, d’abord fixée à 14 jours, est désormais une septaine (sept jours). Quelle que soit votre situation, symptomatique ou cas contact, la règle est la même : l’isolement démarre immédiatement. Concrètement, Numerama indique que, au moment de la prise de connaissance des symptômes ou du contact, les sept jours démarrent. Si vous apprenez cela un lundi, vous devrez donc rester isolé jusqu’au lundi suivant.

L’un des enjeux majeurs en cette rentrée 2020, marquée par la recrudescence de l’épidémie de Covid-19, est la capacité des professionnels de santé, mais aussi des parents et des enseignants à détecter les symptômes du coronavirus chez les enfants. Une étude du King’s College de Londres a permis d’établir que les enfants et les adultes n’avaient pas systématiquement les mêmes symptômes. Ce rapport, révélé par le Guardian le 7 septembre, indique que les têtes blondes souffrent davantage de fatigue, des maux de tête et de la fièvre. Les adultes sont quant à eux plus enclins à être victime de la perte du goût et de l’odorat, ainsi que de la toux. Autres élément particulier : les troubles digestifs et les éruptions cutanées. 15% des enfants sur un échantillon de 198 bambins britanniques positifs ont subi cela. C’est un signe peu fréquent chez les adultes.

Les chercheurs de l’étude estiment que les différences de symptômes en fonction de l’âge sont dues à la réaction du système immunitaire des malades. Le professeur Tim Spector du King’s College, à la tête des équipes ayant mené l’étude, a affirmé qu'”un enfant sur six aura (une éruption cutanée) et [que] ce sera souvent le seul signe”. Cette découverte est bénéfique pour le président du Collège royal des médecins généralistes britanniques. “Comprendre que les enfants peuvent présenter des symptômes différents de ceux des adultes est utile pour que les médecins généralistes et nos équipes, ainsi que nos collègues spécialistes en pédiatrie, identifient le virus chez les enfants et réagissent de manière appropriée”, a souligné le professeur Martin Marshall. Un autre élément a été relevé par les chercheurs de cette étude. 35% des enfants positifs au Covid-19 ont manifesté une perte d’appétit ce qui n’est jamais bon signe. Suite à cela, les malades de moins de 18 ans ont sauté des repas. Ce symptôme, qui est pour l’heure exclusivement présent chez les enfants, n’est pas à prendre à la légère. Les parents doivent encore plus surveiller l’assiette de leurs têtes blondes pour s’assurer que tout va bien pour elles.

Des complications rares, mais possibles

Selon l’UNICEF “chez les enfants et les jeunes, les effets du virus sont relativement légers, une très faible proportion d’entre eux étant dans un état grave ou critique à cause du coronavirus.” Dans la plupart des cas, l’infection est peu symptomatique voire asymptomatique. Si les jeunes enfants et les bébés sont moins touchés que les adultes par le Covid-19, ils peuvent être contaminés, et donc transmettre la maladie.

La maladie de Kawasaki, maladie inflammatoire des vaisseaux sanguins avec de potentielles conséquences très graves, est en recrudescence depuis le mois d’avril en France chez les enfants, avec plusieurs centaines de cas recensés au total. Une étude réalisée à l’hôpital Robert Debré, à Paris, a démontre un lien “assez clair” entre ce syndrome et le Covid-19, même si la maladie est considérée comme très rare, avec en moyenne 2 cas pour 100 000 personnes de moins de 21 ans. “Nous avons pu réaliser une étude qui a essayé d’évaluer sur une quinzaine d’années quelle était la fréquence de la maladie de Kawasaki chez les enfants hospitalisés à Robert Debré”, indique Albert Faye, chef du service pédiatrie générale à Robert Debré. Selon lui, entre 2005 et 2020, 230 jeunes patients ont été hospitalisés pour cette pathologie. Au moment du pic de l’épidémie de Covid-19, l’incidence des hospitalisations pour maladie de Kawasaki a augmenté de 497%.

En général, les premiers symptômes de la maladie de Kawasaki arrivent entre 2 à 4 semaines après l’infection au coronavirus. Il s’agit d’une fièvre importante, une inflammation au niveau du sang, des éruptions cutanées spécifiques, une forte fatigue et des oedèmes au niveau des extrémités. Bien connue en pédiatrie, la maladie de Kawasaki est en général soignée facilement, avec essentiellement des immunoglobulines. Toutefois, avec le coronavirus, les enfants présentent une résistance certaine aux immunoglobulines. Dès lors, les médecins associent ce traitement à des corticoïdes.

Les symptômes du Covid sont-ils différents chez les hommes et les femmes, jeunes ou vieux ?

Selon différentes études, les symptômes du Covid-19 peuvent différencier en fonction de l’âge et du sexe. Les patients les plus jeunes présentent des symptômes liés à des troubles ORL et des problèmes digestifs. Chez les personnes les plus âgées, ce sont plutôt des symptômes de fatigue, de fièvre et de perte d’appétit. Au-delà de la différence de génération, le sexe peut également provoquer des symptômes différenciés. Selon une étude du Journal of Internal Medecine, publiée en avril et mise à jour en septembre, les hommes souffriraient plus fréquemment de toux et de fièvre alors que chez les femmes, la perte de l’odorat, les maux de tête, l’obstruction nasale et la fatigue seraient plus fréquents.

Quelle est la durée des symptômes du coronavirus ?

Selon les différentes données et études, la durée de l’incubation pour le Covid-19 est en moyenne de 5 jours et les symptômes doivent durer de 10 à 15 jours sauf pour les cas graves nécessitant une hospitalisation ou un passage en réanimation. Directrice de recherche Inserm au sein de l’Institut Pierre Louis d’épidémiologie et de santé publique (Inserm / Sorbonne Université), Vittoria Colizza a analysé l’apparition et la durée des symptômes du Covid pour le site spécialisé The Conversation fin août : “On estime que la durée d’incubation du virus est, en moyenne, de 5 jours. Pendant les trois premiers jours de cette période, la personne n’est pas encore contagieuse. Elle le devient dans un second temps, durant les deux derniers jours, qui constituent la phase pré-symptomatique. Comme son nom l’indique, celle-ci précède l’apparition des symptômes. Durant ce dernier laps de temps, la personne infectée diffuse le virus autour d’elle”, écrit la chercheuse.

“On sait qu’une personne malade peut demeurer positive à un test plusieurs semaines après le début des symptômes, mais on a désormais tendance à penser qu’elle n’est pas contagieuse aussi longtemps. Les tests RT-PCR, très sensibles, détecteraient des restes du virus encore présents dans l’organisme, mais il ne serait plus infectieux. C’est pourquoi l’OMS estime qu’on peut autoriser les malades confirmés à quitter l’isolement à peu près 2 semaines après le démarrage des symptômes.”

Les symptômes du coronavirus peuvent-ils être persistants ?

Le 22 juin dernier, l’OMS a reconnu que “certaines personnes ont des symptômes persistants, comme une toux sèche au long cours, de la fatigue ou le souffle court en montant des marches.” En France, selon les estimations livrées à l’AFP par Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches (92), 5 à 10% des malades pourraient être dans cette situation. Cette persistance des symptômes a été documentée dans des études comme dans la revue JAMA en juillet ou encore Les Centres de contrôle et de prévention des maladies aux États-Unis, qui y voient un phénomène loin d’être isolé. Une fois encore, ce sont des déréglements immunitaires provoqués par le Covid qui sont en cause et qui sont d’ailleurs déjà bien documentés pour d’autres virus comme le SARS-CoV-1, la mononucléose, ou encore Ebola. Parmi les symptômes persistants les plus communs, on trouve les douleurs thoraciques, des essoufflements, une fatigue, des courbatures, des maux de tête…

“On a énormément de patients qui souffrent de la résurgence de leurs symptômes”, a confirmé sur franceinfo Nicolas Barizien, chef du service de rééducation fonctionnelle à l’hôpital Foch de Suresnes (92). “Ce sont des symptômes qui ne sont pas graves, mais dont il faut s’occuper rapidement pour qu’ils ne deviennent pas chroniques”. Pour pallier ces symptômes, le médecin a mis en place “Réhab-Covid”, programme de rééducation après l’infection. “La première chose qu’on fait c’est de vérifier qu’ils ne font pas une rechute ou qu’ils n’ont pas de cicatrice pulmonaire de leur Covid et la plupart du temps ils vont bien”, a précisé le spécialiste. D’après lui, “la machine est déréglée, c’est pour cela que c’est beaucoup de rééducation, respiratoire et musculaire pour re-régler l’ensemble des fonctions cardio.”

Certains patients se sentent pourtant délaissés. L’ancienne maire de Valdoie dans le territoire de Belfort s’est exprimée au micro de France Bleu. Corinne Coudreau précise qu’elle a “régulièrement des assauts de la maladie”. “Des fois pendant une dizaine de jours j’ai l’impression d’être guérie, puis d’un coup, je suis très fatiguée, avec des douleurs musculaires un peu partout sur des périodes qui peuvent aller de un à 15 jours.” explique l’ancienne élue. Cette prolongation de la maladie l’empêche de savoir si elle va retrouver sa vie d’avant : “on a l’impression que, dès qu’on va faire quelque chose, on va le payer après et c’est souvent le cas. Résultat, on n’ose plus faire d’activités et on se retrouve dans une sorte de léthargie.” La persistance de ces symptômes impactent moralement ceux qui sont atteints. Une femme touchée a expliqué à France Bleu que son médecin lui avait prescrit des antidépresseurs, et qu’elle était en arrêt maladie depuis six mois. “Ce qui me pèse moralement c’est de ne pas pouvoir retourner travailler.” Pour elle, c’est comme si elle était “sortie de la société”. Afin de mettre en lumière sa situation, ainsi que celle des personnes victimes de la maladie sur le long terme, Corinne Coudreau a contacté le député du territoire de Belfort Michel Zumkeller. Ce dernier a fait remonter cette situation lors d’une séance de questions au gouvernement le mardi 15 septembre. En réponse, le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré que des études étaient en cours. “Il faut à un moment donné qu’on en parle et qu’on nous propose si ce n’est des solutions au moins, une attention, une considération” ajoute l’ancienne élue.

Quelles sont les séquelles du coronavirus ?

Le coronavirus peut entraîner différents niveaux de séquelles. Xavier Lescure, professeur et infectiologue à l’hôpital Bichat à Paris, a expliqué sur FranceInfo : “On ne pense pas qu’il y ait des séquelles pour les personnes qui ont eu de faibles symptômes”. En revanche, chez les patients lourdement atteints, les conséquences seront indélébiles. Les poumons sont les premiers organes affectés. Une vidéo 3D (réalisée par des chercheurs de l’hôpital universitaire George Washington aux Etats-Unis) révèle que le tissu pulmonaire est très largement endommagé chez les patients sévèrement atteint. Keith Mortman, chef du service de chirurgie thoracique, a théorisé : “Quand cette inflammation se réduit, elle laisse des cicatrices sur les poumons et crée des dégâts à long terme. Cela peut détériorer les capacités respiratoires d’un patient dans le futur.” Les autopsies confirment que les patients grièvement touchés développent des fibroses pulmonaires. Xavier Lescure a expliqué : “On voit que les personnes qui décèdent ont de grosses lésions liées à des inflammations pulmonaires.”

Depuis l’été 2020, plusieurs médecins en France et à l’étranger s’inquiètent également des séquelles somatiques ou psychologiques qui émergent plusieurs mois après le début de la pandémie dans plusieurs pays du monde. ces dernières ne sont pas encore totalement documentées.

Que faire en cas de symptômes ? Les évaluations en ligne

Il est parfois délicat de savoir comment réagir face à des symptômes évocateurs du Covid-19. Pour pallier certaines interrogations, le Gouvernement a mis en ligne un questionnaire pour orienter au mieux les malades potentiels. Avec le même objectif de rassurer les malades, l’Agence national du médicament (ANSM) a de son côté mis en ligne un questionnaire simple qui permet de connaître les effets d’un traitement sur le virus. La plateforme AlloCovid, lancée fin avril, est un outil qui permet d’aiguiller les malades. Disponible par téléphone, au 0 806 800 540 (prix d’un appel local), ce service ne nécessite pas de smartphone ou d’une connexion internet. Un bot téléphonique vous pose une série de questions, souvent fermées, sur votre état général. AlloCovid “permet, via un questionnaire de trois minutes maximum, à tout citoyen d’être informé et bien orienté, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, sur ce qu’il doit faire en cas de symptômes, rester chez lui, appeler son médecin traitant ou, si besoin, d’appeler sans attendre le 15”, a expliqué, au Parisien, le professeur Xavier Jouven, cardiologue et chercheur à l’Inserm.

Quand et comment se faire tester pour le Covid-19 ?

Que faire en cas de symptômes ? Le ministère des Solidarités et de la Santé enjoint les Français présentant des symptômes du Covid-19 à “agir”. En cas de symptômes, même faibles, les bonnes démarches, listées sur le site Ameli, de l’Assurance maladie, sont les suivantes :

s’isoler sans délai,
maintenir à distance les personnes, y compris celles de son entourage,
porter un masque en cas de sortie,
contacter son médecin traitant ou, en son absence, un autre médecin de ville (ne pas se rendre directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital). Si l’on n’a pas de médecin traitant, on peut appeler le 09 72 72 99 09 (service gratuit + prix de l’appel, ouvert 7 jours sur 7, de 8 h à 19 h) pour être orienté vers un médecin généraliste volontaire pour recevoir, pendant la période de l’épidémie, des patients potentiellement atteints du Covid-19 n’appartenant pas à sa patientèle habituelle. Durant cette période d’épidémie, le recours à la téléconsultation d’un professionnel de santé est encouragé et facilité. Le médecin prescrira un test RT-PCR (pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie), remettra ou prescrira des masques chirurgicaux et détaillera les consignes d’isolement,
réaliser le test RT-PCR (pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, avec ou sans ordonnance) le plus rapidement possible dans le laboratoire spécialisé le plus proche (tout savoir sur les test Covid),
lister les personnes de son entourage familial, amical, professionnel avec qui on a été en contact rapproché sans masque (personnes sous le même toit, collègues partageant le même bureau …) 2 jours avant le début des signes de la maladie jusqu’à la mise en isolement. Les coordonnées de ces personnes seront recueillies par le médecin et par les équipes sanitaires de l’Assurance Maladie, qui contacteront systématiquement ces ” personnes contact “.

Il est aussi préférable de se faire dépister si vous avez croisé la route d’une personne porteuse du virus, pendant au moins quinze minutes. Le 11 septembre, le Premier ministre Jean Castex a indiqué que des créneaux et des lieux de tests seraient réservés à trois populations prioritaires : les personnes ressentant des symptômes, les cas contact et les soignants.

Quand appeler le 15 ? Le site du ministère des Solidarités et de la Santé précise qu’en cas d’aggravation des symptômes, “avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement” (manque de souffle au moindre effort ou lors de la prise de parole), [il faut appeler] le SAMU (15) ou [envoyer] un message au numéro d’urgence pour les sourds et malentendants (114)”.

Que faire après le test ? Après le test de dépistage au Covid, isolez-vous chez vous en attendant de recevoir les résultats, pour éviter de potentiellement infecter d’autres personnes. En cas de contamination avérée, vous devez rester à votre domicile ou à l’hôtel si vous n’êtes pas proche de chez vous. Pour les personnes testées positives au #Coronavirus, et celles avec lesquelles elles ont été en contact, la durée d’isolement est réduite à 7 jours. Plus d’informations : 0 800 130 000

Quels types de tests ? Plusieurs types de tests relatifs au SARS-CoV-2 sont actuellement disponibles en France : tests virologiques RT-PCR, tests sérologiques ELISA, TDR, TROD, ou autotests. Aucun n’est efficace à cent pour cent mais leur utilisation est complémentaire. Cependant, seuls les tests RT-PCR qui sont des tests virologiques, offrent la capacité d’établir le diagnostic de la maladie et ils sont proposés en centre hospitalier universitaire (CHU) et en laboratoires de ville. “Les tests sérologiques, en complément des tests RT-PCR, peuvent permettre de répondre à la question “suis-je ou ai-je été malade de la Covid-19 ?”. En revanche, ils ne permettent pas de répondre aux questions ” suis-je contagieux ?”, ou “suis-je protégé contre la Covid-19 ?””, explique la Haute autorité de Santé dans un communiqué diffusé le 2 mai.



Source link : https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2475703-symptomes-du-covid-19-quels-sont-les-signes-du-covid-et-que-faut-il-faire/

Author :

Publish date : 2020-09-25 08:57:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
L’Internaute

DIRECT. Covid en France : de nouvelles données, tous les chiffres (ou presque) augmentent

DIRECT. Covid en France : de nouvelles données, tous les chiffres (ou presque) augmentent




Sommaire

Situation du Covid en France
Les infos du vendredi 25 septembre
Cas, morts… Dernier bilan du Covid-19
Zones d’alerte (rouge, écarlate)
Carte du Covid-19 en France
Infos en direct

Quelle est l’évolution du Covid-19 en France ?

Dans son dernier bulletin épidémiologique, en date du 24 septembre, Santé publique France rapporte une “augmentation des passages aux urgences, des nouvelles hospitalisations, des admissions en réanimation et des décès liés au SARS-CoV-2 survenus en milieu hospitalier” pour la semaine 38 (du 14 au 20 septembre 2020). Dans ce point réalisé chaque fin de semaine et plus complet que les bilans quotidiens, l’agence de santé s’alarme d’une “augmentation exponentielle des admissions en réanimation” et relève aussi une nette hausse de la circulation du Covid chez les 65 ans et plus. Santé publique France s’inquiète également de la sous-estimation de l’augmentation du nombre de cas confirmés “due à la probable saturation des capacités diagnostiques” ainsi que de la probable sous-estimation du nombre de clusters. Voici ce qu’il faut retenir :

Le nombre cas confirmés de Covid-19 augmente encore et toujours. On compte 66 671 nouveaux cas en semaine 38 (+8%). “Cependant, du fait de la saturation des capacités diagnostiques et de l’augmentation des délais de rendus de résultats pouvant aller au-delà de 7 jours, la durée de consolidation des données SI-DEP s’allonge et les nombres hebdomadaires de nouveaux cas confirmés est potentiellement sous-estimé ces dernières semaines”, écrit Santé publique France.
Les indicateurs épidémiologiques sont donc dans le rouge. Le taux de positivité grimpe de 5,5 à 6,2%. Le taux d’incidence atteint 99 cas pour 100 000 habitant, soit une augmentation de 8%. Ce dernier a augmenté dans toutes les classes d’âge sauf chez les 0-14 ans (-2%). Paradoxalement, le nombre de reproduction baisse encore légèrement, de 1,09 à 1,06, mais reste “significativement supérieur à 1”, souligne Santé publique France.
Les cas se multiplient chez les plus de 65 ans. Chez les personnes de 65 à 74 ans, le nombre de cas a été multiplié par 3 depuis la mi-août. Il a été multiplié par 4 depuis chez les 75 ans et plus. L’augmentation de l’incidence était aussi plus importante chez les 75 ans et plus (+16%) et chez les 65-74 ans (+16%). “L’augmentation des cas chez les personnes âgées est inquiétante car ces personnes sont parmi les plus à risque de complication de Covid-19”, écrit SPF, qui rappelle qu’au moins 92% des cas de Covid-19 décédés depuis le début de l’épidémie étaient âgés de 65 ans ou plus.
Le nombre de clusters recensés pose question. Il demeure à un niveau élevé avec 391 clusters contre 428 en semaine 37. Les entreprises hors établissements de santé restent parmi les types de collectivités les plus représentées pour la survenue de clusters (26%), puis le milieu familial élargi (plusieurs foyers), les évènements publics/privés rassemblant de manière temporaire des personnes (20%) et le milieu scolaire et universitaire (16%). Le nombre de clusters en Ehpad est en légère hausse avec 77 clusters signalés (contre 70 en S37). Mais “du fait de l’augmentation de la circulation virale sur l’ensemble du territoire, le nombre de clusters identifié est probablement largement sous-estimé”, indique l’agence de santé publique.
Les médecins et hôpitaux voient leur charge croître. Le nombre d’actes SOS Médecins pour suspicion de Covid-19 baisse (6970 actes soit -4%), ce qui est lié selon Santé publique France à une forte baisse d’activité chez les enfants (-31%) après la période de la rentrée scolaire. Mais le nombre de passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 grimpe de 21%, à 6514 passages. Le nombre de nouvelles hospitalisations est de 3657 en semaine 38, en hausse de +34% par rapport à la semaine précédente. On compte 599 nouvelles admissions en réanimation en une semaine contre 427 la semaine précédente, soit +40%. Cela fait 9 semaines que ces chiffres grimpent.
Le nombre de décès a progressé de 25% en une semaine. On compte 332 morts lors de la semaine 38 (incluant les décès en hospitalisation et décès en Ehpad). C’est la deuxième semaine consécutive de hausse. Santé publique France évoque une “forte augmentation”, même si au niveau national, “la mortalité reste dans les marges de fluctuation habituelle sur les semaines 34 à 37”. Comme la semaine passée, SPF conclut que “la diffusion du virus chez les personnes les plus âgées, fait craindre la poursuite des hospitalisations et des décès dans les semaines à venir”.

Les infos du vendredi 25 septembre

Olivier Véran se déplace à Marseille, haut lieu de la fronde face aux mesures annoncées dans la semaine par le ministre de la Santé, qui doit se rendre à l’hôpital de la Timone. Oliver Véran est accompagné d’Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, qui doit justifier la décision du gouvernement auprès des représentants des fédérations professionnelles du secteur HCR (Hôtellerie, Café, Restaurant), concernés en premier lieu par les mesures entrant en vigueur ce samedi.
Comme l’a indiqué Jean-Michel Blanquer ce vendredi matin sur Franceinfo, une soixantaine d’établissements scolaires sont encore fermés à ce jour pour cause de Covid-19. Au niveau des classes, ce chiffre est multiplié par dix, a indiqué le ministre de l’Education nationale.
Sur le plateau de “Vous avez la parole”, émission politique diffusée jeudi soir sur France 2, Jean Castex a prévenu les Français, alors qu’à Marseille et Paris les nouvelles mesures de restrictions sont contestées. “Si nous ne faisons rien, la situation pourrait atteindre les mêmes niveaux qu’en mars. Cela pourrait vouloir dire reconfinement, si la situation devait encore s’aggraver”, a déclaré le Premier ministre.
Un rassemblement a lieu ce vendredi devant le tribunal de commerce de Marseille. Il s’agit d’une initiative des représentants du monde économique marseillais, qui protestent contre la fermeture des bars et des restaurants. A ce sujet, Renaud Muselier a fait savoir qu’il déposerait vendredi “un recours en référé-liberté contre l’arrêté préfectoral, avec des restaurateurs et des cafetiers directement touchés par les mesures annoncées”.

Lire aussi

CHIFFRES COVID. Le bilan du jeudi 24 septembre 2020 en France
CORONAVIRUS. Plus de 16 000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en France dans le dernier bilan de ce jeudi 24 septembre 2020. Un nouveau record. On compte plus de 6000 patients hospitalisés et plus de 1000 en réanimation. Découvrez tous les chiffres du coronavirus à jour…

CARTE COVID. La carte de de synthèse au 24 septembre, zones rouges et départements en vulnérabilité

Symptômes du Covid-19 : perte de l’odorat, signes persistants… Comment détecter le coronavirus ? Que faire ?

Covid chez l’enfant : des hospitalisations qui inquiètent, les dangers et la contagion en question

Test Covid-19 : où se faire tester au coronavirus ? Laboratoire, pharmacie… La carte

Covid-19 dans le monde : États-Unis, Royaume-Uni… Les derniers chiffres

En direct

Recevoir nos alertes live !

09:38 – Un délai d’un jour pour les restaurateurs marseillais ?Martine Vassal, présidente de la métropole Aix-Marseille, et Renaud Muselier, président de la région Sud, ont fait le déplacement à la manifestation des cafetiers et restaurateurs ce vendredi matin. Alors que la mesure liée au Covid-19 de fermeture des bars et restaurants marseillais devait entrer en vigueur ce samedi, ils pourront rester ouverts jusqu’à minuit et ainsi ne fermer que dimanche, ont-ils conjointement fait savoir. Cela “permettra aux professionnels d’écouler au moins le stock qu’ils avaient accumulé pour ce week-end, un moindre mal”, ont précisé Martine Vassal et Renaud Muselier.09:23 – La manifestation contre les mesures débute à MarseilleLes mesures très strictes prises à Marseille ne passent pas. Ce vendredi matin, à l’initiative des représentants économique de la cité phocéenne, et notamment le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie Bernard Marty, une manifestation à lieu devant le tribunal de commerce.

Marseille: le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie “se battra avec toutes les armes possibles” pic.twitter.com/xNqNDErcMk
— BFMTV (@BFMTV) September 25, 2020

09:11 – Le bilan continue d’augmenter à Sévérac d’AveyronLe bilan dans l’Ehpad de Sévérac d’Aveyron continue d’augmenter. Ce vendredi, on apprend que ce sont désormais seize résidents qui sont décédés du Covid-19. Pour l’heure, on compte 70 personnes issus de l’établissement – employés ou résidents – contaminées au coronavirus. L’Agence régionale de santé a indiqué qu’une modification de la répartition des résidents avait été réalisée. “11 résidents ont été déplacés afin de sectoriser l’établissement pour séparer les personnes testées positives des autres résidents”, fait savoir l’ARS. Le personnel touché par le Covid, mais aujourd’hui guéri, revient peu à peu dans l’établissement.08:58 – L’UE favorable aux mesures renforcéesL’Union européenne, par la voix de Stella Kyriakides, s’est dite favorable au renforcement des mesures liées au Covd-19 constaté récemment dans plusieurs pays, dont la France. L’UE appelle même à ne pas s’arrêter en si bon chemin. “Dans certains Etats, la situation est désormais pire qu’au pic (de l’épidémie) en mars. C’est une cause de préoccupation. […] Tous les Etats doivent déployer immédiatement et à temps des mesures aux premiers signes de nouveaux foyers potentiels”, a déclaré la commissaire européenne à la Santé.08:50 – Combien d’établissements scolaires encore fermés ?Jean-Michel Blanquer vient de l’annoncer sur l’antenne de Franceinfo. En France, il y a encore une soixantaine d’établissements scolaires fermés à cause du Covid-19. Pour connaître le nombre de classes fermées, il faut multiplier ce chiffre par dix, a précisé le ministre de l’Education nationale. Il y aurait donc 600 classes fermées en France à ce jour.24/09/20 – 23:51 – En Guadeloupe, de nouvelles restrictions annoncées par le préfetFIN DU DIRECT – Au lendemain des annonces d’Olivier Véran, le préfet de la Guadeloupe a dévoilé de nouvelles restrictions. À la veille d’un nouveau week-end, et alors qu’on sait que sur l’île pique-niques et rassemblements familiaux pullulent sur les plages ou au bord des rivières en fin de semaine, Alexandre Rochatte a fait savoir qu’à partir de samedi, “plages, rivières et plans d’eau” ne seront plus accessibles de 11h30 à 14h30, puis à partir de 19 heures. Et cela pour une durée de 15 jours. L’organisation de fêtes privées sera également interdite, a-t-on appris ce jeudi.24/09/20 – 23:45 – Olivier Véran en déplacement à Marseille vendrediLe ministre de la Santé se rendra vendredi 25 septembre à Marseille, a-t-on appris ce jeudi soir. Sur place, la situation épidémiologique liée au coronavirus est particulièrement inquiétante. C’est d’ailleurs pour cela qu’Olivier Véran a annoncé mercredi soir plusieurs nouvelles restrictions qui ont depuis suscité l’ire des élus locaux. La journée s’annonce d’ores et déjà riche en émotions…24/09/20 – 23:32 – Quid de la situation en Bretagne ?D’après le dernier bilan, en Bretagne, ce jeudi, le nombre de personnes hospitalisées est de 178 malades, dont 14 nouveaux depuis le précédent bilan de mercredi. 14 patients sont pour leur part en réanimation (+4). Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, la région a perdu 280 personnes, dont une de plus au cours des dernières 24 heures. Petit rayon de soleil dans tout ça, 1 490 patients ont pu sortir guéris de l’hôpital, soit 7 de plus. Enfin, le taux d’incidence, établi à la date du 21 septembre, s’élevait quant à lui à 63,1 cas pour 100 000 habitants.24/09/20 – 23:12 – Jean Castex envisage un reconfinement “si la situation devait encore s’aggraver”Sur le plateau de Vous avez la parole, émission diffusée sur France 2 jeudi soir, le Premier ministre n’a pas tourné autour du pot concernant un éventuellement reconfinement dans le pays. Réagissant à la polémique suscitée par les annonces mercredi soir d’Olivier Véran, au sujet notamment de la fermeture des bars et des restaurants à Marseille, Jean Castex a prévenu : “Si nous ne faisons rien, la situation pourrait atteindre les mêmes niveaux qu’en mars. Cela pourrait vouloir dire reconfinement, si la situation devait encore s’aggraver.”24/09/20 – 22:52 – La présidente du Conseil départemental de Guadeloupe réclame des “mesures plus adaptées”Tout comme à Marseille et Paris, en Guadeloupe aussi, les nouvelles restrictions ont dû mal à passer. Ainsi, Josette Borel-Lincertin a pris la parole ce jeudi soir sur BFM TV pour demander au gouvernement des “mesures plus adaptées aux réalités” de la Guadeloupe. Retrouvez son intervention :

Mon intervention ce jeudi soir sur @BFMTV pour demander au @gouvernementFR des mesures plus adaptées aux réalités de notre territoire où les contaminations se font majoritairement dans la sphère privée et non dans les bars et les restaurants. https://t.co/xFSEvMsRmv
— J BOREL-LINCERTIN (@JBorelLincertin) September 24, 2020

24/09/20 – 22:42 – Quelle situation épidémiologique dans les Hauts-de-France ?Selon le dernier bilan du Covid-19, dans la région des Hauts-de-France, 586 patients sont actuellement hospitalisés à cause du coronavirus. Ils sont 60 de plus par rapport à mercredi. Du côté de la réanimation, la région compte ce jeudi 76 malades, avec 11 nouvelles entrées dans la journée. En tout, depuis le début de la pandémie en France, 1 995 personnes sont mortes du Covid, dont 3 de plus en 24 heures, dans les Hauts-de-France. Bonne nouvelle néanmoins, 7 694 sont sorties de l’hôpital, soit 25 de plus entre mercredi et jeudi. Enfin, le taux d’incidence, établi à la date du 21 septembre, était de 135 cas pour 100 000 habitants.24/09/20 – 22:35 – “Non, on ne reconfine pas les Ehpad !”, assure Jean CastexArrêter les visites en Ehpad, ou ne pas arrêter, telle est question. Mais sur le plateau de “Vous avez la parole”, le Premier ministre est venu mettre fin au débat. “Non, on ne reconfine pas les Ehpad !”, a-t-il assuré. Et d’expliquer : “On a fait des progrès par rapport à mars. Les interdictions des visites ont été un moment parfois extrêmement catastrophique pour les résidents. […] Le confinement général peut avoir des conséquences, y compris sanitaires, plus fortes. Nous sommes collectivement à la recherche du bon équilibre.”24/09/20 – 22:24 – À Roland-Garros, la jauge sera bien de 1 000 spectateurs, et non 5 000Les organisateurs et aficionados de Roland-Garros vont être déçus. Sur le plateau de “Vous avez la parole”, le Premier ministre a assuré que pour Roland-Garros, la jauge serait bien de 1 000 spectateurs. “Il n’y a pas de raison que nous n’appliquions pas les mêmes règles partout”, a estimé Jean Castex. Ce à quoi Thomas Sotto a rétorqué : “Donc il n’y aura pas de public, vu le nombre de personnes qui organisent.” Et le Premier ministre de clore le débat : “La jauge c’est 1 000, je ne suis pas organisateur de Roland-Garros.”24/09/20 – 22:12 – Olivier Véran confirme la fermeture des piscines couvertes”Les piscines couvertes seront fermées et celles en plein air resteront ouvertes, selon les recommandations soumises à la concertation”, a précisé le ministre de la Santé Olivier Véran, après que Jean Castex a demandé sa confirmation sur le plateau de “Vous avez la parole”.24/09/20 – 22:03 – Application StopCovid : les aveux de Jean CastexL’application est un véritable flop. Alors qu’on pourrait croire que le Premier ministre, représentant majeur du gouvernement et de sa politique, s’est empressé de donner l’exemple en téléchargeant parmi les premiers la fameuse application StopCovid, il n’en est rien. “Non, je n’ai pas téléchargé l’application StopCovid”, a confié à Léa Salamé Jean Castex sur le plateau de “Vous avez la parole”, jeudi soir. “C’est intéressant quand vous allez dans le métro, quand vous croisez du monde mais je ne prends plus le métro même si je le regrette. Je vois beaucoup moins de monde aujourd’hui”, s’est-il justifié.LIRE PLUS

document.getElementById(“jLiveMore”).onclick = function(element) {
element.preventDefault();
var node = element.target
,content = document.getElementById(“jContentLiveMore”).innerHTML
,contentUnRot13 = content.replace(/[a-zA-Z]/g,function(c){return String.fromCharCode((c=(c=c.charCodeAt(0)+13)?c:c-26);})
,finalContent = contentUnRot13.replace(/\//g, “/”);
node.style.display = “none”;
node.parentElement.innerHTML += finalContent;
};
24/09/20&aofc;- 21:53 – Wrna Pnfgrk erpbaan&vpvep;g qrf ergneqf fhe yrf grfgfGbhwbhef fhe yr cyngrnh qr Ibhf nirm yn cnebyr, yr Cerzvre zvavfger rfg erirah fhe y’&rnphgr;cvarhk fhwrg qh grzcf q’nggragr cbhe nibve yrf e&rnphgr;fhygngf qrf grfgf Pbivq. &dhbg;P’rfg ha qrf &rnphgr;y&rnphgr;zragf qr yn fgeng&rnphgr;tvr. Ba n ornhpbhc grfg&rnphgr;.&aofc;Ba n &rnphgr;g&rnphgr; ivpgvzr qr abger fhpp&rtenir;f. Vy l n qrf ergneqf&dhbg;, n pbafgng&rnphgr; Wrna Pnfgrk, abgnag prcraqnag dhr qrf zrfherf,&aofc;&dhbg;nirp qrf oneahzf cbhe yrf choyvpf qvgf cevbevgnverf&dhbg;, bag q&rnphgr;w&ntenir; &rnphgr;g&rnphgr; cevfrf cbhe erz&rnphgr;qvre nh ceboy&rtenir;zr. Cbhe nhgnag, yr Cerzvre zvavfger n nffhe&rnphgr; dhr &dhbg;fv ibhf &rpvep;grf flzcgbzngvdhrf, dhr ibhf pbafhygrm ibger z&rnphgr;qrpva, ibhf cbheerm nibve yrf e&rnphgr;fhygngf encvqrzrag&dhbg;.&aofc;24/09/20&aofc;- 21:46 – &Ntenir; Cnevf, yr gnhk q’vapvqrapr rfg qr 231,3 pnf cbhe 100 000 unovgnagfCnevf fr gebhir npghryyrzrag ra nyregr erasbep&rnphgr;r rg snvg cnegvr qrf greevgbverf ra ihya&rnphgr;enovyvg&rnphgr; &rnphgr;yri&rnphgr;r. Znvf dhr qvfrag yrf puvsserf ? Qnaf yr qreavre ovyna,&aofc;ra qngr qr pr 24 frcgrzoer, yr abzoer qr crefbaarf ubfcvgnyvf&rnphgr;rf rfg qr 346 cngvragf, nirp 56 abhirnhk nqzvf qnaf yrf qreav&rtenir;erf 24 urherf. Ra e&rnphgr;navzngvba, 87 znynqrf (+9) bpphcrag &ntenir; pr wbhe ha yvg. Ra gbhg, qrchvf yr q&rnphgr;ohg qr y’&rnphgr;cvq&rnphgr;zvr, 1 855 crefbaarf bag creqh yn ivr &ntenir; pnhfr qh pbebanivehf, fbvg 4 qr cyhf ra 24 urherf. Prcraqnag,&aofc;7 112 fbag nhffv fbegvrf th&rnphgr;evrf qr y’u&bpvep;cvgny (+24). Yr gnhk qr cbfvgvivg&rnphgr; qrf grfgf, &rnphgr;gnoyv yr 21 frcgrzoer qreavre, &rnphgr;gnvg nybef qr 12,2%, gnaqvf dhr yr gnhk q’vapvqrapr &rnphgr;gnvg yhv qr 231,3 pnf cbhe 100 000 unovgnagf, fbvg yr qrhkv&rtenir;zr cyhf &rnphgr;yri&rnphgr; nce&rtenir;f yn Thnqrybhcr.24/09/20&aofc;- 21:25 – Yrf cvfpvarf ibag &rpvep;ger ersrez&rnphgr;rf qnaf yrf mbarf q’nyregr erasbep&rnphgr;rVaivg&rnphgr; qr Ibhf nirm yn cnebyr fhe Senapr 2, yr Cerzvre zvavfger Wrna Pnfgrk n ce&rnphgr;pvf&rnphgr; pr wrhqv fbve dhr yrf cvfpvarf frebag &rnphgr;tnyrzrag srez&rnphgr;rf qnaf yrf mbarf qvgrf q’nyregr erasbep&rnphgr;r. Zreperqv, Byvivre I&rnphgr;ena ninvg naabap&rnphgr; yn srezrgher havdhrzrag qrf fnyyrf qr fcbeg rg qrf tlzanfrf.&aofc;24/09/20&aofc;- 21:14 – Dhryyr fvghngvba ra Nhiretar-Eu&bpvep;ar-Nycrf pr 24 frcgrzoer ?Fryba yr qreavre ovyna qh Pbivq, ra Nhiretar-Eu&bpvep;ar-Nycrf, yr abzoer qr crefbaarf ubfcvgnyvf&rnphgr;rf rfg qr 800 cngvragf (+&aofc;92 ra 24 urherf). Qh p&bpvep;g&rnphgr; qrf freivprf qr e&rnphgr;navzngvba, 128 znynqrf fbag erpraf&rnphgr;f, cnezv yrfdhryf&aofc;14 abhiryyrf rage&rnphgr;rf enccbeg&rnphgr;rf rager zreperqv rg wrhqv. Qnaf yn e&rnphgr;tvba, 1 877 crefbaarf fbag zbegrf qh pbebanivehf (+12). A&rnphgr;nazbvaf,&aofc;9 171 crefbaarf bag q’berf rg q&rnphgr;w&ntenir; ch ertntare yrhe qbzvpvyr nce&rtenir;f nibve &rnphgr;g&rnphgr; th&rnphgr;evrf &ntenir;&aofc;y’u&bpvep;cvgny (+69 ra 24 urherf). Dhnag nh gnhk q’vapvqrapr, vy rfg&aofc;qr 113,3 pnf cbhe 100 000 unovgnagf.24/09/20&aofc;- 21:05 – 307,3 pnf cbhe 100 000 unovgnagf : yn Thnqrybhcr ra nyregr znkvznyrZreperqv, Byvivre I&rnphgr;ena naaba&pprqvy;nvg dhr yn Thnqrybhcr &rnphgr;gnvg ra nyregr qvgr &dhbg;znkvznyr&dhbg; snpr nh pbebanivehf. Y’urher rfg irahr qr snver ha cbvag fhe yrf puvsserf qr pr greevgbver. Q’nce&rtenir;f&aofc;yr qreavre ovyna qh Pbivq ra Thnqrybhcr, ra qngr qr pr&aofc;24 frcgrzoer, 137 cngvragf fbag npghryyrzrag ubfcvgnyvf&rnphgr;f, cnezv yrfdhryf&aofc;34 abhirnhk nqzvf nh pbhef qrf qreav&rtenir;erf 24 urherf. 26 crefbaarf fr gebhirag ra e&rnphgr;navzngvba, fbvg&aofc;fvk abhiryyrf rage&rnphgr;rf pr wrhqv. Yr ovyna snvg &rnphgr;gng qr 53 zbegf nh gbgny, qbag&aofc;ha qr cyhf ra 24 urherf. Crgvg enlba qr fbyrvy qnaf pr gevfgr ovyna&aofc;: 249 crefbaarf fbag fbegvrf th&rnphgr;evrf qr y’u&bpvep;cvgny (25 qr cyhf) qrchvf yr q&rnphgr;ohg qr y’&rnphgr;cvq&rnphgr;zvr. Znvf yr puvsser dhv erfgr yr cyhf vzcerffvbaanag, rg qr ybva, rfg fnaf nhpha qbhgr yr gnhk q’vapvqrapr. Vy rfg qr 307,3 pnf cbhe 100 000 unovgnagf. P’rfg gbhwbhef yr cyhf &rnphgr;yri&rnphgr; bofrei&rnphgr; ra Senapr &ntenir; pr wbhe.24/09/20&aofc;- 20:53 – Cyhf qr 1 000 crefbaarf ra e&rnphgr;navzngvba ra SenaprNh tenaq q&rnphgr;fneebv qrf nhgbevg&rnphgr;f fnavgnverf, yr abzoer qr crefbaarf ubfcvgnyvf&rnphgr;rf ra e&rnphgr;navzngvba &ntenir; pnhfr qh Pbivq-19 pbagvahr qr tevzcre. Yn oneer qrf 1 000 znynqrf n &rnphgr;g&rnphgr; ynetrzrag q&rnphgr;cnff&rnphgr;r. Pr wrhqv,&aofc;1 048 crefbaarf bpphcrag q&rnphgr;fbeznvf ha yvg ra e&rnphgr;navzngvba, fbvg 46 qr cyhf cne enccbeg&aofc;&ntenir; zreperqv.24/09/20&aofc;- 20:41 – Yr frhvy qrf 6 000 crefbaarf ubfcvgnyvf&rnphgr;rf senapuvBhger yr abzoer qr abhirnhk pnf qr pbagnzvangvba dhbgvqvra, ha nhger frhvy n &rnphgr;g&rnphgr; q&rnphgr;cnff&rnphgr;. Rg gbhg pbzzr yr cerzvre, pryhv-pv a’n evra qr tybevrhk. Vy f’ntvg qh abzoer qr crefbaarf ubfcvgnyvf&rnphgr;rf. Pr wrhqv 24 frcgrzoer, cyhf qr 6 000 crefbaarf fr gebhirag &ntenir; y’u&bpvep;cvgny &ntenir; pnhfr qh pbebanivehf. Vy l n ge&rtenir;f rknpgrzrag&aofc;6 031 ubfcvgnyvfngvbaf ra pbhef, fbvg 99 qr cyhf ra 24 urherf.24/09/20&aofc;- 20:32 – Cyhf qr 16 000 pbagnzvangvbaf ra 24 urherfAbhirnh erpbeq. Yr abzoer qr pnf qr Pbivq-19 enccbeg&rnphgr;f pr wrhqv n q&rnphgr;cnff&rnphgr; yrf 16 000.&aofc;16 096 abhirnhk pnf bag ge&rtenir;f rknpgrzrag &rnphgr;g&rnphgr; enccbeg&rnphgr;f, pr dhv cbegr &ntenir; 497 237 yr abzoer gbgny qr pnf pbasvez&rnphgr;f cne CPE (Rucnq pbzcevf) qrchvf yr q&rnphgr;ohg qr y’&rnphgr;cvq&rnphgr;zvr ra Senapr.24/09/20&aofc;- 20:09 – Yrf qrhk gvref q’ha Rucnq qh O&rnphgr;nea grfg&rnphgr;f cbfvgvsf nh PbivqFv yn dhnfv-gbgnyvg&rnphgr; qr yn fbvknagnvar qr e&rnphgr;fvqragf (fhe 97) qr y’Rucnq Y’Ntr q’Be, &ntenir; Bybeba-Fnvagr-Znevr, qnaf yr O&rnphgr;nea, fbag&aofc;nflzcgbzngvdhrf, vy a’rzc&rpvep;pur dhr pr fbag qbap ovra yrf qrhk gvref qrf crefbaarf qr prg &rnphgr;gnoyvffrzrag dhv bag &rnphgr;g&rnphgr; grfg&rnphgr;f cbfvgvsf nh pbebanivehf, enccbegr Senapr 3 Abhiryyr Ndhvgnvar. &dhbg;Pr fbag qrf crefbaarf ge&rtenir;f sentvyrf, qbag y’&rnphgr;gng qr fnag&rnphgr; rfg cnesbvf q&rnphgr;tenq&rnphgr;, bh crhg fr q&rnphgr;tenqre qh snvg qr yn Pbivq znvf nhffv qh pbasvarzrag rg qh znadhr q’npgvivg&rnphgr;&dhbg;, f’rfg vadhv&rnphgr;g&rnphgr; nhce&rtenir;f qr Senapr 3 Se&rnphgr;q&rnphgr;evp Yrpraar, yr qverpgrhe&aofc;qr y’u&bpvep;cvgny q’Bybeba.24/09/20&aofc;- 19:54 – Oerfg : cbhe yhggre pbager yr Pbivq, yn ce&rnphgr;srpgher qh Svavfg&rtenir;er &rnphgr;graq yr cbeg qh znfdhr qnaf yn ivyyrYrf Oerfgbvf ibag qribve qninagntr cbegre yr znfdhr. Yn ce&rnphgr;srpgher qh Svavfg&rtenir;er n naabap&rnphgr; wrhqv dhr yr cbeg boyvtngbver qr pr qreavre fren &rnphgr;graqh &ntenir; cnegve qh&aofc;fnzrqv 26 frcgrzoer qnaf cyhfvrhef mbarf. Fbag pbaprea&rnphgr;f cne prggr &rnphgr;ibyhgvba :&aofc;yr onf qr Fvnz, yr cbeg qr pbzzrepr (dhnv Gnoneyl rg dhnv qr yn qbhnar), nvafv dhr yrf nobeqf qrf fvgrf havirefvgnverf, q&efdhb;rafrvtarzrag fhc&rnphgr;evrhe, qrf ylp&rnphgr;rf rg pbyy&rtenir;trf choyvpf rg cevi&rnphgr;f.24/09/20&aofc;- 19:29 – Ha e&rnphgr;s&rnphgr;e&rnphgr; pbager yn srezrgher qrf onef rg erfgnhenagf q&rnphgr;cbf&rnphgr; q&rtenir;f iraqerqv cne yn e&rnphgr;tvba CnpnFhe Gjvggre, yr ce&rnphgr;fvqrag qr yn e&rnphgr;tvba Cebirapr-Nycrf-P&bpvep;gr q’Nmhe, dhv ninvg q&rnphgr;w&ntenir; snvg cneg yn irvyyr qr fba z&rnphgr;pbagragrzrag dhnag nhk abhiryyrf erfgevpgvbaf vzcbf&rnphgr;rf cne yr tbhirearzrag &ntenir; yn z&rnphgr;gebcbyr q’Nvk-Znefrvyyr, n naabap&rnphgr; wrhqv dh’vy ar pbzcgnvg cnf f’nee&rpvep;gre y&ntenir;. &dhbg;Abhf q&rnphgr;cbfrebaf q&rtenir;f qrznva ha erpbhef ra e&rnphgr;s&rnphgr;e&rnphgr;-yvoreg&rnphgr; pbager y&efdhb;nee&rpvep;g&rnphgr; ce&rnphgr;srpgbeny, nirp qrf erfgnhengrhef rg qrf pnsrgvref qverpgrzrag gbhpu&rnphgr;f cne yrf zrfherf naabap&rnphgr;rf&dhbg;, n&aofc;vaqvdh&rnphgr; Eranhq Zhfryvre, ce&rnphgr;pvfnag nh cnffntr :&aofc;&dhbg;Rafrzoyr, abhf znavsrfgrebaf qrznva zngva qrinag yr gevohany qr pbzzrepr qr Znefrvyyr.&dhbg;24/09/20&aofc;- 19:14 – Snpr &ntenir; yn cerffvba fnavgnver, yn &dhbg;cevbevfngvba&dhbg; qrf grfgf &dhbg;ar sbapgvbaar cyhf&dhbg;, rfgvzr Byvivre I&rnphgr;ena&dhbg;P’rfg nyy&rnphgr; ge&rtenir;f ivgr&dhbg;, n pbap&rnphgr;q&rnphgr; Byvivre I&rnphgr;ena pr wrhqv&aofc;qrinag yn pbzzvffvba q’radh&rpvep;gr qh F&rnphgr;ang fhe yn trfgvba fnavgnver qr y’&rnphgr;cvq&rnphgr;zvr qr Pbivq-19. Znvf fryba yhv, yn &dhbg;cevbevfngvba&dhbg; qrf grfgf qr q&rnphgr;cvfgntr &dhbg;ar sbapgvbaar cyhf&dhbg;. Q&rnphgr;fbeznvf, yrf cngvragf dhv bag qrf flzcg&bpvep;zrf qh pbebanivehf rg yrf pnf pbagnpgf fbag &ntenir; rhk frhyf &dhbg;ha abzoer pbaf&rnphgr;dhrag&dhbg;, n rfgvz&rnphgr; yr zvavfger qr yn Fnag&rnphgr;.&aofc;&dhbg;Cyhf yn cerffvba fnavgnver zbagr, cyhf yr abzoer qr traf cbfvgvsf rg qr pnf pbagnpgf zbagr, cyhf yr choyvp cevbevgnver nhtzragr&dhbg;, n erznedh&rnphgr; Byvivre I&rnphgr;ena, nwbhgnag dhr &dhbg;snpr &ntenir; pryn, yn cevbevfngvba qrznaq&rnphgr;r ra nb&hpvep;g n sbapgvbaa&rnphgr;, whfdh’&ntenir; pr dh’ryyr ar sbapgvbaar cyhf. P’rfg nyy&rnphgr; ge&rtenir;f ivgr.&dhbg;

24/09/20&aofc;- 18:52 – Nccry &ntenir; nee&rpvep;gre yrf trfgrf oneev&rtenir;erf : Byvivre I&rnphgr;ena erpnqer Avpbynf OrqbfAvpbynf Orqbf n snvg yr ohmm pr wrhqv ra choyvnag har gevohar fhe fba pbzcgr Vafgntenz qnaf yndhryyr vy cebgrfgr pbager yrf zrfherf qh tbhirearzrag cevfrf&aofc;cbhe yhggre pbager yr Pbivq-19, ivfvoyrzrag gebc yvoregvpvqrf &ntenir; fba tb&hpvep;g. &dhbg;Oba, nyyrm, fblbaf senapf : nee&rpvep;grm gbhg. Gbhg. Yrf znfdhrf. Yrf pbasvarzragf. […]&aofc;Ivirm &ntenir; sbaq, gbzorm znynqrf, nyyrm nhk erfgnhenagf, rathrhyrm yrf syvpnvyybaf, pbagerqvfrm ibf cngebaf rg yrf y&npvep;purf qverpgvirf tbhirearzragnyrf.&aofc;Abhf qribaf q&rnphgr;fbeznvf ivier, dhvggr &ntenir; zbheve&dhbg;, n rfgvz&rnphgr; yr e&rnphgr;nyvfngrhe. Qrf cebcbf dhv bag encvqrzrag fhfpvgre cby&rnphgr;zvdhr rg q&rnphgr;ong fhe yrf e&rnphgr;frnhk fbpvnhk rg dhr yr zvavfger qr yn Fnag&rnphgr; n svanyrzrag q&rnphgr;mvath&rnphgr;f qnaf y’nce&rtenir;f-zvqv. &Ntenir; y’bppnfvba&aofc;q’har nhqvgvba cne yn pbzzvffvba q&efdhb;radh&rpvep;gr qh F&rnphgr;ang, Byvivre I&rnphgr;ena n erpnqe&rnphgr; Avpbynf Orqbf : &dhbg;Fhe yr tenaq fhwrg cerfdhr cuvybfbcuvdhr qr fnibve f&efdhb;vy snhg ivier dhvggr &ntenir; ra zbheve, wr cbheenvf pbzceraqer pr glcr qr e&rnphgr;syrkvba fv ryyr ninvg qrf pbaf&rnphgr;dhraprf fhe fn frhyr fnag&rnphgr;.&dhbg; F’ra rfg fhvivr har ybathr qvngevor, dhv f’rfg pbapyhr cne ha :&aofc;&dhbg;’Ivier dhvggr &ntenir; ra zbheve’, p&efdhb;rfg har cuenfr &ntenir; y&efdhb;rzcbegr-cv&rtenir;pr dhr y&efdhb;ba crhg ynapre fhe ha oybt, fhe ha pbzcgr Vafgntenz, ba crhg snver ha rssrg qr gevohar bh p&efdhb;rfg crhg-&rpvep;ger ha rkhgbver crefbaary.&aofc;Wr crafr dhr qnaf yn c&rnphgr;evbqr ba qbvg &rpvep;ger rkge&rpvep;zrzrag nggragvsf, fhegbhg dhnaq ba n ornhpbhc q&efdhb;&rnphgr;pbhgr nhgbhe qr fbv &ntenir; abger sn&pprqvy;ba qr abhf rkcevzre rg nhk zrffntrf dhr abhf i&rnphgr;uvphybaf.&dhbg; &Ntenir; oba ragraqrhe…24/09/20&aofc;- 18:31 – Q&rnphgr;cebtenzzngvba qr pregnvarf bc&rnphgr;engvbaf &ntenir; Cnevf : y’NC-UC qbaar qrf ce&rnphgr;pvfvbafNh yraqrznva qr y’naabapr qrf abhiryyrf erfgevpgvbaf yv&rnphgr;rf nh Pbivq-19 q’Byvivre I&rnphgr;ena, y’NC-UC n qbaa&rnphgr; dhrydhrf ce&rnphgr;pvfvbaf nce&rtenir;f nibve snvg fnibve dh’vy l nhenvg&aofc;20% q’bc&rnphgr;engvbaf puvehetvpnyrf ra zbvaf cbhe snver snpr &ntenir; y’nssyhk qr znynqrf nggrvagf qh pbebanivehf. &dhbg;Y’NCUC n ovra ce&rnphgr;pvf&rnphgr;&aofc;dh&efdhb;vy f&efdhb;ntvffnvg, &ntenir; pr fgnqr, qr q&rnphgr;pvfvbaf cevfrf nh pnf cne pnf, bh freivpr cne freivpr znvf cnf q&efdhb;har betnavfngvba q&efdhb;har q&rnphgr;cebtenzzngvba tybonyr, pbzzr ryyr n &rnphgr;g&rnphgr; q&rnphgr;pvq&rnphgr;r &ntenir; yn zv-znef&dhbg;, bag nvafv erznedh&rnphgr; yrf u&bpvep;cvgnhk cnevfvraf. Rg qr snver har crgvgr ce&rnphgr;pvfvba fhe pr dhv n &rnphgr;g&rnphgr; naabap&rnphgr; cyhf g&bpvep;g :&aofc;&dhbg;Ryyr n vaqvdh&rnphgr; dh&efdhb;ryyr ninvg ha pregnva glcr q&efdhb;betnavfngvba&aofc;ra qr&pprqvy;&ntenir; qr 20% qr q&rnphgr;cebtenzzngvba, dhv rfg yn fvghngvba npghryyr, cnf dh&efdhb;ryyr &rnphgr;gnvg pbaqhvgr &ntenir;&aofc;ynapre har q&rnphgr;cebtenzzngvba qr 20% qrf vagreiragvbaf puvehetvpnyrf.&dhbg;24/09/20&aofc;- 18:12 – Ha abhirnh sblre Pbivq q&rnphgr;grpg&rnphgr; prggr sbvf qnaf ha Rucnq qh YbgP’rfg ha q&rnphgr;cnegrzrag dhv rfg whfdh’vpv cnff&rnphgr; rager yrf tbhggrf. Pr wrhqv, ba ncceraq dh’ha pyhfgre qr pbebanivehf n &rnphgr;g&rnphgr; q&rnphgr;pry&rnphgr;&aofc;qnaf yr Ybg, rg cyhf rknpgrzrag qnaf ha Rucnq qr yn crgvgr pbzzhar qr&aofc;Pnfgryanh-Zbagengvre-Fnvagr-Nynhmvr, enccbegr Senapr Oyrh. &dhbg;Evra q’nyneznag&dhbg;, enffher gbhgrsbvf yn ce&rnphgr;srpgher. A&rnphgr;nazbvaf, 12 crefbaarf bag &rnphgr;g&rnphgr; grfg&rnphgr;rf cbfvgvirf nh Pbivq-19 qnaf yn e&rnphgr;fvqrapr&aofc;qh Dhrepl Oynap. Vy f’ntvg qr 10 e&rnphgr;fvqragf rg qrhk fnynev&rnphgr;f. Ha frhy q’rager rhk erffragvenvg cbhe y’urher yrf flzcg&bpvep;zrf. Yn ce&rnphgr;srpgher n snvg fnibve dhr&aofc;&dhbg;yrf ivfvgrf bag &rnphgr;g&rnphgr; fhfcraqhrf rg ha pbasvarzrag ra punzoer qrf e&rnphgr;fvqragf n &rnphgr;g&rnphgr; zvf ra cynpr&dhbg;. Ha abhirnh q&rnphgr;cvfgntr pbyyrpgvs nhen yvrh yn frznvar cebpunvar cbhe snver yr cbvag fhe yn fvghngvba.

Combien de cas et de morts du Covid-19 en France ? Dernier bilan

Santé publique France a publié les derniers chiffres liés à la pandémie de coronavirus jeudi 24 septembre. Plusieurs seuils ont été franchis, à commencer par celui des nouveaux cas de contamination (plus de 16 000). Plus de 6 000 personnes sont désormais hospitalisées et plus de 1 000 se trouvent en réanimation. On fait le point :

497 237 cas confirmés par PCR (Ehpad compris), soit 16 096 de plus
43 555 cas en Ehpad, soit 856 de plus depuis vendredi
31 511 décès au total (Ehpad compris), soit 52 de plus
20 940 décès à l’hôpital, soit 52 de plus
10 571 décès en Ehpad, soit 11 de plus depuis vendredi
6 031 hospitalisations en cours, soit 99 de plus
1 048 personnes actuellement en réanimation, soit 46 de plus
94 413 personnes sorties de l’hôpital, soit 431 de plus
Taux de positivité des tests : 6,5%, soit 0,3 point de plus
1 091 clusters en cours d’investigation, soit 52 de plus
101 départements en vulnérabilité, soit 11 de plus

NB : les données relatives aux personnes hospitalisées et en réanimation présentées ci-dessus correspondent au nombre de patients en cours de soins et non au cumul depuis le début de l’épidémie. De même, l’évolution des hospitalisations et des cas en réanimation en 24 heures correspond à des chiffres net, tenant compte des guérisons et des décès. Dans les dernières 24 heures, en brut, 613 hospitalisations de plus ont été enregistrées et 124 admissions en réanimation.

Quelles sont les zones d’alerte et les mesures prises ?

Les zones rouges ou “en alerte” sont les départements suivants : Ain, Alpes-de-Haute-Provence, Ariège, Aude, Aveyron, Calvados, Charente, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Côte-d’Or, Doubs, Drôme, Eure, Gard, Gers, Indre-et-Loire, Landes, Haute-Loire, Loire-Atlantique, Loiret, Lozère, Maine-et-Loire, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Morbihan, Nièvre, Oise, Pas-de-Calais, Puy-de-Dôme, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales, Bas-Rhin, Saône-et-Loire, Sarthe, Savoie, Seine-et-Marne, Yvelines, Somme, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var, Vaucluse, Vienne, Haute-Vienne, Territoire de Belfort, Essonne, Val-d’Oise, Martinique, Guyane, La Réunion, Mayotte, Alpes-Maritimes, Haute-Garonne, Gironde, Hérault, Ille-et-Vilaine, Isère, Loire, Nord, Rhône, Paris, Seine-Maritime, Hauts-de-Seine, Seine–Saint-Denis, Val-de-Marne, Bouches-du-Rhône, Guadeloupe. Dans ces départements, la jauge des rassemblements est limitée à 30 personnes maximum ; le préfet peut prendre des mesures spécifiques pour lutter contre le Covid-19.
Les zones en “alerte renforcée” (ou super-rouges) sont les métropoles de Lyon, Nice et Bordeaux, Lille, Toulouse, Saint Etienne, Rennes, Paris et la petite couronne, Rouen, Grenoble et Montpellier. dans ces zones, les rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public sont interdits, les bars et restaurants doivent fermer à 22h maximum ; les salles de sports, les gymnases, les salles des fêtes sont fermés, la jauge des grands événements est limitée à 1 000 personnes ; les fêtes locales ou étudiantes sont interdites ; le télétravail doit être favorisé.
Les zones en “alerte maximale” (écarlates) sont Marseille, Aix et La Guadeloupe. En plus des dispositions des zones en alerte renforcée, les restaurant et bars sont fermés dès samedi 26 septembre pour une période de deux semaines.

Carte du Covid en France : quels sont les départements les plus touchés ?

Nous avons élaboré une carte de synthèse donnant un aperçu de la situation du coronavirus en France, mise à jour au quotidien. Y figurent une série d’indicateurs clés comme les données hospitalières, les décès, les guérisons, mais aussi des statistiques sur la progression du virus comme le taux de positivité des tests, le taux d’incidence, le “R effectif”. La classification de chaque département est aussi mentionnée (rouge, alerte renforcée, alerte maximale, en vulnérabilité modérée ou élevée…).

Retrouvez tous les détails sur cette cartographie et le point complet par département dans notre article sur la carte du Covid en France.

!function(e,i,n,s){var t=”InfogramEmbeds”,d=e.getElementsByTagName(“script”)[0];if(window[t]&&window[t].initialized)window[t].process&&window[t].process();else if(!e.getElementById(n)){var o=e.createElement(“script”);o.async=1,o.id=n,o.src=”https://e.infogram.com/js/dist/embed-loader-min.js”,d.parentNode.insertBefore(o,d)}}(document,0,”infogram-async”);

Si la carte ne s’affiche pas, cliquez ici

Derniers articles sur le coronavirus

Coronavirus: au-delà des statistiques, l’indicible absence des morts

Le carnaval de Rio reporté sine die pour cause de coronavirus

Virus: l’UE durcit les restrictions, contestations en France

Covid-19: fronde à Marseille contre les restrictions, Castex assume

Nouveau coup de rabot pour Roland-Garros, limité à 1.000 spectateurs

{“@context”:”http://schema.org”,”@type”:”LiveBlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”coverageStartTime”:”2020-09-25 08:50:00″,”coverageEndTime”:”2020-09-28 23:59:00″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”description”:”En direct : les derniu00e8res infos sur le coronavirus en France”,”liveBlogUpdate”:[{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1601019520″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-25T09:38:40+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T09:38:40+02:00″,”articleBody”:”Martine Vassal, présidente de la métropole Aix-Marseille, et Renaud Muselier, président de la région Sud, ont fait le déplacement à la manifestation des cafetiers et restaurateurs ce vendredi matin. Alors que la mesure liée au Covid-19 de fermeture des bars et restaurants marseillais devait entrer en vigueur ce samedi, ils pourront rester ouverts jusqu’à minuit et ainsi ne fermer que dimanche, ont-ils conjointement fait savoir. Cela “permettra aux professionnels d’écouler au moins le stock qu’ils avaient accumulé pour ce week-end, un moindre mal”, ont précisé Martine Vassal et Renaud Muselier.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Un du00e9lai d’un jour pour les restaurateurs marseillais ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1601018599″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-25T09:23:19+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T09:23:19+02:00″,”articleBody”:”Les mesures très strictes prises à Marseille ne passent pas. Ce vendredi matin, à l’initiative des représentants économique de la cité phocéenne, et notamment le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie Bernard Marty, une manifestation à lieu devant le tribunal de commerce.rnrnrnrnMarseille: le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie “se battra avec toutes les armes possibles” pic.twitter.com/xNqNDErcMkrn— BFMTV (@BFMTV) September 25, 2020rnrn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE La manifestation contre les mesures du00e9bute u00e0 Marseille”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1601017900″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-25T09:11:40+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T09:11:40+02:00″,”articleBody”:”Le bilan dans l’Ehpad de Sévérac d’Aveyron continue d’augmenter. Ce vendredi, on apprend que ce sont désormais seize résidents qui sont décédés du Covid-19. Pour l’heure, on compte 70 personnes issus de l’établissement – employés ou résidents – contaminées au coronavirus. L’Agence régionale de santé a indiqué qu’une modification de la répartition des résidents avait été réalisée. “11 résidents ont été déplacés afin de sectoriser l’établissement pour séparer les personnes testées positives des autres résidents”, fait savoir l’ARS. Le personnel touché par le Covid, mais aujourd’hui guéri, revient peu à peu dans l’établissement.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Le bilan continue d’augmenter u00e0 Su00e9vu00e9rac d’Aveyron”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1601017102″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-25T08:58:22+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T08:58:22+02:00″,”articleBody”:”L’Union européenne, par la voix de Stella Kyriakides, s’est dite favorable au renforcement des mesures liées au Covd-19 constaté récemment dans plusieurs pays, dont la France. L’UE appelle même à ne pas s’arrêter en si bon chemin. “Dans certains Etats, la situation est désormais pire qu’au pic (de l’épidémie) en mars. C’est une cause de préoccupation. […] Tous les Etats doivent déployer immédiatement et à temps des mesures aux premiers signes de nouveaux foyers potentiels”, a déclaré la commissaire européenne à la Santé.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE L’UE favorable aux mesures renforcu00e9es”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1601016600″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-25T08:50:00+02:00″,”dateModified”:”2020-09-25T08:50:00+02:00″,”articleBody”:”Jean-Michel Blanquer vient de l’annoncer sur l’antenne de Franceinfo. En France, il y a encore une soixantaine d’établissements scolaires fermés à cause du Covid-19. Pour connaître le nombre de classes fermées, il faut multiplier ce chiffre par dix, a précisé le ministre de l’Education nationale. Il y aurait donc 600 classes fermées en France à ce jour.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Combien d’u00e9tablissements scolaires encore fermu00e9s ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1600984309″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-24T23:51:49+02:00″,”dateModified”:”2020-09-24T23:51:49+02:00″,”articleBody”:”FIN DU DIRECT – Au lendemain des annonces d’Olivier Véran, le préfet de la Guadeloupe a dévoilé de nouvelles restrictions. À la veille d’un nouveau week-end, et alors qu’on sait que sur l’île pique-niques et rassemblements familiaux pullulent sur les plages ou au bord des rivières en fin de semaine, Alexandre Rochatte a fait savoir qu’à partir de samedi, “plages, rivières et plans d’eau” ne seront plus accessibles de 11h30 à 14h30, puis à partir de 19 heures. Et cela pour une durée de 15 jours. L’organisation de fêtes privées sera également interdite, a-t-on appris ce jeudi.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE En Guadeloupe, de nouvelles restrictions annoncu00e9es par le pru00e9fet”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1600983903″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-24T23:45:03+02:00″,”dateModified”:”2020-09-24T23:45:03+02:00″,”articleBody”:”Le ministre de la Santé se rendra vendredi 25 septembre à Marseille, a-t-on appris ce jeudi soir. Sur place, la situation épidémiologique liée au coronavirus est particulièrement inquiétante. C’est d’ailleurs pour cela qu’Olivier Véran a annoncé mercredi soir plusieurs nouvelles restrictions qui ont depuis suscité l’ire des élus locaux. La journée s’annonce d’ores et déjà riche en émotions…rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Olivier Vu00e9ran en du00e9placement u00e0 Marseille vendredi”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1600983171″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-24T23:32:51+02:00″,”dateModified”:”2020-09-24T23:32:51+02:00″,”articleBody”:”D’après le dernier bilan, en Bretagne, ce jeudi, le nombre de personnes hospitalisées est de 178 malades, dont 14 nouveaux depuis le précédent bilan de mercredi. 14 patients sont pour leur part en réanimation (+4). Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, la région a perdu 280 personnes, dont une de plus au cours des dernières 24 heures. Petit rayon de soleil dans tout ça, 1 490 patients ont pu sortir guéris de l’hôpital, soit 7 de plus. Enfin, le taux d’incidence, établi à la date du 21 septembre, s’élevait quant à lui à 63,1 cas pour 100 000 habitants.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Quid de la situation en Bretagne ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1600981924″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-24T23:12:04+02:00″,”dateModified”:”2020-09-24T22:58:09+02:00″,”articleBody”:”Sur le plateau de Vous avez la parole, émission diffusée sur France 2 jeudi soir, le Premier ministre n’a pas tourné autour du pot concernant un éventuellement reconfinement dans le pays. Réagissant à la polémique suscitée par les annonces mercredi soir d’Olivier Véran, au sujet notamment de la fermeture des bars et des restaurants à Marseille, Jean Castex a prévenu : “Si nous ne faisons rien, la situation pourrait atteindre les mêmes niveaux qu’en mars. Cela pourrait vouloir dire reconfinement, si la situation devait encore s’aggraver.”rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Jean Castex envisage un reconfinement “si la situation devait encore s’aggraver””,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1600980733″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-24T22:52:13+02:00″,”dateModified”:”2020-09-24T22:52:13+02:00″,”articleBody”:”Tout comme à Marseille et Paris, en Guadeloupe aussi, les nouvelles restrictions ont dû mal à passer. Ainsi, Josette Borel-Lincertin a pris la parole ce jeudi soir sur BFM TV pour demander au gouvernement des “mesures plus adaptées aux réalités” de la Guadeloupe. Retrouvez son intervention :rnrnrnrnMon intervention ce jeudi soir sur @BFMTV pour demander au @gouvernementFR des mesures plus adaptées aux réalités de notre territoire où les contaminations se font majoritairement dans la sphère privée et non dans les bars et les restaurants. https://t.co/xFSEvMsRmvrn— J BOREL-LINCERTIN (@JBorelLincertin) September 24, 2020rnrn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE La pru00e9sidente du Conseil du00e9partemental de Guadeloupe ru00e9clame des “mesures plus adaptu00e9es””,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1600980134″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-24T22:42:14+02:00″,”dateModified”:”2020-09-24T22:42:14+02:00″,”articleBody”:”Selon le dernier bilan du Covid-19, dans la région des Hauts-de-France, 586 patients sont actuellement hospitalisés à cause du coronavirus. Ils sont 60 de plus par rapport à mercredi. Du côté de la réanimation, la région compte ce jeudi 76 malades, avec 11 nouvelles entrées dans la journée. En tout, depuis le début de la pandémie en France, 1 995 personnes sont mortes du Covid, dont 3 de plus en 24 heures, dans les Hauts-de-France. Bonne nouvelle néanmoins, 7 694 sont sorties de l’hôpital, soit 25 de plus entre mercredi et jeudi. Enfin, le taux d’incidence, établi à la date du 21 septembre, était de 135 cas pour 100 000 habitants.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Quelle situation u00e9pidu00e9miologique dans les Hauts-de-France ?”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1600979756″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-24T22:35:56+02:00″,”dateModified”:”2020-09-24T22:35:56+02:00″,”articleBody”:”Arrêter les visites en Ehpad, ou ne pas arrêter, telle est question. Mais sur le plateau de “Vous avez la parole”, le Premier ministre est venu mettre fin au débat. “Non, on ne reconfine pas les Ehpad !”, a-t-il assuré. Et d’expliquer : “On a fait des progrès par rapport à mars. Les interdictions des visites ont été un moment parfois extrêmement catastrophique pour les résidents. […] Le confinement général peut avoir des conséquences, y compris sanitaires, plus fortes. Nous sommes collectivement à la recherche du bon équilibre.”rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE “Non, on ne reconfine pas les Ehpad !”, assure Jean Castex”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1600979050″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-24T22:24:10+02:00″,”dateModified”:”2020-09-24T22:24:10+02:00″,”articleBody”:”Les organisateurs et aficionados de Roland-Garros vont être déçus. Sur le plateau de “Vous avez la parole”, le Premier ministre a assuré que pour Roland-Garros, la jauge serait bien de 1 000 spectateurs. “Il n’y a pas de raison que nous n’appliquions pas les mêmes règles partout”, a estimé Jean Castex. Ce à quoi Thomas Sotto a rétorqué : “Donc il n’y aura pas de public, vu le nombre de personnes qui organisent.” Et le Premier ministre de clore le débat : “La jauge c’est 1 000, je ne suis pas organisateur de Roland-Garros.”rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE u00c0 Roland-Garros, la jauge sera bien de 1 000 spectateurs, et non 5 000″,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1600978361″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-24T22:12:41+02:00″,”dateModified”:”2020-09-24T22:12:41+02:00″,”articleBody”:””Les piscines couvertes seront fermées et celles en plein air resteront ouvertes, selon les recommandations soumises à la concertation”, a précisé le ministre de la Santé Olivier Véran, après que Jean Castex a demandé sa confirmation sur le plateau de “Vous avez la parole”.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Olivier Vu00e9ran confirme la fermeture des piscines couvertes”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}},{“@type”:”BlogPosting”,”url”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/#post1600977793″,”mainEntityOfPage”:”https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/”,”datePublished”:”2020-09-24T22:03:13+02:00″,”dateModified”:”2020-09-24T22:03:13+02:00″,”articleBody”:”L’application est un véritable flop. Alors qu’on pourrait croire que le Premier ministre, représentant majeur du gouvernement et de sa politique, s’est empressé de donner l’exemple en téléchargeant parmi les premiers la fameuse application StopCovid, il n’en est rien. “Non, je n’ai pas téléchargé l’application StopCovid”, a confié à Léa Salamé Jean Castex sur le plateau de “Vous avez la parole”, jeudi soir. “C’est intéressant quand vous allez dans le métro, quand vous croisez du monde mais je ne prends plus le métro même si je le regrette. Je vois beaucoup moins de monde aujourd’hui”, s’est-il justifié.rn”,”headline”:”#CORONAVIRUS FRANCE Application StopCovid : les aveux de Jean Castex”,”publisher”:{“@type”:”Organization”,”name”:”Linternaute.com”,”logo”:{“@type”:”ImageObject”,”url”:”http://static.ccmbg.com/www.linternaute.com/img/logo_flux_rss.png”,”width”:”250″,”height”:”40″}},”author”:{“@type”:”Person”,”name”:”La ru00e9daction”}}]}



Source link : https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-direct-covid-en-france-de-nouvelles-donnees-tous-les-chiffres-ou-presque-augmentent/

Author :

Publish date : 2020-09-25 07:38:40

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
L’Internaute

French Days TV : une smartTV 4K à moins de 350 euros !

French Days TV : une smartTV 4K à moins de 350 euros !




[Mis à jour le 25 septembre 2020 à 08h18] Voir grand et à petit prix, c’est ce que propose le téléviseur Toshiba 58UL3A63DG vendu sur Cdiscount avec une grosse réduction la faisant passer de 349 euros au lieu de 458 euros. La TV dispose d’une vaste dalle de 58 pouces, soit environ 146 cm de diagonale. Elle affiche une définition Ultra-HD (3 840 x 2 160 pixels), autrement dit, ce qu’on appelle de la 4K. La luminosité culmine à 350 cd/m² et le téléviseur est à la fois compatible avec les couleurs étendues et les normes HDR10, HLG. Mieux encore, le Toshiba 58UL3A63DG dispose du Dolby Vision, ce qui est très dans cette gamme de prix. Très efficace, ce système permet d’éviter la saturation des blancs et améliore considérablement l’image. Une image à laquelle il est possible d’appliquer plusieurs ambiances, avec six modes préprogammés (jeu, cinéma, sports, image dynamique, hôtel, naturel) et un mode personnalisé.

Pour profiter de l’offre, cliquez ici !

La connectique se compose de trois entrées HDMI, de deux ports USB 2.0, d’une entrée VGA qui est devenue rarissime, d’une prise réseau Ethernet 10/100, et d’une entrée composite. Pour l’audio, on trouve une sortie audio optique et une prise casque. Ce téléviseur intègre également du Bluetooth et du Wi-Fi. Le tuner est compatible TNT, câble et satellite. Pour le côté smartTV, ce téléviseur est animé par un système d’exploitation maison dont l’interface est limpide à utiliser. Il propose quelques applications populaires, comme Netflix, PrimeVideo, RakutenTV, ou YouTube, par exemple. Des services qu’il est possible d’activer directement grâce à des touches dédiées sur la télécommande. Enfin niveau consommation, ce téléviseur est très économe, puisqu’il se contente de 66 W avec une mise en veille qui plafonne à 0,5 W. Difficile donc de lui trouver un concurrent proposant un tel arsenal à ce niveau de prix !

Un autre bon plan sur une TV LG

TV OLED OLED55CX6Cdiscount1634,96 €Voir Amazon1665,52 €Voir Fnac1984,00 €1684,00 €Voir Laredoute1833,90 €Voir Boulanger1990,00 €Voir Darty1999,00 €Voir

Si vous cherchez un modèle plus haut de gamme, rendez-vous à la Fnac ou chez Darty qui propose une offre similaire sur un excellent écran Oled, le LG OLED55CX. Cet écran de 55 pouces est habituellement vendu autour des 2000 euros et on peut le dénicher pour les French Days à moins de 1700 euros. Et petit bonus bien sympathique, si vous ajoutez la barre de son LG SN7Y dans votre panier, celle-ci vous est offerte via une réduction s’appliquant immédiatement. On parle ici d’un produit facturé 399 euros habituellement !

-20% sur une TV Panasonic

TV LED Panasonic TX-55HX970EFnac1484,00 €1184,00 €Voir Darty1499,00 €Voir

On trouve également à la Fnac une offre sur une TV Panasonic 55 pouces affichée à -20%, soit 1199 euros au lieu de 1499 euros. Il s’agit de la dalle TX-55HX970E 4K UHD Argent offrant plusieurs modes d’affichage, 4 prises HDMI, la compatibilité avec l’assistant Google et un son Dolby Digital Atmos.



Source link : https://www.linternaute.com/hightech/salon-multimedia/2517325-french-days-tv-une-smarttv-4k-a-moins-de-350-euros/

Author :

Publish date : 2020-09-25 06:18:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
L’Internaute

Le carnaval de Rio reporté sine die pour cause de coronavirus

Le carnaval de Rio reporté sine die pour cause de coronavirus




“Nous sommes arrivés à la conclusion que l’événement devait être reporté. Nous ne pouvons tout simplement pas le faire en février. Les écoles de samba n’auront ni le temps ni les ressources financières et organisationnelles pour être prêtes pour février”, a dit à des journalistes Jorge Castanheira, le président de la Ligue indépendante des écoles de samba de Rio de Janeiro (LIESA), jeudi soir à l’issue de la réunion des dirigeants de cette association qui organise l’événement.En juillet, un premier avant-goût de cette décision avait affleuré, lorsque cinq des douze écoles de samba avaient assuré qu’en l’absence d’un vaccin fin septembre, elles demanderaient le report de l’événement.”Ce n’est pas une annulation, c’est un report. Nous cherchons une solution alternative, quelque chose à faire quand la sécurité sanitaire nous permettra de donner notre contribution à la ville (…) Mais nous n’en sommes pas assez sûrs pour fixer une date”, a précisé M. Castanheira.

L’école de samba de Viradouro défile dans le Sambodrome lors du carnaval de Rio de Janeiro, le 23 février 2020
© AFP – MAURO PIMENTEL

L’annonce de la LIESA s’applique uniquement à la compétition des écoles de samba, qui se déroule dans l’emblématique Sambodrome de la Ville merveilleuse. Chaque école y défile avec près de 3.000 membres costumés, dansant très près les uns des autres et chantant tout le long du cortège, qui dure un peu plus d’une heure.Les autorités municipales n’ont en revanche pas encore dit si les festivités de rue seraient autorisées. Le carnaval de Rio se compose en effet d’innombrables défilés de “blocs”, ces groupements de quartiers qui déambulent en dansant, dans un joyeux cocktail détonant de musique, déguisement et, souvent, alcool.- Après Sao Paulo -Ces célébrations sont surtout un cauchemar pour un épidémiologiste au vu de la promiscuité et de l’immense foule qu’elles drainent: des millions de personnes y participent chaque année, des Cariocas aux autres Brésiliens en passant par les touristes.Une telle annonce de la part de la LIESA était dans l’air ces derniers temps surtout en raison de la forte prévalence du coronavirus au Brésil, qui déplore le deuxième plus grand nombre de morts au monde, environ 140.000, derrière les Etats-Unis. Près de 4,7 millions de personnes ont été contaminées.L’épidémie sur le sol du géant latino-américain a quelque peu ralenti depuis son pic en juillet, mais il y a néanmoins eu, ces deux dernières semaines, une moyenne quotidienne de 30.000 nouveaux cas et 735 nouveaux décès, selon les chiffres du ministère de la Santé.L’Etat de Rio est le deuxième Etat le plus touché par l’épidémie au Brésil, derrière celui de Sao Paulo.

Une danseuse de l’école de samba Mocidade Independente de Padre Miguel dans le Sambodrome lors du carnaval de Rio de Janeiro, le 24 février 2020
© AFP – CARL DE SOUZA

Le carnaval de Sao Paulo de 2021, lui, avait été reporté sine die dès le 24 juillet, y compris le défilé des “blocs”. Le carnaval de la ville de Sao Paulo est l’un des plus importants du Brésil. La dernière édition a attiré 120.000 personnes pour admirer les écoles de samba au Sambodrome de l’Anhembi, tandis que les “blocs” ont drainé plus de 15 millions de fêtards, selon le maire, Bruno Covas.La nouvelle date du carnaval n’a pas été déterminée mais cela pourrait être “à la fin mai ou au début de juillet” 2021, avait précisé le maire de la ville de 12 millions d’habitants.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © (2020) Agence France-Presse



Source link : https://www.linternaute.com/actualite/depeches/2517371-le-carnaval-de-rio-reporte-sine-die-pour-cause-de-coronavirus/

Author : Source AFP

Publish date : 2020-09-25 04:53:23

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
1 2 3 65
Page 1 of 65

https://www.le-bon-ski.fr/   https://monmaillotdebain.com   https://www.chaussures-sport.biz/   https://www.toutes-les-chaussures.com/   https://deguisements-costumes.com   https://www.espace-livres.com   https://sbanews.info   https://perenoel.biz   https://marionnettes-a-mains.com   https://teenoi.net  
---
Andrew Christian Boxer de Bain Black Collection Bellport *  États-Unis : l’application TikTok interdite de téléchargement dès dimanche *  Kayak: Thomas Durand a illuminé le bassin de la Moline *  Staboplan Bache de bateau Bâche De Protection 260 g extrêmement résistant à la déchirure *  SORA cas grand d’affichage pour voitures de circuits 1/24, avec miroir panneau arrière * 
Parti socialiste : Olivier Faure veut rempiler à la tête du parti *  GAZHFERY L’épaississement Dames D’hiver Sports De Plein Air Chaud Coupe-vent Imperméable Antidérapants équitation Gants De Ski *  PENDENTIF BOULE DISCO *  Deuba 4X Chaises de Jardin polyrotin Confortable empilable accoudoirs Robuste Noir Set de 4 chaises Fauteuil de Jardin… *  LAMPION TRICOLORE Ø 16 CM *