close

Huffington Post

La “maladie de Lille” n’est rien d’autre que le retour des maladies d’avant Covid-19

La "maladie de Lille" n'est rien d'autre que le retour des maladies d'avant Covid-19



SCIENCES – Nul besoin de paniquer. Alors que de nombreux habitants et internautes de la région du Nord s’inquiètent d’une mystérieuse “maladie de Lille” dont certains symptômes sont similaires à ceux du coronavirus, les autorités sanitaires ont rassuré la population.Sur les réseaux sociaux, les témoignages de symptômes se ressemblent: toux, maux de gorge et perte de voix, fatigue… En pleine épidémie de coronavirus, et même si les chiffres sont encourageants dans plusieurs départements, certains se sont même inquiétés – parfois sur le ton de l’humour – de l’apparition d’un éventuel nouveau variant. La maladie de Lille elle se guérit comment ??? J’ai même plus de voix purée, dites à Martine Aubry d’agir là— comme sur des roulettes. (@amina_zbr) September 17, 2021j’ai échappé au Covid pendant 1 an et demi pour au final être malade comme je ne sais quoi à cause de la « maladie de Lille » 🥲— 𝐀𝐥𝐛𝐚 (@MSavaton) September 14, 2021Ptn j’ai chopper la maladie de Lille mal de gorge c’est affreux— MaxBurak 🔴 (@maxBuraak) September 17, 2021 Mais la plupart des tests de dépistage Covid-19 sont revenus négatifs, ce qui a permis d’écarter l’hypothèse d’un cluster ou d’une recrudescence des contaminations. “On a été informé par un médecin traitant qui a observé une recrudescence des symptômes pseudo-grippaux chez des étudiants de la métropole lilloise. Après investigation, la suspicion de Covid-19 a été écartée puisqu’on était sur des PCR négatives”, a expliqué un membre de l’ARS locale à BFMTV. Selon plusieurs professionnels de santé interrogés par nos confrères, cette “maladie de Lille”, ainsi que l’ont baptisé les concernés, n’est donc rien d’autre que le retour des pathologiques habituelles en cette saison. “Ce sont des pathologies assez fréquentes, notamment au moment des changements de climat. Je n’ai pas d’angine bizarroïde, pas d’activité anormale”, précise la docteur Audrey Lombart à Nord-Éclair. L’allègement des gestes barrières, et notamment du port du masque en extérieur, joue sans doute aussi un rôle. À l’automne-hiver 2020, l’épidémie de grippe saisonnière avait été en grande partie freinée grâce à ces mesures, à l’époque plus strictes. “En revanche, si vous avez de la toux et des maux de gorge, le réflexe c’est effectivement de faire un test PCR”, rappelle malgré tout Audrey Lombart.À voir également sur Le HuffPost: Covid-19: La fin des tests gratuits, c’est pour la mi-octobreLIRE AUSSI:Le pass sanitaire a convaincu 1 Français sur 5 de se faire vaccinerLe fabricant de la Bétadine rappelle qu’elle n’est “pas approuvée” contre le Covid



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/maladie-de-lille-symptomes-sante-ars_fr_6144cd9de4b07ad8c8df8362

Author : Le HuffPost

Publish date : 2021-09-17 18:25:58

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more

Une femme qui accusait Philippe Caubère de viol condamnée pour diffamation

Une femme qui accusait Philippe Caubère de viol condamnée pour diffamation



JUSTICE – Une femme de 46 ans a été condamnée vendredi 17 septembre à Paris à une amende de 500 euros avec sursis pour diffamation envers le comédien et metteur en scène Philippe Caubère qu’elle avait accusé de viol, une procédure classée sans suite début 2019 par la justice.Le tribunal correctionnel de Paris a en outre condamné Solveig Halloin à verser 1000 euros de dommages et intérêts “en réparation du préjudice moral” subi par l’artiste, ainsi que 2000 euros pour ses frais de justice.Dans son jugement, le tribunal a estimé que, “bien qu’il s’agisse de propos écrits par une personne se disant témoin et victime des faits, ce qui permet d’envisager plus largement la liberté d’expression, force est de constater que la prévenue (…) n’a formulé aucune offre de preuve ou mis en avant d’élément relatif à sa bonne foi”.“Nous sommes satisfaits de ce délibéré”, a réagi auprès de l’AFP Me Marie Dosé, l’avocate de Philippe Caubère, qui réclamait 20.000 euros d’indemnisation. Et de préciser que son client allait reverser les sommes à Afghanistan’s Women Rights Association, une ONG fondée en 2014 à Genève qui se consacre à la défense des droits des femmes en Afghanistan.La décision a été rendue en l’absence de l’intéressée qui n’était pas non plus présente ni représentée à l’audience de plaidoirie, le 18 juin.“Aucun élément” pour corroborer les déclarations de Solveig HalloinSolveig Halloin avait accusé en mars 2018 Philippe Caubère, ex-pilier du légendaire Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine, de l’avoir violée en 2010, quelque temps après leur rencontre dans un théâtre toulousain. Mais le tribunal de Créteil avait classé sans suite, “aucun élément” ne permettant “de corroborer les déclarations de la plaignante sur l’absence de consentement”.Cette ancienne militante Femen avait également porté des accusations en avril 2018 contre Philippe Caubère sur sa page Facebook dans un message virulent, le traitant notamment de “serial violeur” et de “prostitueur”, ce qui lui a valu d’être renvoyée pour diffamation, après une plainte de Philippe Caubère.Au cours des investigations, les enquêteurs n’ont pu interroger Solveig Halloin, celle-ci refusant de répondre aux convocations.“Il est important de comprendre aujourd’hui qu’on ne peut pas dire tout et n’importe quoi, a estimé Me Dosé. “Il y a eu une médiatisation outrancière qui a détruit, qui a été faite pour détruire, mais (…) l’outrance, à un moment, elle se paye. Donc c’est non seulement un soulagement mais c’est aussi justice qu’elle soit condamnée”, a-t-elle ajouté.Solveig Halloin n’a pu être jointe par l’AFP.À voir également sur Le HuffPost: Écarter les candidats auteurs de violences sexuelles? La base, pour ces manifestantesLIRE AUSSI:TRIBUNE – #MeToo n’a rien à voir avec la cancel cultureDarius Rochebin “mis hors de cause” par l’enquête interne suisse dans un scandale de harcèlement



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/une-femme-qui-accusait-philippe-caubere-de-viol-condamnee-pour-diffamation_fr_6144b496e4b0b6160548ef1d

Author : AFP

Publish date : 2021-09-17 15:41:31

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more

Fdesouche liste les “islamogauchistes”, la CNIL ouvre une enquête

Fdesouche liste les "islamogauchistes", la CNIL ouvre une enquête



POLITIQUE – L’affaire agite depuis plusieurs heures le monde politico-médiatique. Ce vendredi 17 septembre, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (Cnil) a ouvert une enquête après les révélations faites par le journalistes Taha Bouhafs, concernant un recensement de personnalités “islamogauchistes” par le site d’extrême droite Fdesouche.Une information rapportée par franceinfo et L’Obs. En début de journée, le navire amiral de la fachosphère a en effet été épinglé par le journaliste, lequel y a découvert un fichier Excel sur lequel figurent des militants, des avocats, des journalistes ou des élus. Leur point commun? Ils sont tous estampillés “islamogauchistes”. Les différentes personnalités y sont classées par métier, et leur orientation politique et leur appartenance religieuse y sont parfois renseignées. Taha Bouhafs, ex-candidat de la France insoumise aux législatives, a par ailleurs invité les autres personnes figurant dans ce fichier à le rejoindre pour mener “une action pénale collective” avec son avocat. Un appel qui a été entendu. “Merci Taha Bouhafs pour cette nouvelle révélation. Il est évident que je vais m’associer à cette plainte collective contre ce fichage”, a fait savoir Éric Coquerel, député LFI de Seine-Saint Denis, suivi notamment par Régis Juanico, député Génération.s de la Loire.D’autres personnalités, journalistes, militants ou élus, mentionnés dans cette liste, ont également annoncé leur intention de se joindre à la procédure.Début août, je découvrait l’existence d’un fichier très suspect provenant du site de « Fdesouche »

C’est un tableau Excel qui établit une liste de ethnique et politique, de ce que l’extrême droite considère comme les « islamogauchiste » des centaines de personnes sont fichées ; pic.twitter.com/ddSwSyVP74— Taha Bouhafs (@T_Bouhafs) September 16, 2021Quelques heures plus tard, Taha Bouhafs a annoncé la découverte d’une deuxième liste, toujours hébergée par Fdesouche. “Le plus grave dans cette affaire, c’est le deuxième fichier qui fiche 797 collectifs d’aide aux migrants avec des infos très précises”, note le journaliste. Alors que l’affaire prenait de l’ampleur sur Twitter, Pierre Sautarel, responsable du site Fdesouche, a minimisé les faits qui lui sont reprochés.“Euh, c’est juste le listing des signataires de l’appel publié sur Mediapart pour la marche contre l’islamophobie”, a tweeté l’intéressé à propos de la première liste, indiquant dans un second message que l’autre fichier mentionné par le journaliste “vient d’un collectif pro-migrants dans le but de mettre en place une carte interactive des initiatives pro-migrants en France”.Auprès de franceinfo, le responsable du site juge qu’il n’y a “rien d’immoral à copier-coller” des données publiques. “Ce n’est pas de l’intimidation ou du fichage. L’erreur c’est de l’avoir fait sous forme de tableau”, a-t-il néanmoins concédé. En attendant d’éventuelles suites judiciaires, l’affaire est désormais entre les mains de la Cnil.À voir également sur Le HuffPost: Marine Le Pen, championne des interdictions, dit défendre “les libertés”LIRE AUSSIPourquoi ces internautes ont des doutes sur le but réel de “ViteMonPrenom”?Dans son livre, Zemmour joue la vieille carte du candidat obligé



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/fdesouche-liste-les-islamogauchistes-la-cnil-ouvre-une-enquete_fr_6144b640e4b0b6160548f645

Author : Romain Herreros

Publish date : 2021-09-17 16:27:30

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more

50 millions de vaccinés: la course de graphique qui montre la remontada française

50 millions de vaccinés: la course de graphique qui montre la remontada française



CORONAVIRUS – Les chiffres officiels sont généralement délivrés à J+1, mais Emmanuel Macron l’a annoncé ce vendredi soir dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Ce vendredi 17 septembre, le cap symbolique des 50 millions de Français ayant reçu au moins une première dose de vaccin contre le Covid-19 a été franchi.“Le vaccin sauve des vies, le virus tue, c’est simple”, déclare le chef de l’Etat à la fin de cette vidéo, qui reprend des images de toute la campagne de vaccination débutée fin décembre 2020. Le seuil des 50 millions a été atteint avec 17 jours de retard sur l’objectif de fin août qu’avait fixé le gouvernement en juillet. Mais il représente, pour l’exécutif, une victoire puisque près de 3/4 de la population est désormais au moins primo-vaccinée.Dans cette course contre la pandémie, l’histoire du lièvre et de la tortue n’est pas une fable française pour rien. Alors que la France a été très critiquée début 2021 pour sa campagne de vaccination lancée tardivement et très lentement, l’Hexagone se hisse aujourd’hui en haut du podium des pays les plus vaccinés, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.pic.twitter.com/T4yjoGRb4D— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) September 17, 2021 Elle est dans le top 10 européen ou encore dans le top 3 des 30 pays les plus peuplés. Elle a doublé, comme la plupart de ses voisins, le lièvre américain et a même réussi à dépasser les bons élèves du début d’année, Israël et le Royaume-Uni.Après un départ poussif, à cause de problèmes de doses mais également par choix de vacciner en priorité les personnes en Ehpad et très âgées, les injections de vaccins ont cru régulièrement jusqu’à la fin juin où, comme dans de nombreux pays, une stagnation s’est fait sentir.Mais la mise en place du pass sanitaire a permis de redonner un coup de fouet à la campagne vaccinale pendant plus d’un mois, propulsant la France en haut de la liste des pays les plus vaccinés. Celle-ci retrace, sous la forme d’une course de graphique, les 9 mois de campagne vaccinale dans le monde et ses multiples rebondissements.À voir également sur Le HuffPost: les 4 grands types de vaccins contre le Covid-19 expliqués en 2 minutesLIRE AUSSI:Vous hésitez face au vaccin? Les réponses à vos questionsBiden impose la vaccination ou un test hebdomadaire à plus de 85 millions de salariés



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/covid-50-millions-de-vaccines-la-course-de-graphique-qui-montre-la-remontada-francaise_fr_61449032e4b0581b792faec8

Author : Grégory Rozières

Publish date : 2021-09-17 17:08:20

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more

“Le jeu de la dame”: une championne d’échecs demande à Netflix 5 millions de dollars

"Le jeu de la dame": une championne d'échecs demande à Netflix 5 millions de dollars



SÉRIES – Nona Gaprindashvili, grand nom du monde des échecs, a décidé de poursuivre Netflix en justice ce jeudi 16 septembre 2021, pour diffamation. Son nom et sa carrière seraient cités de manière “sexiste” et “dénigrante” dans la série à succès Le jeu de la dame. La pionnière soviétique réclame 5 millions de dollars de dommages et intérêts.Parmi les moments qui ont mis la joueuse en colère, une phrase qui est notamment prononcée dans le dernier épisode de la série. Lors d’une compétition d’échecs à Moscou mettant en scène la protagoniste, Beth Harmon, incarnée par Anya Taylor-Joy, le présentateur de l’événement déclare: “La seule chose inhabituelle à propos de Beth est son sexe, mais cela n’est pas unique en Russie. Il y a Nona Gaprindashvili, mais elle est championne du monde et n’a jamais affronté d’hommes.” Un mensonge volontaireDans sa plainte, la joueuse d’échecs retraitée de 80 ans rappelle qu’elle a affronté des dizaines de joueurs masculins de premier plan et en a battu 28 au cours de sa carrière. La défense de la championne a tenu à ajouter que dans la production de Netflix, Nona Gaprindachvili est identifiée comme étant russe, alors “qu’elle est géorgienne et que les Géorgiens ont souffert de la domination russe lorsqu’ils faisaient partie de l’Union soviétique.”Selon l’action en justice, Netflix était au courant de cette information mais a “délibérément menti” dans la série dans le but “mesquin et cynique” de faire apparaître l’actrice principale de la série comme révolutionnaire. L’entreprise américaine indique dans un communiqué avoir “le plus grand respect pour Mme Gaprindachvili et son illustre carrière”, et estime que “cette plainte n’a aucun fondement”. La plateforme a ajouté qu’elle se défendrait “vigoureusement”.La première femme à avoir atteint le statut de grand maître d’échecs international (plus haut rang derrière celui de champion du monde) ne compte pas se laisser faire. Née en 1941 à Zougdidi, dans l’ouest de la Géorgie, Nona Gaprindachvili joue aux échecs depuis ses 13 ans. Elle a remporté le championnat du monde féminin à 20 ans et a défendu son titre avec succès à quatre reprises. À voir également sur Le HuffPost: Le chessboxing a droit à sa première compétition en FranceLIRE AUSSI:Pour Netflix et la BBC, Idris Elba va reprendre son rôle culte dans “Luther”Un négociateur du RAID nous donne son avis sur “La Casa de Papel”



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-jeu-de-la-dame-championne-echecs-netflix-sexisme-millions-dollars_fr_6144ab59e4b08f5f38b063ad

Author : Le HuffPost avec AFP

Publish date : 2021-09-17 15:56:51

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more

Livre de Zemmour: une librairie reverse les recettes à une asso d’aide aux réfugiés

Livre de Zemmour: une librairie reverse les recettes à une asso d'aide aux réfugiés



ZEMMOUR – “Les bénéfices de la vente du livre d’Éric Zemmour seront reversés à l’association La Maison d’Adam”. Dans la librairie Au temps des livres à Sully-sur-Loire dans le Loiret, un petit écriteau posé sur la pile d’ouvrages La France n’a pas dit son dernier mot du polémiste et potentiel candidat à la présidentielle donne le ton.“Je m’étais d’abord dit que je ne voulais pas vendre ce livre”, explique la gérante de la librairie, interrogée par Le HuffPost. Mais finalement, Aurélie Bouhours a changé d’avis. “Je défends la liberté d’opinion et de penser de chacun, alors je ne veux pas juger les gens qui lisent le livre de Monsieur Zemmour. D’ailleurs, je crois que le meilleur moyen d’avancer c’est le dialogue, et non la stigmatisation.”C’est donc après une discussion avec sa fille qu’elle a eu cette idée: reverser l’intégralité des bénéfices des ventes de l’ouvrage à l’association La Maison d’Adam, installée dans la région et qui accompagne douze mineurs isolés arrivés, depuis le Soudan notamment, en France en 2016. Un “joli pied de nez” aux idées d’Éric Zemmour pour cette libraire qui refusait de “s’enrichir avec ce livre” qui va à l’encontre de ses “convictions personnelles”.Édité dans sa propre maison d’édition après le refus d’Albin Michel de le publier, le livre d’Éric Zemmour est un essai politique de 350 pages dans lequel ce fervent partisan de la théorie complotiste du “grand remplacement” (de la population européenne par une population immigrée, qui l’organise, ndlr) se dit désireux à ce stade “d’imposer” ses thèmes qui l’obsèdent: l’immigration, l’islam et “l’existence du peuple français”.Depuis l’installation de cet écriteau, repéré par nos confrères de La République du Centre, la dizaine de clients venus acheter La France n’a pas dit son dernier mot dans la librairie Au temps des livres de Sully-sur-Loire ont été plutôt enthousiasmés par cette initiative. “Et certains, qui ne voulaient pas l’acheter, ont fait un don à la hauteur du prix du livre”, ajoute-t-elle.Les dons, remis dès la fin du mois de septembre, serviront à financer la prise en charge des frais d’hébergement, de nourriture, d’habillement et de scolarité (notamment des manuels scolaires) de ces jeunes réfugiés qui poursuivent désormais leurs études en France et font preuve d’une “capacité de résilience extraordinaire” pour Aurélie Bouhours.Imprimé en 200.000 exemplaires, La France n’a pas dit son dernier mot a déjà été réédité 100.000 fois d’après son auteur, qui démarre ce vendredi 17 septembre à Toulon une tournée de promotion au goût de pré-campagne présidentielle.À voir également sur Le HuffPost: À Bordeaux, Philippe Poutou recouvre les affiches “Zemmour président”LIRE AUSSIPourquoi ces internautes ont des doutes sur le but réel de “ViteMonPrenom”?Dans son livre, Zemmour joue la vieille carte du candidat obligé



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/livre-eric-zemmour-cette-librairie-reverse-les-recettes-association-aide-aux-refugies_fr_6144b069e4b0d808bf288ee3

Author : Louise Wessbecher

Publish date : 2021-09-17 16:17:35

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more

En Afghanistan, les talibans réinstallent le ministère de la Prévention du vice au détriment de celui des femmes

En Afghanistan, les talibans réinstallent le ministère de la Prévention du vice au détriment de celui des femmes



INTERNATIONAL – Les talibans semblent avoir fermé ce vendredi 17 septembre le ministère des Affaires féminines pour le remplacer par celui de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice, craint pour son fondamentalisme durant leur premier règne, il y a vingt ans.Des ouvriers ont été vus en train d’installer un panneau à l’effigie du ministère de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice dans l’ancien bâtiment des Affaires féminines de la capitale.Plusieurs messages étaient apparus sur les réseaux sociaux ces dernières 24 heures, montrant des salariées du ministère manifestant devant le bâtiment, parce qu’elles affirmaient avoir perdu leur emploi. “Personne n’entend nos femmes”, s’est insurgée une internaute sur Twitter, tandis qu’un autre s’interrogeait : “Que pouvons-nous attendre d’autre de ces animaux?”Aucun responsable taliban n’a répondu vendredi aux demandes de commentaires de l’AFP sur cette affaire.Bien qu’ils aient insisté sur le fait qu’ils gouverneraient de manière plus modérée qu’en 1996-2001, les talibans n’ont pas autorisé la plupart des femmes à reprendre le travail. Ils ont introduit des règles concernant ce qu’elles peuvent porter à l’université. Et aucune femme ne faisait partie des ministres du nouveau gouvernement taliban annoncé il y a deux semaines.Les femmes privées de leurs droitsBien que toujours marginalisées, les femmes afghanes ont acquis des droits fondamentaux ces 20 dernières années, notamment dans les villes, devenant parlementaires, juges, pilotes ou encore policières. Des centaines de milliers d’entre elles ont intégré le marché du travail – souvent par nécessité, car nombreuses sont devenues veuves ou soutiennent des maris désormais invalides après deux décennies de conflit.Mais depuis leur retour au pouvoir le 15 août, les talibans n’ont montré aucune volonté de garantir leurs droits. Les islamistes affirment que les femmes ont reçu l’ordre de rester à la maison pour leur propre sécurité, mais qu’elles seront autorisées à travailler une fois qu’une ségrégation officielle aura été mise en place.Pendant le premier règne des talibans, les femmes étaient largement exclues de la vie publique. Elles ne pouvaient quitter leur domicile que si elles étaient accompagnées d’un chaperon.Les agents du ministère de la Promotion de la vertu et de la Prévention du vice étaient connus pour avoir fouetté des femmes qui marchaient seules. Ils étaient également chargés d’appliquer strictement d’autres interprétations strictes de l’Islam, telles que l’obligation d’assister aux prières et l’interdiction pour les hommes de se raser.À voir également sur Le HuffPost: Ces Afghanes se rebellent contre les talibans en partageant leurs tenues traditionnellesLIRE AUSSI:Ces Afghanes entièrement voilées manifestent à Kaboul pour défendre les talibansÀ Kaboul, les Talibans tirent en l’air pour disperser des manifestants



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/afghanistan-talibans-femmes-gouvernement_fr_6144b784e4b0b6160548fb3e

Author : AFP

Publish date : 2021-09-17 16:19:10

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more

Au procès du 13-Novembre, le récit de l’horreur au Bataclan

Au procès du 13-Novembre, le récit de l'horreur au Bataclan



JUSTICE – Après les images, le son, et toujours l’émotion des proches. Ce vendredi 17 septembre, le procès du 13-Novembre a connu un moment aussi inédit que douloureux avec la diffusion d’un enregistrement audio de l’effroyable attaque du Bataclan le soir des attentats à Saint-Denis et Paris. Au lendemain du récit des enquêteurs sur les attaques au Stade de France et sur les terrasses, l’audience du jour était consacrée à celui de l’horreur perpétrée dans la salle de spectacle pendant le concert des Eagles of Death Metal; 90 personnes y ont été assassinées.Le président de la cour d’assises spéciale de Paris, Jean-Louis Périès, avait précisé il y a quelques jours quels documents seraient diffusés. Il avait alors invité les parties civiles à prendre leurs dispositions pour éviter que ce moment ne crée des douleurs supplémentaires. Un large débat avait en effet parcouru les proches des victimes et des rescapés sur l’utilité de diffuser de telles pièces. Une bande sonore de 22 secondes, tirée d’un enregistrement de toute la soirée réalisé par un dictaphone dans la salle, a été diffusée. On entend les premiers tirs et la musique d’Eagles of death metal s’arrêter. #13novembre2015— Pierre Tremblay (@tremblay_p) September 17, 2021La diffusion de ce document était appréhendée depuis quelques jours. Certaines personnes sont sorties de la salle d’audience avant. L’écoute s’est faite dans le silence. Encore une fois, on a choisi de ne pas diffuser les moments les plus durs, comme les cris des victimes.— Pierre Tremblay (@tremblay_p) September 17, 2021Comme l’a noté notre reporter qui assiste au procès, un enquêteur a prévenu au début de sa déposition que son témoignage laisserait transparaître “de l’émotion”.Il en ressort aussi du compte-rendu rédigé en direct par notre journaliste, que vous pouvez retrouver ci-dessous:À son arrivée, l’enquêteur croise un collègue de la BRI au visage marqué qui lui dit : « Bonne chance. Vous allez être dans l’horreur pendant des heures. » #13Novembre2015— Pierre Tremblay (@tremblay_p) September 17, 2021Dans la salle, « l’ambiance est saisissante, lugubre. Une grande lumière blanche. Les corps sont enchevêtrés les uns sur les autres. On avait jamais vu ça. Nous marchons dans du sang coagulé. On entend les téléphones portables des victimes. » #proces13novembre— Pierre Tremblay (@tremblay_p) September 17, 2021« Nous avons 71 corps. Notre but n’est pas d’identifier les victimes mais de fournir des éléments plausibles d’identification. Et pourtant mon téléphone n’arrête pas de sonner. On me demande d’il y a un tel ou une telle. » #13Novembre2015— Pierre Tremblay (@tremblay_p) September 17, 2021À l’étage, dans une loge, les enquêteurs ont découvert une partie de la toilette descellée pour défoncer le plafond au-dessus. Des spectateurs ont pu se réfugier dans les combles ou sur le toit. #13Novembre2015— Pierre Tremblay (@tremblay_p) September 17, 2021L’enquêteur démontre la célérité de l’attaque par l’enchevêtrement de 8 corps au même endroit au rez-de-chaussée. « 8 corps », répète-t-il. 8 personnes « mortes les unes sur les autres ». #13Novembre2015— Pierre Tremblay (@tremblay_p) September 17, 2021L’enquêteur décrut la fosse comme « l’endroit évidemment le plus macabre », avec le plus de victimes (44). Sur un côté de la fosse, l’enquêteur suppose, d’après les constatations, que les victimes ont été fauchées en se dirigeant vers l’issue de secours.— Pierre Tremblay (@tremblay_p) September 17, 2021L’enquêteur parle avec des termes très crus des blessures des personnes touchées dans la fosse. Les blessures y sont les plus graves en raison du calibre utilisé (7,62) et des rafales. «Ce calibre, ce n’est pas seulement une plaie d’entrée et une plaie de sortie »#13novembre2015— Pierre Tremblay (@tremblay_p) September 17, 2021Les constatations au Bataclan ont si longues et complexes qu’il a fallu 14 jours pour retrouver la deuxième jambe d’un des kamikazes. #13Novembre2015— Pierre Tremblay (@tremblay_p) September 17, 2021Moment très douloureux alors que l’enquêteur montre des images panoramiques 360 de la salle (nettoyée) du Bataclan et nomme les victimes avec les points précis où elles ont été retrouvées. Les familles dans la salle découvrent donc où leurs proches sont décédés. #13novembre2015— Pierre Tremblay (@tremblay_p) September 17, 2021À voir également sur Le HuffPost: Le début du procès du 13 novembre raconté par notre reporterLIRE AUSSITRIBUNE – Procès du 13-Novembre: Abdeslam utilise l’arme du “djihad judiciaire”Pourquoi la présence de Hollande au procès du 13-Novembre ne fait pas l’unanimité



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/au-proces-du-13-novembre-le-recit-douloureux-de-lattaque-du-bataclan_fr_61449984e4b07ad8c8def068

Author : Le HuffPost

Publish date : 2021-09-17 14:13:13

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more

Darmanin veut dissoudre une maison d’édition “légitimant le jihad”

Darmanin veut dissoudre une maison d'édition "légitimant le jihad"



POLITIQUE – Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a lancé la procédure de dissolution de “Nawa”, une maison d’édition basée en Ariège, en raison notamment de la diffusion de “plusieurs ouvrages légitimant le jihad”, a indiqué ce vendredi 17 septembre à l’AFP l’entourage du ministre.“Sa ligne éditoriale est clairement anti-universaliste et en contestation directe des valeurs occidentales. Elle a diffusé plusieurs ouvrages légitimant le jihad”, a précisé l’entourage du ministre. Ses dirigeants sont “en lien avec la sphère jihadiste”, selon l’entourage.J’ai lancé la procédure de dissolution de la maison d’édition islamiste “Nawa”, en raison notamment de la diffusion de plusieurs ouvrages légitimant le jihad. Une mesure de gel des avoirs visant l’association et ses dirigeants a également été prise. https://t.co/LM1ZvbZZG7— Gérald DARMANIN (@GDarmanin) September 17, 2021 L’association, dont le nom complet est “Nawa Centre d’études orientales et de traduction” est une “maison d’édition associative”, a-t-on détaillé de même source. Elle avait été déclarée en sous-préfecture de Pamiers en 2008.Une maison d’édition “bien connue des services de renseignement”Elle se présente sur son site internet comme une maison d’édition ayant “la volonté de valoriser les sciences humaines et politiques issues de l’héritage musulman” et de contribuer “au renouveau de ces disciplines via l’étude du monde occidental ou occidentologie, l’histoire des idées et des doctrines politiques contemporaines”. Selon le Journal officiel, elle est dirigée par Abû Soleiman Al-Kaabi et Aïssam Aït Yahya, qui ont publié plusieurs ouvrages.Une mesure de gel des avoirs visant l’association et ses dirigeants a par ailleurs été prise jeudi, selon l’arrêté paru au Journal officiel.“C’est une maison d’édition bien connue des services de renseignement français, fait remarquer le sociologue Samir Amghar. Je m’interroge sur le timing politique. Pourquoi avoir attendu 5 ans?”“Des experts considèrent que Nawa a joué un rôle dans le processus de radicalisation de certains jeunes, que cette association défend un jihad de la pensée, un islam ultra-orthodoxe”.La maison d’édition est souvent associée à la mouvance salafiste, un avis que ne partage pas le chercheur de l’Université libre de Bruxelles.Créée avant les attentats des années 2010, Nawa se signale par “des propos d’ordre contestataire, elle défend une certaine lecture de la société française, avec une posture post-colonialiste”, souligne M. Amghar.À voir également sur Le HuffPost: Sandrine Rousseau répond à Gérald Darmanin après sa menace de divulguer des échanges privésLIRE AUSSI:Un chant anti-police à la fête de l’Huma indigne jusqu’au PCF”Ridicule, elle se caricature”: Darmanin répond à Rousseau par une menace



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/darmanin-veut-dissoudre-une-maison-dedition-legitimant-le-jihad_fr_6144a4ade4b0581b792ff467

Author : AFP

Publish date : 2021-09-17 14:36:17

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more

Présidentielle: ces ex-ministres PS qui veulent torpiller la candidature d’Hidalgo

Présidentielle: ces ex-ministres PS qui veulent torpiller la candidature d'Hidalgo



POLITIQUE – Les éléphants sont lâchés. Le magasin de porcelaine socialiste doit-il s’inquiéter? Depuis quelques semaines, et le décuplement des rumeurs autour d’Anne Hidalgo, plusieurs personnalités font entendre leurs inquiétudes quant à la ligne politique de la maire de Paris et aux méthodes du parti à la rose. Un vent de fronde récurrent qui ne retombe pas malgré l’officialisation de la candidature de l’édile de 62 ans à l’élection présidentielle. Pire encore, il s’intensifie, au moins en public. Après Stéphane Le Foll, son principal concurrent pour glaner l’investiture PS en vue de 2022, François Rebsamen, un autre ancien ministre de François Hollande, redouble de critiques à l’égard du duo Faure-Hidalgo.L’actuel maire de Dijon, dont le passage au Travail en 2014 a été marqué par une série de couacs et de polémiques, accuse le Parti socialiste d’être devenu une formation “sectaire” sous l’impulsion de son premier secrétaire. Il explique, dans un entretien publié jeudi 16 septembre sur le site de Libération, soit deux jours avant l’ouverture du congrès, ne pas être certain de soutenir la maire de la capitale dans son aventure. Autant de réserves partagées également par Julien Dray. L’ancien député socialiste, toujours membre du bureau national, pestait, jeudi dans l’émission “Complément d’enquête”, contre “l’entre soi” de ses nouveaux dirigeants. Il y a quelques semaines, c’est l’ancienne ministre et actuelle sénatrice Marie-Arlette Carlotti qui publiait sur Le HuffPost une tribune au vitriol s’interrogeant sur “la fin de la démocratie interne” au PSPieds nickelés et “esprits chagrins”Encartées depuis plusieurs décennies au PS, ces personnalités “historiques” conservent une audience indéniable. Mais est-elle de nature à empêcher la candidature d’Anne Hidalgo de prospérer, alors qu’elle est actuellement entre 7 et 9% dans les sondages? Force est de constater que l’état-major actuel ne se presse pas pour réagir à ces nouvelles bisbilles certes internes, mais étalées sur la place publique. Et ceux qui le font affichent une grande lassitude face à ces péripéties.“Ce n’est pas possible”, tranche, par exemple, Sébastien Vincini, un des secrétaires nationaux du PS qui proposait à Rebsamen de rejoindre la majorité présidentielle dans un tweet ironique, jeudi. “Il ne peut pas féliciter Macron pour son action et dire qu’on est les pires pieds nickelés de la gauche dans la même interview. Ce n’est pas tenable”, estime l’élu local qui évoque “quelques esprits chagrins.”Finalement tu restes @frebsamen fidèle à ta ligne depuis 2018 : taper, taper, taper sur ton camp @partisocialiste.
Pas besoin de te donner tant de peine, je pense qu’ils ont compris, ils t’attendent, il parait qu’en quelques clics c’est fait 👉🏻 https://t.co/C6BuFxWckT— Sébastien Vincini 🌹 (@SebVincini) September 16, 2021“Il fait quoi? Il cherche quoi? Il veut une sortie?”, s’agace-t-il encore, avant d’ajouter: “on dit que la faiblesse de la gauche c’est son éparpillement. La faiblesse des socialistes a toujours été leur division”. Comprendre: rien de foncièrement nouveau sous le soleil du parti à la rose. Plus concrètement, Sébastien Vincini estime que ces aigreurs sont marginales aujourd’hui au sein de sa formation… et que le soutien à Anne Hidalgo ne souffre d’aucune contestation. Ou presque. ”Le choix a été tranché par les militants”, avance-t-il, en référence à la réélection d’Olivier Faure à la tête du PS, jeudi. Le député avait effectivement écrit noir sur blanc préférer la maire de Paris en vue de 2022 dans sa motion finalement plébiscitée.De quoi tarir les critiques? Sans doute pas. François Rebsamen a remis une pièce dans la machine, ce vendredi, en accusant la direction du PS d’avoir “censuré l’envoi à tous les élus socialistes et républicains” de sa lettre de démission du FNESR, sorte de “maison” commune des responsables encartés au Parti socialiste. “La réalité, c’est qu’il n’allait pas conserver son poste”, répond, au passage, Vincini à ce sujet, comme pour mieux critiquer le calcul politique de son collègue. Ambiance.Illustration de mes propos dans @libe, voici ma lettre de démission de la présidence de la #FNESR dont la direction du Parti socialiste a censuré l’envoi à tous les élus socialistes et républicains. #CQFD

📰 Retrouvez mon interview : https://t.co/zYv8Y9oPXQpic.twitter.com/Jxy3G2wgii— François Rebsamen (@frebsamen) September 17, 2021Au-delà des ces échanges d’amabilités, la question de savoir si le débat d’idées, réclamé par certains -le maire de Dijon en tête-, entre Stéphane Le Foll et Anne Hidalgo aura réellement lieu reste posée.Stéphane Le Foll veut un débat téléviséPour obtenir l’investiture socialiste, la maire de Paris, qui ne sera pas à Villeurbanne ce week-end, doit en tout cas passer par un vote interne des militants, après le congrès rhodanien, pour se départager d’éventuels concurrents.Les modalités de ce vote ne sont pas encore connues et Stéphane Le Foll a posé ses exigences. Dans un courrier adressé à Olivier Faure et dévoilé ce vendredi par Le JDD, le maire du Mans demande une désignation par les sympathisants et un débat télévisé avec Anne Hidalgo.En attendant, l’édile, déjà lancée dans sa campagne, a conclu, selon Le Monde, un pacte de non-agression avec Arnaud Montebourg, l’ancien ministre de François Hollande, également candidat à l’Élysée. Elle aurait sans doute bien fait d’en passer un avec ses propres collègues du PS. À voir également sur Le HuffPost: Pour 2022, plus question de se ranger derrière Mélenchon pour ces communistesLIRE AUSSI:Taubira douche les espoirs de ceux qui l’imaginent candidate pour la gaucheL’alliance à Trappes entre l’ex-maire PS et la droite fait hurler Mélenchon



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/presidentielle-ces-ex-ministres-ps-peuvent-ils-faire-capoter-la-candidature-dhidalgo_fr_614450d5e4b0581b792eedf6

Author : Anthony Berthelier

Publish date : 2021-09-17 14:55:22

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more

Une sonate de Mozart contre l’épilepsie? Pourquoi des chercheurs y croient

Une sonate de Mozart contre l'épilepsie? Pourquoi des chercheurs y croient



SANTÉ – La musique peut-elle contribuer à réduire les crises épileptiques? La piste n’est pas nouvelle, elle parcourt le monde scientifique depuis plus de vingt ans, surtout en ce qui concerne un morceau de Mozart: la sonate K448 pour deux pianos en ré majeur. Une étude publiée dans Naturele 16 septembre semble apporter de nouveaux éléments qui valide cette théorie.“L’aboutissement rêvé serait d’arriver à concevoir un type de musique anti-épileptique et de l’utiliser pour améliorer la vie de ces patients”, explique à l’AFP Robert Quon, du département de neurologie de l’université américaine Dartmouth College, qui co-signe l’étude en question.Plusieurs travaux ont déjà mis en avant les vertus supposées de la sonate pour les épileptiques, en mesurant l’activité électrique de leur cerveau. 30 secondes pour calmer l’épilepsieEn faisant écouter la sonate à 16 patients équipés d’implants à l’intérieur du crâne, les scientifiques américains pensent avoir identifié les régions du cerveau sur lesquelles cette musique agit. Selon eux, ces régions sont celles qui sont liées aux réponses émotionnelles.Ils montrent qu’écouter cette sonate pendant au moins 30 secondes semble être associé à une réduction d’un phénomène électrique cérébral caractéristique de l’épilepsie chez ces patients sur qui les médicaments ne marchent pas. Un effet particulièrement accentué pendant certains passages de la sonate, les moments de transition entre les phrases musicales de plus de dix secondes.Le morceau est construit sur une succession de “thèmes mélodiques qui contrastent entre eux, et dont chacun est basé sur une harmonie qui lui est propre”, note l’étude. C’est cette structure qui pourrait expliquer son effet sur le cerveau.“La forme classique de la sonate” pourrait solliciter “des circuits émotionnels” en “installant d’abord des attentes musicales, puis en prenant le contre-pied de ces attentes, ce qui créerait une réponse émotionnelle positive”, selon Robert Quon.“Décharges épileptiformes intercritiques” Les 16 patients sur lesquels l’étude a été menée étaient tous hospitalisés pour une épilepsie qui résistait aux médicaments. On leur a implanté des sondes dans le crâne, directement au contact du cerveau, afin de réaliser des électroencéphalogrammes pour surveiller les crises.C’est à un phénomène bien précis que se sont intéressés Robert Quon et ses collègues: les “décharges épileptiformes intercritiques”. “De précédentes recherches ont montré qu’elles sont des biomarqueurs de l’épilepsie et sont associées à une fréquence plus importante des crises”, selon Robert Quon.Ces “biomarqueurs” sont utilisés comme des indicateurs pour suivre l’évolution épileptique. Ainsi, les chercheurs ont observé une réduction des décharges épileptiformes intercritiques par l’écoute d’au moins 30 secondes de la sonate. Robert Quon espère désormais pouvoir identifier précisément quels composants musicaux de la sonate ont des bénéfices thérapeutiques, dans l’espoir de “reproduire l’effet Mozart” avec d’autres morceaux.L’épilepsie est l’une des affections neurologiques les plus fréquentes: l’OMS estime qu’environ 50 millions de personnes en sont atteintes dans le monde. Elle se caractérise par des crises récurrentes, qui se manifestent par de brefs épisodes de tremblements involontaires.“Effet Mozart” et épilepsie, une succession d’étudesComme dit précédemment, cette étude à propos des vertus de la sonate de Mozart n’est pas une première. Une étude canadienne de 2020 avançait déjà qu’elle pourrait aider les patients épileptiques à diminuer la fréquence de leurs crises.L’échantillon regroupait une dizaine de personnes épileptiques suivie tout au long d’une année. Le groupe a été séparé en deux. Le premier a écouté, au cours des trois premiers mois, la sonate de Mozart une fois par jour, alors que l’autre était soumis à une autre version à la tonalité brouillée pendant la même durée.Les rôles ont ensuite été échangés, et les patients indiquaient tout au long de l’expérience sur la fréquence de leurs crises. Les résultats ont montré que l’écoute quotidienne du morceau originale de Mozart était attaché à une baisse de la fréquence des crises chez les patients épileptiques. Si l’expérience s’étend certes sur un long laps de temps, là encore les résultats se heurtent à échantillon faible. Le Dr Yoko Nagai, neuro-scientifique et expert en thérapies comportementales pour l’épilepsie, a aussi exploré les effets du morceau K448 dans la réduction fréquentielle des crises d’épilepsie. Elle avait d’ailleurs appris à jouer la sonate et collecté des fonds pour l’association caritative Epilepsy Action lors d’un concert d’été organisé en 2017.Le neuromythe de “l’effet Mozart”Soigner par la musique n’est pas nouveau. C’était même une pratique commune dans l’antiquité, où bon nombre de médecins étaient musicien. Soulager des pathologies par la musique a ensuite été évincé par la science, avant que celle-ci ne s’y intéresse à son tour, notamment pour ses effets à court terme sur le cerveau. C’est ainsi qu’en 1993 naît “l’effet Mozart”. Cette année-là, des chercheurs américains publient une étude dans la revue scientifique Nature, dans laquelle ils assurent qu’écouter de la musique classique augmenterait le quotient intellectuel. L’expérience s’appliquait à un peu plus d’une trentaine de participants et se divisait en deux phases. Tout d’abord, les volontaires étaient divisés en trois groupes distincts. Le premier groupe passait 10 minutes dans le silence, pendant que le deuxième effectuait des exercices de relaxation, et le dernier groupe passait les 10 minutes à écouter la sonate pour deux pianos en ré majeur de Mozart.Ensuite, les participants devaient résoudre une succession de tâches de résolution spatiale standard, utilisées dans l’évaluation du quotient intellectuel. Les résultats sont sans appel, ceux ayant écouté Mozart pendant la phase de préparation présentaient de meilleures performances aux tests et des scores de QI augmentés de près de 8 à 9 points. Christophe Rodo · La Tête Dans Le Cerveau #10 – L’effet MozartMais passé ce bilan surprenant, la question de la méthodologie s’est très vite posée. Tout d’abord, le faible échantillon de participants a été jugé insuffisant pour avoir une véritable représentativité de la réalité. Ensuite vient le problème de la reproductibilité de l’expérience. Imitée des dizaines de fois par d’autres chercheurs, aucun n’a réussi à réellement trouver le même résultat. Des limites auxquelles se heurtent également cette nouvelle étude américaine, qui outre qu’elle ne relève pas de changement de l’activité cérébrale des patients, manque aussi cruellement d’un véritable échantillon représentatif. Robert Quon a quant à lui affirmé vouloir “creuser cette théorie”. À voir également sur Le HuffPost: Atteinte d’Alzheimer, cette ancienne ballerine n’a pas oublié la danse du “Lac des Cygnes”A LIREVictoire des supporters du PSG qui obtiennent le retour de Phil CollinsVoici à quoi ressemble la statue hommage à Johnny Hallyday devant Bercy



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/sonate-mozart-epilepsie-musique-chercheurs-etude-croient_fr_61444b1be4b0581b792edc8a

Author : Maxence Bussiere

Publish date : 2021-09-17 13:03:03

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more

“Vite mon prénom”: l’extrême droite derrière le site inspiré par Zemmour?

"Vite mon prénom": l'extrême droite derrière le site inspiré par Zemmour?



EXTRÊME DROITE – Ces derniers jours, difficile de passer à côté de “Vite mon prénom”. Ce site Internet, pastiche de “Vite ma dose” (qui permet de trouver un créneau libre de vaccination anti-Covid), connaît effectivement une popularité fulgurante depuis sa mise en ligne le 15 septembre.Son compteur affiche plus de dix millions de recherches effectuées ce vendredi à la mi-journée, notamment grâce à des relais amusés de médias (comme ici ou là), de marques (à l’image de Domino’s ou de KFC) et ou de personnalités, comme l’ancien secrétaire d’État Mounir Mahjoubi qui n’avaient sans doute pas imaginé la publicité qu’ils feraient à Éric Zemmour.Le précédent HapsatouL’initiative part d’une idée récurrente du polémiste et possible candidat à la prochaine élection présidentielle: celle d’interdire aux parents français de donner des prénoms étrangers à leurs enfants. Et de préciser la mesure qu’il envisage pour ce faire, à savoir de restaurer une loi de 1803 restreignant le choix des prénoms aux seuls “en usage dans les différents calendriers et ceux des personnages connus de l’histoire ancienne”. Un texte qui n’a été remplacé qu’en 1993 dans le droit français, mais qui -comme le rappellent nos confrères du Point- n’a jamais réellement été appliqué en France. En 2018, déjà, Éric Zemmour avait fait polémique sur un plateau de la chaîne C8 en évoquant cette idée de l’interdiction des prénoms étrangers en France. Face à la chroniqueuse Hapsatou Sy, il lui avait expliqué qu’il aurait préféré la voir s’appeler “Corinne” (retenez-bien!), un prénom qui aurait selon lui facilité son intégration (bien qu’il ne fasse pas partie du calendrier des saints chrétiens, comme Éric Zemmour l’assurait alors, NDLR). Un projet qui a donc inspiré les créateurs de “Vite mon prénom”, lesquels ont mis au point un moteur de recherche suggérant “un prénom pour 2022″ aux internautes dont le patronyme ne correspondrait pas aux idées de l’essayiste (et qui ne “conviendrait pas à la loi de 1803”, écrivent-ils). C’est ainsi que l’on se voit proposer “Marius” si l’on s’appelle Karim, “Alain” pour Abdou ou encore “Audrey” pour Ashley. Un nouveau coup du forum 18-25?Mais comme l’ont noté de nombreux internautes depuis la mise en ligne du site, plusieurs clin d’œil laissent à penser qu’il ne s’agit pas d’un simple calembour. Guillaume Brossard, du site spécialisé dans la traque des fausses nouvelles “Hoaxbuster”, s’est ainsi penché sur les origines du site avec l’aide de plusieurs internautes capables d’explorer le code de celui-ci.Grâce à @NitramO_PVA, voici la piste la plus probable :
– apparition du profil “vitemonprenom” sur le forum de JVC le 15/09 à 12h14 et annonce du lancement du site
– profil banni par la modération du forum à 12h28

Source : https://t.co/QVqBmM8Dokpic.twitter.com/YWf7sGglyP— Guillaume Hoaxbuster (@Guillaume_HB) September 16, 2021Et si l’identité de la personne derrière “Vite mon prénom” demeure inconnue, de nombreux indices semblent évoquer un coup parti du forum 18-25 ans de jeuxvideo.com, où les adeptes de mèmes aux références fascisantes sont légion et où l’apparition du site a été saluée. “Le site a été créé par un khey? (comprendre un habitué du forum, NDLR) Bien joué à lui”, peut-on lire dans une discussion. Mèmes et référencesGuillaume Brossard et les utilisateurs de Twitter qui l’assistent sont par exemple parvenus à retrouver un profil “vitemonprenom” créé sur ce forum, lequel avait publié dans un forum une annonce de la future mise en ligne du site. Censurée et supprimée, cette publication n’est désormais plus accessible. Et donc, sans surprise, derrière le site dont tout le monde parle en ce moment… il y a des petits zemmouriens du JVC. Bravo – notamment aux médias – pour cette énorme tribune qui leur est offerte sans se poser la moindre question pic.twitter.com/Vufd2U1h2U— Guillaume Hoaxbuster (@Guillaume_HB) September 16, 2021Rapidement après la mise en ligne de “Vite mon prénom”, plusieurs fonctionnalités et références avaient déjà mis ces internautes sur la piste du forum.En particulier la réponse faite lorsque l’on entrait “Risitas” dans la barre de recherche (du nom d’un mème culte du forum et plus largement de l’extrême droite): “Vous allez devoir changer de prénom. Votre nouveau prénom sera Gildas, mais nous accorderons une tolérance pour El Risitas” (le nom complet du mème, NDLR). De même, plusieurs réponses apparaissent en toutes lignes dans le code du site, notamment celle à faire dans le cas où l’on entrerait “Hapsatou” (répondre “Corinne”) ou d’autres termes régulièrement employés par la fachosphère ces derniers mois (“X Æ A-12” le fils d’Elon Musk, “Issou” un autre mème du forum, “Zinedine”…). Épinglées sur les réseaux sociaux, ces fonctionnalités semblent avoir été supprimées depuis. C’est drôle parce que ça harcèle de manière ciblée des personnes qui ont déjà été attaquées sur leur prénom par l’extrême droite ( Hapsatou, Bilal… )
Et aussi parce que ça référence le meme préféré des racistes : El Risitas. pic.twitter.com/GjsHzbm83X— Matthias Laroche (@LarocheMatthias) September 16, 2021Autant d’éléments, couplés à la volonté affichée d’anonymat du créateur qui laissent à penser à une opération de communication favorable à la destinée d’Éric Zemmour et de sa candidature. Les amis de Zemmour ravis du coup de pubElle fait en tout cas plaisir à Antoine Diers, porte-parole de l’association “Les amis d’Éric Zemmour”. Contacté par Le HuffPost, celui qui précise s’exprimer uniquement en tant que porte-parole de l’association, mais pas au nom du polémiste, évoque une initiative “malicieuse et amusante”, assurant qu’il n’a “aucune idée” de l’identité de celui ou ceux derrière le site (sans avoir cherché à le savoir). Surtout, “derrière tout trait d’humour, il y a un intérêt politique sous-tendu, ajoute-t-il. Sans intérêt pour les idées d’Éric Zemmour, alors ces initiatives ne verraient pas le jour”. Toutefois, Antoine Diers invite à aller au-delà de la simple plaisanterie. “Il y a une forme de désinformation dans le fait de dire que l’on sera débaptisé en 2022 (en cas de victoire d’Éric Zemmour). Il n’a jamais été question de débaptiser quiconque: le sujet est beaucoup plus sérieux que cela.” Le jeune homme originaire de Dunkerque et actuellement directeur de cabinet au Plessis-Robinson, dans les Hauts-de-Seine, poursuit: “Ce qu’Éric Zemmour dit, c’est que le prénom a un rôle à jouer dans l’intégration. Nous pensons que des Français pourraient avoir une vie meilleure, une meilleure intégration avec un prénom français.” Il n’en reste pas moins qu’Antoine Diers, comme de nombreux partisans d’une candidature du polémiste, voit d’un bon œil cette publicité offerte à Éric Zemmour. “Tout ce qui est fait autour de sa personne, les mèmes, les neurchis et donc ce site, ça lui donne de la visibilité. Et ça nous aide à faire parler de lui et à diffuser ses idées plus largement sur Internet.” De quoi, peut-être, faire réfléchir les internautes et les marques qui ont partagé par milliers le site “Vite mon prénom” depuis sa mise en ligne. À voir également sur le HuffPost: À Bordeaux, Philippe Poutou recouvre les affiches “Zemmour président”LIRE AUSSI:Zemmour écarté de “Face à l’info” sur CNews après la décision du CSAMohamed Bouhafsi répond à Éric Zemmour qui veut interdire son prénom



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/vite-mon-prenom-lextreme-droite-derriere-le-site-inspire-par-zemmour_fr_61445008e4b0556e4dd75a3b

Author : Paul Guyonnet

Publish date : 2021-09-17 13:29:58

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more

En difficulté, Le Pen écrit à Macron pour modifier la loi sur le financement des campagnes

En difficulté, Le Pen écrit à Macron pour modifier la loi sur le financement des campagnes



POLITIQUE – Qui ne tente rien n’a rien. À quelques mois de l’élection présidentielle, Marine Le Pen a écrit au président Emmanuel Macron pour l’“alerter” sur les difficultés de financement de la campagne présidentielle et demande au Parlement d’“ouvrir” de nouvelles possibilités de financement.“Bon nombre de candidats potentiels à l’élection présidentielle, certains représentant des courants de pensée importants, se retrouvent confrontés à une quasi-impossibilité de trouver des financements” auprès des banques, écrit la candidate à l’Élysée dans un courrier au président de la République daté du 2 septembre, obtenu jeudi par l’AFP après sa publication par l’hebdomadaire Challenges.“Les possibilités de financement des campagnes électorales se sont singulièrement réduites, ainsi les candidats ne peuvent même plus faire appel aux prêts des citoyens pour financer leur campagne présidentielle”, note Marine Le Pen.“La contrepartie était la création d’une banque de la démocratie”, idée soutenue par le Haut commissaire au plan et allié d’Emmanuel Macron, François Bayrou, qui n’a “pas vu le jour, mais les restrictions sont, elles, toujours en vigueur”, déplore-t-elle.Le RN forcé de licencier faute de moyensEn l’occurrence depuis une modification en 2001 de la loi de 1962, un candidat à la présidentielle ne peut pas contracter de prêt auprès d’un particulier, selon la CNCCFP (commission des comptes de campagne). En outre depuis la loi “pour la confiance dans la vie politique” de 2017, il ne peut pas emprunter d’argent à des banques non européennes, ni à des entreprises privées, mais peut emprunter à des partis politiques.Pour remédier à ces difficultés, Marine Le Pen demande à Emmanuel Macron de “saisir très rapidement le Parlement afin d’ouvrir de nouvelles possibilités de financement pour les campagnes électorales et permettre ainsi un sain débat démocratique”.Le parti de Marine Le Pen, le Rassemblement national, très endetté – au point de devoir procéder à des licenciements en janvier dernier – a du mal à se financer auprès des banques.Pour la campagne présidentielle de 2017, il avait notamment eu recours à un prêt russe de 9 millions d’euros contracté en 2014, qu’il est toujours en train de rembourser. Le RN avait aussi emprunté 6 millions d’euros au micro-parti Cotelec de Jean-Marie Le Pen, et 8 millions d’euros à un homme d’affaires très implanté en Afrique, Laurent Foucher. Le parti re-prête ensuite ces sommes à la candidate.À voir également sur Le HuffPost: Marine Le Pen, championne des interdictions, dit défendre “les libertés”LIRE AUSSI:Steeve Briois va être jugé pour “complicité de provocation publique à la discrimination”En axant sa rentrée sur les “libertés”, Le Pen laisse-t-elle un espace à Zemmour ?



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/en-difficulte-le-pen-ecrit-a-macron-pour-modifier-la-loi-sur-le-financement-des-campagnes_fr_61449675e4b0581b792fce68

Author : Le HuffPost avec AFP

Publish date : 2021-09-17 13:45:13

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more

Le contrat annulé des sous-marins à l’Australie doit nous servir d’électrochoc

Le contrat annulé des sous-marins à l'Australie doit nous servir d'électrochoc



Le poignard s’est donc abattu, selon le mot du ministre des Affaires étrangères. Jean-Yves Le Drian, bien placé il est vrai pour filer la métaphore, lui qui, ministre de la Défense de François Hollande, avait négocié ce qu’il était convenu d’appeler “le contrat du siècle”.Douze sous-marins, dérivés des Barracuda français, devaient équiper la marine australienne. Douze sous-marins, conçus en Normandie, à Cherbourg, le cœur battant de la dissuasion sous-marine, mais produits en Australie, ce qui était l’une des exigences du gouvernement de Canberra.Douze sous-marins, appelés Shortfin Barracuda à Cherbourg, classe Attack à Adélaïde, qui finalement, ne navigueront jamais sous la surface du Pacifique. Scott Morrison, premier ministre d’Australie, ayant préféré conclure un accord stratégique avec Joe Biden et Boris Johnson dont la première traduction sera la fourniture de sous-marins à propulsion nucléaire.Sans même évoquer l’étrangeté qui consiste à doter de sous-marins nucléaires la marine d’un pays qui a toujours farouchement refusé cette énergie sur son sol, sans avoir la mesquinerie de rappeler à nos partenaires australiens l’engagement de la France, jusqu’au plus haut niveau de l’État, à leur fournir une capacité en pleine souveraineté -ce que les sous-marins d’origine américaine ou britannique, tout nucléaires qu’ils puissent être, ne seront évidemment pas, ne serait-ce que pour des questions liées au combustible- il convient de tirer les enseignements du choix australien.Au plan industriel tout d’abord, rappelons que Naval Group, à l’époque DCN, a déjà connu une désillusion au pays des kangourous: à l’aube du mandat de Nicolas Sarkozy, l’offre française pour des porte-hélicoptères amphibies s’était inclinée devant la proposition espagnole, pourtant plus chère et moins intéressante pour l’industrie australienne. M’étant rendu à Cherbourg en juillet 2021, j’ai pu me rendre compte personnellement à quel point Naval Group s’est investi dans le programme de futur sous-marin australien. La déception n’en est que plus grande.
L’analyse des menaces faite par l’Australie pourrait être partagée par d’autres et devrait nous encourager à envisager une refonte du dispositif militaire français, notamment naval, dans l’immensité Indo-pacifique.
Au plan politique, ensuite. Jean-Yves Le Drian et Florence Parly ont raison: la décision australienne constitue une fêlure dans la nécessaire confiance entre alliés, d’autant plus qu’il ne s’agissait plus d’une compétition commerciale mais bien d’un accord signé de part et d’autre au plus haut niveau. Quelles que soient les compensations -et il est nécessaire qu’il y en ait- que pourra obtenir Naval Group, c’est bien la question du respect de la parole donnée entre alliés qui se pose. Parole donnée par le gouvernement australien, qui a engagé sa signature. Parole donnée aussi par le gouvernement américain, dont il faut se souvenir qu’il avait accepté ce contrat, d’autant plus que le système de combat des futurs Shortfin Barracuda devait être fourni par une entreprise… américaine. Une discussion semble s’imposer avec l’administration Biden, accueillie avec soulagement par la plupart des gouvernements de la Vieille Europe, et qui pourtant vient, en quelques semaines, de priver la France de deux marchés d’armement importants, en Suisse et maintenant en Australie, de promouvoir une OTAN tournée vers la Chine possiblement au détriment de sa vocation historique de protection du vieux continent, tout en mettant l’ensemble des Européens, y compris le fidèle supplétif britannique, devant le fait accompli en Afghanistan…Ces épisodes, dont la survenue n’aurait guère étonné de la part de l’administration Trump, éclairent d’un jour nouveau celle du fin connaisseur des relations internationales qu’est Joe Biden et illustrent, hélas au dépens de nos industries, la justesse du raisonnement d’Emmanuel Macron appelant à plus d’autonomie stratégique aussi bien au niveau national qu’européen.Au plan stratégique et militaire, enfin. La France est une nation de l’espace Indo-pacifique. Elle est même la seule de l’Union européenne à l’être, nos partenaires britanniques désormais “brexités” ne l’étant que par intermittence.“La politique de la France ne se fait pas à la corbeille” disait le président de Gaulle. La perte, si douloureuse soit-elle, d’un contrat commercial, ne saurait bouleverser la stratégie de la République française vers l’espace qui sera demain probablement le cœur stratégique mondial et au sein duquel la France possède des territoires et s’est engagée vis-à-vis d’autres partenaires, comme l’Inde, l’Indonésie, la Malaisie ou les Philippines.Or, l’analyse des menaces faite par l’Australie pourrait être partagée par d’autres. Ceci devrait nous encourager à envisager une refonte du dispositif militaire français, notamment naval, dans l’immensité Indo-pacifique. Aujourd’hui composé de quelques patrouilleurs et frégates de surveillance, par nature faiblement armés, d’hélicoptères et de seulement cinq avions de surveillance maritime, tous d’un âge élevé, est-il vraiment adapté à la montée des menaces telle que ressentie par nos partenaires? À l’évidence la réponse est non, et ce ne sont pas les déploiements, rares, de sous-marins, telle la mission ”Émeraude” ou de chasseurs Rafale en Nouvelle-Calédonie qui changeront en profondeur la perception de nos partenaires.La Loi de Programmation Militaire telle que définie par cette majorité offre aux armées une remontée en puissance comparée aux précédents quinquennats. Cet effort doit évidemment être poursuivi et c’est d’ailleurs le sens du projet de budget pour 2022.Néanmoins, la question de l’évolution du format de la Marine, et au-delà, des armées, pour répondre aux enjeux de l’Indo-pacifique se pose. Une évolution centrée notamment sur les capacités de projection, maritimes et aériennes, l’aviation navale et les forces sous-marines, serait en particulier souhaitable. Le format actuel de notre Marine, pensé sur la base d’un cercle concentrique de 4000 km de rayon dont le centre est la métropole, ne permet pas le déploiement permanent ni d’un sous-marin ni d’un groupe aéronaval ou amphibie dans la région, atout qui serait pourtant très utile à la posture politique et diplomatique de la France.Naval Group est l’un des piliers de la dissuasion et de l’autonomie stratégique de la France: soutenir cette entreprise relève de l’évidence. En cohérence avec l’évolution du contexte stratégique, la construction d’un septième sous-marin Barracuda doit être envisagée, comme pourrait l’être la conversion de deux sous-marins lanceurs d’engins de classe Triomphant en sous-marins lanceurs de missiles de croisière, de nature à répondre à l’avènement de la haute intensité tout en offrant un atout supplémentaire au président de la République, un tel sous-marin étant un adjuvant particulièrement puissant à l’autonomie stratégique européenne -à l’instar des Ohio américains dont le président Biden ne méconnaît guère le poids diplomatique et militaire.Cette déconvenue australienne, si douloureuse puisse-t-elle être, peut constituer l’électrochoc qui ouvrira la voie à une véritable autonomie stratégique, politique, militaire, industrielle, pour notre pays et l’Union européenne. Faisons de ce poignard australien, aujourd’hui planté dans notre dos, la dague que nous tiendrons à la main. À voir également sur Le HuffPost: À quoi ressemble le nouveau TGV M dévoilé par MacronLIRE AUSSIAfghanistan, climat, défense…: le menu copieux du dernier dîner Macron-MerkelL’avenir s’éclaircit pour le remplaçant européen du Rafale, après des mois de blocage



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-contrat-annule-des-sous-marins-a-laustralie-doit-nous-servir-delectrochoc_fr_614494d5e4b08f5f38b023ce

Author : Fabien Gouttefarde

Publish date : 2021-09-17 14:04:12

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more

À quoi ressemble le nouveau TGV M dévoilé par Macron

À quoi ressemble le nouveau TGV M dévoilé par Macron



TGV – 40 ans déjà. La SNCF célèbre ce vendredi 17 septembre l’anniversaire de son emblématique TGV, un anniversaire fêté avec Emmanuel Macron pour oublier la pandémie en attendant l’arrivée de la prochaine génération de trains à grande vitesse.Pour souffler les 40 bougies de son train fétiche, la SNCF a choisi de jumeler sa fête aux Journée du patrimoine, avec une double exposition ouverte tout le week-end à Gare de Lyon et à Ground Countrol (une ancienne halle de tri postal située à deux pas), à Paris, avec en guest star, devant la rame 16 de l’inauguration de 1981, Emmanuel Macron.Le TGV, “fierté industrielle” et illustration du “génie français”Venu en compagnie des ministres de l’Economie Bruno Le Maire, de la Transition écologique Barbara Pompili et des Transports Jean-Baptiste Djebbari, le président de la République a salué, dans une courte allocution sur un quai, “une fierté industrielle” et “une fierté humaine”, illustration du “génie français”, au service de l’aménagement du territoire. Emmanuel Macron a ensuite dévoilé une maquette grandeur nature de la motrice du TGV M, longtemps appelé “TGV du futur”, que la compagnie publique compte mettre sur les rails en 2024.Bienvenue au TGV du futur : le « TGV M » ! Déployé en France à partir de 2023, il sera plus accessible, plus connecté et plus écologique. pic.twitter.com/pFGR9NAZbb— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) September 17, [email protected] et @JPFarandou ont révélé le nez de motrice du #TGVM à l’occasion des #40ansTGV ! Avec sa forme aérodynamique pour une meilleure pénétration de l’air et une économie d’énergie de 20 % : rendez-vous en 2024 ! pic.twitter.com/5SGh3IZj52— Groupe SNCF (@GroupeSNCF) September 17, 2021“C’est l’histoire d’une passion française” “nous allons la poursuivre en grand”, a promis Emmanuel Macron. Après la réforme ferroviaire de 2018 et le lancement d’un programme de rénovation des voies ferrées, on peut “commencer à réenvisager l’avenir”, a relevé le président. “Aujourd’hui, ce que nous voulons faire ensemble, c’est accélérer.” “La décennie 2020 sera la nouvelle décennie du TGV”, a-t-il lancé.Le chef de l’Etat a revendiqué “des choix d’investissements massifs” dans les infrastructures, avec notamment le renouveau des petites lignes, une meilleure connexion des ports et la construction de liaisons nouvelles.12 TGV M par an commandés à AlstomRompant avec la pause de 2017, l’Etat s’est en effet engagé à investir 6,5 milliards d’euros dans les liaisons Bordeaux-Toulouse, Montpellier-Perpignan et Marseille-Nice. Ces sommes correspondent à 40% de la facture envisagée, les collectivités locales et l’Europe devant apporter le reste. Pour la SNCF, Emmanuel Macron a annoncé la suppression d’ici 2023 de deux taxes frappant les trains à grande vitesse, qui servent à financer les Intercités. Ces contributions représentent 200 millions d’euros par an en année normale, selon le groupe public.Ce coup de pouce va permettre à la SNCF de commander à Alstom 12 TGV M par an comme prévu au départ, alors qu’elle avait décidé de se contenter de 9 trains, faute d’argent.Le nouveau TGV commandé chez Alstom, dont vous pouvez voir un aperçu ci-dessous, représente la 8e génération du train. Il ne sera pas plus rapide que les dernières rames circulant sur le réseau français ―320 km/h―, mais la SNCF le veut plus confortable, plus capacitaire, plus modulable, plus écolo, plus économe.Sur Twitter, des images des fauteuils du futur TGV ont également été partagés.Mesdames messieurs welcome à bord du TGV M : une mousse qui reproduit la tenue des ressort d’un matelas#40ansTGVpic.twitter.com/8LQ5p99oHy— Philippe Peray ® (@Philippe_Peray) September 17, 2021Lancé par Georges Pompidou et construit sous Valéry Giscard d’Estaing, le TGV originel a été inauguré le 22 septembre 1981 par François Mitterrand. Il était orange, ne roulait qu’à 260 km/h, et mettait 2 heures 40 entre Paris et Lyon, contre 3 heures 40 pour les trains les plus rapides auparavant ―un trajet réduit à 2 heures dès 1983.Depuis, les 7 générations de TGV ont transporté 3 milliards de passagers.A voir également sur Le HuffPost: La Chine dévoile un train capable de battre le record de vitesse du TGV françaisLIRE AUSSI:La SNCF revient à une politique d’échange et remboursement moins généreuseLa SNCF va augmenter les contrôles du pass sanitaire dans les trains



Source link : https://www.huffingtonpost.fr/entry/a-quoi-ressemble-nouveau-tgv-m-devoile-par-macron_fr_614483c6e4b07ad8c8de9fd7

Author : Le HuffPost avec AFP

Publish date : 2021-09-17 12:26:40

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Read more
1 2 3 153
Page 1 of 153

MONDIALNEWS.COM :La “maladie de Lille” n’est rien d’autre que le retour des maladies d’avant Covid-19
https://www.e-lingerie.net/   https://lejardininterieur.com   https://www.ecafe101.com   https://nyumba-ya-mumbi.org   https://goodnews.co.com  
--
SAC de Rangement pour BÉBÉ LANDOU HOMEASY Sac Organisateur Bandoulière de Poussette Attachable pour Maman bébé Stroller… *  20 mètres -Bordure De Jardin Flexible, avec 20″ Super Fort (Ancres 15 cm) – Bordure De Pelouse, Bordure De Gazon, Bordure en Plastique, Palissade pour Jardin (2×10 mètres, Noir) *  Skechers Go Flex-Stride, Baskets Basses Femme, 37 EU *  * Golf. Impérial en 2020, Johnson espère être encore meilleur en 2021 et dès le Tournoi des … *  ZAC HOME Déguisement de monstre facile à mettre en plein air pour la journée mondiale du livre, Halloween, les… *  Miami Grand Prix to make Formula 1 debut in May 2022 *  Clot-Removing Procedure Appears Safe for Pregnant Stroke Patients *  boite d’encastrement pour prise de sol 1 poste platinum *  * Ecole L’école ISIa à Huy a dû être évacuée suite à un incident survenu dans un laboratoire: «Les pompiers et la police ont sécurisé le put» *  CPAP Machine Recall Causes Serious Problems for Sleep Apnea Patients *  https://sbanews.info   https://garcons.fringues.biz   https://chaussures-tn.fr   https://www.le-paradis-sur-terre.com   https://www.7a7.info   https://paschers.info   https://www.fourniturescolairepascher.com   https://www.fournitures-de-bureau.biz   https://www.saecanada.net/   https://salt-t.net   https://www.les-maillots-de-bain.com/   https://www.sports-chaussures.fr   https://www.lejardin-adlibitum.net   https://letter-templated.org   La “maladie de Lille” n’est rien d’autre que le retour des maladies d’avant Covid-19 : MONDIALNEWS.COM

MONDIALNEWS.COM La “maladie de Lille” n’est rien d’autre que le retour des maladies d’avant Covid-19